Cette flaque d’essence qui pourrait faire tomber Hollande…

François Hollande n’a pas du tout intérêt à voir les blocages des raffineries se prolonger, surtout à moins d’un an des présidentielles. Voici pourquoi.

Par Serge Federbusch.

By: Jean-Marc AyraultCC BY 2.0

Des voitures en double et même triple file le long des stations-service : les embouteillages qu’Anne Hidalgo inflige aux Parisiens n’avaient pas besoin de ça pour leur pourrir la vie. Par souci d’égalité, la province ne sera pas épargnée. Il va bientôt falloir que François Hollande montre ses canines et Manuel Valls ses biceps, faute de quoi leur autorité maigrelette aura complètement disparu. À la première bavure lors de l’évacuation des dépôts et raffineries, la contestation risque de s’embraser.

Cambadélis parle déjà de ne plus utiliser le 49 alinéa 3 quand la loi El Khomri reviendra à l’Assemblée, ce qui serait une manière vicieuse de le laisser tuer par ses adversaires. Il faut dire que le risque d’une motion de censure deviendrait tout à fait réel.

Le pétrole, bienfait budgétaire

N’oublions pas non plus que le pétrole est un bienfaisant lubrifiant, budgétairement parlant. Depuis deux ans, son prix en baisse sur les marchés internationaux a permis à l’État d’augmenter subrepticement la fiscalité et d’arroser les corporations en colère pour préparer les élections.

dessin politique520En 2014, ses recettes au titre de la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques) se sont élevées à 13,2 milliards d’euros, en 2015 elles sont passées à 13,9 milliards d’euros et en 2016 il est prévu qu’elles atteignent le record de 15,6 milliards.

Voilà de quoi calmer un peu les fonctionnaires, les éleveurs et autres intermittents du spectacle d’autant que les recettes des collectivités locales ont suivi la même progression, leur apportant une bouffée d’oxygène au moment où l’État réduit ses transferts.

Si la distribution de pétrole venait à caler durablement, la croissance en pâtirait pendant quelques mois et les derniers espoirs « hollandais » de doper l’économie avant 2017 s’envoleraient.

Encore une flaque glissante pour un président qui va finir par atteindre le magma à force de percer la croûte des sondages…

Sur le web