Brexit : conséquences dangereuses pour l’Europe et la France

Publié Par Vladimir Vodarevski, le dans Europe

Par Vladimir Vodarevski.

Brexit (Crédits : Jeff Djevdet, licence CC-BY 2.0)

Brexit (Crédits : Jeff Djevdet, licence CC-BY 2.0)

Le vote sur le Brexit approche puisque l’élection est prévue pour ce jeudi 23 juin. Les partisans du maintien du Royaume-Uni dressent un tableau apocalyptique du Brexit, ainsi que les institutions européennes. En fait, le Brexit serait catastrophique pour l’Europe, et notamment pour la France. C’est pourquoi, s’il se réalise, l’Europe et la France ont intérêt à passer très vite des accords avec le Royaume-Uni qui permettront de commercer comme si ce dernier était encore dans le marché commun.

Le Royaume-Uni peut perdre beaucoup si les frontières de l’Europe se ferment à ses produits et services. Mais l’Europe peut perdre beaucoup si le Royaume-Uni ferme ses frontières également. Et notamment la France. En effet, le Royaume-Uni importe énormément en provenance de l’Europe. Et en particulier de la France, pays avec lequel son commerce extérieur est déficitaire. Une fermeture des frontière signifierait une crise en Europe, et particulièrement chez un des membres les plus fragiles de l’Union : la France.

Le Royaume-Uni, pays des startups, pour combien de temps ?

Le Royaume-Uni est par ailleurs un pays actuellement très dynamique. Du point de vue de la croissance, et du point de vue de la création et du développement d’entreprises. C’est LE pays européen des startups. Ce dynamisme signifie des importations de biens et services en provenance de l’Union Européenne. Mais aussi un atout pour l’Europe. Le Royaume-Uni est tourné vers le futur et vers les pays émergents. Il est impératif de tout faire pour rester lié à cette dynamique. L’Europe a tout intérêt à garder ce pays dans une zone de libre-échange.

Un pays a beaucoup à perdre avec le Brexit : c’est la France. Car le commerce extérieur français avec le Royaume-Uni est bénéficiaire. Car il est un partenaire majeur de la France, après l’Allemagne. La France a intérêt à maintenir le libre-échange avec le Royaume Uni, surtout compte tenu de son atonie actuelle. Le Royaume-Uni est un facteur de croissance pour la France.

D’autre part, le dynamisme du Royaume-Uni équilibre celui de l’Allemagne. Et la France a peu de chance de récupérer des activités financières importantes. Elle ne récoltera que des miettes, du fait de sa fiscalité et de sa réglementation anti-entreprises. Afin de faire contrepoids à l’Allemagne, la France a intérêt que Londres reste une place financière importante en euros. Sinon, c’est l’Allemagne qui récoltera la mise.

En conclusion, les prédictions apocalyptiques en cas de Brexit sont absurdes. À moins que les partenaires du Royaume-Uni ne se tirent une balle dans le pied, provoquant eux-mêmes une crise. Plutôt que de jouer les oiseaux de mauvais augure, mieux vaudrait s’intéresser aux raisons qui motivent le Brexit.

Sur le web

  1. En quoi l’Europe est-elle un passage obligé pour commercer avec son voisin ? Inversement l’Europe nous soumet chaque jour un peu plus a une technocratie aux mais des US (cf. Par exemple le scandaleux accord TAFTA que Bruxelles cherche a nous imposer). Sortir de l’Europe est au contraire une urgence vitale pour le UK comme la France et le reste des pays européens !!

    1. Personne n’empêche la France d’imiter la Grande Bretagne! Mais cela n’arrivera pas: aucun politicien ne se risquerait à organiser un referendum où il jouerait sa place pour « la démocratie », ce n’est pas du tout leur genre, au contraire! Qui ne se souvient plus du vrai résultat final du dernier en date?

  2. brexit ou pas , je me pose la question de savoir qui serait vraiment impacté et pourquoi ; sont ce les plus aisés , les gros industriels , les ceusses du cac 40 ou les sans dents qui travaillent ; je n’y comprend plus rien car un coup on n’entend dire que le bréxit serai bon pour les autres pays , un coup on nous dit le contraire ; alors quoi ?

    1. @ marie

      Vous êtes géniale dans votre (fausse) candeur!

      En fait, je crois que personne n’est actuellement capable de prévoir l’avenir, pas plus dans ce domaine-là que dans d’autres sauf à très court terme: en l’occurrence il est d’ores et déjà prévu qu’il faudra au moins 2 ans pour la transition!, sans compter les désaccords qui surgiront comme souvent dans les divorces, même ceux qui sont strictement par consentement mutuel.

      De plus, on peut lire ces articles basés sur des hypothèses, bien sûr, mais cette fois, il sera quasi indécent de commenter ou de critiquer les résultats, ce qui ne nous concerne en rien: le peuple britannique aura choisi: nous n’aurons qu’à l’accepter.

      Malgré la perpétuelle manie française de toujours vouloir trouver hors de France, le bouc émissaire responsable de vos échecs surtout quand il y a un quasi consensus pour penser que la gouvernance française est actuellement plus déplorable que jamais.

      Je ne voudrais pas être à la place d’un sujet de sa Majesté, sachant que la décision sera définitive et qu’elle engage donc l’avenir: celui de mes enfants, de quoi se féliciter prudemment ou de culpabiliser à vie!

      1. Miky je suis un peu comme Marie, je finis par ne plus rien comprendre, ni croire.
        Tout d’abord, quelqu’un a-t-il un jour été capable de prévoir l’avenir, surtout en politique ???
        D’autre part il y a déja eu des « référendums » (pour la constitution par exemple) qu’en a-t-il été ???
        Quant à la « définitivité » de la décision que prendra le peuple Britanique en êtes-vous bien sur; leur entrée était pourtant définitive ???
        A part la bêtise humaine y a-t-il quelque chose de définitif sur terre surtout quant à la politique ???
        Au niveau économique, les états de l’Union Européenne (y compris ceux ayant l’Euro pour monnaie) n’ont-ils de relations économiques qu’entre eux ??? TRES malheureux sont donc les pays extérieurs à cette union !!!… Concorde, Airbus, Ariane (entre autre) n’ont-ils pas vu le jour avant l’Union Européenne dictatoriale actuelle ???
        « le PEUPLE Britanique aura choisi: nous n’aurons qu’à l’accepter » application pure et simple de la démocratie. On est démocrate quand on accepte la décision du peuple que l’on soit ou non dans le camp majoritaire… Ce n’est pas du populisme que de proner ou/et respecter les désirs du peuple !!! Et si le peuple se trompe (comme avec Anchois pommier) nous espérons tous qu’il aura « encore » la possibilité de faire un choix contraire par la suite.
        J’ai pourtant défendu « bec et ongles » la constitution Européenne et l’Euro, et c’était tout le contraire de ce que c’est devenu…une dictature financière, donc soyons courageux, fuyons!!!

  3. La seule crainte est effectivement économique. On peut donc tout à fait imaginer une sortie de l’UK de l’Union Européenne, avec un accord maintenant la politique de marché unique, car bonne pour tout le monde. Pour la question de circulation des Hommes, nous ferons comme beaucoup… La queue pour obtenir un visa.

    1. mon cher EXPATLONDONIEN,
      je crois quand à moi que ce que craint l’EU ,c’est que si l’Angleterre sort de l’Europe ,son bouclier atomique ne repose plus que sur la France ….et qu’il faudra négocier avec l’Angleterre au coup par coup ,donc revoir la politique économique européenne …donc par voie de conséquence détériorer ce qui existe et qui apparement est plutôt bien huilé et fonctionne à merveille pour les grandes fortunes qui nous dirigent à travers Bruxelles… enfin pour ce que j’en dis ….

  4. Si les 2 cotés perdent, qui gagne ?
    Par cette question je ne suppose pas que le jeu soit à somme nulle, mais avec la mondialisation il faudrait voir comment va se rééquilibrer l’économie UK. Les anglais vont certainement acheter leurs produits agricoles sur les marchés (poulets brésiliens par exemple) et peut-être même mieux s’en tirer qu’avec l’UE. Industriellement ils ont toujours fait des écarts par rapport aux programmes communs européens (aéronautique par exemple) et cela devrait alors leur faciliter un peu plus la vie en leur évitant d’avoir à faire des compensations.

  5. Un brexit pourrait également montrer qu’il n’y aurait quasiment aucun changement majeur. Et là, ce sont les parasites de BXL qui en prendraient pour leur grade… C’est eux qui ont le plus a perdre dans tous les cas de figures…

  6. René de Sévérac

    La France perdante en cas de Brexit !
    Vous vous fichez du monde ? Qu’est-ce qui les empêche d’acheter en France ?
    L’Union Européenne n’est rien d’autre qu’une réalité de type IVème Reich au profit de l’Allemagne !
    Mais ceci ne fonctionne que grâce au NewDM (€) et n’handicape que l’hinterland (Sud-Europe)

  7. Désolé les gars, mais non.
    On ne peut pas être libéral et pour l’Europe.
    Les accord interpays sur le commerce => OK.
    Mais le libre échange en ignorant toutes les normes sanitaires notamment => Non.

    On disait pareil sur la Suède et la Norvège à l’époque : elles vont quitter l’Europe, elles vont couler.
    Bah aujourd’hui, ce sont les pays qui s’en sortent le mieux.

    L’Europe a amené trop de fonctionnaires en France, trop d’habitation en espagne, et trop d’usine en allemagne, comme Charles Gave l’avait prédit.

    Sinon je vous rappelle Stiglitz, prix nobel d’économie : ceux qui quitteront l’euro en premier sont ceux qui s’en sortiront le mieux.

    1. Ah oui Stiglitz, le gars qui avait dit que « on the basis of historical experience, the risk to the government from a potential default on GSE debt is effectively zero. » en parlant de Fanny Mae et Fre ddie Mac les organismes qui garantissaient les dettes hypothécaires (Home Mortgage).

      Quelques années après :
      « The two GSEs have outstanding more than US$5 trillion in mortgage-backed securities (MBS) and debt; the debt portion alone is $1.6 trillion. »

      5000 milliards de $ d’engagement !

      1. A l’attention de la modération : le mot Fre ddie (en un seul mot) ne passe pas… j’ai mis un moment à comprendre !

  8. je ne crois pas a la chute de l’économie britannique ,de tous temps ils furent des gens avisés ,je ne vois pas pourquoi cela changerait …je pense que sa sortie est vitale pour le royaume uni et pour nous aussi d’ailleurs car cette europe nous soumet aux intérêts américains et est en train de couler notre industrie et notre agriculture par dessus le marché .alors cessez de débiter des fadaises a longueur d’articles s’il vous plait …nous finirions par croire que vous êtes un valet au service des américains et des fortunes qui sont en train de prendre le contrôle de l’Europe !!!!!mais pourquoi pas après tout ???!!!!

Les commentaires sont fermés.