Le meilleur du pire de Twitter – mi-juillet

La semaine politique en tweets. Hilarant… et consternant !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Tweet twitter (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le meilleur du pire de Twitter – mi-juillet

Publié le 22 juillet 2015
- A +

Par Daniel Tourre.

Tweet twitter (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

1. Gaulliste au bord de la crise de nerfsCJu3XbXUcAAdUY0

Le Gaulliste, ce chef serein, au-dessus de la foule hystérique, le regard sur l’horizon, qui guide avec sang-froid la nation à travers les crises politiques.

Avec l’euro, l’Union Européenne a débranché les mécanismes anonymes de marché qui auraient corrigé la trajectoire budgétaire de l’État Grec il y a bien longtemps.

Les mécanismes politiques de correction, rigides et sporadiques, ont de surcroit cette immense faiblesse de mettre en scène des conflits personnifiés et des humiliations, nationales ici, dont les démagogues font leur miel.

 

2. Waterboarding fiscal

JackDion

La situation grecque provoque des miracles. Jack Dion, journaliste très socialiste à Marianne a eu une révélation : les taxes font baisser l’activité économique et appauvrissent le pays.

Il ne va pas jusqu’à la position de Varoufakis, l’ex-sémillant ministre de l’Économie Grec, qualifiant les hausses de taxes de Waterboarding fiscal. (Ses commentaires sont en gras.)Varoufakis

Ses commentaires anti-taxes frôlent l’ultra-néo-libéralisme sauvage AngloSaxon grec.

 

3. Pour stimuler, chatouiller, grattouiller

Hollande
On présume que dans l’esprit de Hollande bénéficier « d’une nouvelle loi » est une gratification prestigieuse attendue avec impatience. Il est inutile de préciser le contenu de la loi, l’essentiel est de faire une loi.

En faisant une loi, on est sûr de ne pas se tromper.

 

4. Le festival politique Off d’Avignon

Pellerin

Cette vision très restrictive de l’art n’a pas fait siffler le public invité à la conférence. Plusieurs hypothèses sur la nature du public peuvent expliquer cette léthargie bienveillante :

  • Soit l’amicale des Maoïstes du Rhône avait fait le déplacement exprès pour repartager l’espace d’un discours, la vision culturelle du grand timonier.
  • Soit un public de subventionnés, même choqués, ne peut pas prendre le risque de perdre le budget 2016.
  • Soit parce qu’après trois, quatre, cinq générations d’artistes subventionnés, la ministre de la Culture a toujours raison, parce que c’est l’État qui parle.

 

5. L’art en pacte

Bartolone

Vite, un pacte de croissance quinquennal ambitieux avec un Victor Hugo et trois Miles Davis d’ici à 2020. Une commission fixera les détails des objectifs artistiques à atteindre.

 

6. La Planification verte

PartiDeGauche

On se doutait un peu que la fascination de l’écologie politique par la gauche de la gauche, ce n’est pas un brusque intérêt pour la forêt et les bébés phoques.

C’est le grand retour de la planification.

 

7. Les tweets Lienemann sont service public.

Lienemann

« Ceci est un service public » est une déclaration performative socialiste pouvant transformer n’importe quelle activité marchande ou associative en service public.

 

8. Valls, réducteur de paquets d’ondes.Valls
Le débat est dans un état quantique où coexistent à la fois un état « ouvert » et un état « clos ».

 

9. Des riches, partout des riches.Hamon

La promesse tenue de François Hollande « On va faire payer les riches. » est d’abord un immense malentendu.

 

10. 2012, Hollande n’a aucune leçon à recevoir.CKOMH50WIAA1ia9

En 2012, Hollande était déjà audacieux.

 

Pour finir, une petite citation de Thomas Sowell.

0741-IncendieThomasSowell(via Collectif Antigone)

 

 

 

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Maginifique festival ! Merci twitter ! Podium pour Valls et Hollande justifiant ainsi leur place à la tête du pays …

  • À noter que « pacte » est un mot soft qui signifie « planification » pour les socialistes

  • « Avec l’euro, l’Union Européenne a débranché les mécanismes anonymes de marché qui auraient corrigé la trajectoire budgétaire de l’État Grec il y a bien longtemps.
    Les mécanismes politiques de correction, rigides et sporadiques, ont de surcroit cette immense faiblesse de mettre en scène des conflits personnifiés et des humiliations, nationales ici, dont les démagogues font leur miel. »

    Splendide résumé de la situation!

  • L’Allemagne par ici , L’Allemagne par là : ce sont les Grecs qui demandent un plan de sauvetage à l’Europe, pas les Allemands.

    La Gauche Grecque ne veut pas de taxes qui vont alourdir leur économie : mais nos Socialos, vont nous pondre de nouvelles taxes, pour pouvoir aider les Grecs. Peut-être cette nouvelle loi sur le numérique incorporera de nouvelles taxes déguisées ??

    Pour le pactole Internet, on devrait même forcer Orange, SFR, FREE… à offrir à tous un iPhone et un iPad : même si désormais leur services de téléphonie et Internet sont gratuits. Voilà : une idée Sociale..

    Mr. le 1er. il faut savoir se relaxer, et discuter, voir fumer un calumet de la paix (même si certains plaisantins y ont mis quelques plantes de notre agriculture biologique).
    Et l’argent : il vient d’où ?
    On pourrait cette fois–ci demander aux Grecs de financer notre Plan Internet. ahahahah !

    Hollande et Hamon sont en pleine forme : c’était à l’époque, où nos élites, devaient appliquer le programme : plus d’avions, plus d’hélicoptères, plus de voitures de fonctions : on voyage en ligne régulière, en train, et principalement en Bus, Métro et en Vélo…

  • Moi, ce matin zappant par inadvertance sur France 24 (si si ça existe!) J’ai entendu un «journaliste» pleurant presque car le prix de la viande n’était pas fixé par l’état…

  • « Avec l’euro, l’Union Européenne a débranché les mécanismes anonymes de marché qui auraient corrigé la trajectoire budgétaire de l’État Grec il y a bien longtemps. »

    Les mécanismes anonymes de marché ont corrigé la trajectoire budgétaire de la Grèce dès le printemps 2010. Ce qui s’est passé ensuite aurait eu lieu indifféremment avec ou sans l’euro. 5 ans déjà…

  • « le grand retour de la planification »

    Alors que la population se laisse de moins en moins abuser par la propagande terroriste sur le RCA imaginaire, les discours s’enhardissent face à l’urgence d’aboutir avant que l’opinion du public ne se retourne complètement. Du coup, le masque tombe et la finalité collectiviste apparaît de plus en plus clairement derrière l’excuse écologique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
uerss
13
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

union européenne
3
Sauvegarder cet article

La gestion de la crise énergétique actuelle, la planification écologique, ou encore les récentes manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas posent de plus en plus la question du bien-fondé des politiques européennes. Si cela est particulièrement notable depuis la guerre en Ukraine, la plupart des pays européens subissent aujourd’hui les conséquences d’un système énergétique européen fragilisé depuis plusieurs années par des politiques expérimentales et des investissements dans des sources d’énergies peu fiables et résilientes.

L’engoue... Poursuivre la lecture

eurobonds anti-russe Union européenne nucléaire La politique énergétique européenne Vaccination obligatoire
4
Sauvegarder cet article

Prétendre fonder des alliances politiques entre États uniquement sur des ressorts moraux n’est ni très honnête, ni très réaliste, ni très intelligent. Nier que derrière les discours émouvants et la propagande se jouent des rapports de force et des tensions entre puissances relève de la naïveté la plus éthérée.

À écouter le discours sur l’état de l’Union d’Ursula Van Der Leyen, c’est essentiellement sur un fondement moral que toute l’Union s’engage aux côtés de l’Ukraine pour contrer l’invasion russe. Il est moralement impossible de voi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles