Affaire Verdier : lettre à France Télévisions

Philippe Verdier : victime d’un deux poids-deux mesures en matière de liberté d’expression ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Affaire Verdier : lettre à France Télévisions

Publié le 30 octobre 2015
- A +

Par Benoît Rittaud.

France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)
France Télévisions (Crédits jean-louis Zimmermann, licence Creative Commons)

Chères France Télévisions,

Comme vous le savez, une prise de position récente issue de vos rangs a fait un certain bruit, notamment parce que la personne qui l’a lancée est l’une des figures les plus connues de votre entreprise. Les téléspectateurs la voient régulièrement sur leur écran depuis des années.

Ce travail de journaliste qui fait tant parler s’en prend à des décisions susceptibles d’être prises prochainement par des gouvernements, à une échelle internationale. Il s’agit donc de l’expression d’un point de vue que l’on doit logiquement qualifier de politique.

Aux temps heureusement révolus de l’ORTF, ce genre d’initiative aurait certainement eu de quoi déplaire. À l’époque en effet, l’indépendance du service public de télévision restait encore à conquérir. La défunte ORTF aurait donc sûrement pris ombrage que l’un de ses journalistes s’autorise une prise de position de nature politique, bravant ainsi un « devoir de réserve », ce paravent sémantique si commode à la censure.

Aujourd’hui, les temps ont heureusement changé. Il n’est plus question de limiter insidieusement la parole d’un journaliste qui n’irait pas dans le sens de ce que des gouvernements préparent « pour notre bien ». Merci donc de n’avoir à aucun moment projeté de mettre à pied votre journaliste Élise Lucet, qui a lancé il y a cinq mois une pétition destinée à peser sur l’un des choix politiques de l’Union européenne.

Puis-je alors humblement vous demander d’avoir la même attitude ouverte vis-à-vis de Philippe Verdier, journaliste météo à France Télévisions que vous vous préparez à licencier, semble-t-il selon la presse, pour avoir publié un livre critique sur la politique climatique internationale ?

Je ne doute pas que, respectueuses de la liberté d’expression mais aussi soucieuses de ne pas prêter le flanc à l’accusation de « deux poids deux mesures », vous considérerez ma demande avec bienveillance. Dans cette attente, et en demeurant bien sûr à votre entière disposition, je vous prie d’agréer, chères France Télévisions, l’expression de toute ma considération.


Lire aussi :

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Bien sûr, Mme Ernotte, que vous ne voulez pas licencier pour un délit d’opinion votre collaborateur, quand bien même il serait si peu collabo sur les questions du climat.
    Il a violé l’alinéa 187bis de son contrat de travail, inacceptable, il mérite illico d’être viré.

    Mais vous savez bien que l’opinion publique, composée pour une large part de téléspectateurs, manque parfois d’esprit de finesse et risquerait de soupçonner ce qui ne vous viendrait jamais à l’esprit, vous si attachée à la liberté d’expression et si indépendante du pouvoir politique.

    Je vous prie aussi d’agréer, patati …

  • je boycotte FT pourquoi devrais je payer la redevance ?

  • J’ai entendu un journaliste bobo trouver normal que France Télévision vire quelqu’un qui critiquait le gouvernement, y compris en dehors de l’antenne.

    Ce qu’il y a de bien avec le boboisme et l’écologie c’est de parvenir à lobotomiser les journalistes. Remarquez bien qu’il n’y a souvent pas grand-chose à lobotomiser.

  • Quand on voit que Fabius a reçu les présentateurs météo du PAF pour les « sensibiliser » au réchauffement climatique, ça fait peur. Ce qui m’effrait encore plus, c’est que notre ministre des AE est plus occupé à faire en sorte que leur COP ressemble le moins possible à un fiasco plutôt que de s’occuper de vraie diplomatie…

  • Ce journaliste a eu des couilles et les autres devraient en faire autant, Verdier mérite la légion d’honneur pour ne pas être rentré dans le moule de ces fiottes de journalistes.

    Nous sommes de tout coeur avec lui.

    Révoltons-nous !

    • Je ne suis pas sur qu’il soit meilleur que les autres, mais le fait qu’aucun autre ne trouve à y redire montre à quel point ils sont tous des c…

  • Pour noyel, pensez à offrir aux « charlies » de votre entourage un zouli pot de 1 litre de vaseline…

  • Delphine ERNOTTE-O’BRIEN est en place pour sauver ce pauvre Philippe VERDIER de lui même.

    Elle seule détient le pouvoir de la torture-sanction qui lui fera comprendre qu’il n’est rien et que 2+2=5!

  • Ce n’est pas la bonne manière de procéder. Écrivons aux annonceurs de France 2 pour leur indiquer que, suite à la censure de F2, nous n’achèterons plus leurs produits tant qu’ils financent cette chaîne par leur publicité — et faisons-le. C’est la seule manière efficace de faire pression.

  • Rôle du csa
    « Le CSA veille au respect de la dignité de la personne humaine dans les médias audiovisuels.
    Le CSA veille au respect de l’expression pluraliste des courants d’opinion sur les antennes.
    Le CSA veille à la rigueur dans le traitement de l’information dans les médias audiovisuels.

    il dit être aveugle et sourd dans les cas verdier et Lucet ( propagandiste effrénée verte)

    • Nomination des membres du CSA :

      3 sont désignés par le président de l’Assemblée nationale
      3 sont désignés par le président du Sénat
      le président du Collège est désigné par le Président de la République.
      Le président du CSA gagne 100 500 € par an et les autres conseillers gagnent 47 406 euros par an.

      Le rôle c’est bien mais encore ne faut-il pas mordre la main qui vous a donné à manger.

  • William Herschel, découvreur d’uranus, a découvert aussi le lien entre taches solaires et climat et aujourd’hui
    l’astronome mathématicienne Valentina Zharkhova (revue « Nature ») a prédit la faible activité du soleil durant ce siècle. Cela implique un refroidissement sévère. Seul le gaz carbonique peut nous sauver, veillons à en produire au maximum!! (En filtrant, bien entendu, les polluants)

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il faut sauver la liberté d’expression, comme nous l’avions évoqué, face à la prolifération des deepfakes en évoquant, avec le Dr Sylvie Blanco, Professor Senior Technology Innovation Management à Grenoble École de Management (GEM)  « le paradoxe du ChatBlanc » (cf. « Autopiégés par les deepfakes : où sont les bugs ? » Contrepoints, 11 février 2024 ) pris de vitesse, nous voilà mis devant ce terrible paradoxe : « réclamer en tant que citoyens la censure temporelle des hypertrucages pour préserver la liberté de penser et la liberté d’expressio... Poursuivre la lecture

Moins de deux ans après avoir été très violemment attaqué au couteau par un jeune exalté lors d’une conférence qu’il s’apprêtait à donner, justement sur l’importance de préserver la sécurité des écrivains, Salman Rushdie revient sur cet événement et sur les temps qui ont suivi, à travers un livre, Le couteau.

 

Une attaque ignoble

La conférence de ce 12 août 2022 n’avait même pas commencé que l’écrivain, pour lequel aucune mesure de sécurité particulière n’avait été prévue, fut la cible de la course effrénée d’un jeune illu... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article

 

 

Le 12 décembre dernier s’est tenue une nouvelle édition de l’Assemblée des Idées, un cycle de débats bimestriel organisé à la Galerie des Fêtes de l’Hôtel de Lassay, résidence officielle de la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, qui préside également cette série de colloques.

Après le logement, le rôle de la France à l’international, l’intelligence artificielle ou encore la morale, la chambre basse a accueilli plusieurs dirigeants de médias pour débattre du pluralisme et de l’indépendance ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles