6 idées pour sauver la Guinée

Des idées pour éviter la crise en Guinée, à la veille des élections.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Guinée - Children in the town of Gueckedou, Guinea - Crédits : European Commission DG ECHO via Flickr (CC BY-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

6 idées pour sauver la Guinée

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 juillet 2015
- A +

Par Isidore Kpotufe.

Guinée - Children in the town of Gueckedou, Guinea - Crédits : European Commission DG ECHO via Flickr (CC BY-ND 2.0)
Guinée – Children in the town of Gueckedou, Guinea – Crédits : European Commission DG ECHO via Flickr (CC BY-ND 2.0)

L’élection présidentielle en Guinée s’approche peu à peu ; elle aura lieu au début du mois d’octobre, dans un climat politique très tendu. Pour ce fait, il est important d’évaluer le niveau de préparation de la Guinée sur le sujet et comment les fracas qui pourraient découler de cet exercice seraient contenus. Cette évaluation est essentielle, compte tenu que les conditions nécessaires à des élections libres et équitables n’y existent pas. Une analyse perspicace de l’atmosphère politique actuelle du pays montre que les scrutins à venir se tiendront dans une ambiance de menaces de « vie-et-de-mort ». L’opposition est plus que jamais prête à utiliser tous les moyens et employer toutes les stratégies possibles afin de remporter le scrutin. Cellou Dalein Diallo, principale figure d’opposition en Guinée s’est rendu la semaine dernière à Bruxelles pour pousser l’Union européenne à prendre part à l’élection prochaine, très certainement parce qu’il ne fait pas confiance aux autorités en place.

L’un des pays les plus riches sur terre, en ressources naturelles, pourrait ainsi souffrir d’une énième crise politique insurmontable si des mesures préventives n’y sont pas mises en place.

Les manigances du Président Alpha Condé demeurent une menace pour la bonne tenue des élections : l’oppression des opposants politiques reste un sujet de préoccupation. Selon l’opposition, M. Condé serait en train d’entreprendre des actions visant à affaiblir l’alliance Dalein-Dadis avec pour objectif de « s’éterniser » au pouvoir. Des rapports des médias pro-opposition révèlent que l’environnement présidentiel entreprend des manœuvres frauduleuses dans certaines zones électorales acquises aux opposants telles que la Guinée-Forestière, le Fouta, la Haute-Guinée etc., en vue de désavantager certains partis, notamment l’UFDG, l’UFC, le FPDD.

Le rapprochement de Cellou Dalein Diallo (chef de file de l’opposition) et Dadis Camara (ancien chef de junte) pose un autre défi. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition sont au point mort, ce qui expose le pays à une instabilité politique extrêmement intense. Malgré tout, il est toujours possible de changer la donne !

L’Union africaine (UA) et d’autres partenaires stratégiques devraient pour une fois dans l’histoire de l’Afrique jouer leur rôle dans la prévention d’un désordre politique. La fameuse Union panafricaniste doit en finir avec son syndrome de « médecin constatant le décès ». Elle doit consentir à mettre en place une plate-forme nationale pour discuter des questions en suspens relatives aux élections, notamment celles qui suivent :

  • Organiser les élections locales avant le scrutin présidentiel ; en effet, l’élection présidentielle doit être reportée de deux à trois mois ;
  • Mettre à jour la liste électorale pour lui donner plus de crédibilité digne de ce nom ;
  • Re-démarquer les circonscriptions de manière juste et équitable ;
  • Dissoudre l’actuelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) et mettre en place un nouveau dispositif, technique et non politique. L’actuelle CENI est techniquement faible et politiquement partisane ;
  • Renforcer la Cour constitutionnelle afin qu’elle puisse jouer un rôle impartial et imposant dans le règlement des litiges électoraux, comme l’édicte l’article 93 de la Constitution guinéenne ;
  • Revoir le Code électoral de la Guinée et le rôle du ministère de l’Intérieur dans les élections.

Sauvons la Guinée ! Le temps est venu d’agir !

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Suite aux attentats de la Promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016, certains médecins légistes ont décidé de prélever la totalité des organes de certaines victimes sans prévenir leurs familles.

Interrogé par la Cour d’assises de Paris sur la souffrance des proches ayant appris lors de la procédure que des autopsies avaient été effectuées sur leurs parents, le procureur anti-terroriste François Molins affirme regretter la situation et considère que « le prélèvement de la totalité des viscères n’était pas indispensable » tout en d... Poursuivre la lecture

C’est un véritable vent de fronde qui se lève au sein de la Police Judiciaire (PJ).

En effet, selon les policiers, le projet de réforme de la PJ, héritière des « Brigades du Tigre » porté par Gérald Darmanin menacerait son indépendance, son efficacité et sa spécificité qui pourraient se retrouver en grande partie diluées dans une organisation globale à l’échelle départementale.

Jeudi dernier, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin recevait le directeur central de la police judiciaire (PJ), les directeurs zonaux de la PJ, les... Poursuivre la lecture

justice
1
Sauvegarder cet article

Par Samuel Gregg.[1. Samuel Gregg est un chercheur affilié à l'Acton Institute, et occupe la position de Distinguished Fellow en économie politique  à l'American Institute for Economic Research.]

Toute discussion sur la nature et la finalité de la liberté et la justice aborde inévitablement la question du rôle de l’État et du droit dans la société. On peut commencer cette réflexion sur la façon dont le droit naturel aborde ces questions avec Thomas d’Aquin et son approche du droit.

Dans sa Summa Theologiae, Thomas d’Aquin défini... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles