Syrie : l’Afghanistan de Poutine ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vladimir_Putin_inauguration_7_May_2012(CC BY 3.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Syrie : l’Afghanistan de Poutine ?

Publié le 27 septembre 2015
- A +

Par Fabio Rafael Fiallo1

Vladimir_Putin_inauguration_7_May_2012(CC BY 3.0)
Vladimir_Putin_inauguration_7_May_2012, Wikipedia (CC BY 3.0)

 

Personne ne devrait se faire autant de souci pour la décision de Vladimir Poutine d’apporter un soutien militaire accru au régime chancelant de Bachar al-Assad que Vladimir Poutine lui-même. Car, à y regarder de près, l’engagement militaire russe en Syrie pourrait devenir, à terme, un boulet géopolitique pour la Russie.

Certes, la participation d’avions de combat, d’équipement militaire sophistiqué et de troupes russes dans le conflit syrien sera moins épuisante, en ressources économiques et militaires, que ne le fut l’intervention soviétique en Afghanistan dans les années 1980. Tout de même, les problèmes auxquels pourrait donner lieu la présence militaire russe en Syrie ne sont pas sans rappeler ceux qui ont entraîné la déroute soviétique en Afghanistan.

À commencer par le fait que l’armée russe se trouve investie d’une façon plus ou moins voilée sur deux fronts, l’Ukraine et la Syrie, et ce, à un moment où la chute du prix du pétrole, les sanctions occidentales et les dysfonctionnements propres au « capitalisme de connivence » (crony capitalism) qui prévaut en Russie mettent à mal la capacité de ce pays à s’engager militairement sur plusieurs théâtres d’opération à la fois.

Le pari de Poutine est d’autant plus risqué que les gouvernements du Moyen-Orient hostiles à Bachar al-Assad, en particulier ceux des pays du Golfe, ne ménageront pas leurs efforts pour contrer l’assistance militaire fournie par Moscou à Damas. Certains de ces gouvernements ne se priveront pas d’augmenter leur soutien à des groupes présents sur le territoire syrien, terroristes ou autres, qui se battent contre le régime syrien et désormais contre les troupes et les armements russes fraîchement arrivés en Syrie.

Avec la nouvelle donne créée par l’entrée en lice de troupes russes, les groupes terroristes opérant en Syrie contre le régime syrien (en particulier Daech et le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda) se verront obligés d’atténuer ou ralentir leurs atrocités contre des civils, ne serait-ce que pour ne pas continuer à s’aliéner la sympathie de la population, afin de mieux utiliser les moyens de guerre à leur disposition dans la lutte contre des troupes russes fortement armées.

On a déjà le précédent d’un groupe terroriste qui a dû réorienter ses priorités en raison du conflit syrien. Il s’agit du Hezbollah, qui a relégué momentanément au second plan son objectif fondamental, attaquer Israël, afin de se redéployer en Syrie et défendre le régime de Bachar al-Assad conformément aux instructions de son pourvoyeur, l’Iran. À son tour, le recadrage de priorités que devront opérer Daech et al-Nosra aura pour but d’assurer leur survie face aux forces russes.

Pour leur part, les pays du Golfe et la Turquie seront davantage dépendants de l’aide logistique que leur fourniront les États-Unis. De ce fait, ils devront tenir compte, davantage que par le passé, des conditions posées par Washington.

Pour toutes ces raisons, l’escalade russe en Syrie ne devrait pas trop déplaire aux États-Unis et à ses alliés européens. Aussi ces pays n’ont-ils pas trop intérêt à offrir une porte de sortie à Poutine, acceptant un compromis tel que le départ de Bachar (demandé par plusieurs démocraties occidentales) en échange de l’instauration d’un régime avec de nouveaux visages mais toujours étroitement lié à la Russie, et à l’Iran.

À l’heure actuelle, alors que le régime syrien contrôle péniblement à peine un quart du territoire du pays, les gouvernements de la région opposés à Bachar al-Assad se satisferont difficilement d’un simple changement cosmétique à Damas. Ils se sentiront en mesure de pousser leurs pions pour atteindre un objectif plus savoureux, à savoir : une réduction substantielle du poids de l’Iran dans les affaires syriennes, ce que la Russie n’est pas près de leur offrir.

Pour effroyable et cynique que cela puisse paraître, aucune solution ne semble plus viable et durable que le statu quo. Un gouvernement d’unité nationale, comprenant des figures de l’actuel régime et des groupes insurgés, serait trop hétéroclite, fragile et exposé aux attaques terroristes, pour qu’il puisse tenir dans la durée et gouverner effectivement.

Même des considérations humanitaires ne sauraient justifier la recherche à tout prix d’un règlement du conflit syrien. Comme l’a souligné le politologue et stratège militaire Edward Luttwak, la victoire d’une partie quelconque, que ce soit l’actuel régime syrien ou l’insurrection infiltrée et dominée par des mouvements terroristes, déclencherait automatiquement une boucherie, sur les communautés et les factions perdantes, qui pourrait dépasser en horreur les carnages perpétrés jusqu’ici.

Le bras-de-fer qui se joue en Syrie est là pour durer. Les rivalités sont trop enracinées, et les moyens de combat à la disposition des factions belligérantes, trop exorbitants, pour que la paix et la stabilité puissent revenir à court ou moyen terme.

C’est pourquoi les puissances occidentales n’ont pas pour le moment meilleure option que jongler avec le conflit syrien, évitant de faire des promesses sans suite, plutôt qu’essayer en vain de le régler.

Vu sous cet angle, rien de mieux que laisser ou même pousser Vladimir Poutine à s’enfoncer dans le bourbier syrien, comme un certain Ronald Reagan poussa l’Union Soviétique à s’empêtrer en Afghanistan.

  1. Cet article a été classé parmi les 5 meilleures idées du 24 Septembre par l’Aspen Institute, et mentionné sur le site du Time.
Voir les commentaires (142)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (142)
  • il y a d’autres similitudes :
    en Afghanistan , les russes sont combattu des moudjahidines menés par un certain Ben Laden , armé et financé par les USA. En Syrie , ils sont contre Daesh également créé, armé et financé par les USA et leurs alliés.
    il n’y a plus qu’à attendre un nouveau 9/11 🙂

    • Daesh n’est pas financé et armé par les USA, il va falloir arrêter de vivre dans une réalité alternative et apprendre à vous informer correctement.

      • Apprenez en effet à vous informer, vous-même. Car si, justement, et de manière notoire, avouée. Consultez donc les membres éminents du pouvoir US, telle Mme Clinton, qui le reconnaît. L’Etat islamique a été créé de la même manière que la résistance afghane à l’époque. Voyez comme les cadres de Daesh ont été formés à Fort Bragg. Lisez sur ce sujet les analyses de Meyssan, mon vieil adversaire, qui sont, en français, les plus fines. On note également que les soldats de Daesh sont soignés dans les hôpitaux militaires israéliens sur le plateau du Golan. Avez-vous vu l’Etat islamique attaquer Israël, un tant soit peu ? JAMAIS. Et pour cause… Regardez les matériels livrés: tout est américain ou israélien. Regardez les vidéos: elles ne peuvent avoir été faites que par des experts US. De même, plusieurs transports de ravitaillement US à Daesch ont été abattus par l’armée irakienne, qui en a subi des bombardements de rétorsion de la part de l’US army: bombarder l’allié irakien, voilà qui est bien curieux. Des erreurs de tirs sans doute… qui ont quand même rasé plusieurs bases.
        Bref, l’évidence est établie depuis longtemps. Maintenant, on a le droit de ne pas être informé…

        • « Lisez sur ce sujet les analyses de Meyssan »

          Lol

        • « L’Etat islamique a été créé de la même manière que la résistance afghane à l’époque » n’importe quoi. Lisez un peu les expertises sérieuses sur le sujet et vous comprendrez le rôle qu’a joué le régime d’Assad dans la création de l’EI.
          « Apprenez en effet à vous informer » totalement d’accord avec vous et pour apprendre à s’informer, il est important de faire preuve d’esprit critique (chose dont vous semblez incapable)

          • +1

            Les dictatures chiites de l’Iran et de la Syrie n’ont pas hésité une seule seconde à financer les islamistes sunnites contre Israël, les USA (Irak, Afghanistan) ou les pays du golf. Maintenant ils se reprennent leurs islamistes sur la tête puisqu’ils se sont obstiner à ne pas vouloir écouter les souhaits de leur population, bien fait pour eux. Joli retour de boomerang.

        • Le plateau du Golan, il est pas à l’opposé des positions tenues par daech ? Ah mais oui, il doit y avoir un pont aérien…. Et il va fallir se faire une raison : tenir une caméra et utiliser iMovie est à la portée d’un gamin. Si on trouve un combattant de daech avec une machette, pourra-t-on conclure que le Congo finance daech ? Les théories complotistes qui donnent la part belle aux USA sont bidonnantes.

        •  » L’Etat islamique a été créé de la même manière que la résistance afghane à l’époque.  »

          Le gros de la résistance Afghane c’était l’armée du commandant Massoud un anti-taliban. Maintenant ça me rassure que vous êtes un fan de Meyssan au vue de vos propos. Ce type est un manipulateur et un conspirationniste qui en plus a fait allégeance à des islamistes tel le Hezbollah et les mollah d’Iran.

          D.J

        • Vous ne convaincrez presque personne ici. Essayez de leur demander pourquoi ils s’esclaffent lorsque l’on parle de Thierry Meyssan, lequel s’est pourtant rarement trompé.
          Ils nient sans trembler les évidences comme l’origine US de Daesch, AVOUÉE PAR LES RESPONSABLES EUX-MÊMES, arrivent même à accuser Bachar d’en être l’auteur, ce qui est assez fort de café.
          Que la Syrie ait été attaquée parce qu’elle restait un soutien de la Palestine, qu’elle avait refusé le passage du gazoduc quatarien au bénéfice de celui d’Iran, qu’elle restait un point d’appui de la Russie au Proche/Moyen Orient, que les wahhabites voulaient briser l’arc chiite, que la Syrie peut prétendre aux ressources gazières près de ses côtes, qu’elle était un obstacle à Eretz Israël, etc., etc., toutes choses à l’origine du front crapulaire constitué contre elle, cela ils ne veulent pas le voir.

          • En effet, on ne convaincra pas les gens dans votre genre, ils sont dans leurs délires complotistes. Aucun argument rationnel ne pourrait les faire changer d’avis
            Vous êtes tellement risible. Peut être que votre monde tourne autour d’israel (au vu de vos commentaire, il est clair que vous êtes obsédé par ce pays) mais ce n’est pas le cas des gens normaux. En gros, pour vous tout ce qui arrive dans le monde c’est à cause d’israel.
            « Que la Syrie ait été attaquée parce qu’elle restait un soutien de la Palestine » lol. Pq les palestiniens ont ils pris le parti des rebelles et pas celui d’Assad ?
            Lisez ceci: http://syrie.blog.lemonde.fr/2015/04/05/les-palestiniens-de-syrie-entre-enfer-des-camps-et-reappropriation-du-mouvement-national-12/
            Le régime d’Assad a instrumentalisé la « cause palestinienne » mais cela fait longtemps qu’elle ne la défends plus (elle la défends juste quand cela arrange ses propres intérêts).
            « qu’elle était un obstacle à Eretz Israël, » ha oui et en quoi ? Israel peut écraser la Syrie militairement. Assad n’est pas fou pour s’attaquer à Israel.
            Si cela avait été une attaque de l’étranger contre la Syrie d’Assad, elle aurait eu lieu depuis longtemps. Cela se serait sûrement passé dans les années 2000. Il y a bien une révolte contre Assad. Bien sûr, les pays sunnites en ont profité pour soutenir cette opposition dans le but de faire tomber Assad et l’axe chiite. A noter, que l’iran finance aussi l’opposition dans les pays sunnites (comme au bahrein) et cela n’a pas l’air de vous gêner.

      • La propagande officielle est d’une remarquable efficacité … la preuve votre comme,taire.

        • Je dois rappeler que les champions de propagande toute catégorie s’est les Russes (et avant eux, les soviétiques). Lisez Ion Mihai Pacepa, plus haut responsable communiste (travaillant dans les renseignements à la production de propagande) à avoir jamais fait défection, explique qu’il procédait. Grâce à ce livre bouleversant vous pouvez avoir une vue de l’intérieur. Comprendre comment cette forme de propagande est fondamentalement russe (le concept de désinformation vient de Russie) et comment tout ceci est un travail consciencieux, étape par étape.

          http://www.amazon.fr/gp/product/1936488604/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=1936488604&linkCode=as2&tag=liborg-21
          autre livre très intéressant d’ Ion Mihai Pacepa: The Kremlin Legacy », il explique la propagande de l’URSS. On peut voir à quel point cette propagande a été extrêmement efficace en Occident.

          Pratiquement tous les complots ont été inventé par la propagande soviétique (et maintenant russe). La plupart des « théories du complot » qu’on évoque à notre époque sont d’origine soviétique et soviéto-russe. Ce sont des bobards de désinformation fabriqués en Russie. Prenez par exemple les « réfutations de la thèse officielle du 11-
          Septembre ». Je suis stupéfait qu’aucun chercheur n’ait entrepris de démontrer qu’il s’agit d’une opération délibérée de désinformation des services secrets russes. Cela tombe sous le sens. Tout converge pour désigner Moscou comme le coupable : les mobiles, les modalités du mensonge, l’identité du chef de file de l’opération (Thierry Meyssan, basé à Damas puis à Beyrouth, déclarant son allégeance au Hezbollah et au régime iranien, et avouant même travailler pour eux, ayant fondé le site Réseau Voltaire qui comporte une rubrique hagiographique consacrée à Vladimir Poutine), la similitude frappante avec d’autres campagnes de désinformation en provenance de Moscou, aussi énormes, aussi réussies et aussi durables (Les Protocoles des Sages de Sion, « Pie XII, pape d’Hitler », « Kennedy assassiné par la CIA », « le virus du SIDA créé par les Etats-Unis pour exterminer les Africains », « les Américains ne sont jamais allés sur la Lune », etc).

          Autre exemple, les « chemtrails », traînées de vapeur blanche laissées par les avions de ligne dans le ciel, « qui sont en réalité des produits chimiques répandus secrètement dans l’atmosphère par les autorités occidentales pour empoisonner leurs propres populations ». Quantité de gens croient dur comme fer à ce bobard, qui à l’évidence a été concocté dans les officines de désinformation du KGB ou du SVR.

          Si les soviéto-russes ont lancé tant de théories du complot en Occident, c’est d’une part parce qu’ils en ont fabriqué en quantité industrielle à des buts de subversion et de propagande, mais c’est aussi qu’ils étaient eux-mêmes portés à y croire. La mentalité paranoïaque des communistes russes, qui subsiste au sein du régime de Poutine, a conduit les services secrets et les dirigeants russes à croire eux-mêmes à des complots occidentaux contre eux qui étaient tout à fait imaginaires.

          Par exemple, ils ont délibérément saboté leur excellent réseau d’espionnage établi en Grande-Bretagne avant guerre, parce qu’ils étaient persuadés, à tort, que leurs agents avaient été retournés par les Britanniques et les intoxiquaient avec de faux secrets. Le KGB a cru que les informations transmises étaient trop belles pour être vraies… mais c’est qu’elles étaient vraies, et que leurs espions étaient exceptionnels.

          Ils pensaient vraiment que le Printemps de Prague avait été organisé par la CIA, et lorsque le KGB a intercepté des documents secrets américains qui prouvaient que Washington n’y était pour rien, cette information a été bloquée le long de la chaîne hiérarchique, pour ne pas déplaire au pouvoir politique qui était convaincu d’un complot.

          La prévalence actuelle des théories du complot est donc la preuve de l’imprégnation de l’opinion publique occidentale par la désinformation séculaire soviéto-russe, et du succès des méthodes de subversion de Moscou.

    • N’oubliez pas de mettre un chapeau en allu…

    • Et les Turcs soutiennent daech parce qu’ils se battent contre les kurdes.

      • Pas que. Erdogan est un islamiste. Sa politique est motivé par des raisons religieuses et idéologiques. Il n’hésite pas aller contre l’intérêt de la Turquie pour satisfaire son idéologie. En tout cas, Erdogan montre que l’islamisme modéré n’existe pas. L’islamisme est une idéologie totalitaire

    • « Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis. »

      à lire sur le site du sénat ,c’est la déposition de quelques généraux français 🙂
      http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20141215/etr.html

      • C’est une citation du général Vincent Desportes qui n’occupe plus de fonctions au sein de l’armée depuis 5 ans (soit avant la révolution syrienne). Si il dit des choses intéressantes, après tout, il a quand été commandant du Centre de doctrine et d’emploi des forces, là, il se trompe complètement. D’ailleurs, ses positions sont loin d’être partagés au sein de l’armée que du contraire. Il a suscité une certaine animosité au sein de l’armée, un certain nombre d’officiers supérieurs de l’armée voulait s’en débarrasser (c’est comme cela qu’en 2010, il a été sanctionné par le ministre de la défense de l’époque et a dû quitté le ministère de la défense).

        Je ne nie pas que les USA ont joué un rôle dans la naissance de l’EI à cause de l’invasion de l’Irak qui était une belle connerie mais il est faux de dire qu’ils sont les principaux responsable. Il suffit de voir comment les territoires syriens ont été conquis par l’EI, c’est tjs juste si le régime d’Assad ne les a pas offert sur un plateau. (P.S: je ferais quand même remarqué que le régime syrien a tout fait pour faire échoué le plan américain en Irak, le régime syrien pour lutter contre les USA a financé le terrorisme en Irak et a tout fait pour que l’Irak sombre dans le chaos)

    •  » en Afghanistan , les russes sont combattu des moudjahidines menés par un certain Ben Laden , armé et financé par les USA. En Syrie , ils sont contre Daesh également créé, armé et financé par les USA et leurs alliés.
      il n’y a plus qu’à attendre un nouveau 9/11  »

      Pendant que vous y êtes en 1945 c’était contre les nazis créée aussi par les USA.

      Avant de dire n’importe quoi deviez savoir que ce sont les coco afghans avec la soutient de Moscou qui a radicalisé l’islam en Afghanistan lors du coup d’état communiste avec les massacres d’imams et les corans brûlés sur les places publique. Les talibans ont les doit surtout aux russes.

      L’Afghanistan avant le coup d’état communiste et l’invasion de l’URSS était laïc les femmes s’habillaient à l’occidental et Kaboul était la capital des hippies. Mais ça c’est une réalité que les antiaméricains ne veulent surtout pas voir.

      D.J

    •  » Assad a tout fait pour transformer la rebellion en insurrection islamiste (cela donnait du crédit au fait qu’il luttait contre le terrorisme et cela permettait de rallier l’Occident (ou une partie) à ses côtés).  »

      Comme d’avoir fait libérer des ses prisons des centaines de djihadistes.

      D.J

  • Excellent article. Vu l’importance que prennent les troupes russes et les islamistes chiites Bachar ne sera bientôt plus qu’au contrôle d’une base militaire russo-iranienne…

    Je pense par contre qu’il n’y aura pas forcément besoin du soutien des pays arabes à l’opposition pour que ceci devienne un Afghanistan. Vu la brutalité des troupes russes et les exactions des islamistes chiites (dont on parle jamais) dans un pays majoritairement sunnite, ces interventions ne feront qu’empirer les choses et augmenter le nombre de personnes dans les rangs des diverses oppositions.

    Bref, on a plutôt intérêt de rester loin de ça. On devrait surtout soutenir les kurdes pour qu’ils gardent le contrôle de leur terrain. C’est pour l’instant le seul parti (enfin les seuls, le KRG et le YPG) qui méritent notre aide et qui se battent pour une cause qui mérite d’être défendue.

    • En effet, permettre aux Kurdes d’avoir leur Etat à eux permettrait de créer un Etat prospère et fiable, il faudra d’ailleurs leur donner cet Etat en Irak plutôt qu’en Syrie car la Turquie risque de semer la zizanie et ne l’accepterait pas. Mais un Kurdistan irakien indépendant et fort pourrait bien devenir un nouvel Israel et prospérer dans un Moyen-Orient instable.

    • « On a intérêt à rester loin de tout ça »

      Tout à fait d’accord, et au lieu de se préoccuper de Poutine, on ferait mieux de s’inquiéter de Hollande, qui veut que la France s’engage contre les deux camps.

      • Relevé aujourd’hui :

        « l’Elysée estime que «plus que jamais, l’urgence est à la mise en place d’une transition politique». »

        On n’est pas sorti de l’auberge avec Hollande comme manager de l’auberge !

        • Trop tard! Il a fait bombarder ce matin!

          • J’ai vu ça. Par contre je n’ai pas bien suivi la rhétorique de notre Don Quichotte rose-vert de président. Que va-ton faire officiellement dans ce bourbier ? Qu’essaie-t’on de faire en réalité ? Ciblage de terroriste ? On a peut-être un certain savoir faire avec le Mali, mais le jeux est très dangereux. Plus que de mettre simplement la pagaille comme les Russes et les Américains.

    • +1 pour les kurdes

  • Chacun reconnaît clairement dans ce verbiage la « marque » de l’onusien-type, profil anti-russe ! Souhaiter l’embourbement (des seuls ?) prêts à s’engager sur le terrain contre les égorgeurs est simplement une pensée cynique… misant en filigrane sur des actions subversives des sunnites saoudiens & Co ?

    OK, le régime établi là-bas depuis le père Assad est critiquable à plus d’un titre. Mais TOUS les régimes alentours ne le sont pas moins, dont celui wahhabite et rétrograde des saoudiens !

    Rassurez-vous, F. Fialo, l’attitude occidentale confondant vite l’actuelle Russie avec l’ex-URSS des ’70s relève de l’a priori et de l’aveuglement.
    Quoiqu’il soit dit contre Poutine et le peuple russe ne mérite pas cette ignominie…
    Propos d’un occidental assez lucide. Ciao !

    • Absolument, un article de barbouze faisant une propagande d’arrière-garde. Les USA ont perdu la partie, ils vont essayer de sauver les meubles en bourrant le mou sur tous les sites qu’ils pourront.
      Manque de pot, en tant que suffisamment libéraux, nous sommes à même de distinguer le retournement qui s’est opéré. Les USA passent au mondial-communisme, instaurant une gouvernance mondiale, et Poutine, quittant le dollar, leur oppose une alliance eurasiatique. N’oublions pas que c’est avant tout et chronologiquement le fait de quitter le dollar qui a valu la destruction de la Lybie.
      Le camp de la liberté est ainsi, aux yeux du monde, passé à l’Est et le Bloc de l’Ouest, que ses populations d’élites fuient et qui est en crise structurelle, incarne la décadence assumée. Les USA, discrédités par la mort qu’ils sèment dans le monde spécialement depuis les années 90, n’ont plus donc qu’à tenter de vaines propagandes. On remarque que l’auteur ne parle pas d’un VIETNAM syrien, et pour cause: le souvenir en est par trop douloureux. Quel aveu !

    • Les analyses de cet auteur sont plutôt bonnes. Fabio Rafael Fiallo dit à juste titre (cela a été dit par plusieurs experts) qu’une intervention russe en Syrie est un pari très risqué. Seul l’avenir nous dira si Poutine avait raison ou pas. Perso, cette intervention est une excellente chose cela permettra qu’Assad ne dépende pas trop de l’Iran et du Hezbollah. Assad était devenu le larbin de l’Iran, espérons que grâce à cette intervention, Assad retrouve un minimum d’indépendance

      • selon le site Debka , un porte-avion chinois vient d’arriver en Méditerrannée , et des chasseurs chinois seraient en cours de déploiement , en particulier sur la base russe de Lattaquier.

        Info à valider . parce que ça commence à faire pas mal de monde en Syrie.

        • Debka n’est pas une source sûr, pas très fiable comme site.
          4Comme dit un autre commentateur, la Chine a démenti et comme elle a un seul porte-avions, et pas très opérationnel, il paraît difficile qu’il passe Suez sans que ça se sache officiellement. De plus, on se demande à quelle stratégie chinoise cela correspondrait.

  • Le problème est : à quel point la Russie s’engagera-t-elle ? En Iraq la stratégie américaine a fonctionné contre les terroristes grâce à un renforcement massif des troupes et des alliances locales via le « surge », mais la Russie peut-elle se permettre ça en Syrie ? Sans doute pas. Assad a-t-il encore assez de ressources humaines pour réoccuper toute la Syrie si l’EI était vaincu ? Improbable aussi. Même s’il y a victoire des cellules terroristes demeureront et des attentats continueront longtemps après. Vaincre ne sera pas facile.

    •  » En Iraq la stratégie américaine a fonctionné contre les terroristes » n’importe quoi

    • « des alliances locales »

      Grâce à la formation de groupes antiterroristes sunnites pour lutter contre le terrorisme dans les provinces sunnites de l’ouest de l’Irak. Ceci a très bien marché car ils se sont alliés à des groupes respectés de ces région ce qui faisait que ces forces étaient tout à fait acceptés de la population.

      Assad est terrorisé par les sunnites, ils représentent 60% de la population. La Russie ne pourra pas faire la même chose car Bachar a rendu le conflit religieux et il sera impossible de trouver des groupes sunnites influents pour se battre aux cotés de Bachar.

      La Russie fait exactement l’inverse de ce qu’on fait les USA. Elle se bat au coté et soutient les islamistes chiites qui vont commettre des exactions dans les territoires chiites par esprit de vengeance. Cela promet d’être une catastrophe absolue et une guerre sans fin. On doit absolument tout faire pour ne pas être associé à ça.

      • Vu les succès éclatants des USA dans la région , il semble logique que les Russes n’essaient pas les mêmes stratégies.
        Parfois on se demande si les USA ne font pas exprès de perdre toutes les guerres qu’ils entreprennent 🙂

        • « Vu les succès éclatants des USA dans la région , il semble logique que les Russes n’essaient pas les mêmes stratégies. »

          Cette stratégie avait parfaitement fonctionné. C’est à cause du retrait prématuré des troupes américaines (démagogie d’Obama) et du fait que l’Iran a manipulé Al-Maliki comme un pantin pour qu’il persécute les sunnites que ce chaos est arrivé. L’Iran était traumatisé par ces troupes sunnites parfaitement fonctionnelles alors il a poussé Bagdad à les dissoudre.

        •  » Parfois on se demande si les USA ne font pas exprès de perdre toutes les guerres qu’ils entreprennen  »

          Première guerre d’Irak perdue? Saddam a vaincu l’armée US et Le Koweit est toujours sous autorité irakienne. Guerre de Corée perdue? La Corée du nord a envahi le sud et aujourd’hui Kim jong un dirige toute la Corée.

          Guerre du Kosovo perdue? Les Serbes n’ont pas capitulé est la grand Serbie selon les vœux de Milosevic est une réalité. La Slovénie et la Croatie sous l’autorité serbe n’ont pas pu rejoindre l’UE.

          D.J

  • Un article parfaitement médiocre, du pure « story telling » :
    – pas de mention sur l’importance de l’action et donc sa destination (défense ou attaque de DAesh?)
    – pas de mention de la base navale, point de force des Russes
    – pas de mention sur l’identité de ce quart de Syrie maintenu par Hassad (ethnie, espace génographique…)
    – confusion sur la définition du statu quo syrien (Hassad mort ? Stabilisation ?).

    L’intervention russe est tout-a-fait logique et opportune :
    1/ ils protègent leur base navale
    2/ tissent un lien fort avec tous ceux qui craignent l’EI
    3/ interviennent avec le quasi assentiment des Occidentaux

    Loin de maintenir un statu quo, ils offrent une solution inespérée.
    Au grand bénéfice des Russes ? Oui, Mais c’est surtout révélateur de la très grande faiblesse de nos élites du Quaie d’Orsay.

    • « pas de mention sur l’identité de ce quart de Syrie maintenu par Hassad » le régime controle les zones les plus peuplés, le régime d’Assad controle un territoire où vit près de la moitié de la population

    • L’intervention russe a surtout pour but de sauver Assad et ce n’est pas une mauvaise chose car avec chance, cette intervention permettra de réduire la dépendance du régime d’Assad vis à vis de l’Iran

      • « L’intervention russe a surtout pour but de sauver Assad et ce n’est pas une mauvaise chose »

        Sauf que les problèmes qui ont mené à la révolution ne seront pas résolus et qu’a moyen terme (5 ou 10 ans) on est repartit pour la même guerre civile. La Russie ne propose qu’un traitement symptomatique qui en plus risque d’envenimer les choses.

  • Une remarque, Obama n’est pas Reagan, loin s’en faut. Et Poutine sait très bien que les USA veulent éjecter la Russie de sa base méditerranéenne. Quant aux alliés des USA… il faut se boucher le nez !

  • Un papier qui sent son barbouze à 10 km à la ronde.
    « les gouvernements du Moyen-Orient hostiles à Bachar al-Assad, en particulier ceux des pays du Golfe, ne ménageront pas leurs efforts pour contrer l’assistance militaire fournie par Moscou à Damas. Certains de ces gouvernements ne se priveront pas d’augmenter leur soutien à des groupes présents sur le territoire syrien »
    Ces gouvernements sont dans les mains des USA et d’Israël ! On a donc ici une menace à peine voilée de la part d’un agent occidental contre la Russie.
    Mais, pas de chance pour ce camp US: du financement du terrorisme et de la déferlante migratoire provoquée, la Syrie et le désert n’ont rien en commun avec l’Afghanistan. Poutine n’aura aucun mal à obtenir un nettoyage dans les règles. A la fureur des USA qui font mine de combattre l’Etat islamique qu’ils ont créé (n’oublions pas les cadres communiquant de Daesh formés à Fort Bragg, aux USA…). LES USA AIMERAIENT QUE LA RUSSIE s’y empêtre alors que la population mondiale souhaite le succès russe. Voilà le souverain problème de ces « little assholes » du Secrétariat d’Etat américain.
    Afghanistan, d’ailleurs, où jadis les USA ont fabriqué l’islamisme et où ils s’enfoncent eux-mêmes dans un chaos qui tue ses soldats comme un jour d’ouverture de chasse, et où enfin les USA CONTROLENT LA PRODUCTION DU PAVOT: on sait que le trafic de drogue est avant tout une affaire géopolitique et les petits narco-trafiquants des concurrents à éliminer…
    Bref, aux yeux du monde, Poutine engrange les bonnes décisions tandis qu’Obama aux ordres d’une clique toujours présente depuis le false flag du 11 septembre cherche à sauver ce qui peut l’être.
    Cet article fait partie d’un bien piètre arsenal de propagande.

    • C’est marrant de relire ce genre d’arguments, anti-occidentaux et pro-russes, qu’on lisait déjà du temps de l’URSS…
      Décidément, les idiots-utiles sont loin d’être éteints…

      • Votre agressivité dans vos commentaires … c’est pour vous rassurer ???

      • Je suis pas « anti-occidental » ou altermondialiste (bien du contraire) mais j’aime bien de temps en temps quand les russes font la nique à l’occident et son hypocrisie …. En protégeant Bachar les russes vont obliger les occidentaux à se positionner. Si les occidentaux laissent faire, ils se le prendront de face dans les instances internationales ou plus personne ne les suivra quand ils ressortiront un argument de type « sauver la démocratie » et si ils interviennent contre Bachar, ça laisse le champ libre à la Russie en Ukraine …. RUSSIE – OCCIDENT 1-0 on attend le match retour

        • Les occidentaux ont plutôt intérêt à ne rien faire à part soutenir les kurdes car dans ce conflit, il n’y a pas de bons et de méchants, il n’y a que des méchants. Qu’ils s’entre tuent entre eux, bon débarras.

          « Si les occidentaux laissent faire, ils se le prendront de face dans les instances internationales ou plus personne ne les suivra quand ils ressortiront un argument de type « sauver la démocratie »  » je pige pas votre argument. Le régime d’Assad est une dictature. L’immense majorité des civils tués dans ce conflit l’ont été par les forces pro Assad.
          Soutenir Assad comme soutenir les « rebelles » serait dans les deux cas profondément stupides. Dans les deux cas, il s’agit de gens qui haissent l’Occident. Les milices chiites agissant pour Assad ne valent pas mieux que les rebelles en terme de fanatise islamiste (juste que les uns sont des fanatiques sunnites tandis que les autres sont des fanatiques chiites)

          • « L’immense majorité des civils tués dans ce conflit l’ont été par les forces pro Assad. »
            Ça c’est le genre d’enfumage que l’on voit sur les camemberts du ‘journal de Référence’, camemberts aimablement fournis par l’OSDH . Les victimes civiles des bombardements syriens sont dues au fait que les grands brûlés du cerveau djihadistes se glissent au milieu de la population, ou s’en servent même comme boucliers. Et les statistiques de l’OSDH doivent être considérées avec la plus grande prudence.
            Une phrase comme « Bachar tue son peuple » devrait être exclue de l’image que devraient avoir des personnes réfléchies et indépendantes du battage médiatique .

            • « au fait que les grands brûlés du cerveau djihadistes se glissent au milieu de la population, ou s’en servent même comme boucliers. »

              C’est possible, on voit souvent cela à Gaza avec le Hamas. Toutefois on ne peut pas non plus exclure que si des combattants ennemis de Bachar (djihadistes ou pas) sont dans la population, c’est peut être car ils y trouvent du soutient ? De la même manière, le Hamas est soutenu à Gaza si bien que l’on a vu des dizaines de Palestiniens se masser autour des pièces d’artillerie pour mourir en martyr.

              Ne devrions nous pas réfléchir à POURQUOI la population soutient ces gens ? De cette façon ont pourrait trouver une solution de long terme et non pas une solution de court terme. Le seul moyen de résoudre les problèmes de la Syrie uniquement avec des bombes serait de tout vitrifier… Si vous voulez que la Syrie ait une chance d’être en paix et peuplé il faudra réfléchir à comment traiter les problèmes sous-jacent.

              « Les victimes civiles des bombardements »

              Si Bachar tient tant à son peuple, pourquoi le bombarde il ? Quel sens y a il à libérer une population de cadavres ? Ne devrait il pas, pour le bien de son peuple, renoncer aux bombardements lourds pour minimiser le nombre de victimes collatérales ?

              Pour reprendre l’exemple de Gaza, alors que les palestiniens ne sont pas définitions pas israéliens (et donc qu’Israël, pour cela et pour des tas d’autres raisons n’a pas à spécialement faire attention à eux), beaucoup plus de précautions sont prises avant de lancer une frappe aérienne.

              Tout d’abord, Israël ne vise pas une destruction presque totale des villes et des village, mais juste la neutralisation de points précis (artillerie, dépôts d’armes). Bachar, lui, bombarde à tout va.

              Comme Israël se contente de bombardement précis et ponctuels sur des cibles inamovibles dans un temps raisonnable, Tsahal peut prendre le temps de prévenir la population en jetant des tracs et en téléphonant avant de bombarder. De cette façon, les victimes du bombardement sont soit des civils venus volontairement mourir en martyr, soit des civils qui ont été emprisonnés par les terroristes palestiniens.

              « Une phrase comme « Bachar tue son peuple » »

              Décrit exactement la réalité. On aurait put en douter si la Russie avait accepter une zone d’exclusion aérienne comme demandé au début de la révolution, mais cela n’a pas été fait. Cette solution aurait d’ailleurs surement éviter la radicalisation de bien des syriens car les combats auraient été de plus basse intensité.

            •  » Et les statistiques de l’OSDH doivent être considérées avec la plus grande prudence. » je sais cela parfaitement. L’OSDH est loin d’être neutre et personne ne connait la méthodologie employé.
              J’avais lu dans le journal « le monde » que 97 % des civils tués l’étaient par le régime d’assad (et ses alliés). Je doute de la véracité de ces chiffres. Les chiffres varient mais d’autres sources bcp plus neutres situent qu’environ 85 % des civils tué l’étaient par le régime d’assad. Je pense que l’on peut raisonnablement situé ce chiffre à plus de 80 % des civils tué l’étaient par le régime d’assad.
              Attention,deux points importants: primo, on parle juste des civils. secundo, quand on dit le régime d’assad c’est non seulement l’armée mais aussi toutes les milices favorable à assad

            • Tout le monde sait que l’OSDH n’est pas neutre (c’est même dit dans les médias et sur wikipédia).

            • « Une phrase comme « Bachar tue son peuple » » cette phrase est fausse. Certes, il tue bcp de civils mais ce sont des civils vivant en dehors des fiefs du régime. Il ne se prends pas à ceux vivant dans son fief. Il est bcp plus juste de dire: Bachar tue une partie de son peuple

          • « Les occidentaux ont plutôt intérêt à ne rien faire à part soutenir les kurdes car dans ce conflit, il n’y a pas de bons et de méchants, il n’y a que des méchants. Qu’ils s’entre tuent entre eux, bon débarras. » donc pour vous, il faut laisser l’EI prospérer ? l’EI a clairement pour but d’attaquer l’Occident (en particulier la France). Il ne paraît pas très intelligent de ne rien faire

            • C’est la position d’Israël, l’EI n’est pas clairement ennemi d’Israël ? Si on exclu les morts civils, on a plutôt intérêt à laisser les deux cotés s’affaiblir et venir terminer le travail le moment voulu.

    •  » Ces gouvernements sont dans les mains des USA et d’Israël » ridicule. Ces pays sont souverains. Certes, il y a une situation de dépendance dans une certaine limite avec les USA (qui est réciproque. Le deal à la base, c’est protection des USA à ces pays contre pétrole et armes. Sauf que les USa n’ont plus besoin de pétrole ce qui explique l’accord avec l’Iran). leur agissment est loin d’être commandé par les USA, leur agissement aujourd’hui est surtout commandé par la religion (et leurs intérêts gépolitiques). Aujourd’hui, au MO, il y a une guerre chiite sunnite (même si c’est un peu plus complexe vu que parfois des sunnites s’allient avec des chiites).
      Quand à dire que ces pays sont dans la main d’Israel, cette affirmation est juste totalement délirante. Ces pays sont profondément anti israélien (à part la Jordanie et l’Egypte, deux pays qui interviennent très peu (pour ne pas dire pas du tout) en Syrie, qui peuvent être vu comme des quasi alliés officieux d’Israel). Les autres pays (monarchies du golfe, turquie) haissent Israel et finance des organisations terroristes palestiniennes. Il est vrai qu’il arrive parfois qu’ils ont des intérêts convergents avec Israel mais cela ne change pas le fait que ce sont des ennemis d’Israel

      « A la fureur des USA qui font mine de combattre l’Etat islamique qu’ils ont créé » totalement faux voir mon commentaire au dessus

    • « Un papier qui sent son barbouze  » vous êtes sûr d’avoir lu l’article jusqu’au bout. Moi, j’ai plutôt l’impression que l’auteur est plutôt en faveur d’une politique non interventionniste. Ne pas intervenir dans le conflit syrien est sans doute la meilleure chose à faire

  • « À commencer par le fait que l’armée russe se trouve investie d’une façon plus ou moins voilée sur deux fronts, l’Ukraine et la Syrie »
    vous êtes sûr que l’Ukraine n’est pas la conséquence du refus russe et chinois de laisser le chaos s’installer en Syrie ? comme en Irak ? comme en Libye ? qu’y gagnerions-nous ? plus de chaos ? plus de réfugiés ? qui va, enfin, se décider à parler de ces révolutions de couleurs ? de ces opérations de ‘régim change’ ? dès que le gouvernement en place n’a pas l’heur de plaire à Uncle Sam. évidemment qu’on va tergiverser et s’opposer à l’intervention russe en Syrie et trouver tout un tas de prétextes : c’est que nous finançons et entraînons ces égorgeurs coupeurs de têtes…on déplore les conséquences,mais onchéri la cause… vous ne trouvez pas que les frontières russes se sont vachement rapprochées des bases otan ? ou est-ce le contraire ? en réponse,la russie réarme et lemessage qui nous a été transmis est « nous ne vous comptons pas au nombre de nos ennemis stratégiques, mais réfléchissez bien quand vous accueillez sur votre territoire des forces armées américaines. » nous revoici donc avec des missiles pointés sur nous. c’est ça que nous voulons ? sommes-nous devenus tous fous ? nous sentons-nous à l’aise face à tous ces conflits que nous semons de par le monde pour satisfaire notre hégémonie ? ou plutôt l’hégémonie d’unepuissance en déclin? de quel droit nous permettons-nous de renverser des gouvernements élus ? de quel droit nous permettons-nous de bombarder despays qui ne nous ont rien fait, sans aucun mandat, en dépit des règles du droit international ? l’Irak,la Libye,la Syrie,et nous avons provoqué une guerre civile en Ukraine et placé des nazis au pouvoir…hé bé…combien de temps cela peut-il encore durer ?
    je vous invite à regarder la vidéo de GFriedman,directeur du Statfor. sur l’intérêt primordial us.

    • « vous êtes sûr que l’Ukraine n’est pas la conséquence du refus russe et chinois de laisser le chaos s’installer en Syrie ?  » ridicule comme commentaire, il s’agit d’un refus russe de reconnaitre le fait que l’Ukraine soit un pays indépendant. Justement, il n’y a pas de chaos en Ukraine s’il n’y avait pas d’intervention russe.

      « de quel droit nous permettons-nous de renverser des gouvernements élus ?  » de quel pays vous parlez ?? Arrêtez avec votre complotisme.
       » nous avons provoqué une guerre civile en Ukraine et placé des nazis au pouvoir » Il n’y a pas de guerre civile, juste une agression russe contre l’ukraine. Les dirigeants séparatistes ont reconnu eux même qu’ils n’arrivaient pas à avoir des hommes. il faut arrêter avec vos conneries comme quoi l’ukraine est nazie. expluiquez moi pourquoi la très grande majorité des juifs ukrainiens soutiennent l’ukraine et que les instances juives ukrainienne soutiennent l’ukraine contre la russie ( ce qui cause des tensions avec les instances juives russes qui soutiennent poutine. http://fr.timesofisrael.com/les-juifs-de-russie-et-dukraine-sont-en-guerre/ http://www1.alliancefr.com/tag/rabbins-dukraine ). il y a meme un bataillon de volontaires juifs ukrainiens combattant la russie: http://maidantranslations.com/2014/07/13/jewish-ukrainian-volunteer-battalion-matilan/ ). le parti liberté n’est pas du tout un parti néonazi mais c’est un parti comme le fn. secteur droit est considéré comme la mouvance d’extrême droite la plus radicale. depuis la mort de leur ancien chef, secteur droit a abandonné tout antisémitisme et est devenu pro israélien : http://loidutalion.blogspot.fr/2014/08/ukraine-les-nazis-nen-sont-plus.html que faites vous des prorusses où il y a de nombreux néonazis. sans oublié, des volontaires étrangers prorusses qui viennent en général de l’extrême droite (des anciens miliciens serbes, des néonazis russes (pour rappel, près d’un skinhead sur deux vit en russie),…) : http://loidutalion.blogspot.fr/2014/08/ces-volontaires-etrangers-qui-partent.html http://loidutalion.blogspot.fr/2014/07/la-star-antisemite-des-pro-russes-se.html. https://www.facebook.com/LibertarienTv?fref=ts Aux dernières élections, les deux partis d’extrême droite n’ont pas eu assez de voix pour aller au Parlement ukrainien. Le parti Liberté à fait 4 % de voix et secteur droit a fait 0,2 % et ce n’est pas un parti néonazi. certes, ce sont loin d’être des anges ce sont des extrémistes et des ultranationalistes mais ils ne sont pas néonazis
      Au vu des déclarations antisémites des séparatistes, les néonazis sont les prorusses pas les ukrainiens

  • Tiens, les Russes aussi, vont au Moyen Orient jouer au gendarme…
    Quelle belle bande de faux culs…

  • Une bonne réflexion d’un contributeur, la Russie n’est pas l’Union Soviétique, comme tous les autres pays soviétiques (CEI), elle s’est libérée de l’idéologie qui prévalait chez elle.
    Elle a retrouvé sa foi religieuse et reconstruit ou réhabilité ses églises, renoué avec son passé, retrouvé son drapeau et ses armoiries, enterré dignement son dernier empereur et réhabilité les chefs des armées blanches https://www.youtube.com/watch?v=IESTueKuCDk

    Ces impératifs géostratégiques ne sont plus ceux de l’ancienne URSS dont la mission était de diffuser l’idéologie marxiste léniniste partout dans le monde. En Afghanistan, l’URSS venait aider un régime communiste en difficultés.

    La politique étrangère russe a renoué avec celle de la Russie Impériale, il y a donc une nouvelle version moderne du « Grand Jeu » qui opposa l’empire russe à l’empire britannique en orient et jusqu’aux frontières indiennes.
    Il suffit de prendre un atlas pour constater que les voisins immédiats de l’immense Fédération sont des pays musulmans et donc que la politique étrangère russe tient compte de ces éléments qu’elle connaît depuis des siècles, une partie de sa population étant elle-même musulmane depuis ses guerres de la Renaissance contre les Tatars, descendants de la Horde d’Or mongole qui régna sur l’ensemble du territoire russe depuis le début du XIII° siècle https://www.youtube.com/watch?v=sP0DzEgG38I – Kazan fut prise au XVI° siècle par Ivan IV le Terrible, le dernier Khanat, celui de Crimée, tomba au XVIII° siècle (Catherine II).

    La plupart de ces voisins étant des chiites jusqu’au Pakistan inclus que la Russie connaît depuis des siècles (la Perse devenue Iran par exemple), la Russie soutient donc les chiites avec qui elle a des relations correctes.

    • « La plupart de ces voisins étant des chiites »

      Je ne vois absolument aucune source qui confirme cela.

    • En tous cas, Poutine soigne ses musulmans, car d’après le « Courrier International » du 24 septembre :
      « Le pouvoir russe a tenu a donner à l’inauguration de la plus grande mosquée d’Europe, qui a eu lieu le 23 septembre dans la capitale russe, une importance exceptionnelle. »

  • Personne n’a le droit se savoir exactement ce que la France fait dans ce pays là !!

  • Au début de la guerre de religion syrienne (Sunnites contre chiites-alaouites) seuls un groups de puissances finançaient presque ouvertement la rébellion anti-alaouite : Arabie Saoudite-Emirats-Koweit (pas les Etats directement mais de riches personnalités). Un peu plus tard les USA et quelques pays européens dont la France essayèrent aussi d’armer ceux qui semblaient les moins radicaux. Très vite les USA puis les Européens (la France en dernier) se rendirent compte que Daesh phagocytait progressivement tous groupes de résistance autonomes. Tous arrêtèrent donc d’armer des groupes qui passaient avec armes et bagages chez Daesh. On en est là. (Le reste est fantasmes que certains paranos ont envie de croire.)

    • « Au début de la guerre de religion syrienne »

      Au début ce n’était absolument pas une guerre de religion mais une révolte pacifique contre le pouvoir. Bachar a transformé ça en guerre religieuse car c’était dans son intérêt pour trouver du soutient et discréditer son opposition.

    • oui , comme d’habitude nous avons fait c.. sur c… , on peut quand même se demander si nous gouvernants sont incompétents ou malhonnêtes . Ils n’ont pas vu que les pseudo-modérés filaient tout droit chez Al Nostra avec armes et bagages ou ont-ils plutôt cru pouvoir flinguer Assad en aidant en douce les opposants les plus dingues ?
      c’est comme ça qu’on finit par se prendre des boeing dans les fenêtres.

  • Analyse bancale et partiale.

    1) Faire une analogie entre l’invasion soviétique de l’Afghanistan des années 80 et le soutien de la Russie à une autre partie de la Syrie (Alaouites et autres minorités réllgieuses, soit à peu près 40% ) est assez peremptoire! Alors que la quasi totalité de la population afghane- à 95% sunnite- s’est élevé comme un seul homme contre les soviétiques, on ne peut pas dire de même de la Syrie où un conflit oppose deux syries antagonistes (guerre civile). Les djihadistes sunnites savent bien qu’ils n’ont aucune chance de conquérir des territoires non majoritairement sunnites . Cela dit, quels sont les éléments factuels sur lesquels vous vous basez pour dire que le gouvernement syrien contrôle péniblement les territoires qu’il contrôle (la Syrie utile)? Les djihadistes sont en passe d’être totalement chassés du Qalamoun(Zabadani, Madaya), la dernière offensive djihadiste dans le pays « alaouite » s’est terminé en eau de boudin. La province de Homs, hormis les localités proches de Palymre (ville en passe d’être encerclée par l’AAS grâce au soutien aérien russe), est bien tenue. La province de Hama est en quasi totalité sous contrôle de l’AAS. Pour que les djihadistes puissent avoir la chance de l’emporter, il faudrait que les puissances occidentales s’engagent auprès d’eux en les armant ouvertement (et là le double jeu de certains n’en serait que plus clair) avec des armes sophistiquées (à l’image des missiles Stinger massivement fournis aux afghans dans les années 80)? L’Occident, dans sa guerre par procuration contre la Russie, est-il prêt à surarmer les égorgeurs, les auteurs du 11 septembre, les amis de Merah, Kouachi, etc.? Comme justifierait-il donc sa story telling, sa guerre contre le terrorisme islamiste déclarée à grand renfort des médias? En réalité, l’engagement russe gêne plus d’un car il force tout le monde à prendre position par rapport au terrorisme. C’est quoi la priorité? Le terrorisme ou Assad?

    2) Je cite: « Certains de ces gouvernements ne se priveront pas d’augmenter leur soutien à des groupes présents sur le territoire syrien, TERRORISTES ou autres »

    Justement, le plus grave est que les monarchies wahhabites du golfe , au démeurant « alliés », arment et financent le terrorisme djihadiste en Syrie lequel ne manque pas une seule occasion pour nous menacer! Tous les derniers attentats graves en Occident ont été menés par des djihadistes sunnites.

    • « C’est quoi la priorité? Le terrorisme ou Assad? » encore un qui n’a rien compris. C’est Assad qui a voulu se présenter comme un rempart contre le terrorisme mais la vérfité est fausse. Assad ne combat pas l’EI (voir mes autres commentaires) mais les autres rebelles (qui sont des fanatiques islamistes liés à Al Qaeda).
      Assad a tout fait pour transformer cette rebellion en insurrection islamiste (il a parfaitement réussi) et pour confessionnaliser ce conflit.
      Je vous rappelle que du côté d’Assad, il y a des organisations terroristes (style Hezbollah). Les milices chiites ne valent pas mieux que les organisations terroristes sunnites. Le djihadisme chiite ne vaut pas mieux que le djihadisme sunnite. Ce n’est pas parce que les médias n’en parlent qu’il n’est pas une menace.
      Il faut arrêter avec cette logique l’ennemi de mon ennemi est mon ami car c’est faux.
      Le mieux à faire c’est de ne pas intervenir dans ce conflit à part soutenir les kurdes (et pourquoi pas aider les chrétiens à créer leurs propres milices de défense). Pour le reste, qu’ils s’entretuent entre eux et c’est bon débarras

      • Je cite : « encore un qui n’a rien compris. C’est Assad qui a voulu se présenter comme un rempart contre le terrorisme mais la vérité est fausse. Assad ne combat pas l’EI (voir mes autres commentaires) mais les autres rebelles (qui sont des fanatiques islamistes liés à Al Qaeda). »

        Alors Mr qui a tout compris, comment expliquez-vous les derniers bombardements de l’Armée Arabe Syrienne sur Raqqa et Palymre, villes contrôlées par l’EI? Comment expliquez-vous des dizaines de milliers de soldats de l’AAS morts en combattant l’EI (dont certains exécutés froidement par ce mouvement)? Drôle de complices n’est-ce pas? Le fait qu’Assad combatte al Al-Qaïda , responsable des derniers attentats en Occident, devrait vous réjouir par contre! Non? Il ne faut pas toucher à al Al-Qaïda (ces derniers temps blanchie par les médias mainstream sous le fameux qualificatif de «rebelle». L’argent du Qatar est- peut être-passé par là )?

        Je cite: «Assad a tout fait pour transformer cette rébellion en insurrection islamiste (il a parfaitement réussi) et pour confessionnaliser ce conflit.»

        C’est vrai que c’est Assad qui ouvre grand les frontières de la Turquie à travers lesquelles des djihadistes entrent en Syrie. C’est vrai que ce sont des scouts assadistes qui viennent recruter des futurs kamikazes dans nos banlieues. C’est vrai que c’est Assad qui est à l’origine de la guerre mensongère irakienne de 2003, véritable matrice du chaos actuel. Les premiers responsables de la confessionnalisation du conflit sont les monarchies wahhabites du Golfe dont l’idéologie tafkiriste (diffusée à travers leurs chaînes satellitaires) considére les Chiites comme des hérétiques à éradiquer, à excommunier. Je ne parle même pas des chrétiens promis au mieux au statut de Dhimmis.

        « Je vous rappelle que du côté d’Assad, il y a des organisations terroristes (style Hezbollah). Les milices chiites ne valent pas mieux que les organisations terroristes sunnites. Le djihadisme chiite ne vaut pas mieux que le djihadisme sunnite. Ce n’est pas parce que les médias n’en parlent qu’il n’est pas une menace. »

        Citez-moi un seul attentat commis sur le sol occidental par un mouvement djihadiste chiite ces 10 voire 20 dernières années! Un seul ! Contrairement à vous, je me contente de relater ici des informations factuelles. Les auteurs du 11 Sept. ne sont pas Chiites. Les auteurs de l’ attentat de la gare d’Atocha en Espagne ne sont pas Chiites. Mohammed Merah, Mehdi Menouche, Coulibaly, les frères Kouachi ne sont pas Chiites. Les djihadistes qui profèrent des menaces quotidiennes d’attentats contre l’Occident à travers des vidéos, des forums du net ne sont pas Chiites. Oui, il y a bel et bien une différence entre islamistes Chiites qui se contentent de mener des guerres locales de manière conventionnelle (et qui ne nous menacent pas) et islamistes sunnites qui passent leurs journées à comploter contre nous.

        Je cite «Il faut arrêter avec cette logique l’ennemi de mon ennemi est mon ami car c’est faux.»

        Tout ce qui peut mettre en déroute les djihadistes de l’EI et du front al Nosra est bon à prendre!

        • Peut être que vous ne le savez pas mais l’Iran sponsorise non seulement l’islamisme chiite mais aussi dans certains cas, l’islamisme sunnite. La tentative d’assassinat contre le pape a été commandité par l’Iran.

          Renseignez vous un peu, il y a bien eu des attentats commis par les chiites en occident. Un exemple, l’attentat contre les touristes israéliens en Buglarie en 2012 qui a été fait par le Hezbollah (et vous qui affirmez que le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste et qu’elle ne vise que les militaires).

          « Tout ce qui peut mettre en déroute les djihadistes de l’EI et du front al Nosra est bon à prendre » Bien, remplacons les par des djihadistes chiites qui haissent l’Occident.

          Je n’ai jamais dit qu’Assad n’a jamais frappé l’EI mais qu’il a favorisé ce mouvement et qu’il combat très peu l’Ei, il combat surtout les autres rebelles (qui comme je l’ai dit sont peu recommandables). Regardez la prise du camp de palestiniens à Damas par l’EI, comment ils auraient pu passer sans qu’Assad les laisse faire (pour rappel, ce camp était assiégé par l’armée syrienne ce qui n’a pas empêché l’EI de passer mais bien sûr, il s’agit sans doute d’un miracle du saint esprit)

          Très bien suivant, votre logique de l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Pq ne pas s’allier avec Al Qaeda en Syrie ? car ce mouvement combat l’EI.

          • Je cite: « Peut être que vous ne le savez pas mais l’Iran sponsorise non seulement l’islamisme chiite mais aussi dans certains cas, l’islamisme sunnite. La tentative d’assassinat contre le pape a été commandité par l’Iran. »

            A quand date cette tentative d’assassinat du Pape (parlez-vous de la tentative d’assassinat du Pape Jean Paul II)? Quels sont les éléments factuels issus d’une enquête impartiale qui vous permettent de faire de telles assertions, d’accuser l’Iran? Que l’Iran finance l’islamisme chiite, personne ne le nie. Mais encore une fois, les faits démontrent que l’Islamisme chiite n’organise plus en Occident d’attentats depuis environ une vingtaine d’années! C’est le djihadisme sunnite qui a officiellement déclaré la guerre à l’Occident. Je suis assez étonné que vous ne fassiez aucune reproche aux monarchies wahhabites qui alimentent idéologiquement et financièrement l’islamisme tafkiriste sunnite (notre principale menace)! Une mansuétude assez curieuse! Votre but ici est de transformer l’Iran (et les mouvements qu’il soutient) en première menace contre l’Occident malgré que les faits démontrent tout le contraire! Raté! A moins que dans votre esprit, avoir des problèmes avec Israêl équivale à avoir des problèmes avec tout le monde Occidental!

            Je cite: « Renseignez vous un peu, il y a bien eu des attentats commis par les chiites en occident. Un exemple, l’attentat contre les touristes israéliens en Buglarie en 2012 qui a été fait par le Hezbollah (et vous qui affirmez que le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste et qu’elle ne vise que les militaires). »

            Les attentats chiites sont tellement nombreux sur le sol Occidental que vous vous sentez obliger de racler dans le fond des poubelles afin de trouver un « attentat en Bulgarie » qui n’a fait aucun mort (et vite imputé par Israël au Hezbollah.). Oui, je le répète, depuis une vingtaine d’années, le Hezbollah vise essentiellement des objectifs militaires israéliens. Ce mouvement mênent une guerre conventionnelle contre ce qu’il considére comme son principal ennemi; Israël. Les faits le démontrent.

            Je cite: « Je n’ai jamais dit qu’Assad n’a jamais frappé l’EI mais qu’il a favorisé ce mouvement et qu’il combat très peu l’Ei, il combat surtout les autres rebelles (qui comme je l’ai dit sont peu recommandables). Regardez la prise du camp de palestiniens à Damas par l’EI, comment ils auraient pu passer sans qu’Assad les laisse faire (pour rappel, ce camp était assiégé par l’armée syrienne ce qui n’a pas empêché l’EI de passer mais bien sûr, il s’agit sans doute d’un miracle du saint esprit) »

            Assad a favorisé l’EI est une légende colportée par les médias en vue de diluer les respansibilités de la Turquie (ouverture des frontières aux islamistes, soutien logistique,etc.), les monatchies wahhabites du Golfe (soutien militaire, idéologique et financier aux islamistes) et de l’Occident (déstabilisation de la région, armement indirect aux islamistes,etc.). La prise d’une partie du camp de Yarmouk par l’EI est le résultat d’une infiltration djihadiste permise par leurs homologues palestiniens sunnites anti-assad. C’est de notoriété publique. Fort heureusement, les forces modérées et pro-Assad palestiniennes ont reussi à réduire l’influence tafkiriste dans ce camp.

            Je cite: « Très bien suivant, votre logique de l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Pq ne pas s’allier avec Al Qaeda en Syrie ? car ce mouvement combat l’EI. »

            L’opposition factice entre al Qaîda et l’EI, mouvement issue de la même matrice idéologique, arrange bien des pays qui veulent financer les « bons » djihadistes sous prétexte qu’ils combattraient l’EI. C’est une escroquerie intellectuelle de vouloir dissocier al Qaïda (mère de Daech) et l’EI. Mais nous connaissons les véritables buts (médiatiques) qui sous tendent cette stratégie d’enfumage.

            • « Quels sont les éléments factuels issus d’une enquête impartiale qui vous permettent de faire de telles assertions, d’accuser l’Iran? » Lisez le livre: Histoire secrète du Mossad de Gordon Thomas (on ne peut pas dire que ce livre soit favorable au Mossad). Gordon Thomas est un grand spécialiste de l’espionnage, il a écrit bcp de livres.
              Vous croyez que c’est un hasard si Jean Paul II c’est rapprocher d’Israel après sa tentative d’assassinat ? Les américains ont essayé de lui faire croire que c’est un coup du KGB.

              « Je suis assez étonné que vous ne fassiez aucune reproche aux monarchies wahhabites qui alimentent idéologiquement et financièrement l’islamisme tafkiriste sunnite » vous voulez rire j’espère ?? Je dénonce les monarchies du Golfe. Vous le seriez si vous ne lisez pas que les articles sur la Russie. Idéologiquement parlant, il n’y a pas de différence entre l’EI et l’Arabie Saoudite.
              « A moins que dans votre esprit, avoir des problèmes avec Israêl équivale à avoir des problèmes avec tout le monde Occidental » non, j’ai toute confiance en les israéliens pour se défendre seuls.
              En Occident, les gens sous estiment la menace que l’islamisme chiite et de l’Iran mais cela ne veut pas dire que je soutiens les sunnites. Au Mo, il n’y a que des extrémistes. Les deux seuls régimes arabes modérés ce sont la Jordanie et l’Egypte.

              « L’opposition factice entre al Qaîda et l’EI, mouvement issue de la même matrice idéologique » Pour une fois, je suis d’accord avec vous, j’irais plus loin il a différents courants dans l’islamisme mais dans tous les cas, ils ont tous le même but, cela reste une idéologie totalitaire ce qui change ce sont les moyens pour arriver à ce but. Il faut soutenir Sissi dans sa répression des FM (une des organisations islamistes les plus dangereuses au monde). Il n’y a pas d’islamistes modérés. Erdogan en est le parfait exemple que l’islamisme modéré n’existe pas

            • L’attentat en Bulgarie a fait 7 morts. Il faut se renseigner avant de dire n’importe quoi. Là, on voit l’arrogance typique du francais: la Bulgarie s’est loin de la France, donc on s’en fout s’il y a des attentats, ce n’est pas important.

              « Oui, je le répète, depuis une vingtaine d’années, le Hezbollah vise essentiellement des objectifs militaires israéliens. » L’armée israélienne protège sa population (on ne peut pas dire autant de toutes l’armées) pour détruire Israel et pouvoir massacrer les civils, il faut avant tout détruire l’armée israélienne

            • Moi, je suis quelqu’un de cohérent, je m’oppose à l’islamisme chiite et à l’islamisme sunnite. Dans les deux cas, cela reste une idéologie totalitaire qui méprise les non musulmans. S’opposer à une forme d’islamisme pour en soutenir l’autre est stupide. Que les islamistes chiites et sunnites s’entre tuent c’est une excellente chose.

  • C’est du grand n’importe quoi cet article.
    Comparer le Hezbollah à DAESH ? Quelle étrangeté !

    • Le Hezbollah comme Daesh sont deux organisations terroristes islamistes. Certes, il y a certaines différences: le Hezbollah est chiite tandis que l’EI est sunnite. L’EI massacre des gens en s’en vantant alors que le Hezbollah massacre des gens sans s’en vanter, elle le fait de manière discrète.
      Les exactions des milices chiites ne valent pas mieux que les exactions des djhadistes sunnites. Dans les deux cas, ce sont des fanatiques islamistes haissant l’occident

      • « le Hezbollah massacre des gens sans s’en vanter »

        Si on veut rester rigoureux c’est ce qui fait que techniquement le Hezbollah est un groupe paramilitaire (de dangereux islamistes) mais pas une organisation terroriste, car il utilise des moyens relevant bien plus de la guerre conventionnelle ou de la guérilla que du terrorisme.

        De la même manière, contrairement à Al-Qaida dont les actions sont en grande partie des actes terroristes, IS a principalement été un groupe paramilitaire qui utilise le terrorisme pour se faire de la publicité mais qui a avancé grâce à des combats militaires conventionnels.

        Moi aussi j’utilise abusivement le terme « terroriste », mais le vrai ennemi c’est l’islamisme (le terrorisme n’est qu’une technique de combat).

        • Le Hezbollah utilise aussi les techniques du terrorisme plus traditionnelle (attentats,..). Avec votre logique, l’EI est aussi un groupe paramilitaire. En vérité, le Hezbollah et l’EI sont à la fois des organisations paramilitaires mais aussi des organisations terroristes

          • Faux! Le Hezbollah s’attaque uniquement aux objectifs militaires contrairement aux islamistes sunnites qui commettent des attentats, esclavagisent et décapitent des civils innocents. A un certain moment, la désinformation se heurte contre le mur de la réalité. Les faits contredisent vos assertions!

            • Vous voulez rire. Les membres du Hezbollah adorent faire le salut nazi, ils ont clairement une volonté de tuer tous les juifs. Exactement comme le Hamas. Le Hezbollah ne fait pas la différence entre israélien et juif (typique des islamistes cela).
              Le Hezbollah veut détruire Israel càd tuer tous les israéliens, ils n’ont pas qu’un objectif militaire

              • Vite le point Godwin! Tant qu’on y est, les Romains étaient aussi des nazis !

                Je cite:  » ils ont clairement une volonté de tuer tous les juifs »

                Une volonté de tuer tous les juifs! Tout ce qui est excessif est insignifiant! Fort Heureusement, les faits contredisent encore tes assertions! Oui le Hezbolllah tuent des soldats israéliens ce qui ,somme toute, logique dans une guerre qui les oppose. Le Hezbollah n’aucun projet génocidaire contre le peuple Juif dans son projet!

                Je cite « Le Hezbollah veut détruire Israel càd tuer tous les israéliens, ils n’ont pas qu’un objectif militaire »

                Que pensez alors des extrêmistes israéliens qui souhaitent expulser des palestiniens en Jordanie ou qui nient tout lien historique entre la Palestine et les palestiniens?

            •  » Faux! Le Hezbollah s’attaque uniquement aux objectifs militaires contrairement aux islamistes sunnites qui commettent des attentats,  »

              Apparemment le Hezbollah a bien perpétré des attentats en France

              http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/24/01003-20140924ARTFIG00347-la-france-a-deja-ete-la-cible-de-multiples-attaques-terroristes.php

              • Relisez bien! Oui l’Islamisme chiite a , par le passé, commis des attentats sur le sol Occidental il y a une vingtaine année. Cela dit, la grande escroquerie intellectuelle est de vouloir transformer le Hezbollah en première menace contre l’Occidental–à l’heure actuelle– alors que nous subissons des attentats ou des tentatives d’attentats de la part de djihadistes sunnites (auteurs du 11 Sept et d’autres attentats graves sur notre sol). Ce sont les mohammed Merah, les Kouachi, les Coulibaly en herbe qui menacent la France, pas le Hezbollah ou les milices chiites irakiennes qui se défendent contre Daech.

                • Et si on était moins menacé par l’islamisme chiite car celui était plus facile à contenir et a été contenu avec succès ? Vous nous prouvez que l’islamisme chiite n’a pas eu le même succès que l’islamisme sunnite, toutefois il me semble aussi que pour ces gens nous sommes des forces satanistes qui doivent être éliminées. Pourquoi faire en sorte que l’islamisme chiite puisse monter en puissance si on peut l’éviter ?

                  En 2012, l’ayatollah Khamenei racontait que l’imam caché était venu lui parler pour les assurer que le fin du monde et le retour du mahdi était proche. L’Iran était tellement persuadé de l’imminence de la fin des temps qu’a été produit une vidéo ou il était expliqué que la prise du pouvoir des frères musulmans en Égypte et la fin imminente de règne du roi d’Arabie Saoudite était le début de la réalisation de prophéties coraniques qui allait aboutir à un augmentation de l’influence des frères musulmans qui allaient virer les impures (nous) du ME et à l’arrivé du chaos lors de l’arrivé au pouvoir du nouveau roi au ME.

                  Ce n’est pas ce qui s’est passé. Les FM sont presque inexistants et le roi Salmane a succédé au roi Abdullah sans encombre. Pensez vous que l’Iran en a conclu que Khamenei avait raconté n’importe quoi ? Point du tout. Le mahdi n’est pas revenu car l’Iran n’a pas pu accomplir son rôle historique que lui confèrerait le Coran…

                  Ce rôle historique, c’est la destruction d’Israël (et/ou celle de l’occident ou d’autres pays du ME). D’où cette obsession qui nous semble absolument irrationnelle pour la bombe atomique… Vous trouvez vraiment que les extrémistes chiites, dont la hiérarchie nous ramène systématiquement en Iran, ne sont pas dangereux ?

                  Vous voulez échanger la peste contre le choléra ?

                  • Désolé, ce sont des Mohammed Merah, des Coulibaly, des Menouche, des Kouachi en herbe qui menacent mon quotidien. Ce sont tous des sunnites. A l’heure actuelle, ce n’est pas le Hezbollah, les milices irakiennes, etc. qui diffusent des vidéos ou qui complotent en vue de commettre des attentats sur mon sol. Dans la vie, il faut savoir hierachiser les dangers. LE DANGER NUMERO 1 NOTAMMENT POUR LA FRANCE, C’EST LE DJIHADISME SUNNITE (DIXIT: MARC TREVIDIC) sponsorisé par les monachie du Golfe.

                • @ Jean Tanzim,

                  C’était pour juste montrer que l’affirmation d’un Hezbollah qui ne vise que des objectifs militaires est fausse. Vous avez raison pour les sunnites. mais c’est comme juste de croire que le fascisme de Mussolini à l’époque était moi dangereux que la nazisme d’Hitler.

                  Le Hezbollah est peut-être un groupe qui agit plus localement car se fixant surtout sur Israël. mais ça reste néanmoins des extrémistes religieux a visée totalitaire de plus soutenu par les mollah d’Iran ennemi de l’occident.

                  D.J

                  • Je cite: « C’était pour juste montrer que l’affirmation d’un Hezbollah qui ne vise que des objectifs militaires est fausse.  »

                    Ce n’est plus le cas depuis 20 ans.

                    Je cite: « Le Hezbollah est peut-être un groupe qui agit plus localement car se fixant surtout sur Israël. mais ça reste néanmoins des extrémistes religieux a visée totalitaire de plus soutenu par les mollah d’Iran ennemi de l’occident. »

                    L’Iran, qui vient de signer un accord avec les puissances occidenantles, n’est pas plus ennemi de l’Occident qu’ une Arabie Saouditevicieuse et pernicieuse, qui soutient idéologiquement et financièrement les djihadistes sunnites qui posent des bombes chez nous ou qui égorgent nos compatriotes. Que l’Iran soit l’ennemi d’Israël et de l’Amérique, je peux le concevoir. Mais ces pays ne représentent pas tout le bloc occidental. Jamais entendu que de l’Iran aurait des problèmes avec la Suede, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, etc.

    • Alors, le Hezbollah n’est-il pas une organisation terroriste, lui aussi? A moins que vous pensiez que le fait de cibler principalement des Juifs ne fait pas de ce mouvement sanguinaire une organisation terroriste.

      • Le Hezbollah ne cible pas indisctement les juifs en tant que juifs comme les nazis en 45! C’est archifaux! Par contre, oui, il cible des soldats israéliens donc des objectifs militaires israéliens! Je rappelle, à fins utiles, que le Hezbollah est en guerre contre Israël.

        • Le Hezbollah adore glorifié le nazisme (ils passent leur temps à se vanter qu’ils font finir ce qu’Hitler a commencé). Dans les rassemblements du Hezbollah, le salut nazi est très pratiqué.
           » il cible des soldats israéliens donc des objectifs militaires israéliens » totalement faux, ils veulent détruire Israel , ils ne font pas la différence entre civils et militaires, ils veulent tuer tous les israéliens et tous les juifs.

  • Certains pourraient-ils me confirmer certaines rumeurs courant sur le net selon lesquelles la Chine viendrait appuyer militairement la Russie en Syrie ?

    Si oui, ne pensez-vous pas que ceci sent bon un conflit mondial larvé ?

    • La Chine a démenti et comme elle a un seul porte-avions, et pas très opérationnel, il paraît difficile qu’il passe Suez sans que ça se sache officiellement. De plus, on se demande à quelle stratégie chinoise cela correspondrait. Donc c’est de l’intox.

    • C’est à propos de combattant Ouïgours qui iraient combattre avec Daesh. Si c’est derniers revenaient au pays, les dirigeants chinois pourraient craindre une contagion d’attentats.
      Plutôt qu’un appui militaire, on peut penser que les chinois vont chercher à obtenir/échanger des informations sur leurs ressortissants.
      N’oublions pas l’habitude des américains : Pas d’infos pour les pays non participants…

  • Pas d’accord avec la dernière phrase de l’article. Les Soviétiques n’avaient nul besoin de Reagan pour s’embourber en Afghanistan, puisqu’ils ont fait ça tout seuls, comme des grands, un an avant son investiture. Et puis une remarque : dès que l’on parle du président Putin, le nombre de commentaires augmente d’une manière exponentielle, et pas seulement sur le site de Contrepoint. Il est de même pour Libé, Le Figaro, Le Point, Marmiton, France Football et AutoMoto. C’est parce que la « troll factory » (55, rue de Savushkin, Saint-Pétersbourg, Fédération de Russie) décrite par The Guardian (parmi d’autres) veuille à ce qu’aucun propos jugé blasphématoire envers Putin ne puisse sévir sans un démenti cinglant. N’est-ce pas, Max Montgomery et les autres ?

    • J’attends d’ailleurs le versement de mes émoluments en provenance du 55 rue de Savushkin.
      Si ce sont là les seuls arguments contre les soi-disant trolls poutinolâtres, les gens de bonne foi (il y en a encore) finiront par s’en apercevoir.

      • « Si ce sont là les seuls arguments contre les soi-disant trolls poutinolâtres, les gens de bonne foi (il y en a encore) finiront par s’en apercevoir. »

        Ce ne sont pas des arguments. Les arguments ont étés longuement présentés. C’est juste une observation fort correcte. La communauté des commentateurs de Contrepoints n’est pas si grande et on peut facilement s’apercevoir d’une activité aberrante (au sens statistique du terme) sur certains articles.

      • Vous ne vous êtes jamais demandé si ça ne ferait pas partie du Poutine/Russie bashing qui submerge les médias aux ordres (c’est à dire pratiquement tous…) ? Sous le label des « journaux de référence », on voit apparaître les rumeurs les plus ahurissantes apparemment confirmées, souvent d’ailleurs par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’os. On se croirait dans le débat climatique (qui est piégé lui aussi) face à des escrologistes.
        Quant à l’inflation des commentaires dès qu’il s’agit de la Russie, le compliment est (très) facile à retourner à tous les trolls américano-sionistes qui sévissent ici. Manifestement, nous sommes en infériorité numérique, ce qui n’implique pas que nous ayons tort; les climatosceptiques dont je m’honore de faire partie le sont aussi.

        • « Vous ne vous êtes jamais demandé si ça ne ferait pas partie du Poutine/Russie bashing qui submerge les médias aux ordres (c’est à dire pratiquement tous…) ? »

          Vous vous rendez compte que face à toutes les preuves de l’existence d’une armée de trolls russes le fait que vous décidez de les écarter d’un coup sans aucun argument autre que « cela ne va pas dans mon sens » vous fais immédiatement passer au niveau supérieur de la paranoïa complotiste ?

          « on voit apparaître les rumeurs les plus ahurissantes apparemment confirmées, souvent d’ailleurs par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’os. »

          Ces journaux on souvent bien plus de preuves matérielles. C’est justement la Russie qui nous amène souvent des « témoins oculaires » (comme le prétendu contrôleur aérien espagnol en Ukraine qui n’a jamais existé). Les propagandistes du Kremlins sont même assez idiots pour utiliser plusieurs fois les mêmes acteurs…

          « On se croirait dans le débat climatique (qui est piégé lui aussi) face à des escrologistes. »

          La vielle technique de tenter de faire l’équivalence (en non la comparaison) entre vos contradicteurs et des personnes que vous savez qu’ils n’aiment pas. De la même manière, avec l’abolition de toute forme de droit, les démembrements punitifs et les viols de nombreuses femmes (en particulier celles qui ne se considèrent pas russes), les prétendues républiques du Donbass n’ont absolument rien à envier à l’état islamique.

          « Quant à l’inflation des commentaires dès qu’il s’agit de la Russie, le compliment est (très) facile à retourner à tous les trolls américano-sionistes qui sévissent ici. »

          Une autre tactique de troll, face à une accusation argumenté vous faites un renversement accusatoire sans aucun argument qui pourrait aller dans votre sens. Vous savez avant d’accuser il serait bon d’avoir quelques preuves. La Russie devrait vraiment prendre ce conseil au sérieux. En effet l’extrême droite russe n’en fini plus de se poser en défenseur de la chrétienté. Hors celui qui ne fait que accuser à tout bout de champs, c’est Satan…

          « Manifestement, nous sommes en infériorité numérique, ce qui n’implique pas que nous ayons tort »

          Voici pour finir ce combo une des armes préféré des socialistes. Se faire passer pour ceux qui « luttent contre le système », qui sont des « résistant », qui propose une analyse « non politiquement correcte ». Bref les courageux hommes désintéressés se battant contre l’oppression.

          Cela pouvais encore fonctionner au 19e siècles. Mais en 2015, quoi de plus consensuel et banal qu’une opinion socialiste ? J’ai plutôt l’impression que c’est ceux qui défendent notre civilisation, chose interdite par la gauche depuis l’arrivé du relativisme, qui sont la minorité qui propose une façon originale de voir les choses.

          « américano-sionistes »

          Ha, le plus rigolo, je l’ai gardé pour la fin. La Russie, dernier rempart de l’humanité contre les homosexuels nazis, les juifs franc-maçons et les illuminatis reptiliens !

        •  » Sous le label des « journaux de référence » » ca existe en France ? Moi, je ne vois que des torchons subventionnés par les médias.

          « Quant à l’inflation des commentaires dès qu’il s’agit de la Russie, le compliment est (très) facile à retourner à tous les trolls américano-sionistes qui sévissent ici » Je remarque juste que les commentateurs prorusses ont tendance à commenter juste quand cela concerne la Russie et jamais sur les autres sujets, ce qui me parait quand même un peu étrange

        • « américano-sionistes » Ce que vous disent est assez frappant. Quel rapport avec Israel ?
          A la base, le sujet de l’article n’a rien à voir avec Israel.
          Vous savez que ce n’est pas parce que l’on est pro américain que l’on est pro israélien et inversemment. Il y a pas mal de russes en Israel. Israel n’est pas l’ennemi de la Russie (elle a des relations complexes). d’ailleurs, la Russie a passé un accord avec israel pour la Syrie

  • extrait du discours de Poutine à l’ONU :

    « Est-ce que vous comprenez ce que vous avez fait ? »

    vu le discours de Hollande , lui il n’a rien compris à ce qui s’est passé

  • Désolé, Bardamu, mais les émoluments sont réservés aux seuls professionnelles, les autres, que Lenine appelait… eeeh, peu importe, doivent se contenter d’une lettre de remerciement.

  • Sur les 8 millions de déplacés par cette guerre atroce, la majorité de ceux qui sont restés en Syrie se sont réfugiés dans les zones contrôlées par le gouvernement légitime. Comme du temps du mur de Berlin, de la Corée et des boat people, les gens votent avec leurs pieds.
    Fabius se comporte évidemment comme tous les sayanim.

    • La majorité de ceux qui sont restés en Syrie se sont réfugiés dans les zones [b]non bombardés[/b] par le gouvernement légitime.

      Le fait que des tas de gens, surement car ils ont une famille, ne soient pas prêts à se battre, ne veut en aucun cas dire qu’ils supportent le régime.

    • Votre premier lien reprend une info de Sputniknews, alias Voix de la Russie, alias Radio Moscou, qui était à l’époque un organisme de diffusion de propagande soviétique en Occident et critiquant l’Occident… Et est actuellement un organe de propagande poutinienne, diffusant en Occident, critiquant l’Occident…

      Quant à votre autre lien : news360x, on est carrément dans la complosphère…

    •  » Fabius se comporte évidemment comme tous les sayanim. » Il faut arrêter avec votre obsession sur Israel. Le sujet c’est la Syrie (et la Russie) pas Israel. pourtant, tous vos commentaires sur cet article ne peuvent pas s’empêcher de parler d’israel.
      Donc, pour vous, Fabius travaillerait pour Israel car il est juif ? Le fait que vous considérez que tous les juifs sont des agents d’israel montre que vous êtes quand même un peu antisémite.
      En plus, vive votre mauvaise foi. On ne peut pas dire que la politique étrangère actuelle de la france est pro israélienne. ce qui devrait être le cas si Fabius était sayanim.
      Si il y a un pays qui a de l’influence sur la politique étrangère francaise aujourd’hui ce n’est pas israel mais l’Arabie Saoudite (vous n’avez pas l’air de vous en rendre compte tellement vous êtes obsédé par Israel). Alors, si il fallait dire que Fabius est le toutou de quelqu’un ce serait plutôt le toutou de l’Arabie Saoudite que le toutou d’Israel

      • « tous vos commentaires » pas tous, il y a bien un commentaire de Bardamu ne parle pas d’Israel. D’ailleurs, il s’agit d’une réponse à un de vos commentaire (où j’ai répondu).
        Pour le reste, je suis d’accord avec votre commentaire. Bardamu a bien une obession anti israélienne (tous ces autres commentaires parlent d’israel)

        • en fait, il y a aussi un autre commentaire de Bardamu ne parlant pas d’Israel.
          Il n’a fait »que » quatres commentaires parlant (ou mentionnant) Israel (ou le sionisme) dont trois sont des hors sujets

      • « vec vous, on a droit à tous les amalgames » avec vous, on a le droit à tous les délires les plus débiles
         » comme par exemple confondre anti-sionisme avec anti sémitisme » c’est vous qui avec votre remarque sur Fabius qui a montré que vous êtes antisémite. S’il y a bien une chose que je déteste c’est les gens dans votre genre qui cachent leur antisémitisme derrière l’antisionisme c’est tellement lâche. Le pire c’est qu’une partie des gens comme vous se mentent à eux mêmes. Perso, je préfère de loin les antisémites qui ont le courage d’assumer (même si leurs idées restent abjectes en tant que libéral, je considère que l’on ne peut pas criminaliser une idée même abjecte ou débile). La haine d’israel est non seulement motivé par un antisémitisme mais surtout par une haine de l’occident. Pq les gens dans votre qui n’aiment pas l’occident restent t ils en Occident ? pq n’allez vous pas vivre en Syrie ou en Russsie ?
        Petite question que croyez vous qui se passera t il si Israel est détruit ? Il faut pas être grand clerc pour comprendre que les juifs d’israel seront génocidés et après, le Hamas pourra instaurer son état islamique. Il suffit de discuter avec les « antisionistes » pour voir que la majorité d’entre eux ne font pas de distinction entre israélien et juifs (ils ne savent même pas qu’il y a des arabes israéliens)
        D’après un sondage mené en juillet 2011 par Stanley Greenberg, 73% des Palestiniens croient en la hadith d’Al-Buchari (une hadith est un verset qui n’a pas été inclut dans le Coran mais qui est attribué à Mohammed) : « Le jour du jugement ne viendra pas tant que les Musulmans n’auront pas éliminé les Juifs, tant que les Juifs ne se cacheront pas derrières les rochers et les arbres qui diront : ‘Musulman, serviteur de Dieu ! Un Juif se cache derrière-moi, viens et tue-le’”.
        « Dire que l’affaire de la Syrie n’a rien à voir avec Israël est vraiment un peu fort de café » absolument pas, israel n’aime ni les uns ni les autres et préfèrent les laisser s’entre tuer entre eux. Quand Israel intervient, c’est quand cela l’a concerne. Il n’y a eu que quelques bombardements et ils visaient pas tant la syrie que le hezbollah. Quand la syrie transmet des armes sophistiqués au hezbollah, Israel bombarde pour détruire les armes en question.
        Le Golan a été pris après la guerre. Si la Syrie n’avait pas voulu s’attaquer à Israel, elle aurait tjs eu son golan. A noter qu’il aurait suffi d’un accord de paix (comme avec l’Egypte) et Israel aurait redonner le Golan.
        Israel a dans certains cas des intérêts communs avec l’Arabie Saoudite mais ce pays reste son ennemi. L’Arabie Saoudite détruirait israel si elle pouvait. Les deux seuls pays que l’on peut considérer comme des alliés (officieux) d’Israel au Mo c’est la Jordanie et l’Egypte

  • Cet article a été classé parmi les 5 meilleures idées du 24 Septembre par l’Aspen Institute, et mentionné sur le site du Time

  • Votre premier lien reprend une info de Sputniknews, alias Voix de la Russie, alias Radio Moscou, qui était à l’époque un organisme de diffusion de propagande soviétique en Occident et critiquant l’Occident… Et est actuellement un organe de propagande poutinienne, diffusant en Occident, critiquant l’Occident…

    Quant à votre autre lien : news360x, on est carrément dans la complosphère…

  • La majorité des syriens sont sunnites. La plupart des sunnites syriens n’apprécient guère Assad (c’est un euphémisme) , il est absurde de croire qu’ils apprécient l’intervention russe.
    Quand aux alouites, druzes,…eux, se sont des partisans d’Assad. Donc, bien sûr, qu’ils sont contents que les russes interviennent. Mais dire que le peuple syrien, en général, apprécient l’intervention russe c’est faux à moins de considérer que les sunnites syriens ne font pas parti du peuple syrien.

  • Tout n’est pas noir dans l’intervention russe: http://www.northeasttoday.in/russia-seeks-broader-cooperation-with-us-led-coalition-in-syria/
    Si cette intervention est avant tout faite pour sauver Assad et qu’elle risque fort de renforcer l’extrémisme. On peut quand même essayé de coopérer avec la Russie (au pire, on échoue). Si on y arrive pas, cela pourrait être dramatique car il y a unrisque d’accident entre avions de la coalition et avion russe ou syrien

  • Parfois, certains médias (surtout de gauche) ont tendance à diaboliser Poutine mais n’oublions pas qu’un dirigeant fait tout tout seul. A tous les gens qui diabolisent Poutine, ils feraient bien de se poser la question de qui pour le remplacer, ils feraient bien de se demander si son successeur ne sera pas encore car il y a un grand risque que le successeur de Poutine soit bien pire
    http://www.diploweb.com/La-Russie-apres-Poutine-quels.html

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Depuis plusieurs mois, une escalade militaire se dessine à la frontière ukrainienne, des déclarations inquiétantes sont formulées côté russe, des avertissements solennels sont donnés côté occidental. Des officiels et des medias rappellent que le risque de guerre entre l'Ukraine et la Russie n'a jamais été aussi élevé. Mais la guerre à l'Est aura-t-elle lieu ? Rien n'est moins sûr.... Faisons un tour de la question pour comprendre les enjeux et ressorts de cette situation problématique.

La montée des tensions à la frontière ukrainienne, l'... Poursuivre la lecture

Par Jp Cortez. Un article de la Foundation of Economic Education

Les sombres photos et vidéos qui ont été diffusées en Afghanistan cette année ont poussé de nombreuses personnes à se demander si ce conflit de 20 ans en valait la peine.

Selon Associated Press, jusqu'en avril, plus de 172 000 personnes (américaines et autres) sont mortes au cours de la guerre en Afghanistan. Le montant estimé des coûts directs de la guerre en Afghanistan et en Irak, que les États-Unis ont financés par la dette, est estimé à plus de 2000 milliards ... Poursuivre la lecture

Vladimir Poutine déclara en 2005 que la chute de l'URSS avait été la plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle. Trente ans après la désintégration de l'Union soviétique, on peut s'interroger sur les circonstances et les conséquences de la disparition de cette fédération politique.

La fin de l'URSS : une dislocation express

Le dernier dirigeant soviétique Mikhail Gorbatchev tenta de réformer un régime irréformable. Essayer de faire coexister économie libéralisée et économie planifiée, démocratisation du système  et prévalence d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles