Et comme ça marche encore, Jean du Voyage continue

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ideal play houses for little people, on sale in Godshill - Garry Knight - (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et comme ça marche encore, Jean du Voyage continue

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 22 octobre 2015
- A +

En Socialie française, quand quelque chose doit se passer correctement (le chômage qui baisse, la croissance qui repart, le climat qui se réchauffe), cela ne se passe pas comme prévu. En revanche, si quelque chose doit déraper, s’envenimer, s’auto-caricaturer, partir en sucette ou exploser en vol dans un « paf » minable, là, c’est l’inverse : c’est garanti sur facture. Début septembre, on pouvait mesurer tout le courage du gouvernement face à des exactions qui auraient mérité fermeté et cohérence. Un mois et demi plus tard, et comme prévu, la situation s’enflamme. Littéralement.

Ce mardi 20 octobre, à Moirans près de Grenoble, une centaine de « manifestants » bloquent la gare de la ville avec des barres de fer, en profitent pour saccager le restaurant qui, attenant à la gare, les narguait à l’évidence, puis bloquent la circulation et font brûler quelques saucisses voitures sur les voies ferrées ainsi que sur la route départementale.

bttf - delorean bruléeQui sont ces manifestants ? Des cheminots ? Des syndicalistes CGT ? Des routiers ? Des agriculteurs ? Des avocats ? Que nenni, il s’agit de la famille nombreuse de Jean Du Voyage. Et quel est le motif de la colère de ces individus (parce qu’en Socialie, il faut encore un motif pour se révolter et gronder un peu publiquement, de nos jours) ? Apparemment, ils ont décidé de casser, brûler, et empêcher de circuler trains et automobilistes parce que deux des leurs n’ont pas obtenu l’autorisation de sortir de prison pour les obsèques d’un membre de leur famille, bêtement décédé d’un accident dans une voiture volée à l’issue d’un cambriolage.

Immédiatement, la République Française du Bisounoursland se met en branle. Son Premier ministre, Manuel Valls, s’exprime fermement : tagada tagada tout ceci étant proprement intolérable, l’ordre républicain étant menacé, l’État fera preuve de la plus grande fermeté tsoin-tsoin et pas question de fléchir non mais alors.

twitt valls moirans

Ce brave Manuel, menton haut, verbe assuré et main tremblante sûre, est bien vite rejoint par Christiane T., apparemment ministre de la Justice, qui aurait déclaré dans un communiqué de presse que tout ceci est intolérable, que l’ordre républicain est menacé, et qu’en vertu de quoi, l’État fera preuve de la plus grande fermeté. Et bisous aux forces de l’ordre.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Pendant ce temps, une mutinerie éclate en Savoie au centre de détention d’Aiton où une partie des détenus réclame que l’un d’entre eux bénéficie d’une permission pour pouvoir assister à des obsèques. Coïncidence, ce détenu, issu de la famille de Jean, est également réclamé par elle à Moirans. Tout ceci est, vous le devinez, tintolérab’, ça menace l’ordrépublicain et fermeté tralala parce que voilà.

Mais attention. Nous sommes dans une République qui a placé haut le Devoir De Non-Bavure ce qui a permis de cultiver au rang d’art la non-intervention des forces de l’ordre. Si, dans République Socialiste du Bisounoursland, il y a bel et bien République et donc l’idée qu’on peut se faire d’ordre et d’état de droit, il y a aussi Bisounoursland qui permet à chacun de retrouver, le soir venu, un peu de tendresse et quelques litrons de Cajoline citoyenne. Dès lors, en termes de fermeté, cela se traduira par… rien du tout : Jean-Paul Bonnetain, le préfet de l’Isère, a gentiment rassuré tout le monde en indiquant qu’il n’y a pas eu d’interpellation.

twitt houchard moirans

Fouyaya, ça, c’est de la fermeté et de la réponse du berger à la bergère, n’est-ce pas ?

Pour résumer, des détenus, dangereux, se mutinent en prison afin d’obtenir une permission de sortie. C’est, déjà, parfaitement grotesque. Pendant ce temps, leur famille brise, casse, brûle et agresse des forces de l’ordre qui ont, censément, reçu l’ordre de se tenir à carreau. Tiens, c’est consternant. Ces exactions prennent place pour obtenir la permission de sortie des individus incarcérés. Youpi, c’est parfaitement caricatural. Le pompon est atteint lorsqu’on comprend que tout ceci a lieu pour des obsèques… d’un truand multirécidiviste. Et qu’il s’est tué lors d’un cambriolage. En faisant n’importe quoi sur la route. Avec une voiture volée.

tout ceci est parfaitement normal

En septembre, je notais l’agaçante (et malheureusement très compréhensible) dissymétrie entre Jean du Voyage, qui bénéficie bien trop souvent du laxisme consternant de l’État en faisant la démonstration de son jusqu’au-boutisme violent, et Paul du Restage, qui se trouve systématiquement du mauvais côté du tonfa lorsqu’il oublie de payer ses impôts, ses amendes de parking, sa taxe foncière délirante ou ses PV automatiques pour avoir roulé un peu trop vite avec une voiture pas assez volée. Étonnant « État de droit » où la liberté de circuler des uns se trouve systématiquement piétinée, sans risque, par la liberté des autres à emmerder tout le monde…

Je notais aussi qu’avec un exemple aussi catastrophique, l’actuel gouvernement avait posé un précédent que la belle et grande famille du Voyage aurait eu tort d’oublier. Cela n’a pas loupé puisque quelques jours plus tard, un nouvel exemple d’action de force de la part des mêmes obtenait, là encore, une belle réussite puisqu’en définitive, l’autorité pliait mollement devant leurs revendications violentes.

Inévitablement, le cas se reproduit à présent : mêmes mécanismes, mêmes réclamations, même violence, même réactions faussement outrées de nos clowns gouvernementaux, même laxisme calculé des forces de l’ordre. Et surtout, même facture finale toujours adressée aux mêmes citoyens, à savoir Paul du Restage, sa famille nombreuse, corvéable et taillable à merci.

Cependant, on se demande combien de temps tout ceci tiendra. Parce qu’à un moment ou un autre, peut-être Paul du Restage comprendra qu’il suffit de faire preuve de plus de détermination et d’un pouvoir de nuisance plus grand que celui des autorités en place, qu’il faut menacer la localité d’embrasement – mais attention, sans mettre de vies en danger – pour bénéficier d’une révision de la justice, d’une relative mansuétude des autorités. Et un petit matin, Paul du Restage en aura assez (c’est inévitable). Ce petit matin, je ne suis pas sûr qu’il continuera à faire du restage dans le calme et la pondération.

—-
Sur le web

À lire aussi : La France de Hollande apaisée à coups de matraques

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Bienvenue au club « la guerre civile voulue et organisée par nos instances gouvernementales est en approche ».

    Quand nos chers zélites comprendront que sans sécurité, il ne peut y avoir de paix et donc de commerce, et donc de vivre zensemble, les poules auront des dents à moins que le pays ne soit déjà parti en sucette complètement. D’ailleurs Paul du Restage d’avocat a du aimer se faire molester par les forces de l’ordre.

  • Paul Du Restage n’est pas encore au pied du mur. Et même s’il arrivait à ce point, il est possible qu’il continue de reculer en creusant sa tombe ou qu’il se résigne tout simplement au servage volontaire.

    • il est possible aussi que paul du restage change de nature, devienne hoplophile, s’équipe, et prenne en charge sa sécurité.

      • Ou que Paul du Restage se rapproche de Jean du Voyage puisque la méthode semble efficace ❗

        Un peu de sous-traitance, que diable … ❗

  • J’hésite entre « scandalux » et « risible ». Une fois de plus, l’état obèse laisse les voyous faire la loi. Une fois de plus, les clowns soi-disant aux manettes font preuve d’une lâcheté ignoble. Une fois de plus, la fermeté n’est que dans les mots.
    Plus que la situation économique désastreuse que nous vivons, je pense que c’est ce genre d’événement qui finira par allumer le feu, comme cela s’est passé en Tunisie lorsque l’immolation d’un jeune a mis (symboliquement et sans mauvais goût) le feu aux poudres, faisant chuter un pouvoir bien plus déterminé que celui en place chez nous.
    Car les élites auto-proclamées ont bien retenues la leçon de 1789, ne pas laisser le peuple crever de faim mais lui laisser un minimum vital pour qu’il ne lui vienne pas l’envie de trop râler, de peur de perdre le peu qu’on daigne lui laisser. En revanche, ces mêmes élites ne semblent pas avoir compris que la sécurité (et non pas l’ordre !) était aussi fondamentale pour la liberté. Et les actions violentes que nous relatent H16 font désordre dans ce paysage douillet de la Répoublique du Bisounoursland.
    J’ose espérer que nous allons enfin réagir et mettre ce système ploutocratique à bas. Mais cela ne se fera pas sans dégâts, c’est certain.

    • « J’ose espérer que nous allons enfin réagir »
      Malheureusement non et vous donnez la justification dans votre message, la providence !! L’état nourricier des barbares n’est pas prêt de s’arrêter (c’est même la seule chose qui augmente encore chaque année). Mais qu’attendre de plus que des barbares (politique) qui nourrissent des barbares tout en pillant ses citoyens individualistes qui travaillent ?

  • Les abrutis qui nous gouvernent voudraient la guerre civile qu’ils ne s’y prendraient pas autrement; ils pensent que tout cela peut durer ,tant les francais sont aigris mais ,patience, le peuple francais a toujours su plier mais , le jour ou ça casse , c’est « no limits »et la revolte ecrase tout sous son passage, et les têtes tombent au sens propre; je souhaite vivre assez vieux pour jouir de ce spectacle grandiose: Allez les jeunes, courage,votre avenir ne peut pas vous appartenir tant que ces racailles seront au pouvoir

  • Je crois le connaitre mais c’est Restage ou Restesage ? Il a mal tourné, dans la rue avec un pic à la main (et un truc tout au bout).

  • Et tout ça à moins de 2 mois des régionales. Au siège du FN on se frotte les mains et on met le champagne au frais.

    • Et après ils vont s’étonner de la montée du FN et vont brandir bien haut le « front républicain » face à l’ignominie, alors qu’ils sont les seuls responsables de la montée du FN ( droite et gauche confondues).
      Faites respecter déjà tout simplement les lois de la République et le FN se dégonflera tout seul.

  • Évidemment, dans les faits, il n’y aura aucune suite judicaire !!!

  • Les peigne-cul qui nous gouvernent ne pensent qu’à leur carrière politique, et voient Jean du Voyage un électeur potentiel, tandis que Paul du Restage est supposé voter à droite. Pensez, il roule en voiture et paie des impôts. Et puis, les dégâts vont être réparés, ce qui est bon pour la croissance.

  • C’est « la France apaisée »…

  • Sur les perm de sortie il y a un article récent fort intéressant sur figaro.fr j’ écris il y a et non avait parce que c’ est (probable )de pouvoir le récupérer sur le web

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Guy Veer.

Jadis un phare pour la liberté, les États-Unis sont maintenant en concurrence avec les pays autoritaires pour emprisonner leur population.

En effet, l’Oncle Sam abrite, relativement et absolument, la plus grande population carcérale de la planète. Et les disparités raciales sont effarantes ; les Noirs comptent pour 13,4 % de la population totale mais 37,5 % de la population carcérale.

Oui, il existe une composante raciste dans le système carcéral, particulièrement à cause de l’infâme guerre contre la ... Poursuivre la lecture

Par Pierre Farge.

En parallèle du Projet de loi pour la confiance dans l’institution judiciaire réduisant la peine des détenus faisant preuve de bonne conduite en détention, le garde des Sceaux entend maintenant leur donner les moyens d’assurer leur réinsertion. Cette ambition tient notamment à une réforme du travail en prison.

Une peine privative de liberté concilie plusieurs objectifs :

la protection de la société, la sanction du condamné, la défense des intérêts de la victime, la réinsertion du détenu.

Ce dernier poi... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Dans le flot incessant de billevesées que nous offre tous les jours une presse déchaînée, on trouve parfois des petites notules amusantes ou, encore plus rarement, informatives. C'est avec surprise que je suis tombé sur un article du quotidien Le Monde qui nous parle de prisons néerlandaises.

L'information, en elle-même, n'est pas nouvelle : aux Pays-Bas, les prisons sont sous-employées. Cela fait même plusieurs années qu'il en est ainsi et que leur taux d'occupation est de l'ordre de 80 % (10 500 places occupées sur les 12 400 disponi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles