Air France : crash d’une compagnie pilotée par l’« État-stratège »

Air France ne doit sa survie qu’à ses accointances politiques !

Par Jean-Pierre Chevallier.

Contrepoints920 - Air France - René Le Honzec

Air France est à la une de tous les journaux et de tous les médias. Tous les journalistes publient des articles et des reportages sur les derniers rebondissements des combats menés par les meutes sauvages de syndicalistes déchaînés contre ses affreux patrons, mais personne n’examine les comptes de la société… sauf quelques rares exceptions dont un de mes lecteurs.

Avec des capitaux propres négatifs dus à des pertes accumulées au cours de ces dernières années et… 12 milliards d’euros de dettes à long terme, Air France ne doit sa survie qu’à ses accointances politiques !

Chevallier
À titre de comparaison, Lufthansa affiche 5,7 milliards d’euros de capitaux propres et 5,2 milliards de dettes à long terme.

Inutile d’examiner davantage cet exemple typique de l’exception française…

Cliquer ici pour voir les derniers comptes publiés par Air France-KLM.

Sur le web