Il y a 130 ans, la France offrait la Statue de la Liberté aux États-Unis

Vous avez vu le Doodle du jour ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Statue de la liberté (Crédits : benonrtherun, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a 130 ans, la France offrait la Statue de la Liberté aux États-Unis

Publié le 17 juin 2015
- A +

Par Le Parisien Libéral.

Le parisien libéral

Il y a 130 ans la France offrait la Statue de la Liberté aux États-Unis pour célébrer le centenaire de la Déclaration d’indépendance américaine, et en signe d’amitié entre les deux nations, et Google célèbre cela aujourd’hui.

L’occasion de se rappeler que le libéralisme, il vient de chez nous, pas d’outre-Atlantique, même si notre pays se traduit souvient par une réelle obsession anti-libérale, et l’occasion également de se souvenir que chez nous aussi, il y a une statue de la liberté !

Le parisien libéral2

Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Cool j’avais pas vu, merci.

  • La liberté ou la mort, camarades!

  • Ouais, et maintenant les Etats-Unis donnent une laisse à la France, qui reste piteusement dans sa niche. Battez-vous pour la liberté d’une bande de colons anglais… enfin bref!

    • Ce n’est pas de la faute des Etats-Unis si la France à abandonné la liberté.

      • Les deux concourent à cette situation: l’un a l’outrecuidance d’ordonner à la France, par exemple, de ne pas honorer son contrat de vente du Mistral à la Russie, et l’autre a la lâcheté de céder aux pressions. Les deux mon capitaine!

        • La liberté c’est vendre des armes a des fous furieux socialistes ? Curieuse définition. Vous avez loupé toutes ces commandes qu’a reçue l’industrie de l’armement française depuis que l’on a pas livré les mistrals ? A croire que ça n’a pas du tout entaché la confiance envers la France, bien au contraire (il est dure de faire confiance à un pays qui vend sa technologie à ses ennemis).

          • « il est dure de faire confiance à un pays qui vend sa technologie à ses ennemis » Qui est ennemi de qui ?

          • C’est l’hôpital qui se fout de la charité! Parce que les EU ne vendent pas d’armes peut-être? Et jamais, vraiment jamais aux ennemis de la France?
            La Russie, ennemie? Pas encore, mais ça ne saurait tarder grâce aux manoeuvres américaines qui auront tout fait pour empêcher un renforcement des liens proposés à plusieurs reprises par Poutine. Et donc il se rapproche d’autant plus de la Chine, qui est, à n’en point douter, une grande amie de l’occident, des EU, de l’Europe et toussa. Ils voudraient redresser le rideau de fer qu’ils ne s’y prendraient pas mieux.

            J’aime les USA, j’y vécu et travaillé, mais ce n’est pas pour autant que je vais prendre toutes leurs actions pour des actes de charité. Bah. Je perds mon temps avec de fichues groupies pro-américaines.

            • « C’est l’hôpital qui se fout de la charité! Parce que les EU ne vendent pas d’armes peut-être? Et jamais, vraiment jamais aux ennemis de la France? »

              Ce n’est pas la vente d’arme en soit le problème mais à qui on les vends. J’ai d’ailleurs salué toutes les commandes qu’a récemment reçue la France.

              « La Russie, ennemie? Pas encore »

              Si, Poutine ne le cache pas.

              C’est à la Russie de faire un pas vers nous et pas l’inverse. Depuis la chute de l’URSS la Russie n’a absolument rien entreprit de tout ce que l’Allemagne a fait après le nazisme. Un bon premier pas serait des excuses et un arrêt des commémorations pro-communistes, suivit de garanties quand à la sécurité de ses voisins.

  • On aurait dû juste leur prêter la Liberté… parce que là, en ce moment, on en aurait bien besoin…

  • Il y a même une deuxième réplique de la Statue de Liberté à Paris : plus petite que celle de l’Ile aux Cygne, elle se trouve dans le jardin du Luxembourg, près de la rue Guynemer

  • on peut se tromper ….!!

  • Il y en a même 2 avec celle de Colmar, ville natale de Bartholdi 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Décidément, Emmanuel Macron nous aura administré jusqu’au bout la preuve de son ultra-libéralisme le plus décomplexé ! De quoi frémir pour la suite. Figurez-vous que jeudi 12 mai dernier, soit exactement la veille de la fin officielle de son premier mandat, lui et son ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer ont obligé les candidats bacheliers de la spécialité Sciences économiques et sociales à plancher sur une épreuve ouvertement acquise aux thèses libérales ! Quelle ignoble propagande !

Scandaleux, pathétique, révoltant... Poursuivre la lecture

Le professeur Jacques Garello invite les libéraux qui souhaitent réveiller la société civile à assister au séminaire organisé au Novotel Beaumanoir à partir de ce vendredi 18 heures.

Selon Jacques Garello :

« Le drame de notre pays est qu’il n’y a aucun corps intermédiaire entre le pouvoir et le peuple : faillite des partis incapables d’avoir une doctrine et se contentant de surenchères électorales démagogiques, faillite des partenaires sociaux avec des syndicats irresponsables et non représentatifs des salariés, et des dirigean... Poursuivre la lecture

Par Johan Rivalland.

Le libéralisme est décidément une notion bien floue et très mal perçue par une grande partie des Français, nourris dès le plus jeune âge aux mamelles de l’État et qui sont persuadés, à tort puisqu’on le leur fait croire en permanence, que le libéralisme serait je ne sais quelle force occulte organisée qui les plongerait dans une sorte d’océan où ils se noieraient sans que personne leur vienne en aide. D’où la justification de l’interventionnisme et de l’État-providence, sans lesquels nous serions sans doute perdus.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles