SolarCity d’Elon Musk en plein crash

SolarCity s’effondre. Elon Musk est-il surestimé ?

Par Anthony Watts.

By: Tesla Club BelgiumCC BY 2.0

« SolarCity est en difficulté. Tesla est en difficulté. Elon Musk n’est pas un roi Midas qui créerait des sociétés parfaites. Désormais, la magie d’Elon Musk ne fonctionne plus. » Ryan McQueeney, Nasdaq, 10 mai 2016

« Le cours de bourse de SolarCity a dégringolé en flèche mardi suite à la présentation de résultats financiers sombres pour les perspectives du fournisseur de panneaux solaires. Voici les gros problèmes de la société : le rapport trimestriel révèle une perte plus élevée qu’attendue et la direction a fait état de sombres perspectives pour les prochains résultats. Ainsi, en 2016, le cours de SolarCity a plongé de 65%. » George Avalon, Silicon Beat, 10 mai 2016

Personne n’achète Tesla

elon musk rené le honzecLe vrai problème avec les voitures Tesla tient au fait que personne n’en achète vraiment. Enfin, pas directement. Leurs fabrications sont largement subventionnées – et leurs ventes sont largement subventionnées. Tesla ne gagne pas non plus d’argent en vendant des voitures.

Il gagne de l’argent en vendant des « crédits carbone » à de vrais fabricants d’automobiles qui produisent des véhicules fonctionnels et viables économiquement et qui se vendent grâce à leurs qualités – mais qui ne sont pas des voitures « à émission nulle ». Il est estimé que les différentes entreprises risquées d’Elon Musk – incluant les panneaux solaires de SolarCity et SpaceX – ont coûté aux contribuables a minima 4,9Md$, Tesla comptant pour environ la moitié de ce montant. Eric Peters, The Detroit News, 9 May 2016

L’énergie solaire dévisse

solar-city1

Après leurs vives reprises en fin d’année dernière, les cours de bourse des entreprises d’énergie solaire dévissent, en écho à l’inquiétude d’une croissance faible et d’une incertitude réglementaire affectant le marché. SolarCity a été en tête de cette liquidation mardi après que la société ait revu à la baisse, tard lundi, sa prévision d’installation de panneaux solaires pour 2016 et ait présenté une perte trimestrielle plus élevée qu’attendue.

Les investisseurs sont inquiets quant aux perspectives de croissance du secteur solaire, en particulier suite au retrait d’une importante politique de soutien des énergies solaires dans le Nevada et à l’incertitude concernant les prochaines décisions réglementaires dans d’autres États.

L’institution en charge de la réglementation dans le Nevada a annoncé des changements de tarifs qui feront augmenter la redevance dont les clients en énergie solaire s’acquittent pour utiliser le réseau électrique. Le remboursement des utilisateurs est aussi réduit et les investisseurs craignent que de telles modifications puissent se répéter dans d’autres États. Caroline Valetkevitch, Reuters, 11 May 2016

Pire, la société a implicitement prédit des trimestres plus difficiles dans le futur en abaissant sa prévision d’installations de systèmes d’énergie solaire cette année. Avec moins de propriétaires et d’entreprises optant pour un système d’énergie fabriqué par SolarCity, la société aura du mal à limiter ses coûts d’installation.

Après trois trimestres d’attentes déçues, la crédibilité de SolarCity est « à son plus bas historique », écrivent des analystes de Roth Capital dans une note adressée à leurs clients mardi. Le cours de l’action a perdu plus de 25% mardi, tendant vers sa plus faible valeur à la fermeture et sa plus grosse baisse en un jour depuis le mois de février. Le cours de l’action a perdu plus de 44% depuis le début du mois et plus de 66% depuis le début de l’année.

Le cours était à 16,50$ ce mardi, soit 80% plus faible que son plus haut historique à 86,14$ atteint en février 2014. – MarketWatch, 10 May 2016

Sur le web (traduction Contrepoints)