Colloque : qui a peur de la concurrence ?

Mardi 9 février, grand colloque organisé par ETHIC autour de Sophie de Menthon.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Han shot first (crédits : Pascal, licence creative commons CC-BY 2.0). Publiée initialement sur Flickr. Licence CC-BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Colloque : qui a peur de la concurrence ?

Publié le 3 février 2016
- A +
Han shot first (crédits : Pascal, licence creative commons CC-BY 2.0). Publiée initialement sur Flickr. Licence CC-BY 2.0)
Han shot first (crédits : Pascal, licence creative commons CC-BY 2.0). Publiée initialement sur Flickr. Licence CC-BY 2.0)

Le mouvement ETHIC, très attaché à la liberté d’entreprendre et à une saine concurrence organise son prochain colloque sur le thème : Qui a peur de la concurrence ?

Rendez-vous le mardi 9 février 2016 dès 14h00 dans les locaux de l’ENA.

Cet événement réunira 15 intervenants autour de 3 temps forts :

  • Comment faire face à la nouvelle concurrence ? Quelles stratégies adopter dans une situation de monopole ou au contraire comme nouvel entrant ?

Léonidas Kalogéropoulos – PDG de Médiation & Arguments, Michel Akavi – PDG de DHL Express France, Emmanuel Combe – Vice-Président de l’Autorité de la Concurrence, Christophe Février – PDG de GEO PLC et Jean Emmanuel Rozan – PDG de Qwant répondent à nos questions.

De la destruction créatrice à la disruption destructrice : le point avec Gilles Babinet – Digital Entrepreneur.

  •  Ubérisation, le mot est sur toutes les lèvres. De quoi s’agit-il ? Danger ou Opportunité ? Nous nous pencherons sur ce marché de 3,5 milliards d’euros en France en pleine explosion qui oppose un nombre considérable de défis pour l’économie réelle en termes d’emploi, d’investissement et d’équilibre législatif.

Une table ronde animée par Sophie de Menthon – Présidente d’ETHIC, qui interrogera sur le sujet Maxime Aiach – PDG d’Acadomia, Marie-Anne Barbat Layani – Directrice Générale de la Fédération Bancaire Française, Yan Hascoet – PDG de Chauffeur-Privé et Franck Morel – Avocat Associé de Barthélémy avocats.

  • Peut-on être libéral et protectionniste ? Gaspard Koening – Président de Génération Libre, offrira sa vision détaillée sur cette question.

Pascal Perri – Économiste, Gilbert Collard – Avocat, Olivier Delrieu – PDG de Trescal, Charles Gave – Président de l’Institut des Libertés et Denis Jacquet – Co-fondateur de l’Observatoire de l’ubérisation s’intéresseront à la multiplication des mesures protectionnistes dans un monde pourtant de plus en plus mondialisé. Les géants de la concurrence, Brésil, Inde, Chine, États-Unis, en sont les meilleurs exemples. Quel protectionnisme possible pour la France ?  Le protectionnisme est-il une nécessité ? Doit-on envisager un protectionnisme européen ?

Jean-Paul Delevoye – Ancien Président du CESE, conclura cet après-midi de débats et de réflexion.

Retrouvez ici le programme du colloque

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • En l’an 20156 ? Je veux bien que la concurrence fasse peur en France, mais à ce point ? 😀

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alors que la liberté d’expression et plus généralement les libertés civiles sont plébiscitées par les Français, le libéralisme économique, quant à lui, continue de susciter la suspicion voire le rejet chez la plupart des gens, y compris à droite. Ce terme est en effet connecté à des questions difficiles comme la mondialisation, le profit, les délocalisations, la loi du plus fort, etc., et génère des sentiments négatifs comme la peur ou l’envie.

 

Pour pallier les défauts d’un libéralisme « débridé », l’État apparaît comme l... Poursuivre la lecture

En 2003, Julien Sanchez écrivait :

"Les partisans du libre-échange sont piégés dans une version de politique publique du Jour de la marmotte, obligés de réfuter les mêmes arguments fallacieux encore et encore, décennie après décennie."

Une autre décennie s'est écoulée depuis, et le point de vue de Sanchez est tout aussi pertinent.

Blake Masters, un homme d'affaires soutenu par Trump qui se présente maintenant au Sénat américain en Arizona, a récemment tenu une séance de questions-réponses sur sa page Instagram où il a ann... Poursuivre la lecture

sécurité sociale
2
Sauvegarder cet article

Récemment, la Cour des comptes a refusé de certifier les comptes de la Sécurité sociale pour des raisons de fiabilité sur le montant de son déficit. Entre autres : un désaccord de près de 10 milliards d'euros sur le déficit du régime général entre 2020 et 2021… mais aussi des erreurs importantes sur le versement des prestations de retraite.

Cela n’aura échappé à personne : en plus d’être une gabegie financière, la Sécurité sociale souffre d’un cruel manque de transparence. Aujourd’hui, le niveau d’étatisation est tel que la France occu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles