Nuit Debout met Paris à genoux : un élu parisien s’exprime

Nicolas Vigier-Nuit Debout Paris(CC0 1.0)

Un élu parisien s’exprime : la Place de la République occupée par Nuit Debout doit être immédiatement et définitivement rendue à ceux à qui elle appartient : les Parisiens.

Par Jérôme Dubus.

Nuit Debout doit libérer Paris
Nicolas Vigier-Nuit Debout Paris(CC0 1.0)

 

Depuis trois semaines, le mouvement « Nuit Debout » occupe en toute impunité la place de la République, avec la complicité de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et le silence du Préfet de Police.

En effet, malgré de nombreuses dégradations de commerces, d’équipements publics, malgré la consommation effrénée de drogues illicites en tous genres, « Nuit Debout » poursuit nuit après nuit ses bacchanales enfumées et violentes, en plein état d’urgence !

De qui « Nuit Debout » est-il l’enfant ?

Certainement pas de la tradition grecque de l’Agora, qui vit la naissance et le développement d’écoles philosophiques de première importance comme l’École du Portique de Zénon du Cition, fondateur du stoïcisme.

Pas non plus de la tradition britannique des « speakers » de Hyde Park, plutôt sympathiques et inoffensifs.

Encore moins des mouvements de type Podemos, qui n’ont jamais sombré dans la violence ou la destruction.

« Nuit Debout » est en réalité l’enfant de la gauche anticapitaliste, antimondialiste et anarchiste qui veut détruire notre société, sous couvert de revendications égalitaires et démocratiques.

« Nuit Debout » trouve son inspiration dans les mouvements altermondialistes violents dont les « grands hommes » sont Hugo Chavez, qui ruina son pays et le priva de liberté, et « Lula », l’un des dirigeants les plus corrompus du XXIe siècle.

« Nuit Debout » est enfin le reflet d’une France à genoux dont les plus hautes autorités sont désormais incapables de faire respecter l’ordre républicain.

Combien de temps les Parisiens vont-ils tolérer cette inaction à la fois complice et coupable ? Combien de temps les riverains vont-ils supporter ces « happenings » insalubres et dangereux ? Combien de temps les commerçants vont-ils supporter la casse de leur outil de travail et les exactions physiques de ces pseudo-démocrates ?

Il est temps désormais de mettre fin à cette mascarade de démocratie incapable de respecter une parole différente comme celle d’Alain Finkelkraut.

La place de la République doit être immédiatement et définitivement rendue à ceux à qui elle appartient : les Parisiens.