La France en voie de Poutinisation ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Poutine (Crédits : Platon, CC-BY-NC-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France en voie de Poutinisation ?

Publié le 9 octobre 2015
- A +

Par Serge Federbusch.

Poutine credits Platon (licence creative commons)
Poutine credits Platon (licence creative commons)

Air France, c’est la France en modèle réduit, comme ces maquettes d’avion que mes doigts gourds et mon impatience d’enfant m’empêchaient de monter correctement. Des syndicalistes cyniques et obtus, des pilotes privilégiés s’abritant derrière une masse de salariés apeurés, des dirigeants pleins de morgue, énarques dont le seul lien avec le monde de l’aviation est leur parachutage dans l’entreprise. Et, pour couronner le tout, un État/actionnaire lâche et démagogue cédant à celui qui crie le plus fort. Tout cela conduit à des réformes toujours trop tardives, un climat social fait de mépris «en haut» et de rancœur «en bas» et la catastrophe finale. Il y a neuf mois, la direction de l’entreprise promettait qu’il n’y aurait plus de licenciements ! On comprend mieux la fureur des employés face à cette méthode à la «Hollande». Les journaux du monde entier se gaussent ou s’inquiètent. La France est candidate à l’organisation des Jeux olympiques paraît-il. Il faudrait songer à renoncer tout de suite à cette vaine prétention.

Car partout la tension monte. Taubira doit concéder en tordant la bouche que sa politique d’application des peines favorise la délinquance. On manifeste à Calais contre les migrants alors que ces derniers perturbent pour la énième fois le trafic d’Eurotunnel. Nathalie Fiasco-Morizet, surnommée ainsi depuis les élections municipales parisiennes, injurie les climato-sceptiques pour tenter d’exister dans le débat politique sans s’attirer d’opprobre à la Morano. Elle avoue pourtant n’avoir pas lu le livre qu’elle dénigre. Les rues de Paris sont jonchées d’immondices. Libération s’inquiète que les mairies de gauche ne parviennent plus à verser le RSA à leur clientèle d’assistés. Les médecins luttent de plus belle contre les mesures de Marisol Touraine, etc.

Sarkozy a donc beau jeu de parler de chienlit avec un accent réactionnaire et patronal sur-joué qui a aussitôt pour effet de ressouder le gouvernement et les folliculaires progressistes. Tout se met en place pour qu’un jour pas si lointain une vraie tentation autoritaire, une poutinisation de la France finisse par s’imposer.

Sur le web

Voir les commentaires (56)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (56)
  • Pourquoi faut-il toujours se référer à Poutine ? sur d’autre médias, c’est la ruée sur LePen et ses liens (réels ou supposés ) avec Poutine.
    On a l’impression qu’il est devenu la référence obligatoire, en même temps que l’homme à abattre.

    Bon OK , vu l’état de la classe politique française et européenne, on n’a pas trop de référence à proposer en interne 🙂

    • « Pourquoi faut-il toujours se référer à Poutine ? »

      Car c’est lui qui veut qu’on le voit partout… Voir moins souvent Poutine, je ne demande que ça… Il ne peut pas être à la foi omniprésent et non critiqué…

    • Ben! parce que V.Poutine a, à la fois, quelque chose de « gaullien » (cette façon de décider seul le fait qu’il est élu mais dictatorial) mais aussi de N.Machiavel: ses intentions secrètes, ses détours politique, son habileté à déplaire sans provoquer la rupture et son rôle incontournable.

      Cet homme est un politique pur, sans scrupule inhibant, sans état d’âme, et avec tous les atouts d’une communication calculée: un cynique parfait!

      Quant à sa politique, on verra bien où elle mènera la Russie mais les Russes ont déjà enduré tant de souffrance et subi tant de chefs « indiscutables »!

  • Pour Poutiniser la France, encore faudrait il qu’il y ai dans ce pays un seul politique avec une grosse paire de couilles. Ce n’est pas le cas.

    Poutine, en accord ou non avec sa politique, n’est pas un rigolo : KGB et compagnie. Vous croyez sincèrement qu’un Sarkozy pourrait s’imposer comme lui ? Sérieusement ?

    • Je partage votre commentaire. Pour autant il existe quand meme des gars qui en ont, DSK, TAPIE, ALLEGRE. Il semble meme y en avoir dans des ex de gauche, au passage. Rien ne nous indique qu il ne peut y en avoir. Ce que je crois c est que le peuple se tourne vers la dureté et se détourne des progressistes, il en va du principe de réalité e ne plus se laisser tondre et imposer des idées inefficaces.si même des ex communistes votent FN c en est la preuve.le PS VA DEVENIR UNE PETITE EXTREME GAUCHE, et les LR affirmer un positionnement de conservatisme français, emprunt de libèralisme economique. La France a des atouts pour reprendre le slogan d une radio.

      • En même temps, le peuple, il l’a bien cherché en votant pour Hollande, le-sans-couilles en 2012…
        Il est con, le peuple…

      • DSK dit « PEPE LE PUTOIS » (c’est son petit surnom donné par les américains) couillu ??????? A part se taper des prostituées et trimbaler des casseroles,….. je ne vois pas.

    • « avec une grosse paire de couilles. »

      Avec une grosse paire de couilles et un tempérament paranoïaque, on ne peut que faire n’importe quoi… La paire de couille ça fait pas tout… ça permet de passer à l’action mais mieux vaut s’abstenir si c’est pour faire n’importe quoi.

    • Non N.Sarkozy n’est pas V.Poutine, évidemment: le premier n’a pas pu faire un mandat de plus, le second n’a jamais vraiment quitté la présidence depuis qu’il y est!

      Bon, on va attendre que la justice (si elle va jusqu’au bout???) nous dise si Sarko était vraiment un voyou, mais comment la France peut même penser à revoter pour ce « loser », je ne comprends pas!

  • N’oublions pas les millions d’automobilistes injustement punis avec ces ignobles mesures sans marge de tolérance, uniquement sanctions même pour de menues erreurs involontaires et jamais de récompense des bonnes conduites. Voilà un immense réservoir de voix électorales mais pour qui en voudra, pour l’instant personne. La tension des conducteurs responsables monte, cela va mal finir, d’une façon -révolution- ou d’une autre -dictature-.

    http://www.monbestseller.com/manuscrit/radars-et-justes-sanctions-texte-integral?page=1#comment-16990

  • ben quand même , il faut reconnaitre en poutine un fin stratège , et qui en a dans le froc ; quand on voit nos politiques passer leur temps à faire de la com , à sa vautrer dans leurs ors , partagés entre les voyages et les  » petits fours / chmpagnes  » , …..poutine joue aux échecs , est un grand sportif , il parait qu’il joue du piano , ( les notres joue du pipeau….) , et le russe prend les choses en main …..si j’avais à choisir entre des couilles molles ( ps , droite etc ) et un homme qui en a , le choix serait vite fait ;

    • @ Marie,

      Vous comparer Poutine à la politique de la France pour conclure au final que Poutine est un fin stratège qui a des couilles? A ce niveau là c’est le monde entier qu’en a.

      J’espère juste pour vous que vous ne soyez pas un jour dirigé par un Poutine. ça commencera certainement par une censure du site de Contrepoint.

      D.J

      • Non, je ne crois pas qu’il fermerait le site avant de connaitre tous les « mauvais sujets » à « écarter », auteurs comme commentateurs, ni qu’il ne prendrait pas note de tout ce qui cloche dans le pays; après, sans doute, oui!

  • Mais il faut arrêter avec cette obsession de Poutine ! D’une part il n’y aucun début de preuve de l’autoritarisme de Poutine (du gouvernement russe en fait) par rapport à la France,aux États-Unis ou à beaucoup d’autres pays. On parle tout le temps d’opposants politiques : de 1, il y en a dans tous les pays (Guentanamo, ça vous parle ?) ; de 2, les opposants politiques « injustement » comdamnés ont contrevenu à la loi quand on y regarde de plus près (la chanson punk dans une église, les oligarques magouilleurs, etc).

    La vérité c’est que sous Eltsine, la fédération était un merdier sans nom, et que depuis, son chômage et son endettement ont beaucoup baissé. Si on regarde avec honnêteté, l’action de Poutine a servi les Russes.

    Est-ce que ça veut dire que Poutine est parfait et que la Russie est le paradis sur terre? Certainement pas et je suis loin de le penser, mais il faut savoir être mesuré et ne pas répéter comme un écho les poncifs entendus à longueur de temps.

    J’ajoute une barrière anti attaques ad hominem : fasciste, complotiste, payé par le Kremlin, ou je ne sais quoi. On ne se connaît pas, donc merci de ne pas juger a priori.

    • Guantanamo n’est pas tout à fait un problème d’opposants politiques.

    • bin regardez les indices de liberté économique, d’expression, de la presse, de corruption : Le paradis poutinien n’est pas joli à voir. C’est bien le propos de l’auteur : La France est à la dérive sur ces même critère d’où la crainte que les électeurs français ne se réfugient dans les bras d’un populiste autoritaire. Et ce qui tombe mal c’est qu’il existe sous un visage féminin en plus..

      • Merci de parler de paradis poutinien, alors que j’ai expressément dit le contraire. La liberté économique en Russie est supérieure à celle en France : taxes patronales faibles (13%, à comparer aux nôtres), relative facilité à entreprendre. Expression, je n’en sais rien, mais liberté de la presse, je me demande qui est le pire entre France et Russie. En Russie comme en France, l’opposition politique peut s’exprimer ; mais l’État détient une partie des chaînes de télévision, etc…

        Je pense que ce qu’il faut voir, c’est le chemin parcouru : la Russie progresse depuis l’URSS. C’est facile de juger avec nos yeux d’occidentaux un pays qui a vécu presque un siècle dans une situation qu’on peine à comprendre (des gens proches de moi on vécu dans des pays communistes, on est loin de pouvoir envisager ce qu’ils ont enduré). La liberté économique, certes, est loin d’être parfaite, mais elle est meilleure qu’il y a 20 ans. Je n’en dirait pas la même chose de la France.

        Le terme d’autoritarisme me laisse froid, je ne comprends pas vraiment ce qu’il signifie, je préfère des points précis. Encore une fois, juger leur culture avec la nôtre me semble peu judicieux.

        Pour finir, je ne partage pas la psychose anti-FN de la plupart des Français. Le programme FN est merdique, certes (il suffit d’être un peu intelligent pour le voir) ; mais je ne vois pas en quoi il est pire que celui des autres partis. Peu me chaut de choisir mon futur exploitateur ; mais si ça en amuse certains, pourquoi pas…

        • La Russie a plutôt foiré sa sortie du communisme… Regardez l’Allemagne, la Pologne, les pays baltes… Des anciens pays communistes qui ont tous des libertés civiles et économiques en meilleur état que celles de la France (sans parler de la Russie).

          Classement des libertés économiques, la France loin devant la Russie:
          http://www.heritage.org/index/heatmap

          Classement des la liberté de la presse, la France loin devant la Russie:
          https://index.rsf.org/#!/

          Dans ces deux classement, la Russie est complètement dépassé par les anciens pays communistes. Bref, la Russie est un exemple d’une sortie du communisme complètement raté. Un peu d’humilité et d’observation devant ce qu’on accomplis ses voisins serait de mise.

        • Sur le plan fiscal la Russie serait plutôt libérale mais ça s’arrête là puisque l’état de droit n’est pas respecté. C’est ce qui explique la différence de croissance avec les anciens pays de l’est qui ont aussi des flat tax mais qui grâce à l’UE appliquent le droit.

          Peu importe le programme du FN, ses représentants sont d’authentiques fascistes (cf un jugement de justice on a encore le droit de le dire). A tel point que les rares compagnons du père de la fifille qui avaient conscience que la France était tout sauf libérale économiquement ont pris leurs distances. Maintenant espérer quoi que ce soit d’Hollande et son PS paléocommuniste ou des Sarkolâtres est une illusion en effet.

          • la croissance des pays de l’est n’est pas du au « droit » appliqué grâce à l’UE , mais plutôt aux subventions reçues qui permettent à ses mêmes pays de bâtir des infrastructures et des usines modernes tout en conservant des niveaux de salaires bas, et nous concurrencer

            • Les pays de l’est sont presque tous plus libres économiquement que la France :

              http://www.heritage.org/index/heatmap

              Il faudrait un jour en revenir au libéralisme, les subventions ne peuvent être que nocives et non provoquer de la croissance.

              « des niveaux de salaires bas »

              Des niveaux de salaires en rapport avec leur productivité, contrairement à ceux de la France.

              « nous concurrencer »

              Ils sont vraiment méchants de nous concurrencer hein…

              • Il est clair que « l’élargissement de l’Europe à 28 » était une gageure risquée et, dans tous les cas, coûteuse.

                Mais, c’est fait et ça ne fonctionne pas trop mal!

                L’aide apportée devrait aider ces pays à accepter l’argent mais aussi les règles communes, ce qui permettra les même libertés de circulations des biens et des personnes, selon des législations démocratiques suivant plus ou moins les principes communs avec pour objectif qu’ils rejoignent la zone € au même titre que les partenaires actuels, avec la même autonomie, les mêmes exigences, les mêmes conditions, ce qui ne fera que renforcer la devise et les affaires.

                Que la France ne fasse aucun effort pour observer les « critères de convergence » de l’eurozone (dont elle serait pourtant la première bénéficiaire, comme elle met beaucoup de mauvaise volonté pour adopter nationalement les décisions européennes pourtant déjà signées à Bruxelles par les plus hautes autorités françaises) est évidemment décevant et un très mauvais signal pour ces « nouveaux » pays, doublé des partis extrêmes prétendument eurosceptiques mais qui savent ne pas arriver au pouvoir où ils seraient bien obligés de se dédire.

                (on ne voit que trop que la Hongrie rue dans les brancards et que la Turquie et ses 77 millions d’habitants s’éloignent du modèle européen, à accepter moins que jamais.)

                • Le principale problème de l’UE c’est toutes les normes absurdes qu’elle produit, auxquelles s’ajoutent en plus les normes nationales (et non l’inverse)… La liberté de circulation des biens, des personnes et des capitaux s’en sortiraient très bien sans tout le dirigisme économique de l’UE. Avec plus de liberté économique, l’UE se porterait bien mieux. Malheureusement qui propose plus de libertés économiques aujourd’hui ?

                  • Les normes sur « le degré de courbure maximal du concombre », c’est clair.

                    Celles auxquelles les produits d’importation dans l’U.E. doivent répondre (sécurité des jouets, médicaments, toxicité alimentaire, contrefaçons, armes), c’est utile avant de circuler librement.

                    La liberté économique ne peut fonctionner sans règle pour protéger la nécessaire responsabilité et l’interdiction de nuire du libéralisme, si on veut conserver une concurrence saine.

                    • Je comprend tout à fait le besoin qu’on les gens sa savoir que leurs produits répondent à certaines contraintes pour avoir l’esprit tranquille lorsqu’ils consomment. Toutefois je suis extrêmement sceptique sur le fait d’imposer des normes obligatoires. Après tout, pourquoi la certification ne serait pas optionnelle ? De cette manière, les gens qui pensent que certaines normes sur certains produits sont abusives serait libres de prendre le produit qui leur sied.

                      De la même façon tout les gens n’ayant pas le même « besoin normatif ». Des labels privés, financés par les consommateurs (c’est au consommateur d’un produit et non au contribuable de supporter le cout de sa certification) permettraient de répondre plus précisément au besoins de chacun.

                      Quand à la responsabilité et l’interdiction de nuire, il est toujours interdit d’arnaquer son client ou de lui mentir sur la marchandise. Si un client s’estime floué, il peut, norme ou pas, aller devant la justice.

                  • Je ne veux pas nier que les normes imposées par les autorités sont excessives: soyons clairs.

                    Mais on en revient (comme souvent), aux limites du « pouvoir régalien »:
                    – entretenir une armée est un pouvoir régalien rarement contesté; pourtant nous ne connaissons plus de conflit armé depuis longtemps.

                    – Mais peut-on nier qu’il y a maintenant une « guerre » sur le plan économique?

                    On voit la tentation pour les USA de « forcer » les portes européennes, avec le traité TTIP pour imposer leurs marchandises mais aussi le remplacement de la justice par une commission administrative (composée comment?), en cas de « conflit » et n’y-a-t-il pas eu une « agression » du groupe financier G-S contre la Grèce?

                    Maintenant, imaginez que, citoyen λ, j’ai découvert que ma Polo VW crachait des gaz qui ne correspondaient pas à ce qui était annoncé: quelle chance aurais-je eu en justice? C’est le pot de terre contre le pot de fer?

                    Dans la vie réelle, le « libéralisme intégral » (comme le communisme intégral, par exemple) ne fonctionnerait que si toute la population est libérale, ce qui n’est pas le cas (réalité), et deviendrait une contrainte opposée à la liberté de penser: l’absolu échappe rarement à l’absurde!

                    Cela ne justifie pas du tout les excès normatifs ni une législation pléthorique qu’aucun citoyen n’est censé ignorer: absurde! Sans compter que le simple bon-sens ni même le sens spontané de la justice ne sont plus respectés, en favorisant trop souvent un groupe aux dépens des autres individus.

                    Les lois (et les normes) sont toujours un choix entre « l’intérêt général » et les droits individuels.

                    Et tout pouvoir conduit à maitriser et limiter la liberté individuelle: cela justifie-t-il l’anarchie intégrale?

                    Je crois que nous sommes condamnés à chercher ces équilibres instables, comme nous le sommes de vivre avec nos contemporains qui ne sont pas tous libéraux, ce qui justifie pleinement, actuellement, le devoir de défendre la liberté individuelle trop souvent sacrifiée, c’est clair (pour moi; comme pour vous, probablement) et donc la responsabilité personnelle.

                    Bon dimanche.

              • la concurrence d’accord mais cette concurrence n’est pas loyale puisque leurs outils de production sont financés avec nos impôts.
                un chauffeur slovaque ou lithuanien au volant d’un tracteur tout neuf ( subventionné ) , avec une remorque belge est largement plus productif qu’un chauffeur français , en plus il peut vivre plusieurs semaines dans son camion à prix très compétitif.

                • « la concurrence d’accord mais cette concurrence n’est pas loyale »

                  La concurrence loyale ça n’existe pas…

                  « leurs outils de production sont financés avec nos impôts. »

                  On subventionne ces pays en grande partie car les normes écologiques européennes massacrent leur économie, on y fait plus de mal que de bien. Ces subventions correspondent à une infime partie de leur PIB et ce ne sont pas ces pays qui ont demandé toutes ces normes absurdes et les subventions censées être leur palliatif…

                  « un chauffeur slovaque ou lithuanien au volant d’un tracteur tout neuf ( subventionné ) , avec une remorque belge est largement plus productif qu’un chauffeur français »

                  C’est surtout toutes les taxes, les charges et les régulations qui rendent le chauffeur français non compétitif. A part ça les chauffeurs de l’est demandent un salaire bien plus en rapport avec la rareté du bien en question (quelqu’un capable de conduire un camion).

                  « en plus il peut vivre plusieurs semaines dans son camion à prix très compétitif. »

                  Le français ne peut pas ?

            •  » la croissance des pays de l’est n’est pas du au « droit » appliqué grâce à l’UE , mais plutôt aux subventions reçues qui permettent à ses mêmes pays de bâtir des infrastructures et des usines modernes tout en conservant des niveaux de salaires bas, et nous concurrencer  »

              Les subventions ne servent à rien si une politique économique responsable ne suit pas. Avec votre raisonnement la Grèce avec tout ce qu’elle a reçu comme aide de l’UE devrait être en tête des pays les plus performant économiquement.

              D.J

              • Merci de ce rappel.

                Avant de toucher des aides pour faire partie de l’UE il faut appliquer et plutôt convenablement des règles européenne qui organise le marché et la concurrence. Ceux qui pensent que le boom polonais ou des baltes (qui ont connu de graves difficultés bien après la chute du communisme) me font marrer.

        •  » Pour finir, je ne partage pas la psychose anti-FN de la plupart des Français. Le programme FN est merdique, certes (il suffit d’être un peu intelligent pour le voir) ; mais je ne vois pas en quoi il est pire que celui des autres partis.  »

          Il est clairement hostile au libéralisme et surtout protectionniste. Le Pen compare la politique de hollande à du Tatchérisme ultra-libéral. J’imagine pas ce quelle fera pour combattre cette France qu’elle voit ultra-libéral.

          https://www.youtube.com/watch?v=pZRCS8DCxHk

          l’UMP n’est peut-être pas libéral. Mais il ne va pas aussi loin que Marine Le Pen et son FN dans l’ obsession anti-libéral.

          D.J

          • @Morovaille

            » Pour finir, je ne partage pas la psychose anti-FN de la plupart des Français. Le programme FN est merdique, certes (il suffit d’être un peu intelligent pour le voir) ; mais je ne vois pas en quoi il est pire que celui des autres partis. »

            En plus de ce que dit D.J je rajoute qu’à la différence des autres partis il ne fait qu’augmenter les tensions au sein du peuple et menace la paix sociale pour se faire élire. En ce sens il est plus dangereux que les autres partis :
            http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/pourquoi-le-front-national-n-est-172352

            Pour la russie je vous rejoins, elle n’est pas pire que d’autres ou peu s’en faut. Inutile de s’en faire un ennemi.

        •  » Merci de parler de paradis poutinien, alors que j’ai expressément dit le contraire. La liberté économique en Russie est supérieure à celle en France : taxes patronales faibles (13%, à comparer aux nôtres), relative facilité à entreprendre.  »

          Si la Russie était un model de liberté économique elle serait dans la course aux nouvelles technologies. Bio technologie, informatique, pharmaceutique, médical etc… L’innovation dépend beaucoup de l’esprit d’entreprise. Demandez-vous pourquoi Internet, le WEB et la silicon Valley sont né en occident et non en Russie.

          D.J

      •  » bin regardez les indices de liberté économique, d’expression, de la presse, de corruption : Le paradis poutinien n’est pas joli à voir.  »

        Russie 152ème pour la liberté de la presse. Et ça empiré par rapport à 2014. La France 39ème. Elle a encore du boulot pour rattraper la Russie Poutine.

        http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2015/09/29/revenir-encore-une-fois-sur-la-fameuse-cote-de-popularite-de-270511.html

        D.J

    • « Guentanamo »

      L’unique prison ou les USA peuvent faire ce que tout les autres pays du monde (à part quelques pays d’Europe) font dans toutes leurs prisons ?

      « ont contrevenu à la loi »

      Ha, ben si ils ont contrevenu à la loi tout va bien alors… Tout le monde sait que la loi est forcément juste et que la justice ne subit jamais de pressions, surtout en Russie.

      « La vérité c’est que sous Eltsine »

      Les réformes qui devaient être faites ont été faites. Elles ont mit du temps à porter leurs fruits et Poutine a put en récolter le mérite alors qu’il n’avait rien à voir la dedans.

      • Guantanamo n’est pas aux U.S.A. et ne doit donc pas obéir au droit U.S..

        C’est d’une hypocrisie monstre? Certainement!

        Mais « à la guerre comme à la guerre », non?

        • « Mais « à la guerre comme à la guerre », non? »

          Je ne suis pas sur, je pense que si on continue sur ce chemin on ressemblera de plus en plus aux gens que l’on combat. Si on accepte de devenir comme ceux dont on veux se protéger, pourquoi nous battons nous ?

          C’est bien pour cela que je pense que Guantanamo ne fait pas des USA un pays plus pourri que les autres. Bien au contraire. Guantanamo fait justement des USA un pays encore un peu plus banal, qui ressemble de plus en plus au reste du monde.

          Tout ça est bien triste, c’est le vrai danger de la guerre contre le terrorisme. Si on oublies nos principes dans cette guerre, que nous devenons moralement morts, les terroristes auront gagné.

          Les USA devrait, je le pense, fermer Guantanamo.

          • Ma conclusion n’était pas dénuée d’ironie, évidemment.

            Mais une guerre n’est jamais « propre », nous le savons.

            Une guerre contre le terrorisme n’est évidemment pas « classique » avec des militaires identifiés en « uniforme », ce qui pose bien des problèmes, y compris du « droit » des conflits comme du droit en temps de paix, bien malmenés.

            Si ce centre « façon Guantanamo » se trouvait au Moyen-Orient, cela aurait-il posé de tels problèmes?

            Je ne prétends pas avoir la réponse, c’est bien clair.

        • Et les cons battants qui se déguisent en civils pour des attentats, ce n’est pas une hypocrisie monstre ❓

    • Je suis d’accord avec vous Morovaille, et d’ailleurs je penses que la plupart de ces gens n’ont jamais mis un pied en Russie et se contente aveuglement de répéter ce que les « mérdias » racontent au sujet de Poutine.
      Ces mêmes gens que l’ont retrouve à ce plaindre de leur situation alors qu’il ont voté « flambi » et qui se permettent de critiquer Poutine… ça laisse songeur pour l’avenir de la France avec pareil moutons…

  • La france est marxiste. La france a toujours tendrement aimé et aidé les communistes. La france a embrassé l’invasion nazi sans aucune résistance. Toutes les lois modernes sont d’inspiration soviétique.

    La france n’est pas « en voie de poutinisation’.
    La france est DEJA poutinisée.

    Demain tu fais un sondage pour savoir quelle est la personnalité préférée des français entre poutine, obama, merkel ou cameron, t’auras 85% de gens qui répondront aimer poutine.

    • No non Obama l’image préféré des français, l’action de poutine et la politique de Cameron

      Les sondages on leur dire ce qu’on veut , c’est la question qui change.

      Mais je partage l’idée qu’on est déjà dans une poutinisation depuis 2007, le reste on s’en fout , le peuple va crevé , les patrons vont se barrer et on aura tous des tickets comme chez poutine.

      • Justement, vous ne savez pas ce que pensent les Français: les sondages ne sont pas très fiables (ça dépend trop du commanditaire), les élections non plus, puisque la majorité ne vote pas, sauf pour le président où ils se font gruger le plus!… Et ils sont déçus!

    • @Ron Swanson vos deux premières phrases sont excessives. « toujours » ? Non. En mai-juin 1940 beaucoup de français se sont battus. Et c’est plus la nullité des généraux français avec leur retard conceptuel qui a provoqué la défaite des français. En 1941, une fois la Russie attaquée, les communistes français ont reçu de Moscou l’ordre de cesser de collaborer et de résister ( les FTP). Une fois la guerre terminée les communistes ont façonné la France moderne avec les résultats que l’on connait aujourd’hui.

  • Hollande en chute libre en France et se cherche un role à n’importe quel prix: L’Arabie Saoudite puis Poutine

  • ce n’est pas 1 mais deux Poutines qu’il nous faudrait quelques temps pour remettre un peu d’ordre et de calme dans ce pays: LA FRANCE.

  • je partage globalement le constat de notre décrépitude française mais je ne sais pas comment comprendre ce qu’est une « poutinisation ».
    Ce qu’il y a de facile avec un tel mot qui n’est pas défini, c’est que chacun peut le comprendre à sa guise.
    S’il s’agit d’avoir en France dans notre monde politique au moins un homme (ou femme) en qui nous pourrions avoir confiance, qui nous dirais ce qu’il veut faire et le ferait, ce serait déjà merveilleux.
    , voire un vrai miracle!
    Si en plus cette personne était honnête, avait le sens du bien commun et une bonne intelligence politique, ce serait même miraculeux. Ou plutôt, elle(s) existe(nt) sûrement mais il faudrait que nos journalistes soient bien malades pour qu’ils nous en parlent.
    D’ailleurs, nous voyons bien ce qu’ils nous disent de Mr Poutine qui est sans doute beaucoup plus proche de ce portrait que tous ceux que nous avons ici.
    A propos, je ne sais toujours pas quelle est l’intention de l’auteur dans cette expression.

  • « Tout se met en place pour qu’un jour pas si lointain une vraie tentation autoritaire, une poutinisation de la France finisse par s’imposer »

    Elle ne sera certainement portée par aucun des trois partis pouvant prétendre au pouvoir.
    Et la presse aux ordres ne laissera jamais émerger un « homme providentiel » au dessus des partis capable de rebattre les cartes.

    Peut-être pensez vous à un coup d’Etat, mais y a-t-il encore une armée?

  • Comment définir Poutine ?
    C’est un russe et il ne peut se comprendre que dans le contexte de la désoviétisation consécutive à la chute de l’Union Soviétique et de l’idéologie marxiste-léniniste qu’elle portait et dont elle était le siège (Pékin étant, à l’époque, celui d’une variante sinisée de celle-ci (la maoïsme)

    Si on devait à toute force faire une comparaison une transposition, il pourrait être un Premier Consul reconstruisant la France après l’anarchie révolutionnaire suivie des années fric du Directoire https://www.youtube.com/watch?v=o0zuL86Bhok

    Espérons simplement qu’il ait la tête suffisamment solide pour ne pas vouloir être un nouvel empereur, ce qui perdit le génial général corse.
    Sa formation de juriste et ses fonctions à la direction du renseignement extérieur du KGB (une excellente école en matière de géopolitique, diplomatie et géostratégie) semble jusqu’ici l’avoir éloigné de ce genre de tentation.
    C’est d’abord un pragmatique et, ses idées en matière de politique étrangère, l’ont fait qualifier de « Wesphalien » ce qui n’est pas du tout péjoratif en diplomatie. http://www.diploweb.com/forum/blin.htm

    Si de nombreux français développent une certaine admiration pour Poutine, c’est d’abord en comparaison avec ce qu’ils ont comme modèle chez eux 🙂 et ensuite parce qu’ils entendent aussi un discours qu’ils n’avaient plus l’habitude d’entendre en France depuis de Gaulle https://www.youtube.com/watch?v=z6-KII5rTNo
    D’où un effet fort de nostalgie de la grandeur passée, suite au gouvernement des « Directeurs » (Chirac, Sarkosy, Hollande, Mitterrand étant un cas à part)

    • « Espérons simplement qu’il ait la tête suffisamment solide pour ne pas vouloir être un nouvel empereur, ce qui perdit le génial général corse. »

      Vu toute l’agitation de la Russie on dirait bien que Poutine sait qu’il lui reste peu de temps et veut rentrer dans l’histoire. Toute la propagande du Kremlin promu aujourd’hui l’impérialisme russe. Seulement 10% des russes pensent que leur pays n’a pas le droit d’annexer les pays qui l’entourent:

      http://euromaidanpress.com/2015/03/24/only-a-bare-majority-of-russians-wants-russia-to-stay-within-its-current-borders/

      « C’est d’abord un pragmatique »

      Ce n’est absolument pas ce qu’il ressort, sa politique semble plus servir sa propre mégalomanie et être extrêmement courtermiste. Il n’a absolument pas contribué à faire en sorte que la Russie devienne un pays normal.

      Il considère la chute de l’URSS comme la plus grande tragédie de l’histoire et semble déterminé à remplacer l’idéologie communiste par une nouvelle idéologie qui est un mélange de socialisme, de nationalisme, de « suprémacisme russe » et d’impérialisme.

      « Si de nombreux français développent une certaine admiration pour Poutine, c’est d’abord en comparaison avec ce qu’ils ont comme modèle chez eux »

      C’est surtout que les français croient au mythe de l’homme providentiel… Ils sont persuadés que tous les problèmes pourraient être réglé par l’état. Sans qu’eux mêmes n’aient rien à faire, car, ils ne sont évidemment pas une partie du problème de leur point de vue…

      « et ensuite parce qu’ils entendent aussi un discours qu’ils n’avaient plus l’habitude d’entendre en France depuis de Gaulle »

      Un type overrated dont les politiciens entretiennent l’admiration béate car cela permet de justifier un système démocratique ou presque tout les pouvoirs sont dans les mains d’un seul homme…

      « D’où un effet fort de nostalgie de la grandeur passée »

      Et l’illusion que cette grandeur était due à l’étatisme…

  • je lis les commentaires et je me pose une question….ca sert à quoi d’avoir un site de « réinformation » visité essentiellement ( je n’ai pas dit exclusivement) par des neuneux dont les commentaires sont les mêmes que ceux du site BMFTV ?
    Poutine il est pas gentil / il est dur / il est autoritaire / on voit Poutine partout ( ah bon? vous voulez dire partout où à part sur les chaines d’info maintream ??)

    Sérieusement on vit dans le même pays ( vous savez, celui qui censure des humoristes, des écrivains, etc) ou vous écrivez depuis une plage privée de Saint Barth avec dans une main un cocktail à parapluie et dans l’autre une culture politique CyrilHannounesque ? ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Imaginez un candidat d’extrême gauche expliquer qu’il a très envie d’emm… les 700 000 millionnaires hexagonaux. Admettons que l’exemple est mal choisi tant celui-ci risquerait d'être élu lorsqu’on se souvient de l’effet d’un « mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance » sur l’opinion française.

Prenons un exemple plus parlant : imaginez une France alternative dans laquelle un candidat d’extrême droite déclarerait qu’il a très envie de faire la même chose aux 6 millions de musulmans de ce pays. Quel tollé profondément légit... Poursuivre la lecture

Par Michel Albouy.

Quand on est un pilote d’Air France, une compagnie prestigieuse qui porte les couleurs de la République française et qui a fait voler le Concorde, on peut se croire insubmersible et penser que tout continuera comme avant et qu’in fine l’État sera toujours là pour faire face aux petits problèmes comptables d’équilibre d’un compte d’exploitation. C’est bien ce qui est en train de se passer à nouveau avec la crise sanitaire.

Air France : petit rappel historique

Fondée en 1933, Air France est née de la fusion de q... Poursuivre la lecture

Par Fabien Bottini[1. Qualifié aux fonctions de Professeur des Universités en droit public, Université Le Havre Normandie.]. Un article de The Conversation

Le 1er mars dernier, le Tribunal correctionnel de Paris a condamné Nicolas Sarkozy à trois ans de détention, dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence. À l’appui de cette sanction, les juges ont souligné que ces infractions avaient porté « gravement atteinte à la confiance publique en instillant dans l’opinion publique l’idée selon laquelle » la justice pouvait « faire l’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles