Quel avenir pour le Canada avec Justin Trudeau ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Justin Trudeau (Crédits : Alex Guibord, licence CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quel avenir pour le Canada avec Justin Trudeau ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 octobre 2015
- A +

Par Nathalie Elgrably-Lévy, depuis Montréal, Québec

Justin Trudeau by Alex Guibord(CC BY-ND 2.0)
Justin Trudeau by Alex Guibord(CC BY-ND 2.0)

 

C’est donc Justin Trudeau qui a été élu. Il a axé sa campagne électorale autour du slogan « Changer ensemble », grossièrement plagié sur celui employé par Obama, et cette stratégie semble porter ses fruits.

Il est légitime de souhaiter un changement. Mais changer de Premier ministre, ce n’est pas comme changer de marque de céréales. L’enjeu est trop important pour se laisser influencer par l’esthétique de l’emballage et quelques astuces marketing. Il faut gagner au change !

En matière économique, la machine anti-Harper s’est ingéniée à diaboliser le Parti conservateur. Pourtant, le Canada est cité en exemple en Europe pour sa stabilité économique et son excellente gestion de la pire crise financière depuis la Deuxième guerre mondiale. Les Conservateurs ont admirablement redressé les finances publiques, engrangé un surplus budgétaire, réduit la TPS de 2 points sans hausser les impôts, augmenté le plafond du CELI, introduit le fractionnement du revenu, respecté les compétences provinciales et présenté deux accords de libre-échange qui contribueront grandement à la prospérité du Canada. Notons également que M. Harper a pris pour habitude de donner la priorité au français lors de ses conférences de presse. Pour l’avenir, M. Harper promet une « loi-verrou » interdisant toute augmentation de la charge fiscale des Canadiens et des charges sociales pour les travailleurs et les entreprises.

Le parti Libéral nous engagera effectivement sur une autre trajectoire. Encore plus à gauche que le NPD, il annonce des dépenses de 150 milliards $, soit des dépenses 19 fois plus élevées que celles prévues par les Conservateurs, ce qui nous garantit des déficits substantiels et une dette nettement plus lourde. Il promet de taxer davantage les riches et d’abolir le fractionnement du revenu, mais de réduire les impôts de la classe moyenne. Il entend intervenir dans les compétences provinciales, dont la Santé, et ainsi réveiller d’anciennes disputes dont on pourrait bien se passer.

Sur le plan de l’identité et de la sécurité, les Conservateurs entendent poursuivre leur opposition au port du niqab lors des cérémonies d’assermentation ainsi qu’au moment de recevoir des services gouvernementaux. M. Trudeau estime que le port du niqab est convenable. Les Conservateurs ont adopté le projet de loi C-24 visant à retirer la citoyenneté à un terroriste. M. Trudeau considère au contraire qu’un terroriste mérite de la conserver. Les Conservateurs sont disposés à accueillir des réfugiés syriens, mais à condition de les filtrer méticuleusement. M. Trudeau, lui, veut ouvrir grand les frontières sans prendre de précautions particulières. Les Conservateurs jugent nécessaire de combattre les terroristes djihadistes de l’État islamique pour stopper leurs ambitions génocidaires et assurer la protection des Canadiens pendant qu’il est encore temps. M. Trudeau veut plutôt que le Canada cesse ses interventions contre l’EI. À l’instar du calife de la communauté musulmane Ahmadie, il préfère déclamer le slogan « Paix pour tous, haine pour personne ». Sans doute espère-t-il attendrir le cœur des fous d’Allah grâce à d’aussi jolies paroles !

On peut avoir des griefs contre M. Harper. Nul ne peut plaire à tous, tout le temps et dans tous les domaines. Mais gagnerons-nous vraiment à congédier M. Harper pour le remplacer par M. Trudeau ? Le CV de ce dernier ne lui permettrait même pas d’être embauché pour gérer une PME.

Et il aurait les clés du Canada ?


Sur le web

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Dommage. Le Canada allait vraiment dans la bonne direction économiquement.

    • Bin non, le Canada avait l’aire d’un jambon à contre sens du progrès social, ça n’est pas la bonne route pour plusieurs…

  • Et le Canada reprit en chantant la route de la servitude.

  • Mais…. Contrepoint n’est-il pas sensé être libéral ?
    Quelle surprise de voir cet article je m’attendais plutôt a une explosion de joie de votre part.
    N’est-ce pas vous qui critiquiez les interventions française à l’étranger ?
    Qui critiquiez les politiques d’immigration restrictives ?
    Qui souhaitez la libéralisation des drogues and co ?

    Je ne vous comprend plus ..

    • C’est parce que comme tous les français, vous ne savez pas faire la distinction entre libéral au sens français et liberal (sans accent) au sens anglo saxon.

      Liberal (US) = progressiste, gauchiste, ce sont leurs socialistes à eux
      Libéral (FR) = libertarian aux US

      Les 2 mots n’ont absolument rien à voir et sont même carrément opposés.

      • Vous avez entièrement raison nos moutons journalistes sont incapables de nous l’expliquer…..ont ils eux mêmes compris la différence…..emportes par la vague de l’antilberalisme

    • Aussi je ne pense pas que la majorité des lecteurs de contrepoints soient en accord avec ce qu’elle dit sur ces positions concernant le nikab et la guerre au moyen orient.

    • les libéraux au Canada sont libéraux au sens anglosaxon du terme (autrement dit liberals ou progressistes).
      Les libéraux sont loin d’être tous favorable à l’immigration. Certes, le site Contrepoints y est clairement très favorable mais c’est loin d’être le cas de tous les libéraux. Je pense que si on faisait un sondage, les libéraux favorable à l’immigration serait minoritaire.
      « N’est-ce pas vous qui critiquiez les interventions française à l’étranger ? » Encore là, les libéraux ne sont pas d’accord entre eux. Là, je me situerais plutôt du côté des non interventionnistes. Je ne crois pas en l’utilié des bombardements contre l’EI. Cependant, même si je suis plutôt interventionniste, je n’apprécie pas trop la mentalité bisounours des libertariens en politique étrangère.
      Je pense quand même que le principal élément pour choisir pour qui voter c’est l’économie (où les « libéraux » n’ont pas rien de libéral). La libéralisation des drogues et l’intervention contre l’EI sont des questions accessoires

      • « Les libéraux sont loin d’être tous favorable à l’immigration. Certes, le site Contrepoints y est clairement très favorable mais c’est loin d’être le cas de tous les libéraux.  »

        C’est celaaaaa, oui. Prenez vos désirs pour la réalité !
        Le site Contrepoints est clairement favorable à l’immigration PARCE QUE c’est un site libéral.

        Les gens qui prônent des mesures liberticides ne sont pas libéraux.
        Les imposteurs qui se prétendent libéraux et qui veulent utiliser le bras armé de l’État pour instaurer des mesures liberticides contre les immigrés et violer leurs droits naturels ne sont pas libéraux.

        • Je ne prends pas mes désirs pour des réalités (ce qui est votre cas avec vos utopies). Regardez un peu les articles parlant d’immigration sur contrepoints, le nombre de commentateurs libéraux contre ou bien sur des groupes facebook libéraux (ou je ne sais quel autres lieux).

          Vous vous rendez compte que vous avez la même attitude sectaire que les membres de groupuscules d’extrême gauche (tel autre groupuscule ne représente pas le vrai communisme). Pas très libéral comme attitude. Vous vous prenez pour qui pour prétendre avoir le monopole de la vérité ?

          • Les mots ont un sens. S’attacher au sens des mots n’a rien de sectaire : c’est refuser le relativisme.
            Vouloir restreindre une liberté individuelle est une mesure liberticide, à l’exacte opposée d’une mesure libérale.

            Je reconnais parfaitement votre droit de prôner des mesures liberticides contre les immigrés. Mais cessez de prétendre que restreindre une liberté individuelle est libéral. C’est grotesque.
            Vous n’adhérez pas aux idées libérales concernant l’immigration ? Ok, pas de souci. Mais soyez honnête avec vous-même : c’est pour des raisons qui n’ont strictement rien de libérales.
            Vous considérez que les idées libérales sont utopiques en la matière ? Ok, pas de souci. Les libéraux ont l’habitude de ce genre de critique. Les sociaux-démocrates disent aussi que les libéraux sont utopistes de croire qu’il est possible de se passer de la Sécurité sociale, par exemple…

        • Donc pour vous quelqu’un comme Hoppe c’est un socialiste ?
          L’état s’occupe des fonctions régaliennes. Le mot régalien à la base veut dire souverain. Une fonction régalienne est une fonction qui touche à la souveraineté. Si pour vous, le contrôle de l’immigration n’est pas de la souveraineté (autrement dit une fonction régalienne) alors rien n’est fonction régalienne

          • Hans Hermann Hoppe est un libertarien qui a développé des modèles théoriques anarcho-capitalistes où l’Etat disparait. Dans les idéaux-types de Hoppe, les frontières telles qu’on les connait actuellement n’existent plus. L’Etat et les frontières ayant disparu, on se demande bien comment les thèses de Hoppe pourraient justifier des politiques migratoires liberticides. Je sais que c’est la mode actuellement dans les réseaux sociaux xénophobes de faire croire que les thèses de HHH légitimeraient des politiques migratoires restrictives mais c’est totalement faux, il s’agit d’une déformation malhonnête de ses idées.

            Quant au fait de se référer à un auteur anarcho-capitaliste pour justifier l’Etat régalien c’est du plus haut comique. Sans compter que faire chier les étrangers en restreignant leurs libertés individuelles n’a rien de régalien, bien sûr.

            En vérité, il n’existe pas d’arguments libéraux pour défendre une restriction des libertés individuelles des immigrés. Il n’existe que des arguments conservateurs (préserver les coutumes et les traditions), nationalistes (protéger la nation), sociaux-démocrates (protéger le modèle social) ou xénophobe.

            Enfin, prendre l’utopiste Hoppe comme référence après m’avoir traité d’utopiste plus haut est assez amusant…

          • @henri :

            pour avoir lu des ouvrages de Hoppe, j’attends avec impatience que vous nous précisiez les dires de Hoppe qui ont pu vous faire accroire vos affirmations.

    • Trudeau est clairement complaisant (voir l’allié) de l’islam radical (comme le souligne cet article). L’islam radical est une idéologie totalitaire clairement anti libéral.
      La sécurité c’est une fonction régalienne de l’état. Or laisser n’importe qui (y compris des potentiels terroristes et des gens ne reconnaissant pas l’état de droit mais la sharia comme leur loi) est stupide (voire suicidaire)

    • Je ne suis pas d’accord pour dire que les libéraux sont plus à gauche que le NPD. Les libéraux ont l’habitude du pouvoir, ils savent que le Canada se gouverne au centre. Leurs promesses électorales étaient totalement démagogues, je ne suis pas sûr qu’ils les respecteront tous

    • L’un des très rares éléments positifs chez Trudeau c’est qu’il va arrêter l’achat de F 35

    • Renseignez-vous sur le sens du terme « libéral » dans le monde anglo-saxon. Il est synonyme de « gauche » .En économie le PLC reste keynésien, étatiste, centralisateur…bref tout sauf libéral au sens classique ( et français) du terme. Il y a eu un « moment » libéral avec Chrétien qui a fait comme son homologue Schröder, et pour les mêmes raisons, les réformes drastiques indispensables que Harper a consolidées, comme Merkel…

      Une fois de plus, difficile de faire comprendre aux Français que l’ethnocentrisme est un miroir déformant.

      Tout aussi ardu de les convaincre que Trudeau s’appelle JUSTIN (comme Bridou) et non Justine

  • Il pourrait servir de videur dans une boîte de nuit, il a le look. Ou de figurant dans un péplum… Sinon, comme dirigeant d’un grand pays, il a l’air un peu juste.

  • Je crains la catastrophe pour nos amis canadiens et cousins québecquois!

  • Sur une note plutôt « féminine » et émotionnelle acceptée, cet homme ne m’inspire aucune confiance 🙂

  • lu hier un article agrémenté de liens vers des vidéos.
    On voit Justin Trudeau en djellabah blanche à la droite de l’imam de la mosquée ahmadie en train de prier (en tout cas, mains ouvertes et lèvres remuantes) et un haddith de Sahih Muslim si ma mémoire est bonne faisant référence à « l’élu placé à la droite du prophète »est cité. Sur une autre vidéo on le voit à coté de l’imam prenant la parole à la chaire de la même mosquée, micro en main. Les mauvaises langues disent qu’aucun « mécréant » ne peut prendre la parole un vendredi devant des fidèles dans une mosquée et concluent donc qu’il s’est converti.
    Quant à connaitre l’avenir du Canada avec »baby » Trudeau : sombre car son slogan ressemblant étrangement au « le changement c’est maintenant » on peut envisager le résultat.
    Je vivais au Canada au temps où son père était Premier Ministre, je doute que le fils obtienne les mêmes résultats.

    • tiens, eh bien moi aussi…j’ai même oeuvré à ma modeste échelle de constitutionnaliste en herbe au rapatriement de la Constitution à la Commission politique de PLC!! Le fiston is too good to be true.

  • Texte partisant brossant un portrait grossier et incomplet faisant abstraction des idéologie dégradante et rétrograde des conservateur, jugeant un gouvernement qui en est à ses premier pas… On en atttend pas beaucoup plus des conservateurs remarquez… On a peur du social, on a peur des démarches progressiste, on préfère l’argent à l’humain, à l’environnement, etc. Le Canada ne fesait pas bonne figure à l’international, on avait l’aire d’être gouverne par une version playmobile (critique gratuite de la coiffure) de l’administration bush pro guerre et xénophobe…

    • L’administration Bush xénophobe ? Celui qui a voulu régulariser les clandestins ? Ben voyons…

    • « faisant abstraction des idéologie dégradante et rétrograde des conservateur » lol. tant que vous y êtes pourquoi pas fasciste ou nazie ?
      « On a peur du social » ha oui le fameux social qui consiste à prendre l’argent des autres (jamais le sien car on fait parti du camp du bien) pour le donner aux autres.
      « on a peur des démarches progressiste » ha, c’est honteux ces conservateurs refusons d’obéir à la pensée unique décidé par le camp du bien. il faut les envoyer au goulag.
      « on préfère l’argent à l’humain, à l’environnement, etc » lol. les progressistes eux n’aiment pas l’argent cela n’empêche pas de vivre avec l’argent des autres.
      « Le Canada ne fesait pas bonne figure à l’international, on avait l’aire d’être gouverne par une version playmobile (critique gratuite de la coiffure) de l’administration bush pro guerre et xénophobe » manifestement, vous ne savez pas trop ce que pensaient les autres du Canada.

      • Accuser les conservateurs d’être obsédé par l’argent c’est tout particulièrement de la maladie mentale, ce sont les gauchistes qui parlent sans arrêt de voler l’argent du peuple et qui sont obsédés par celui-ci. La capacité des gens de gauche à inverser les faits m’étonnera toujours.

        Il récite ce qu’il a appris sans réfléchir.

    • Hum ton catéchisme est bien appris félicitation. Pour ce qui est des faits par contre…

  • J’entends bien tous les defauts du parti liberal, effectivement c’est du consensus mou à l’européenne, mais rappelons que ce sont eux qui amorcent dans les 90’s les réformes économiques qui vont donner au Canada sa relative prospérité économique actuelle. Les conservateurs la poursuivront et tant mieux.
    Par contre sur le plan sécuritaire je ne vois pas comment on peut soutenir Harper. La loi C-24 ressemble au patriot act de Bush qu’Obama n’a jamais remis en cause, et que Valls a fait voter par la loi renseignement. Ces atteintes aux libertés civiles ne sont pas de mon goût, et ne devraient l’être d’aucun libéral. D’autre part Harper a développé une peur insurmontable des etrangers qui explique pourquoi il est de plus en plus difficile, même pour un bon blanc diplômé, de migrer vers le Canada. Le mythe d’un Canada ouvert n’existe plus, j’en sais quelque chose. Ces délires sécuritaires l’amèneront aussi a durcir les peines concernant les vices qui ne sont pas des crimes.
    Enfin n’oublions pas qu’il a fait du suivisme sa politique étrangère et le Canada s’est transformé en succursale de l’armée US, en allant dans des conflits qui n’avaient pas lieux d’être.

    J’aurais donc aimé un article plus neutre sur la question. J’entends bien les critiques à l’egard de Trudeau, mais Harper en mérite aussi semble-t-il.

    • « Harper a développé une peur insurmontable des etrangers qui explique pourquoi il est de plus en plus difficile » juste lol. Le refus de l’immigration n’est pas qq chose propre au Canada mais à bcp de pays. Je trouve un peu facile d’accuser Harper.
      A noter que je suis même pas sûr que ce soit vrai (à savoir que le Canada était plus ouvert avant).
      « J’entends bien les critiques à l’egard de Trudeau, mais Harper en mérite aussi semble-t-il » Harper comparé à la plupart des autres chefs de gouvernement a été un bon premier ministre. Il faut pas l’idéaliser mais il faut arrêter de diaboliser comme le font les médias canadiens. maintenant, je pense que les conservateurs auraient mieux fait de changer de leader AVANT les élections.
      D’ailleurs, c’est plutôt Trudeau avec sa politique débile en matière d’immigration et son alliance avec l’islam radical qui va développé le racisme, la xénophobie,…Principe de physique: toute action amène une réaction. Si vous vous amusez à mener une politique migratoire folle, vous allez développé le racisme

    • Oké pour arrêter le suivisme en politique étrangère vis à vis des USA mais pas pour adopter une politique étrangère droitsdelhommistes, bisounours comme le veut Trudeau

    • Le Canada « ouvert » n’a jamais existé. Ce fut toujours une immigration « choisie ». S’il est en train de se refermer comme une huitre il le doit aux excès de quelques-uns, qui, comme toujours, compromettent les avantages de tous. L’islamophilie de baby Justin va lui revenir très vite en pleine poire…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Entretien exclusif avec Vincent Geloso, professeur à l'université George Mason aux États-Unis. Il vient de publier un papier universitaire sur les liens entre liberté économique et mobilité économique pour le Journal of Institutional Economics dont le contenu à été résumé dans une publication de l'IEDM dont il est chercheur associé.

Vincent Geloso est titulaire d’un doctorat en histoire économique de la London School of Economics and Political Science et d’une maîtrise en histoire économique du même établissement.

 

... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Charles Julien.

Les pays industrialisés font tous face au même défi : la globalisation génère de nouvelles concurrences et chacun d’entre eux a besoin d’entreprises capables de s’imposer sur leurs marchés respectifs. Le Canada ne fait pas exception et une nouvelle coentreprise majeure devrait bientôt voir le jour.

La rumeur enfle, même s’il n’y a encore rien d’officiel : un géant canadien devrait naître dans les semaines ou les mois qui viennent, réunissant le leader national du BTP Pomerleau, Opsis (une filiale du groupe He... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le gouvernement fédéral canadien vient de rendre obligatoire la vaccination pour voyager en train, en navire ou en avion à partir du 30 novembre. Les deux doses d’un vaccin reconnu seront nécessaires pour pouvoir voyager. Toute personne de plus de 12 ans est concernée par cette mesure.

Mais comme le rappelle Radio-Canada : cette obligation signifie que les Canadiens non-vaccinés ne pourront pas quitter le pays, mais elle concerne également les résidents étrangers. De plus, les tests PCR ne sont pas accepté... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles