FN : ce discours social qui séduit

Le FN a développé une vision du « care », une conception sociale protectrice, qui lui attire les soutiens des milieux populaires.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

FN : ce discours social qui séduit

Publié le 10 décembre 2015
- A +

Par Éric Verhaeghe.

Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.
Marine Le Pen au Parlement Européen en juillet 2014 (Crédits : Claude TRUONG-NGOC, licence CC-BY-SA 3.0), via Wikimedia.

Dans le flot de raisons qui expliquent la montée du Front National, l’une d’elles est régulièrement passée sous silence : le FN a développé une vision du « care », une conception sociale protectrice, qui lui attire de nombreux soutiens dans les milieux populaires. Cette dimension, dénoncée par ses détracteurs comme « raciste » car fondée sur la préférence nationale, mérite pourtant d’être analysée avec attention, dans la mesure où elle est au cœur d’une manifeste rencontre entre ce parti d’extrême droite et une part importante des milieux populaires.

L’État et le care

L’une des principales caractéristiques du FN est de défendre une vision de la société où l’État est en charge du care. À la différence des partis d’extrême gauche où l’État joue le rôle de producteur, pour le FN, son rôle est d’abord articulé autour d’une sorte de conception du bonheur, où la protection des citoyens contre les « gros » est centrale. Cette protection se déploie face à l’Europe, face aux intérêts financiers, face à la cupidité des grandes entreprises. L’enjeu repose moins sur la méthode à suivre (la nationalisation, l’étatisation ou la taxation du capital) que sur des objectifs à atteindre : garantir un niveau de vie, une sécurité matérielle et sociale, qui font feu de tout bois sans forcément s’appuyer sur une vision idéologique du monde.

Très régulièrement, cette approche n’est pas prise au sérieux et volontiers vilipendée comme n’étant qu’un prétexte à développer le discours affinitaire des « Français d’abord ». Cette perception est probablement faussée, voire fautive : le succès du FN dans les milieux populaires tient largement à cette adresse sociale qui n’est pas sans rappeler « la gauche du travail, la droite des valeurs » en vogue dans certains milieux d’extrême droite.

Le care contre la régulation

Lorsque Pierre Gattaz s’est livré à une charge en règle contre le programme du Front National, il a dit tout haut ce que Laurence Parisot avant lui n’avait pas osé écrire crument : le programme du FN percute les intérêts capitalistiques en France. En levant le tabou, Pierre Gattaz a d’ailleurs apporté, à sa manière, sa pierre au raz-de-marée électoral de dimanche.

Qu’a dit en effet Pierre Gattaz dans la presse ? Que le programme du Front National est socialement protecteur et qu’il coûtera cher en termes de compétitivité. Cette évidence, proclamée haut et fort, souligne bien le poids du care dans le programme de Marine Le Pen. De façon plus ou moins sincère d’ailleurs, son enjeu consiste bien à redonner au tissu sociétal français une dimension de cohésion mise à mal par les politiques d’austérité menées depuis plusieurs années.

C’est probablement la grande leçon à retenir des résultats de dimanche : les partis politiques traditionnels ne s’intéressent pas assez aux dégâts de la tentative de remise à l’équilibre des finances publiques et aux dommages collatéraux produits par la crise de 2008. En développant des propositions concrètes sur ces points, le FN réinvestit un champ plus ou moins abandonné par ses concurrents.

Le care affinitaire

Pour répondre au reproche formulé sur le manque de réalisme économique de ses propositions, le FN a coutume d’opposer un contre-argument : il réservera ses dépenses sociales aux Français, autour d’une logique de préférence nationale. En réalité, les contours de cette préférence sont extrêmement flous et ne manqueront pas de soulever de nombreuses questions juridiques qui en pervertiront le sens. Mais l’essentiel du discours frontiste n’est pas là. Il ne porte pas sur les détails de sa réalisation. Son essence est de poser un principe générique : là où l’État de droit pose des règles universelles, le FN veut proclamer un droit affinitaire, un droit à la préférence. Les règles peuvent changer selon la proximité des individus avec un corpus spécifique de valeurs ou de critères.

Le care affinitaire est souvent stigmatisé au nom du racisme ou de la xénophobie par l’ensemble des défenseurs de la pensée critique. Ceux-là ne prennent pas forcément le temps de discerner l’originalité politique du discours frontiste. Dans un monde où les jeunes, notamment, s’identifient de plus en plus à une tribu, dans un contexte où l’identité sociale se rattache de plus en plus à des expressions affinitaires volontiers déployées dans les réseaux sociaux, le FN propose une traduction politique à ce tribalisme : la communauté doit protéger ses propres membres avant de protéger les autres.

Si cette conception affinitaire du champ social est en rupture majeure avec la conception universaliste de la citoyenneté, elle présente la particularité d’être en phase avec la pensée émergente dans la jeunesse. C’est donc sans surprise que 35% des moins de 24 ans votent Front National.


Lire sur Contrepoints notre dossier élections régionales

Voir les commentaires (50)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (50)
  • « redonner au tissu sociétal français une dimension de cohésion mise à mal par les politiques d’austérité menées depuis plusieurs années »

    de l’austérité en France, où ça ? quand ça ?

    allons, cher Eric, reprenez vous.

    • Le problème avec le mot « austérité » c’est qu’il ne veut pas dire grand-chose tout seul.
      Le thésaurus de la langue française http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=2941276335;
      indique
      « ÉCON. POL. Politique visant à restreindre la consommation par divers moyens, comme la restriction du crédit, l’aggravation fiscale, etc. »
      Et de fait, il y a bien une politique d’aggravation fiscale, la restriction du crédit est un fait qui résulte des politiques menées même si les politiciens visent l’inverse, le revenu par habitant décroit et les dépenses font de même
      Bien sûr ce sont les particuliers qui subissent, justement PARCE QUE les dépenses publiques sont hors de contrôle

      • Entièrement d’accord, même si ca pique les yeux vu le battage médiatique (à base d’arguments du FG, du NPA, de LO, etc…) la France subit bien une politique d’austérité depuis 1974 : aucune réforme structurelle n’a été faite pour diminuer le déficit de l’Etat providence qui pèsent de plus en plus sur le crédit et la fiscalité, donc sur les gens.

    • Effectivement j’ai aussi tiqué là dessus.

  • « de l’austérité en France, où ça ? quand ça ? »

    Mais voyons, ici :

    [img]http://h16free.com/wp-content/uploads/2014/08/d%C3%A9penses-publiques-aust%C3%A9rit%C3%A9-qui-d%C3%A9pote.jpg[/img]

  • Oui, le FN ne dit pas que des choses insensées. Et oui nos politiques ont une grosse part de responsabilité dans la monté de ce parti.

    Mais FN veut protéger les citoyens contre les « gros » ? Rien n’est plus faux dans la réalité même si c’est effectivement ce qu’ils laissent entendre.
    Les dirigeants FN communiquent sur les fraudes sociales qui s’élèvent à 4 Md (fraude des plus pauvres) et parlent plus que rarement des fraudes fiscales (évasion fiscale) qui elles sont de l’ordre de 50-80 Md (fraude des plus riches). Marine va même jusqu’à minimiser ce type de fraude et dit qu’ouvrir un compte à l’étranger « c’est un acte complètement anodin». L’ouverture d’un compte à l’étranger étant pourtant un des premiers pas pour frauder. Ils préfèrent stigmatiser la fraude des pauvres au détriment de la fraudes des plus riches qui est pourtant jusqu’à 20 fois plus importante. Donc le FN protège les puissants, les « gros » (les plus riches qui fraudent et le milieux de la finance bien content de les aider) en stigmatisant les plus pauvres (en fait les étrangers). Ce parti n’a rien d’anti système non plus (autre point qui séduit les jeunes).

    On dit que le FN est raciste, mais réalise-t-on pleinement ce que leurs discours engendrent en réalité ? Ils montent les communautés les unes contre les autres au sein de notre pays. Tout le monde sait qu’un bon patriote veut que ça pète dans son pays et ne cherche pas la paix sociale. Un patriote ça veut des tensions et des affrontements au sein du pays. Forcément bénéfiques, ne serait-ce que pour l’économie de son pays. Et en plus pour des raisons qui ne sont même pas justifiés par les faits.

    Tout ça pour en venir à l’insécurité. Ben si le FN ne faisait pas monter les tensions à cause de leur discours de « préférence nationale » depuis plus de 20 ans au sein de la population il y en aurait peut-être moins de l’insécurité justement.
    Rejet et stigmatisation de l’étranger injustifié, technique du bouc émissaire => favorise les tensions => favorise la création de violence au sein du corps sociale => insécurité. Rien de plus logique.

    La France perd aussi son identité selon ces populistes. C’est sûr que 20 ans en arrière on pouvait encore se balader avec un voile islamique sans se faire insulter ou regarder de travers. Même les repas sans porc à la cantine ne posaient de problèmes à personne. La France maintenant c’est racisme, peur de l’autre, politique sécuritaire, « intégration » loupée au pays des droit de l’homme et soi disant terre d’accueil, anti islam, … (et tout ça bien avant les attentats, on est d’accord). Donc oui on perd notre identité, mais pas seulement dans le sens que le dit le FN. Dans tous les cas inutile de faire pression sur les populations d’origine étrangères, s’ils viennent en France c’est surtout parce que le gouvernement les y autorise. Dans un sens elles n’y sont pour rien.

    Mais ils sont aussi dans un déni de réalité. La France est devenu multiculturelle, c’est un fait. Et s’opposer à une réalité ne l’a jamais résolu, encore un gros défaut de ce parti qui montre une inadéquation à gouverner. Au lieu de stigmatiser le « racisme » du FN on aurait mieux fait de faire en sorte que les français prennent conscience et acceptent cette nouvelle réalité. Même le générale Henri Poncet, ancien commandant en chef des forces spéciales le dit, « Il faut regarder la réalité en face. La France d’aujourd’hui est faite de communautés. ». Je pense qu’il va être difficile de l’accuser d’anti patriotisme. Voir ici son point de vue suite aux attentats de charlie hebdo. Point de vue plein de bon sens, de lucidité et sans langue de bois :
    http://www.asafrance.fr/item/libre-opinion-la-lettre-du-general-henri-poncet-ancien-commandant-des-operations-speciales-au-capitaine-djamel.html

    Donc le FN n’est pas un parti comme les autres, en plus de reprendre les ficelles politique standards, ses dirigeants contribuent à la création d’un climat nauséabond au sein de la société française en créant un climat d’insécurité et de malaise qu’ils prétendent vouloir combattre. Voilà la différence, la majorité des politiques PS et LR essaient au moins de ne pas mettre de l’huile sur le feu et de préserver un minimum de paix sociale. Dans une société civilisé on puni ceux qui mettent en danger la paix sociale pour des motifs non avérés, on parle même de trahison quelque fois. Après ils ont beau jeux de parler de patriotisme et de préférence nationale alors qu’ils sont prêt à mettre la France en danger pour attraper des voix via un travail de sape commencé il y a plus de 20 ans.

    Plus d’infos sur la montée des tensions inter communautaires en France à cause du FN dans la partie sécurité de cette article :
    http://www.e-sabar.fr/fn.html

    Mais oui, nos politiques sont aussi responsables et pas seulement parce qu’ils « ne s’intéressent pas assez aux dégâts de la tentative de remise à l’équilibre des finances publiques et aux dommages collatéraux produits par la crise de 2008 ». Le FN mise aussi sur une sortie de l’euro et un ralentissement de l’immigration et là aussi les partis majoritaires font la sourde oreille sur les aspirations du peuple.

    Donc la gauche a voulu se servir du FN pour diviser la droite depuis Miterrand. Malgré la montée du FN ils ont continués à laisser faire et commencent à le regretter. Peut être aussi pour ça qu’ils laissent mettre le feu dans le pays.
    Pour éviter de se faire distancer la droite reprend les thèses sécuritaires et les dérapages xénophobes qui en découlent (certains politiques plus que d’autres) mais rien de concret sur l’euro ou sur l’immigration. Dommage pour eux, s’ils avaient fait l’inverse ils seraient peut-être au pouvoir à l’heure qu’il est sans avoir eu à taper sur la tête de ceux qui n’y sont pour rien.

    Nous sommes une démocratie ? Si nous l’étions vraiment les gros partis (LR et PS) auraient fait en sorte d’écouter les français qui ne veulent pas de l’euro et surtout ne pas rejeter le choix des français lors du référendum sur le traité de Maastricht en 1992. Ils auraient aussi écouté les français qui veulent ralentir l’immigration ou au moins auraient proposé un référendum sur le sujet, ne serait-ce que pour faire baisser les tensions inter communautaires en raisons de la monté des discours xénophobes lié à cette problématique et à sa non prise en compte par nos gouvernants. Bien sûr le FN s’est engouffré dans ces brèches et ils ont eu beau jeux de le faire. La faute à qui ?

    Pierre Péan (journaliste d’investigation) dit que dans les milieux du pouvoir le « bien commun » est devenu ringard (vu comment ils n’écoutent pas le peuple il faut bien qu’ils se déculpabilisent les pauvres chéris). Donc à force de se foutre de la gueule du monde tout le monde va se retrouver perdant, sauf les dirigeants du FN. Je crois que je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je pense de cette situation et de l’attitude irresponsable de nos dirigeants. Dans un sens ils n’ont que ce qu’ils méritent, mais une fois de plus c’est le peuple qui va payer l’addition.

    Donc pas étonnant qu’il y ait de la frustration au sein de la population française. On n’écoute pas le peuple et on met en place des politiques d’austérité. Et pas étonnant que certains canalisent cette frustration via la technique du bouc émissaire pour stigmatiser les étrangers (et par extension les français d’origine étrangère) au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes. Une répétition de l’histoire en quelque sorte, rien de nouveau sous le soleil.

    Alors les partis majoritaires vous faites quoi, vous pensez un peu aux désirs du peuple (principe démocratique de base) ou vous regardez le pouvoir vous passer sous le nez (avouez, vous ne pensiez pas que cela puisse vous arriver) ? Vous êtes tellement empêtres dans vos affaire, vos conflits d’intérêts, vos conflits d’égos, vos petites manipulations électorales et autres récupérations, vos recherches de financement et les retours d’ascenseur qui en découlent, votre soumission aux politiques européenne (et autres) que vous en oubliez le sort du pays que vous êtes censé gouverner et les aspirations du peuple ; si toutefois vous le gouvernez encore en toute liberté ; si toutefois vous souhaitez gouverner autre chose que votre carrière (bien que là pour la sauver il va falloir réellement faire votre boulot).

    Mais le problème est peut-être ailleurs, parce qu’au fond notre gouvernement n’a peut-être pas toute latitude pour mettre en place les politiques qu’il souhaite. Comme le dit encore le générale Henri Poncet dans l’article dont le lien est ci dessus :
    « Mais la classe politique, toute catégorie confondue, a voulu cacher son incurie et son incapacité à exercer les fonctions régaliennes de l’Etat depuis près de vingt ans. Alors, se serrant les coudes, elle a joué à fond sur l’émotionnel pour ne pas se retrouver en position d’accusé par le peuple. Tu connais bien cela. On avait travaillé là-dessus pour les actions d’environnement et de déception. C’est la sixième stratégie de manipulation des foules parmi la liste des « Dix stratégies de manipulations » à travers les médias élaborée par le linguiste américain Noam Chomsky. »

    Enfant on nous apprenait que « mentir c’est pas bien » et l’histoire de Pierre et le Loup illustrait le pourquoi de cet interdit. On peut voir ici la maturité de nos gouvernants qui apparemment n’ont pas retenu la leçon (ils se croient peut-être plus malins que les autres). Maintenant ils crient au loup et le loup est bien en train de les manger, le peuple avec. Pauvre France, tout le monde va perdre à cause de quelques prétentieux irresponsables qui n’ont pensé qu’à eux. Parce que si rien ne change on va l’avoir le FN au pouvoir.

  • (version courte)

    Le FN veut protéger les citoyens contre les « gros » ? Rien n’est plus faux dans la réalité même si c’est effectivement ce qu’ils laissent entendre.

    Les dirigeants FN communiquent sur les fraudes sociales qui s’élèvent à 4 Md (fraude des plus pauvres) et parlent plus que rarement des fraudes fiscales (évasion fiscale) qui elles sont de l’ordre de 50-80 Md (fraude des plus riches). Marine va même jusqu’à minimiser ce type de fraude et dit qu’ouvrir un compte à l’étranger « c’est un acte complètement anodin». L’ouverture d’un compte à l’étranger étant pourtant un des premiers pas pour frauder. Ils préfèrent stigmatiser la fraude des pauvres au détriment de la fraudes des plus riches qui est pourtant jusqu’à 20 fois plus importante.

    Donc le FN protège les puissants, les « gros » (les plus riches qui fraudent et le milieux de la finance bien content de les aider) en stigmatisant les plus pauvres (en fait les étrangers). Ce parti n’a rien d’anti système non plus (autre point qui séduit les jeunes).

    • Bon, la bonne manière de lutter contre fraude et évasion fiscale, c’est la flat-tax. Elle n’est ni au programme du FN, ni à celui de ses contempteurs, que je sache, alors revenons aux notions de base.

    • « L’ouverture d’un compte à l’étranger étant pourtant un des premiers pas pour frauder. »

      Acheter une voiture est la première étape pour se livrer aux trafics en tout genre aussi. Personnellement je ne suis pas « riche », mais je vis à l’étranger. Si vous cherchiez à « controler les possibilités d’ouvrir un compte à l’étranger », je serais victime des paperasseries impliquées et ne pourrais y faire face sans me tirer une balle.

      C’est déjà plus ou moins le cas. Heureusement, mes vélléités suicidaires sont compensées par le fait que l’état français s’intéresse au tant que je m’intéresse à lui.

      • L’important est de voir le 2 poids 2 mesures du discours FN. Ils en font des tonnes pour une fraude de 4 Md (qui permet de stigmatiser les étrangers) mais passent outre une fraude de 50-80 Md. C’est tout ce que je souligne. Le problème des fraudes et de l’absurdité du système français en étant un autre. Ce point est d’autant plus visible dans le texte de leur programme sur les fraudes.

        • Je suis un peu las de toutes ces absurdités relevées dans le discours du FN, dont la dénonciation, toute justifiée qu’elle pourrait être dans l’absolu, ne vise qu’à faire oublier les absurdités équivalentes dans les discours des autres. La question de la fiscalité est sans doute la pire, puisqu’on reçoit chaque semaine la nouvelle d’une nouvelle perception inique, contre laquelle la résistance n’est plus un acte constitutionnel citoyen mais un crime ou un délit et une occasion de dénoncer de nouveaux fraudeurs.
          Il y a assez d’arguments contre le FN sans en appeler à la fiscalité. La dénonciation de la tricherie pour vivre aux dépens d’autrui est parfaitement justifiée, elle concerne ceux qui touchent des aides auxquelles ils n’ont pas droit, et ceux qui votent et perçoivent des taxes spoliatrices. Il n’y a pas à mettre les uns en balance avec les autres, et il faut dénoncer tous les partis qui confondent manque à percevoir fiscal et crime. Comme si les richesses qu’on crée appartenaient à l’Etat et que ne pas lui rendre ce qu’il estime arbitrairement être sa part (et qu’il augmente chaque semaine) était un vol !

          • « Je suis un peu las de toutes ces absurdités relevées dans le discours du FN »

            Ok, je comprend. Je répondais juste à l’article et montrait qu’ils ne protègent pas les « gros ».
            Pour ce qui est des autres partis je suis d’accord avec vous, d’ailleurs si vous lisait mes commentaires vous verrez que je ne les porte pas non plus dans mon coeur.

            « elle concerne ceux qui touchent des aides auxquelles ils n’ont pas droit »

            Pour la fraude je suis d’accord avec vous. C’est aussi toute la subtilité du discours FN. Je commence par une vérité (il y a de la fraude sociale et c’est pas bien surtout en temps de crise) pour finir par accuser les étrangers de tous les maux (c’est eux qui prennent votre pain). Dans la réalité c’est qu’il y a toujours eu de la fraude et qu’il y en aura toujours. La vérité c’est que pour une fraude de 4 Md ils nous bassinent depuis des années en accusant les étrangers (alors que les français aussi fraudent et que tous les étrangers ne fraudent pas non plus) et que pour une fraude de 50-80 Md (moins vendeur pour eux il est vrai) ils ne disent rien. Il faut quand même le savoir.

            Mais comme dit dans d’autres commentaires la différence que je fais entre FN et les autres partis et que le FN a contribuer à faire monter les tensions inter communautaires pour des motifs non justifiés (en fait pour gagner des voix) et n’hésite pas à mettre en danger la paix sociale. Parce qu’ils n’hésitent pas à faire monter l’insécurité tout en prétendant vouloir la stopper. En ce sens il est plus dangereux que les autres partis.

            Et oui certains politiques de partis majoritaires reprennent le discours en version édulcoré, mais dans l’objectif de récupérer les voix du FN qu’ils voient partir. En gros si le FN n’étaient pas dans le paysage politique on ne s’en porterait pas plus mal niveau intégration des étrangers et insécurité. Et les autres politiques ne seraient pas tentés de faire dans la surenchère de discours qui stigmatise les étrangers.

            • Ce qu’il ne faut pas ire quand même ! Vous êtes dans le déni complet.
              Ce serait les discours qui créent l’insécurité et empêchent l’intégration des étrangers ?
              Vous n’allez pas tarder à nous dire que l’insécurité c’est juste un sentiment.
              Vous êtes juste venus ici pour tenir le même discours que les élites venus mettre en garde les brebis prêtes à s’égarer, c’est à cela que ressemblent vos commentaires.
              Le FN est juste venu mettre un mot sur des maux alors que les autres partis sont venus leur dire que non, leur mal c’était juste dans leur tête.

    • Vous vous trompez lourdement. Non, ce ne sont pas les plus riches qui fraudent le fisc. Les vrais riches ont les moyens d’échapper au fisc de manière légale. ils peuvent se payer d’excellents avocats fiscalistes, ils peuvent même déménager hors de France. La famile Muller (l’un des plus riches de france) a une vingtaine de maisons dans un village proche de la frontière, elle ne paye quasiment pas d’impôts et c’est tout à fait légale. Les mutlionationales et les vrais riches pratiquent de l’optimisation fiscale (qui est légale) pas de la fraude fiscale.
      Ceux qui fraudent les riches se sont les « petits riches (autrement dit la classe moyenne supérieure) mais pas que. Il y a aussi des gens ayant des problèmes financiers qui fraudent le fisc. Il y a pas mal d’indépendants, de patrons de petites pme, d’ artisans,….qui fraudent le fisc .

      Vous oubliez quelque chose de très important qui détruit tout votre raisonnement: ce sont les origines du FN. Le FN historique (celui de JM Lepen) est un mouvement poujadiste, c’est le parti héritier du poujadisme. Or, le poujadisme considère que les impôts étouffent la classe moyenne. Ce mouvement défends justement des gens (petits commercants, idnépendants, artisans,…) qui ont tendance à frauder le fisc.
      Dans le Sud de la France (en particulier en PACA), ce FN historique aujourd’hui incarné par Marion Maréchal Lepen existe toujours.

    •  » en stigmatisant les plus pauvres (en fait les étrangers) » les plus pauvres c’est la France rurale pas les immigrés. Le FN utilise bien sûr la fraude sociale pour stigmatiser les étrangers. Pour bcp de gens (et il y a une part de vérité là dedans), ce sont surtout les immigrés qui pratiquent ce genre de fraude (fraude sociale).

      Vous vous attaquiez au FN avec un mauvais angle d’attaque. je trouve ridicule de dire que le FN protège les riches car c’est faux. Ce qui décrébilise le plus le FN c’est que c’est une PME familiale dirigé par les Le Pen. Je ne vois pas en quoi les politiciens du Fn sont différents des autres politiciens en particulier depuis que philippot (qui a fait parti de l’ENA) est au FN.

      •  » je trouve ridicule de dire que le FN protège les riches »

        En tout cas ils préfèrent mettre l’accent sur une fraude de 4 Md et non une fraude de 50-80 Md (ne me dite pas que ce sont les plus pauvres qui sont responsables de cette fraude).

        Sinon le meilleur angle d’attaque à mon sens est de parler de l’insécurité qu’ils génèrent via leur discours et qu’ils prétendent ensuite vouloir gérer. C’est en ce sens que je les différencie des autres partis politiques, ils montent les communauté les unes contre les autres (voir mes autres commentaires).

        Si vous voulez allez plus en profondeur :
        http://www.e-sabar.fr/fn.html

        • Comme je l’ai suffisamment expliqué: la fraude fiscale n’est pas le fait des riches mais surtout de la classe moyenne.

          Le meilleur angle d’attaque c’est que les partis traditionnels deviennent moins nuls. Il y aurait bcp moins de votes FN

          • « Le meilleur angle d’attaque c’est que les partis traditionnels deviennent moins nuls. Il y aurait bcp moins de votes FN »

            Oui d’accord là dessus. Espérons que la claque que les partis traditionnels viennent de se prendre les poussera dans ce sens. Mais en attendant on fait quoi, on laisse le FN mettre le feu entre les communautés pour rien ?

          • « Le meilleur angle d’attaque c’est que les partis traditionnels deviennent moins nuls. » : c’est la saison de croire au père Noël !

        • Rtg: « et non une fraude de 50-80 Md »

          Le pays d’à coté à moitié moins d’impôts, donc beaucoup moins en proportion que vos « 80 milliards de manque à gagner » pour l’état français et il s’en sort parfaitement bien avec une dette à 35%, un chômage à 3.6% et des comptes sociaux en équilibre. Vous ne ferez que tuer un peu plus vite le pays si vous croyez les politiques qui prétendent qu’il manque juste un peu plus de pillage.

          Je rappelle que le pays qui taxe le plus au monde, la France, va emprunter EN PLUS 188 milliards d’euros en 2015 soit 45% de son budget !!!

          C’est délirant !

    • Désolé mais si vous regardez les votes FN, les seuls personnes qui résistent à ce vote se sont les gens à hauts revenus. Les dirigeants du FN le savent. Ils font pas défendre des gens qui de toute facon ne votent pas pour eux

  • On dit aussi que le FN est raciste, mais réalise-t-on pleinement ce que leurs discours engendrent en réalité ? Ils montent les communautés les unes contre les autres au sein de notre pays. Tout le monde sait qu’un bon patriote veut que ça pète dans son pays et ne cherche pas la paix sociale. Un patriote ça veut des tensions et des affrontements au sein du pays. Forcément bénéfiques, ne serait-ce que pour l’économie de son pays. Et en plus pour des raisons qui ne sont même pas justifiés par les faits.

    Tout ça pour en venir à l’insécurité. Ben si le FN ne faisait pas monter les tensions à cause de leur discours de « préférence nationale » depuis plus de 20 ans au sein de la population il y en aurait peut-être moins de l’insécurité justement.
    Rejet et stigmatisation de l’étranger injustifié, technique du bouc émissaire => favorise les tensions => favorise la création de violence au sein du corps sociale => insécurité. Rien de plus logique.

    Rappelons que si les étrangers viennent en France c’est surtout parce que le gouvernement les y autorise. Dans un sens ils n’y sont pour rien. Rappelons aussi que lorsqu’un individu ou un groupe met en danger la paix sociale pour des faux motifs il est normalement puni. Tout du moins il ne fait pas de politique dans le but de ne pas agraver la situation du pays en favorisant des conflits internes. Il est beau leur amour de la France.

    En ce sens le FN différe des autres partis majoritaires (même si certains politiques reprennent ce type de discours).

    • « Rappelons que si les étrangers viennent en France c’est surtout parce que le gouvernement les y autorise. »

      Non. Ils viennent parce que :
      – ils pensent y trouver de meilleurs conditions de vie
      – leur pays est en guerre ou administré par un dictateur / corrompu / socialiste
      – … (autre raison personnelle).

      Et ils le font « malgré le fait que c’est souvent interdit par le gouvernement ». Le gouvernement n’a d’ailleurs aucune légitimité à interdire ou autoriser ces déplacement.

      • Je ne parle pas des motivations qui les poussent à venir en France, mais du fait que nos politiques autorisent les étranger à venir en France. Ok ce n’est plus les années 70 où on demandait aux étrangers de venir, mais si on ouvre une porte pourquoi s’étonner que certains rentrent. Dans ce sens ils n’y sont pour rien.

        « Et ils le font « malgré le fait que c’est souvent interdit par le gouvernement ». Le gouvernement n’a d’ailleurs aucune légitimité à interdire ou autoriser ces déplacement. »

        De quoi parlez vous ?

  • dsl, les commentaires ont buggé

  • celui qui a remonter à bloc les communautés contre les autres c est déjà WALLS!!! la France sans la communauté juive ne serait pas la France! la communauté juive est l avant garde de la société française!!! mais lui il a le droit de le dire et ça passe tout seul. arrêtez donc vos analyses simplistes sur le fn et regardez donc les socialistes à l oeuvre.

    • D’accord avec vous. Il ne faut pas confondre ce que dit le FN avec ce que les socialistes disent disent de lui.
      La préférence nationale, que l’on peut discuter, n’a rien à voir avec le racisme.
      Maintenant, tous les sectarismes sont à condamner. Et je constate que les socialistes sont un modèle dans ce genre.
      D’autre part, sauf à nier complètement le concept de nation, il est légitime qu’il y ait des dispositions (non pas des lois, car la loi s’applique à tous) qui soient différentes selon qu’on est français ou étranger.
      Mais c’est peut-être bien là qu’est le fond du problème: le concept de nation…

    • « celui qui a remonter à bloc les communautés contre les autres c est déjà WALLS!!!  »

      Ca fait plus de trente ans que la FN est à l’oeuvre et distille ses idées qui ont finit par devenir des « vérités » pour certains et sont en tout cas rentrées peu à peu dans l’inconscient collectif (je ne connais pas votre âge pour que vous puissiez vous rendre compte de l’évolution des discours et des mentalités à ce niveau). Il y a vingt ans la substitution du porc à la cantine ne dérangeait personne. Aujourd’hui c’est une affaire d’état et un problème de société (comme si on avait que ça comme problème à résoudre). Aussi le rejet du port du voile, là aussi tout le monde s’en foutait avant. Pourquoi ce changement de comportement ? Elle vient de quelle base idéologique cette évolution des mentalités d’après vous ?

      L’intégration d’une communauté étrangère est quelque chose de délicat. Force est de constater que par leurs discours (repris par d’autres politiques ou les médias en général) ils n’ont pas facilité le processus et ont plutôt facilité un processus de rejet de l’autre. Tout le contraire que l’on aurait dû faire et qui in fine a contribuer à générer tensions, violence, insécurité et division au sein de la société.

      Et là vous me prenez l’exemple d’un politique qui cire les pompes d’une communauté en privée (si je vois à quoi vous faites allusion) en guise de comparaison. Vous avez dit simpliste … ou bien vous faites de l’humour ?

      • Rtg: « Ca fait plus de trente ans que la FN est à l’oeuvre et distille ses idées qui ont finit par devenir des « vérités » »

        La plupart des 208 conflits, guerres civiles et massacre d’après-guerre ont impliqué différentes communautés religieuses ou ethniques, les communautés humaines ne s’aiment pas naturellement pour des raisons sociologiques.

        L’état de DROIT, la justice, la police, est le seul rempart contre cela c’est lui qui oblige les gens à échanger pacifiquement et qui leurs procure ce sentiment de sécurité et de justice indispensable au vivre-ensemble. Hors l’état français a complètement failli à cette tâche qui est pourtant la raison essentielle de l’existence d’un état.

        N’importe qui, sauf à museler les informations comme en URSS, peut constater cette faillite pas besoin d’un FN ou de qui que ce soit pour cela.

        Rtg Force est de constater que par leurs discours (repris par d’autres politiques ou les médias en général) ils n’ont pas facilité le processus et ont plutôt facilité un processus de rejet de l’autre.

        Pitié !
        On mange du « vivre-ensemble » et du « fn=nazi » depuis 30 ans et cette déferlante de propagande aurait parfaitement marché sans la faillite complète de l’état dans toutes ses tâches aussi bien régalienne qu’économique et sociale.

        La doxa officielle que vous nous citez au mot prêt n’est qu’une excuse minable des politiques pour rejeter leur propre faute sur le dos des autres.

  • Austérité? Les yeux qui piquent!
    Pourquoi ne pas écrire la réalité et remplacer ce mot par pauvreté.

    Le FN se développe grace a la paupérisation de nos jeunes.
    Ils naissent avec une dette qui augmente tous les jours.
    Des impôts, taxes, charges sociales, tous les jours, en augmentation.
    Des droits qui baissent tous les jours
    Une promesse de retraite qui ne verra pas le jour.
    Ils grandissent dans une économie exsangue qui n’offre que très peu de perspectives.
    On leur a fait croire que l’état était la solution a tout, toute leur éducation a été basée sur le fait que le libéralisme et le marché sont les forces du mal.
    En conséquence, ils vont chercher le salut auprès de l’état, ou du moins, son représentant le plus nouveau, le moins entaché de corruption, le plus viril, le plus décisif, le plus sexy, et celui qui ment le mieux.
    Le FN est l’aboutissement logique du socialisme.
    Le gateau deviendra encore plus petit, les miettes, encore plus dérisoires, les violences et le délitement societal encore plus visibles.
    Welcome back to the USSR, boy.

  • Ce concept de care affinitaire c’est exactement ce que font les familles : elles nourrissent leurs enfants avant de nourrir ceux des autres.
    Que ce concept s’étende au-dela jusqu’au cadre de la nation rien que de très normal puisque la nation est un groupe au sens où elle permet une identification : j’habite tel commune, tel département, telle région, tel pays et c’est au niveau du pays que les intérêts divergent. Pour certains (les Corses) la limite est plus basse.
    Faut-il s’étonner que ceux qui disent « je suis marocain avant d’être français » soient considérés comme des étrangers ? Encore pire pour ceux qui affichent fièrement un drapeau étranger, surtout dans un pays où le drapeau n’est plus un signe de ralliement. Ils viennent juste nous rappeler notre faiblesse.

    • « Faut-il s’étonner que ceux qui disent « je suis marocain avant d’être français » soient considérés comme des étrangers ?  »

      En effet, il ne faut pas s’en étonner et c’est même normale (de même que de chercher à favoriser sa famille). Ce qui est normale aussi c’est que lorsqu’un groupe nous rejette par pure racisme il y a un minimum de fierté qui veut nous faire dire « je n’appartient pas à votre groupe ». Le FN est responsable de la monté de ces tensions en stigmatisant constamment les populations étrangère pour des raisons non valables depuis des années (travail de sape dans le but de récupérer des voix).

      Les autres partis politiques ont aussi leur part de responsabilité que ce soit par récupération du discours FN (droite) ou stratégie de division du partie adverse (gauche). Irresponsabilité totale de la classe politique qui au lieu de chercher à résoudre le problème s’en est servi à des fins politiques pour en arriver à une situation de plus en plus complexe au fil du temps ainsi qu’une monté du racisme et de l’intolérance au sein de la population française.

      Mais maintenant on fait quoi, on se met tous sur la gueule ou on arrête les conneries et autres petites manips politiques au détriment des français ?

      • Vous radotez. Vous avez dit au moins 10 fois la même chose, ce ne sont pas les commentaires qui bugguent c’est vous. Je n’ai pas besoin d’un lavage de cerveau.

  • Poutine adulé par le FN comme un vrai chef d’état est plus libéral économiquement : flat tax, retraite par capitalisation,….

  • Le problème qui explique la montée du FN est que ce parti met l’accent sur quelques points extrêmement intelligents et très vrais qui font que les gens en colère pensent que Marine Le Pen et ses sbires peuvent constituer l’alternative crédible au redressement de la France.

    – Ainsi, quand il dit que UMP comme PS ont ruiné le pays et baignent dans les magouilles et le clientélisme; de même, lorsqu’ils disent que la France est dans la pannade économique et sociale, que la sécurité n’est plus assurée, que la corruption règne à tous les étages de l’administration; difficile de leur donner tort, car ils appuient précisément là où ça fait mal pour nos politocards actuels.

    – Quand le FN critique l’abandon de pans entiers du territoire national, quand il pointe l’absence de politique d’aménagement sérieuse du territoire, quand il dénonce la pauvreté et la paupérisation de la classe moyenne, les hausses de fiscalité, les lourdeurs administratives nous venant à la fois de l’Etat et de Bruxelles, là encore, il est dans le vrai, quoiqu’on en dise.

    – Quand il affirme que la France a perdu sa puissance internationale en se mettant à la remorque des USA et en baissant constamment son pantalon devant certains bureaucrates de l’UE, quand il dénonce le fait que nos dirigeants ne défendent pllus l’intérêt de la nation;

    – Quand il affirme avec raison que le système bancaire, au demeurant fragile, fait souvent n’importe quoi (parfois avec la complicité de l’Etat) avec l’argent du contribuable et qu’aucune mesure sérieuse n’a été prise afin de prévenir une future crise systémique (hormis un mécanisme européen spécial qui prendra du temps avant d’être pleinement efficace);

    dans tous ces domaines, on ne peut vraisemblablement penser que la FN a tort, au contraire, il surfe sur ces points précis, qui représentent 3% de son discours mais qui cachent les 97 autres % qui sont du n’importe quoi. En clair, il pointe de bons problèmes dans des sujets percutant, que personne d’autre n’ose aborder, ou très peu et avec retard par rapport à MLP. Le « care » abordé par l’article est justement une solution apportée par le FN à certains de ces problèmes, et cette solution mélange à la fois du bon sens (système social ciblé dont l’objectif doit être de lutter contre la pauvreté et garantir un minimum d’unité dans la nation sans taper sur la classe moyenne ou aisée, défense des intérêts de la France) et de l’absurdité (taper sur les riches, nationaliser, étatiser…). Or les autres partis proposent des choses encore pires (PS) ou sont trop divisés pour faire des propositions qui reprendraient les points positifs d’un tel programme tout en en excluant les points négatifs (Républicains).

    Les gens voteront en fonction, non pas des 97% de communisme lepéniste, mais des 3% de pargmatisme et d’intelligence lepéniste.

    C’est le problème, qui risque d’éclater bruyamment en 2017 ou 2022, au choix.

    • Les points semblent vrais et intelligents parce que ce sont des sophisme éhontés ou des exagérations clownesque à la Coluche ou genre Guignol de l’info.

      Le tous pourris (sauf nous) est de la même veine que le toutes des s… sauf ma mère : ça ne veut rien dire mais ça fait du bien à entendre, ça flatte l’égo.

      Là où le FN est fort, c’est de savoir dire exactement ce que les gens ont envie d’entendre : ils font de l’anti-Churchill.

      Le délire sur les causes du chômage est évident : c’est la taille de l’état qui crée le chômage, (ainsi que le prouve ce qui se passe en Angleterre) : un emploi d’Etat équivaut à deux emplois dans le privé.

      Le FN ne fait qu’amplifier le mensonge du PS et des partis de gauche qui refuse de voir celà.

      Cet exemple pour la gauche, mais le FN fait la même chose avec la sécurité à droite.

      Le FN ne fait que hurler les mensonges que les autres partis disent, à ce jeu là, il ne risque pas de se faire contredire.

      • « Le FN ne fait qu’amplifier le mensonge du PS et des partis de gauche qui refuse de voir celà. »

        Il n’amplifie même pas, il détourne différemment du PS, du front de gauche ou des verts. Pour ne pas reconnaitre que l’on est allé trop loin dans la taille de l’état, il faut à tous ces partis trouver une autre solution à la création d’emploi que la réduction évidente mais douloureuse des subventions et des postes de fonctionnaires :
        – pour le PS, c’est en faisant tourner la planche à billet pour générer de l’inflation qu’on est sensé créer des emplois
        – pour le front de gauche, ou l’aile gauche du PS, c’est par plus d’étatisme afin de décréter l’emploi (réduction temps de travail, contrainte des entreprises …)
        – pour EELV, on est sensé créer de l’emploi par un Big Deal écolo (avec retour sur investissement nul ou douteux)
        – pour le FN, c’est par la dévaluation et le protectionnisme.

        Je ne vois absolument aucune différence de niveau d’escroquerie entre toutes ces solutions. Elles sont simplement choisies pour aller dans le sens de l’idéologie de chacun de ces partis.

        Je me garderai bien de dire que le progressisme du PS est mauvais, qu’il n’y a pas d’injustices sociales et de dérives de la finance, que l’écologie n’est pas souhaitable et souhaitée, ou qu’il n’y a pas de problème identitaire ou de sécurité. En revanche, ce sont tous des escrocs économiquement – et aucun ne vaut mieux que l’autre. Je ne sais même pas lesquels sont les plus dangereux.

        • « Je ne sais même pas lesquels sont les plus dangereux. »

          Je me permet de vous suggérer le FN à cause des tensions et de l’insécurité qu’il a contribué à générer comme démontré ici :
          http://www.e-sabar.fr/fn.html#fnasecu

            • Pas faux.
              Mais j’ai rarement entendu parler de ce point de vue sur le FN et pour l’instant je n’ai pas reçu de véritable contre argument sur la relation entre monté de l’insécurité et discours du FN. Et pour en avoir discuté avec les premiers concernés ils ressentent ce qui est dit dans l’article en lien.
              Dsl 🙂

          • Rtg: « Normalement on peut atténuer ce phénomène de rejet en cassant les préjugés que l’on a sur l’autre »

            Non, les gens ont besoin AVANT TOUT de savoir qu’ils sont en sécurité et qu’ils n’ont rien à craindre de cet autre quel que soit les différences et c’est une des tâche régalienne que l’état français a abandonné.

            Après vous pouvez, si vous avez envie, saupoudrer avec la joie de la différence et les bienfaits du multiculturalisme, mais si vous le faites sans cette sécurité les gens auront non seulement l’impression que vous vous foutez de leur gueule mais aussi que vous les insultez en plus.

            • « La plupart des 208 conflits, guerres civiles et massacre d’après-guerre ont impliqué différentes communautés religieuses ou ethniques, les communautés humaines ne s’aiment pas naturellement pour des raisons sociologiques. »

              D’accord avec vous. Et je rajoute une cause psychologique, à cause de notre fonctionnement cognitif qui nous pousse à rejeter ce qui est différent de nous. Et via un effet de cohésion de groupe qui accentue le phénomène.
              Donc comme l’on sait que l’on va avoir ce type de réaction il est d’autant plus pertinant de mettre en place une éducation et un discours via les médias qui va atténuer ce phénomène lors d’une phase d’immigration, d’autant plus si les immigrés ont une culture différente de la notre.

              « Ce serait les discours qui créent l’insécurité et empêchent l’intégration des étrangers ? »

              Il y contribue s’il ne va pas dans le bon sens, comme c’est le cas avec le discours du FN. Au lieu d’éduquer et atténuer le phénomène de rejet ils l’ont juste accentué.
              Si vous pensez que les mots ne peuvent pas être violent je vous conseil le livre de la psychologue Marie France Hirrigoyen sur le harcèlement morale (rejet et stigmatisation de l’autre en sont des formes). Elle y explique que la violence verbale peut être plus nocive que la violence physique (fait amplement reconnu au Canada mais dont on parle un peu moins en France).

              Donc il est aussi naturellement humain que si l’on reçoit de la violence injustifié on aura tendance à vouloir la rejeter vers ceux qui nous l’on communiquer.

              « Non, les gens ont besoin AVANT TOUT de savoir qu’ils sont en sécurité »

              Oui et c’est normale.
              Mais est ce que vous pouvez comprendre qu’avec le bourrage de crane du FN depuis 30 ans ils en sont aussi une des causes de cette insécurité (et pas la moindre) ? Est-ce que cela vous semble cohérent ?

              • Et re….
                Je crois que si on parlait à Rtg de la recette de la choucroute il nous ressortirait le même discours.
                On dirait de la propagande étatique.

              • Rtg: « Mais est ce que vous pouvez comprendre qu’avec le bourrage de crane du FN depuis 30 ans ils en sont aussi une des causes de cette insécurité »

                Arrêtez 5 minutes, on se moque des jaunes, on déteste les alsaciens, on stigmatise les suisses, les blondes, les fonctionnaires sont des feignants, les italiens sont voleurs, les élus sont « tous pourris », les voisins sont des crétins, tout le monde critique tout le monde et ainsi va-t-il. (le monde donc)

                On ne brule pas des voitures, ni ne détruit un quartier, ni ne se lance dans le trafique de drogue, le vol ou le viol parce que 10% à 15% de la population ne vous aime pas je suis sur que je peux en trouver beaucoup plus qui vous/me déteste.

                Si le FN n’avait pas été au centre de la stratégie politique de la gauche qui n’a jamais cessé de s’en servir en hurlant que les immigrés étaient les pauvres victimes des français tout en sciant complètement l’état de droit et en détruisant l’économie on n’en serait pas là.

                L’UDC, le « FN » Suisse en sort des vertes et des pas mûre sur les immigrés, rien ne brule, rien ne bouge en Suisse parce que c’est un état de droit, les sanctions ne sont pas à la tête du client et le laxisme n’est pas une doctrine judiciaire. Les gens se sentent protégés et qu’importe si même 20% de la population ne vous aime pas, ça veut dire que 80% vous apprécient ou vous considèrent comme des citoyens normaux.

                Vous êtes très exactement en train de suivre la stratégie socialiste, celle qui a promus le FN à la place qu’il occupe actuellement.

              • Rtg: « je vous conseil le livre de la psychologue Marie France Hirrigoyen sur le harcèlement morale »

                Et moi je vous conseille de rassembler quelques notions élémentaire de psychologie.
                S’il se dit ici et la que les Rtg sont des demeurés, ça reste un épiphénomène.

                Si des associations se montent pour prendre votre défense et que les grand partis politique s’en mêlent en vous décrétant victime officielle jour après jour dans tous les médias, tout prend une allure terriblement dramatique et vous allez vous sentir très mal parce que c’est la seule place que vous avez désormais dans la société: victime.

                Le PS jour après jour n’a cessé sa stratégie dégueulasse de relégation de toute la population immigrés au status de victimes à des fins politiques.

                • @Ilmryn sam player

                  « tout le monde critique tout le monde et ainsi va-t-il. (le monde donc) »

                  Et le monde est dans un cycle perpétuelle de conflits et de vengeance du conflit précédent depuis des milliers d’années. Vous cautionnez et vous voulez participer à ce délitement ? Moi non surtout quand je vois que certaines choses pourraient être évitables comme c’est le cas du problème qui nous occupe.

                  La criminalité et les phénomènes de bandes ont toujours existé dans les milieux défavorisé et ce bien avant la venue des immigrés arrêtez de tout confondre. Facile de pointer ce problème qui n’a rien à voir avec le fait d’être étranger ou non. (réthorique FN)

                  Vous prenez l’exemple de la Suisse qui n’est pas la France donc pas comparable (réthorique FN). Je peux aussi vous prendre l’exemple du magrheb où les voitures ne brulent pas. Là aussi le problème de dégradation que l’on peut observer est autre que le fait d’appartenir à une culture donnée mais à un contexte français (que l’on peut retrouver ailleurs toutefois).

                  Vous me parlez que tout le monde critique tout le monde, mais à part être de mauvaise foi et ne pas vouloir voir une différence de traitement entre les exemples que vous me donnez et la problématique des banlieus et des populations qui y habitent je ne peux rien pour vous. (réthorique FN).

                  Vous parlez aussi de 20% qui vous aimes pas qui vous font oublier les 80% qui vous aime bien. Vous faites la même chose en pointant du doigt la minorité qui a choisi de répondre aux provocations par la violence et en oubliant la majorité qui ne font pas de vagues (réthorique type FN). Dans un sens vous justifiez mes propos en montrant que l’on entend seulement ceux qui font de la plus de bruit de manière négative. J’imagine que vous faites partis de ce faible pourcentage qui ne voudra jamais comprendre la situation (ou qui n’en est pas capable).

                  Le ps quand a lui n’a jamais voulu allez au fond du problème et le traiter convenablement étant donné qu’ils se servent du FN pour diviser la droite. A part dire « le FN c’est mal, ils sont racistes » mais sans en démontrer le pourquoi du comment et l’ineptie des accusions du FN celà ne sert à rien (je n’ai encore jamais vu dans les médias un membre du FN se prendre des arguments pertinants). Je pense vous avoir donné des arguments autres que ceux là et pour le coup c’est vous qui me ressortez les mêmes salades et la réthorique FN.

                  En fait vous pointez du doigts des effets qui sont la résultante d’une cause que vous n’arrivez plus à voir. C’est comme provoquer une personne constamment puis crier au loup lorsque elle répond à la provocation et conclure par un « vous voyez j’avais raison ». En oubliant bien sûr de parlez de la provocation. Ben fallait pas s’amuser à provoquer, trop facile, c’est évident qu’un jour il y aurait eu une réponse. (Méthode FN)

                  Vous parlez de victimisation mais c’est la France qui est victime de cette situation et j’ai honte de mon pays que je vois devenir de plus en plus intolérant et de voir les communautés qui l’habitent se monter de plus en plus les unes contre les autres. Faut arrêter de mettre le feu si l’on ne veut pas que la situation s’empire. Et les politiques de tout bord ne nous aide en rien sur le coup (seul point ou l’on parrait d’accord). A croire que l’on va dans le mur et que l’on y va gaiement. Vous cautionnez là aussi ? Moi toujours pas.

                  Maintenant je vois que l’on tourne en rond et que vous commencez à me répondre par des arguments vu et revus ou encore l’insulte ou la raiellerie au lieu de casser mes arguments de manière convaincante et d’aller au fond du problème. La seule chose que vous m’ayez permis de réaliser et le trop plein d’attaque sur le FN qui empêche de parler du problème convenablement et qui vous fait répondre à des choses que je n’ai même pas dites ou encore déjà répondu (une sorte de phénomène de rejet là aussi).

                  Vous pouvez maintenant railler et sortir vos poncifs au lieu d’argumenter, je ne vous dérangerez plus étant donné que j’ai fini de dire ce que j’avais à dire. Bien à vous.

  • Tout le monde, le simple citoyen mais aussi le l’entrepreneur, le gérant, le patron, a besoin de stabilité pour pouvoir s’organiser, prévoir son budget et ses projets afin d’envisager l’avenir avec confiance.
    L’instabilité législative (l’inflation des lois et règlements) et les prélèvements toujours plus confiscatoires (le manque d’imagination pour faire des économies) vont à l’encontre de ce désir de sécurité essentiel.

    Même dans un Pays bien géré, il y aura toujours des gens qui, pour toutes sortes de raisons, des coups durs et des raisons affectives personnelles, le divorce par exemple, perdent pied et se noient.
    L’honneur d’un pays est d’être compassionnel et de savoir, au-delà des initiatives privées, mettre en place des filets de sécurité pour faire en sorte qu’un maximum d’accidentés de la vie ne se perdent et qu’ils aient une seconde chance pour se rétablir et retrouver une place dans la société.

    Une société où les gens ont confiance dans l’avenir parce qu’ils savent qu’il existe des amarres auxquelles se raccrocher en cas de coup dur est une société sure et donc forte.
    Bien sur l’Etat ne peut pas tout mais il peut donner l’exemple et susciter, sans rien faire d’autre, les initiatives individuelles et associatives qui sont essentielles; Il peut aussi déblayer le terrain en simplifiant les législations rendues rigides par le phénomène de stratification.

    Mais cela, seuls des gens imaginatifs et libres peuvent le mettre en oeuvre, pas les professionnels de la politiques liés par leur carriérisme et leurs petits calculs politiciens.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Aulnas.

Les élections régionales et départementales de 2021 constituent un évènement historique. Les deux-tiers des électeurs ne se sont pas déplacés. Par indifférence. Ils ont d’autres chats à fouetter. Voilà une leçon dont la classe politique devra tirer toutes les conséquences. C’est urgent.

L’abstention politique a des causes multiples et complexes brillamment analysées par les politologues. Deux facteurs majeurs sont à l’œuvre et s’amplifieront si rien n’est fait : la médiatisation de la conflictualité politique... Poursuivre la lecture

L’abstention est un phénomène complexe qui touche toutes les démocraties des pays développés et la démocratie française en particulier. Elle est devenue l’un des symboles de la crise que les démocraties traversent au XXIe siècle.

La sociologie électorale privilégie l’approche inductive et fait régulièrement le point sur l’évolution du profil des abstentionnistes. L’économie politique préfère l’approche déductive et l’hypothèse de rationalité.

Elle pose une question simple : est-il rationnel de voter ?

Cet article souhaite... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Frickert.

Boudées par plus de deux Français sur trois, les élections régionales et départementales ont illustré une nouvelle fois un profond malaise démocratique.

Depuis trois semaines, beaucoup se sont interrogés sur les solutions à ce malaise. Moins en ont questionné les causes.

Beaucoup ont évoqué dès le premier tour la complexité d’un double scrutin. Or, cela s’était déjà produit en 2001, sans que cela ne provoque l’indifférence actuelle. D’autres encore ont mis le doigt sur le poids des thématiques natio... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles