Peur de l’effet de serre ? Passez au nucléaire !

Si vous avez peur de l’effet de serre, passez au nucléaire !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Peur de l’effet de serre ? Passez au nucléaire !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 13 août 2015
- A +

Par Michel Gay.

Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)
Centrale nucléaire du Tricastin (Crédits : Sancio83, Image libre de droits)

Le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat (GIEC ou IPCC en anglais) alerte régulièrement le monde entier en répétant que les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine, et notamment le gaz carbonique (CO2), vont réchauffer le climat et conduire notre planète vers une catastrophe. En conséquence, les savants du GIEC nous expliquent qu’il faut diminuer la consommation des énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole) dont la combustion produit ce fameux CO2.

En France, cela se traduit par le terme de transition énergétique ainsi défini par le ministère de l’Écologie :

« La transition énergétique est le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologiqueConcrètement, il faut faire des économies d’énergie, optimiser nos systèmes de production et utiliser le plus possible les énergies renouvelables. Il faut aller vers un modèle énergétique qui permette de satisfaire de manière durable, équitable et sûre, pour les hommes et leur environnement, les besoins en énergie des citoyens et de l’économie française dans une société sobre en énergie et en carbone. »

Cette transition énergétique n’interdit donc nullement de recourir à l’électricité pour « satisfaire les besoins en énergie des citoyens et de l’économie », si elle est produite sans émissions de gaz à effet de serre. Cette électricité peut donc être utilisée dans le transport, le chauffage (pompes à chaleur) et l’industrie pour se substituer partiellement aux énergies fossiles importées de l’étranger pour une somme de plusieurs dizaines de milliards d’euros chaque année1. On ferait ainsi d’une pierre deux coups : moins de gaz à effet de serre et moins de dépenses.

Il faut donc produire massivement de l’électricité. Cependant, les sites favorables à énergie hydraulique sont déjà exploités en France, et les autres énergies renouvelables, notamment l’éolien et le photovoltaïque, ne fournissent qu’une électricité diffuse, intermittente et non pilotable. Leurs productions doivent être subventionnées compte tenu de leurs coûts élevés et des externalités qu’elles nécessitent (centrales électrique d’appoint au gaz, stockages, renforcements des réseaux…). Ces spécificités (inefficacité et coûts) les cantonnent à un rôle marginal dans les pays riches souhaitant se donner bonne conscience, comme l’Allemagne dont 60% de sa production électrique est toujours au charbon et au gaz, malgré son affichage « vert » dans l’éolien et le photovoltaïque.

Or, l’énergie nucléaire produit une électricité bon marché abondante, sûre et sans émettre de gaz à effet de serre. Elle permettra de préparer une société sobre en carbone conformément à la loi transition énergétique votée fin juillet.

Alors, si vous avez peur de l’effet de serre, passez au nucléaire !

  1. 66 milliards d’euros en 2014.
Voir les commentaires (61)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (61)
  • Quand publira-t-on enfin le bilan carbone de l’électricité d’origine éolienne et photovoltaïque devant prendre une place de plus en plus importante dans cette fameuse « transition énergétique »? Le déni de réalité l’emporte plus souvent sur la véritable information.

  • c’est un choix difficile soit on émet du co2 soit on fabrique des nuages . quelques soit notre choix, on obtiendra toujours une même réponse de la Nature : RAF

    • Pas clair. Quels sortes de nuages? Quelle réponse de la Nature? La Nature n’est pas une divinité, il me semble. Commentaire vaseux : c’est écrire pour ne rien dire.

  • Après la catastrophe industrielle qui vient de frapper la Chine hier, il va bien falloir que « Contrepoints » se justifie pour vouloir imposer la dérégulation , la suppression des normes et la remise en cause des décisions pour la défense de l’environnement et le developpement durable.
    Lorsqu’on laisse faire n’importe quoi, par n’importe qui , au nom d’une prétendue liberté d’entreprendre dans le seul but de faire du profit, voilà ce qui arrive et ce n’est que le début.

    • Au cas où vous ne le sauriez pas, la Chine n’est pas la France. Et la Chine a des normes de sécurité comme tout le monde, mais aussi des gros problèmes pour les faire respecter à cause de la corruption.

      Alors ne vous trompez pas de combat … Et allez faire un tour dans n’importe quel pays pauvre ou dirigiste pour bien comprendre où est le problème.

    • Vous êtes un bon petit soldat de l’ecolo-rechauffisme. C’est bien, vous aurez droit à une médaille.

    • Vous parlez des explosions de Tianjin? Aucun rapport avec une quelconque centrale nucléaire.

      Ou plutôt si, il y a un rapport: si les normes de sécurité du nucléaire étaient appliquées à toutes les industries manipulant des produits dangereux, le monde serait beaucoup plus sûr…

    • La Chine, pays pionnier de la dérégulation ? Vous avez fumé quoi ?

      Tiens, il n’y pas eu de vidéo, mais une autre nouvelle chinoise intéressante : le 12 juillet dernier, 21 personnes (d’après les reconstructions ADN) sont mortes dans l’explosion d’une poudrerie illégale à Ningjin dans la province du Hebei. Le volume de co2 relâché n’est pas précisé, mais on note que les autorités avaient fermé en 2003 pour inspection toutes les poudreries de la province suite à une explosion ayant tué 29 personnes à Wangkou…
      A propos de catastrophe économique, la ville de Paris, bien socialiste et écolo, a je crois tiré un magnifique feu d’artifice le 14 juillet dernier et envoyé pour 700 000 euros d’oxydes divers dans l’atmosphère.

    • Article sur le site du Monde aujourd’hui pour dénoncer comme vous ces gens qui, en Chine, sacrifient l’être humain au profit. Avec chiffres alarmant à l’appui émanant d’associations locales : près de 3000 personnes ont perdu la vie en 8 mois en Chine dans un « accident industriel »… Ayant l’esprit chafouin, je suis allé consulter les chiffres pour la France : chaque année, 550 personnes perdent la vie dans un accident du travail. Pour 66 millions d’habitants. La Chine est 20 fois plus peuplée : proportionnellement, cela donnerait 11 000 morts par an en Chine. Alors bien sûr, je ne dis pas que la notion d’accident industriel et d’accidents du travail soient les mêmes, mais je suis sûr que les associations locales ne se gêneraient pas pour agréger les deux chiffres… CQFD, 3000 morts d’accidents du travail en 8 mois, c’est très malheureux, mais statistiquement, c’est 3 fois moins qu’en France.

      Maintenant, je ne sais pas si vous avez jamais entrepris quoi que ce soit dans votre vie, mais n’importe quel entrepreneur a besoin de sécuriser 3 choses pour ne serait-ce qu’assurer la viabilité de son entreprise (avant même d’être rentable, ce que vous appelez faire du profit) : ses approvisionnements, sa main d’oeuvre, et sa clientèle. Un entrepreneur qui sacrifie la vie de son personnel pour faire du profit, ça n’existe pas, à part dans le grand banditisme… et la politique.

  • Eh oui, les écolos nucléophobes sont face à leurs contradictions. Si le problème numéro 1 est vraiment le CO2 alors il faut faire du nucléaire plutôt que du charbon ou de la lignite (qui, en plus du CO2, ont beaucoup d’effets secondaires indésirables).

    • Mais bizarrement, les formidables progrès technologiques futurs qui dirigent ?!? le plan ?!? à ?!? 30 ans et le rendront possible ?!?!?!? … ne sont envisagés que dans les EnR et pas dans la propreté d’exploitation du charbon ou la sécurisation du nucléaire.

      Plus encore, on se trompe de cible dans les progrès à réaliser sur les EnR, qui concernent bien moins le rendement du PV que le simple stockage de l’électricité.

  • On va tous mourir, soit irradié, soit brûlé.
    CPEF.

  • Et si les citoyens responsables voulaient bien s’instruire? Ils apprendraient vite – preuves à l’appui – que le nucléaire est propre, moins dangereux que l’éolien (du moins le nucléaire de 4e génération), qu’il y a du carburant pour au moins 100.000 ans…. Problème: le lobby éolien arrive à « convaincre » – cadeaux à l’appui – même en Australie. Les « arguments » sont les mêmes partout sur la planète et, curieusement, sont répandus par le parti socialiste. ..

    • C’est vrai a Fukushima, les japonais ont renonce a l’eolien Ils vont construire une centrale nucleaire sure d’après les experts

      • Vous vous rendez compte qu’à Fukushima les conséquences physiques du nucléaire sont négligeables en dehors de la centrale?

        • Non, il ne se rend pas compte. Il croit ce que racontent ses copains de parti et camarades de combat : la centrale nucléaire de Fukushima est responsable de centaines de morts, de milliers d’irradiés, de millions de déplacés, de milliards de victimes dans le monde, et les lieux sont inhabitables pour des dizaines de milliers d’années. Je pense avoir traduit correctement ses dires, et ceux des escrolos.

        • Allez vous promener dans les environs de cette centrale si cela vous chante Je vous rappelle que le dome de confinement du reacteur a cede Il y eut des rejets d elements radioactifs Vous n’allez pas me faire le coup du professeur Perrin

          • Mon Dieu ! Je suis mort de peur. C’est vraiment vrai, ce que vous dites ? Le dôme a cédé et on va tous mourir dans d’atroces souffrances ? C’est donc pire que dans les mines de charbon ?

            • @ Celestin vous deformez mes propos comme l’aurait fait un bon stalinien Il est quand meme etonnant que les autorites japonaises aient mis en place un perimetre de securite Connaissez vous au moins la periode du Cesium Le corium est toujours en fusion. Quant aux arguments de « simple touriste » il sont aussi pertinent que ceux du professeur Perrin en France lors de Therchnobyl. Avant de jeter l’opprobre, de rallier son, interlocuteur il faudrait un peu argumenter et de ne pas tomber dans le delire Votre propos n’a aucun sens et vous etes dans l’exces comme ceux que vous tenter de combattre

              • « Connaissez vous au moins la periode du Cesium »

                Oui, et donc? Quel est le débit de dose dans la région de Fukushima?

                « Le corium est toujours en fusion »

                Source?

                « Quant aux arguments de « simple touriste » il sont aussi pertinent que ceux du professeur Perrin »

                Pellerin pas Perrin.

                En quoi ses arguments étaient mauvais?

                « Avant de jeter l’opprobre, de rallier son, interlocuteur il faudrait un peu argumenter »

                Ouais pareil, on attend vos arguments!!!

                Vous brassez de l’air. Comme tout bon propagandiste antinuc.

                • J’ai ma compagne qui a une amie allemande La gestion de la catastrophe de Tchernobyl a ete tres differente de celle de la France en particulier celle de ce professeur. En Allemagne les autorites prirent les citoyens pour des adultes en divulguant une information précise et en donnant des préconisations sur l’alimention potagere En France les autorites nous prirent pour pour des benets Par ailleurs cela a bien fait rigoler le monde entier cette histoire de nuage repousse a la frontiere francaise Et votre professeur semblait sortir d’un bureau sovietique . Il y a des mesures faites dans le Mercantour par des cretins d ecolos independants qui prouvent le contraitre Il est evident qu en france nous avons la politique du « pas de vague  » Pas de mesure pas d’etude donc pas de probleme A Fuskushima il y a une zone d’interdiction et la population alentour a ete contamninee Allez donc passez vos vacances dans ce lieu puisque vous nier les faits Soyez en accord avec votre pensee et allez voir les japonais de ce district Par ailleurs je ne suis pas un anti nucleaitre pure et dur et je vous ai envoye un lien sur la pollution de l’extraction du neodym qui est utilise dans les éoliennes en particulier comme vous le feignez de l’ignorer Il est evident que les energies vertes en particulier les eoliennes ne sont pas un solution viable puisqu le bilan global n’est pas positif. Je ne suis pas un ecolo beat Essayer de donner des informations justes avant de vouloir imposer votre pensee. Quant aux centrales nucleaires c’est leur demantelemnt et le stockage qui est problematique comme les dechets Vous monsieur omniscient vous avez bien evidemment la solution

                  • « J’ai ma compagne qui a une amie allemande La gestion de la catastrophe de Tchernobyl a ete tres differente  »

                    Oui elle a été catastrophique!

                    Beaucoup d’avortement provoqués par la radiophobie.

                    « En Allemagne les autorites prirent les citoyens pour des adultes en divulguant une information précise »

                    Quelles informations? Sous quelle forme?

                    « En France les autorites nous prirent pour pour des benets »

                    En quoi?

                    « Par ailleurs cela a bien fait rigoler le monde entier cette histoire de nuage repousse a la frontiere francaise »

                    Ah oui, et qui aurait dit ça? Vous avez la SOURCE de ce qui fait rire le monde? Non?

                    « Pas de mesure pas d’etude donc pas de probleme »

                    Ah bon, mais alors d’où sortent toutes les mesures qu’on a?

                  • Bonjour MMB
                    Il vous est apparu que la RFA est plus à l’est que la france.. mais je sais les écologistes sont fâchés avec la géographie (Japon dans l’hémisphère sud par exemple).

                  • Et avec tout ça, les allemands ont été épargnés par la grande catastrophe sanitaire nucléaire du XXe siècle.

                    Ah, on me dit que dans la France qui a été frappée de plein fouet par la faute du vil professeur Pellerin on a un espérance de vie moyenne de 82 ans (79 pour les hommes et 85 pour les femmes) alors que les allemands ont une espérance de vie moyenne de 81 ans (78 et 83)…

                    Donc l’ingestion de plantes potagères irradiées est bonne pour la santé et s’en protéger était idiot.

                    Merci, gentil Pr. Pellerin :mrgreen:

  • Qui est le principal responsable de l’ effet de serre naturel ? Pas le CO2, qui ne représente que 0,04% de notre atmosphère. Pas les oxydes d’azote et autre méthane, aux pourcentages encore plus faibles. La grande responsable, celle qui représente jusqu’à 4% de la composition de l’atmosphère, c’est l’eau !
    Bref tout ça c’est du pipeau de chez Pipeau… quant à l’effet de serre heureusement qu’ existe sans cela notre terre serait une boule de glace:Alors pourquoi cette manipulation mondiale aux niveaux Etatiques ? je risque d’attendre longtemps une réponse cohérente…. qui finance mondialement les ONG spécialisées ? pourquoi? Pourquoi faudrait il construire un nouveau monde ? nos dirigeants sont ils tous des marionnettes alors qui tire les ficelles ?

    • Les marionnettes sont les citoyens, les écolos les fabricants de ficelles (grosses comme des aussières), et devinez qui tire les ficelles et pourquoi…

      • soyez plus précis merci….qui finance dans le monde entier la nouvelle bible verte contre laquelle aucun argument n’a prise ?au delà d’intérêts financiers qui sont les nouveaux sculpteurs de l’humanité? combien de milliards d’hommes doivent disparaitre pour équilibrer les besoins humains avec les ressources soi disant finies (oubliant la créativité humaine)

        • Ça commence par E majuscule avec un accent, ça finit par un T (suivi d’un s, ils sont plusieurs) et un a ainsi qu’un autre t se trouve là dedans.
          Ces organisations très secrètes et très puissantes sont contrôlées par des politiciens qui ne rêvent que d’une chose, contrôler de plus en plus de choses… Et magie de l’écologie, les idiots quand on leur a raconté des balivernes sur un réchauffement terrible (que la planète n’en peut plus d’attendre, on vit une des périodes les plus froides de ces 100 derniers millions d’années) demandent aux États (et donc aux politiciens) de prendre en main « le problème » (c’est à dire l’ensemble de nos vies puisque nous sommes des êtres basés sur la chimie du carbone). Trop génial !

    • C’est vrai que la fusion présenterait une bonne alernative mais cela fait des années que le monde scientifique nous annonce ( je lisais Science et Vie etant plus jeune ) la maitrise de cette technique mais a chaque fois il ne s’agit que du stade expérimentale et des résultats viables reportés sine die Quant aux energies renouvelables voitures hybrides éoliennes etc, toutes ces technologiques utilisent des terres rares en particulier le neodym qui deviendra cher si la demande croit et dont l’extraction n’est pas des plus ecolo Tant que de nouvelles technologie ( nanotechnologie en autre qui permettra d’avoir peut etre de bons resultats fullerene qui combine au lithium accroit la capacite des batteries etudes en cours par exemple ) ne sont se substitueront pas a celle d’aujourd hui l’energie verte développée a tres grande echelle est un leurre

      • On peut fabriquer des alternateurs sans néodyme!

        Le néodyme est seulement indispensable pour faire des petits aimants très puissants.

        On peut utiliser des électroaimants plus gros.

          • Le néodyme permet de faire des aimants puissants, légers, compacts, ce qui est pratique dans une voiture ou une nacelle d’éolienne; mais pas dans toutes :

            Les éoliennes ENERCON produisent de l’électricité verte sans l’élément controversé, le néodyme. Le concept d’éolienne sans boîte de vitesse servant de base à tous les types d’éoliennes – de l’E-33/ 330 kW à l’E-126/ 7,5 MW fonctionne avec un générateur annulaire à excitation indépendante. Les champs magnétiques requis pour la production d’électricité dans le générateur sont pour ce faire produits électriquement. Les aimants permanents avec lesquels la plupart des concurrents travaillent et pour laquelle la fabrication nécessite le néodyme, ne sont pas utilisés pour les éoliennes ENERCON pour des raisons d’ingénierie.

            Le néodyme fait les gros titres des journaux, car sa production est en partie liée à des destructions considérables de l’environnement. La Chine est le principal fournisseur de cette terre rare où est extraite dans les mines la roche contenant du néodyme. Lors de la séparation du néodyme de la roche extraite, des recherches de magazine télé sur NDR „Menschen und Schlagzeilen“ et „Panorama“ (émissions des 27 et 28 avril) ont vu le jour, à la suite de déchets toxiques. L’uranium radioactif et le thorium sont par ailleurs libérés lors du processus de séparation. Ces substances sont parvenues dans la nappe phréatique et ont considérablement contaminé la faune et la flore. Elles sont classées comme nocif pour l’homme. Les habitants des sites de production du néodyme dans le Baotou, au Nord de la Chine, sont déjà en partie gravement malades.

            http://www.enercon.de/fr-fr/1461.htm

            On notera tout de même la discrétion de Greenpisse sur le sujet. Ils sont autrement plus virulents concernant les mines d’uranium!

    • Dans la fusion contrôlée confinée magnétiquement, un des soucis est les neutrons produits.

      Des neutrons qui arrivent comme des boulets de canon et bousillent tout!

  • Le problème avec le nucléaire, c’est que comme pour tout, le risque zéro n’existe pas, mais que pour ce dernier, quand un problème arrive, les conséquences sont généralement bien plus désastreuses à court, moyen, et long terme, sans parler du temps qu’il faut pour démanteler une centrale, si pour x raison, tandis que cela deviendrait une nécessité absolue. (Une guerre, une épidémie, une panique… Des tonnes de raisons pouvant induire l’absence ou la disparition de personnel, ce qui aurait des impacts graves très rapidement, aggravant lourdement une situation déjà invivable)

    J’ai tout de même bien conscience que nous avons des besoins énergétiques fixes, et qu’ils ne cessent d’augmenter… Et que seul le nucléaire est capable actuellement, de répondre à cette demande.

    D’un autre côté, je pense aussi, que les gens souhaitant bénéficier du solaire et de l’éolien, devraient le faire chez eux, voir mutualiser leur réseau local, en complément du réseau EDF, pour des raisons évidentes d’autonomie, et/ou de résilience.

    Concernant la gestions des déchets du nucléaire, je pense qu’il s’agit d’un faux problème, s’il est clair que n’importe quoi a été fait (il n’y a qu’à voir les frasques de la COGEMA et ce que couvre Areva, concernant les déchets qu’on retrouve dans des routes, des parkings, des champs, dans l’eau, la Manche…), ce qui est fait est fait, mais la meilleure porte de sortie de ces déchets, se trouve au dessus de nos têtes… Et effectivement, ça ne serait pas pour tout de suite, mais peut être qu’à terme…

    Il faudrait aussi investir à mort dans le graphène, pour pouvoir équiper au plus tôt des véhicules électriques de ces fameux super-condensateurs, capable de pulvériser l’autonomie et le temps de charges par rapport aux accumulateurs lithium-ion et lithium-oxygen, et de faire baisser les coûts réels et écologiques (plus de lithium, et le graphène est du carbone à la base.), sans parler des rendements explosifs promis pour le photovoltaïque, comparé au silicium !

    • Qu’est-ce que vous racontez?

      Si une guerre arrive, pourquoi voulez-vous qu’on démantèle les centrales?

      • Y’a vraiment besoin de faire un dessin ? La centrale nucléaire serait la cible stratégique à abattre par excellence, d’un on coupe l’électricité, de deux on provoque des dégâts durables et irréversible chez l’ennemi, deuxièmement, imaginons qu’en cas de force majeure, la centrale se retrouve sans employé ou presque, vous pensez quoi ? Qu’elle va tout gérer toute seule, et qu’elle va s’éteindre en quelques heures ? Il faut des années pour mettre complètement à l’arrêt une centrale…

        Quand on vois combien de simples cas de force majeure, contre lesquels, les gouvernements, les entreprises, un flot de pognon quasi illimité, et des scientifiques, n’arrivent à presque rien, sur deux centrales foutues, on peut honnêtement se poser quelques questions pour les autres.

        La paix toute relative que l’on connaît actuellement, est un phénomène récent dans l’histoire de l’humanité, mais nous ne sommes pas pour autant à l’abri que ça nous retombes sur le coin de la gueule un jour.

        • Si des centrales nucléaires deviennent cible stratégique dans un conflit, j’espère pour vous que vous avez construit votre abri anti-atomique, et pas à cause de la centrale mais de l’inévitable escalade et du conflit nucléaire consécutif …

          Et avec ces considérations, vous justifiez le choix de la filière uranium choisi pour des considérations militaires stratégiques …

          • Certes, mais comme je l’expliquait, je ne parle pas seulement de conflits, une bonne vieille épidémie à l’ancienne d’un virus mortel, très virulente, suffirait à faire du dégât.

            Pas que je veuille me montrer pessimiste hein, c’est juste qu’on a tendance à se croire invincibles, et intouchables et c’est là où le bas blesse, un quelconque souci sur une usine pétrochimique, un barrage, une centrale à charbon, n’aura que quelques effets locaux certes, potentiellement dangereux, mais limité à une zone bien particulière et dans le temps.

            La question qui se pose avec le nucléaire, n’est pas de savoir si oui ou non c’est une énergie d’avenir bon marché, on sait déjà que c’est le cas, mais d’être prêt ou non à en assumer des conséquences en cas de gros problèmes, qui toucherons aussi bien d’autres régions, et d’autres pays, que le lieu d’implémentation, et le sujet ne fait clairement pas l’unanimité, surtout après les incidents de Tchernobyl et Fukushima qui condamnent des régions entière à l’inhabilité pour bien des générations.

            • On peut considérer que Tchernobyl et Fukushima doivent servir d’exemple pour la conception de nouvelles centrales :
              – ne pas faire confiance aux décisions humaines (ou à des automates) pour éviter ou limiter les catastrophes,
              – assurer la limitation de la dispersion de matériaux radio-actifs par la conception du système et non par des enceintes de confinement.

              Je pense qu’une telle conception est possible et la technologie pour la réalisation de telles centrales est largement plus à notre portée que des batteries miracles (**) (seule façon de rendre utilisables les EnR). Que l’on fasse des recherches sans parti pris dans chaque domaine et que le meilleur gagne.

              Entre temps, les seules technologies « scalable » sont le charbon et le nucléaire. Même le gaz ne pourrait assurer la totalité de la production électrique (sauf exploitation massive des gaz de schistes ?) Et les « économies d’énergie » sont un non-sens qui laisse supposer que tout le buzz gouvernemental autour des EnR est plus à visée géopolitique qu’autre chose : freiner le développement de la Chine et de l’inde pour garder le contrôle du commerce international et de l’influence politique, même au prix de graves conséquences internes. Cela peut sembler tordu, mais on vit dans un monde de tordus qui ne maitrisent en plus qu’à moitié les conséquences de leurs coups tordus …

          • Il n’y a pas que les centrales nucleaires j’habite pres de Lyon Le couloir de la chimie au sud de cette vile est classe en zone Seveso Au nord dans l’Ain il y a le barrage de Genissiat et a quelques lieues la centrale du Buget une des plus grosses de france Cette ville a tous les atouts en cas de conflits

        • La centrale nucléaire serait la cible stratégique à abattre par excellence

          Crime de guerre par excellence. Je déconseille à tout cadre d’une armée un tant soit sérieuse de s’y livrer ❗

          • Ca peut arriver, mais dans ce cas la stratégie n’est pas de s’attaquer en premier aux infrastructures civiles mais militaires : les silos de missiles, les centres de commandement et de communications.

            La défense des centrales nucléaires est assurée par une simple batterie de DCA … et une flotte de sous-marins nucléaires stratégiques. Ce qu’il manque semble-t’il est une batterie de micro missiles pour abattre les drones – et une enquête publique pour expliquer pourquoi on n’a pas encore mis à l’ombre ceux qui les font voler. C’est quand même étrange qu’un pays dont la technologie telecom militaire peut rivaliser avec les US soit incapable de localiser un poste émetteur civil banal ?

        • « Il faut des années pour mettre complètement à l’arrêt une centrale… »

          Comment ça?

          Il ne faut pas des années pour arrêter et décharger un réacteur.

        • « Y’a vraiment besoin de faire un dessin ? »

          OUI

    • Du rêve loin de devenir réalité.

  • Sérieux dilemme pour la gauche enviro.

    Et pour les journaleux.

    Je ne m’attends pas à ce qu’un journaliste comprenne quoi que ce soit aux arguments scientifiques concernant le climat (ils n’ont même pas un niveau de physique de collège), mais ici il est UNIQUEMENT question de cohérence.

    OUI ou NON le CO2 est une question importante et URGENTE.

    Si elle est urgente, alors il n’est pas question de couper un arbre pour le brûler (*). Même un journaleux doit comprendre ça : la combustion de « biomasse » dégage énormément de CO2 qui ne va se faire recapter par l’arbre planté à la place qu’après des décennies.

    (*) si on doit couper un arbre pour une raison quelconque, il vaut mieux le valoriser d’une façon ou d’une autre, en partie comme combustible si on ne trouve pas d’usage plus noble

    Là c’est un raisonnement niveau école PRIMAIRE. Aucune connaissance hyper élevée au programme de collège n’est nécessaire.

  • au risque d’être un poil hors-sujet (quoique) si un ou plusieurs contributeurs de Contrepoints pouvaient démonter ce fatras malthusien, ce serait cool

    http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/20150813.OBS4099/overshoot-day-a-partir-d-aujourd-hui-l-homme-consomme-plus-que-ne-peut-produire-la-terre.html

  • Et si l’on suivait votre conseil, de quoi les gens pourraient-ils avoir peur, discuter ad nauseam, inventer des alternatives comme de brûler des pellets (importés !) ou éventuellement de vieux pneus devenus verts par l’opération du St Esprit.

    Cela rapporterait à qui de diminuer nos frais, quand il est si ludique de terrasser le contribuable à coup de mauvaise conscience pour lui piquer ses économies ?

    Et quels seraient les arguments électoraux pour voter vert, quand il n’y a plus péril en la demeure ?

    La raison est la pire ennemie de tous ces agitateurs prometteurs d’apocalypse 🙂

  • Même en recouvrant la France entière de panneaux photovoltaïques et d éolienne, il faudrait encore faire appel pendant de longues périodes à des centrales à énergie fossile (en excluant le nucléaire, beurk!). L’intermittence globale de ces énergies renouvelables dans nos régions, les panneaux photovoltaïques ne produisent pas la nuit, les éoliennes ne produisent pas en période anticycloniques, implique le recours à des énergies fossiles productrice de GES.
    Il serait bon que le bilan GES du photovoltaïque et de l’éolien prennent en compte ces réalités, la comparaison en faveur du nucléaire sur le plan écologique et plus seulement économique, serait alors visible même pour un aveugle.
    A l’exception bien sûr des écolos.

  • D’accord sur le fait que les EnR intermittentes et onéreuses ne servent à rien, si ce n’est à enrichir leurs promoteurs de manière déraisonnable, aux frais des ménages et des entreprises.

    L’EPR n’est pas un saut technologique, et il est trop cher. Mieux vaut l’abandonner et passer à la surgénération 238U et 232Th, comme Bill Gates n’a bien compris en finançant la R&D de la surgénération, à hauteur de 1Md$, en partenariat avec le MIT.

    Et en France, notre avance technologique avec Phénix et Superphénix a été torpillée par nos gouvernants, pour des raisons minables de basse politique…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Par Dominique Greneche.

L’énergie nucléaire civile a toujours fait l’objet de nombreuses controverses à tous les niveaux et parmi tous les acteurs de notre société, y compris dans la population elle-même. Ces débats parfois très vifs, pour ne pas dire convulsifs, s’intensifient aujourd’hui en France à l’occasion de la campagne présidentielle. Mais de tout temps, les antinucléaires intégristes n’ont pas hésité à proférer des arguments trompeurs pour prêcher leur évangile et mystifier le peuple qui peut se laisser berner facilement faute... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles