Valls à Berlin : very bad trip !

Quel merveilleux exercice de justification de l’injustifiable par le pouvoir et ses relais !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Valls à Berlin : very bad trip !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 juin 2015
- A +

Par Serge Federbusch.

valls rené le honzec air force one

Résumons-nous. L’usage privé d’un moyen de transport officiel assimilable à un abus de confiance ou de bien social s’il s’agissait d’une entreprise du secteur concurrentiel ; un mensonge éhonté sur l’objectif diplomatique de cette virée ; une allégeance footballistique à un club étranger, véritable crime de lèse maillot tricolore ; un Président qui bafouille les mêmes prétextes pour tenter de rattraper son Premier ministre par le maillot alors qu’il glisse.

Puis une justification hilarante pour expliquer que la progéniture était du voyage : cela ne coûtait pas plus cher puisqu’il restait des places dans l’avion ! À ce compte là, tous les passagers des trains, bateaux et avions de France et de Navarre qui prennent un billet au dernier moment devraient pouvoir voyager gratuitement eux aussi… Pour faire bonne mesure, une provocation de Sapin : ce voyage est profitable à l’emploi en France. Près de six millions de compatriotes et assimilés attendront désormais avec anxiété les résultats de première division. On pourra enfin fusionner les bistrots et les agences de Pôle Emploi.

Enfin, l’apothéose, Bartolone, qui a un sens aigu de la famille et l’a prouvé en embauchant son épouse, Véronique, à l’Assemblée nationale, a trouvé l’explication et les circonstances atténuantes : « Moi, je veux les Jeux olympiques à Paris et dans la région Île-de-France… sur ces grands événements, il y a toujours un membre du CIO qui traîne, et plus on démontrera l’appétence des Français, l’envie d’accueillir les Jeux olympiques, mieux ce sera. Manuel Valls devait y aller, c’était son devoir. Il a deux places libres dans son avion, j’imagine qu’il ne doit pas voir ses enfants tous les jours. Qu’il ait eu cette tentation, franchement… je comprends parfaitement que dans une période de crise on en parle beaucoup, mais je comprends aussi ce qu’a pu être l’attitude d’un père Premier ministre. »

Comme disait la chanson : « Ce sont des affaires de famille, ça regarde pas le populo. » La gauche cynique n’en finit plus de donner sans honte des leçons aux sans-dents et aux chômeurs.

Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères de Fillon, avait dû démissionner parce qu’elle avait voyagé sur un avion prêté par un homme d’affaires tunisien au moment de la révolution de janvier 2011 ; Valls, lui, nous explique qu’il doit s’intéresser au sport business européen de près, qu’il a besoin de se distraire et qu’il lui faut pour cela un Falcon 2000 de l’État. Dans le premier cas pourtant, il ne s’agissait pas de deniers publics gaspillés.

Au même moment, et c’est au fond beaucoup plus grave, Valls autorise la mutilation des serres d’Auteuil pour complaire à la Fédération française de tennis qui préfère garder intact son magot plutôt que de couvrir un morceau d’autoroute pour étendre ses stades. Cette complaisance quand on se pavane à Roland-Garros flirte avec le conflit d’intérêts.

Le même Premier ministre multiplie les allers-retours entre les gradins et le congrès socialiste, préférant les tribunes tennistiques aux tribunes politiques. Hidalgo, maire de Paris, après avoir détruit à grands frais le magnifique stade Art Déco de Jean Bouin, signe les permis scélérats d’Auteuil. Tout ce petit monde fricote avec les Qataris au Parc des Princes où il rencontre les leaders de la « droite ». Ce n’est même plus l’État spectacle, c’est l’État supporteur.

Dans un pays véritablement démocratique, cela fait beau temps que Valls aurait dû présenter sa démission, pour son comportement et ses grotesques mensonges. Mais Hollande le soutiendra car il ne peut plus se permettre de l’exfiltrer : le mal le contaminerait vite. Après Cahuzac et Thévenoud, la « République exemplaire » devient un sujet de chansonnier.

Et, pendant ce temps, que fait la droite ? Mis à part un ou deux tweets et un vague projet de question au Parlement c’est le silence radio. Elle aime trop le sport sans doute ? Dans le vide et l’impuissance qui caractérisent désormais l’action publique, la com’, les matchs et les tribunes deviennent les apanages essentiels du personnel politique.


Sur le web

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • le pouvoir leur monte à la tête ; tout ces élus n’ont pas encore compris une chose : leurs mensonges , leurs magouilles finissent toujours par être dévoilés ; valls voulait voir le match avec ses enfants qu’ils voient rarement ? ce n’est pas une faute , mais raconter cinq versions différentes pour éssayer de justifier une dépense faite avec l’argent public , c’est d’une profonde débilité , et cela prouve à tout le moins que tout ce petit monde censé diriger la france est complêtement à côté de la plaque ;médames et méssieurs les zélus , n’oubliez pas que ce sont les français qui vous permettent de vivre sur un grand pied ; à défault d’être intélligent , soyez donc respectueux de ceux qui vous nourrissent et arréter de nous prendre pour des imbéciles ;

  • peut on dire ‘tous pourris ‘ pour résumer ?
    un truc que vous n’avez pas envisagé est le ‘fait exprès’ , le scandale volontaire , la diversion avant le grand chaos des régionales !

  • « Ce n’est même plus l’État spectacle, c’est l’État supporteur »

    J’ouvre ‘L’Etat hors la loi’ de Jean-Marie Pontaut et Francis Szpiner, Arthème Fayard 1989, et je lis dans l’introduction:

    « Qui distribue des pots-de-vin? Qui a le monopole des maisons de jeux et reçoit la plus grosse part de l’argent du vice? A qui les prostituées et les patrons de sex-shops remettent-ils une partie de leurs gains? Qui vend des armes et récolte de l’argent sur la drogue? Qui paie mal, mais séquestre ses débiteurs récalcitrants? Qui espionne et qui rançonne? Qui verse de l’argent noir et organise la corruption? (…) L’Etat hors la loi n’est pas un mythe. Il est une pratique quotidienne. A la phrase sublime de Lacordaire: ‘Entre le pauvre et le riche, c’est la liberté qui opprime et la Loi quiaffranchit’, il a substitué: ‘Entre le citoyen et l’Etat, c’est la loi qui opprime et l’Etat qui s’en affranchit’. »

    Au temps déjà lointain où j’achetai ce livre (pensant en tant qu' »étranger » y trouver de quoi remonter mon moral) je me suis dit « …ooops, là il ne pourra y avoir qu’une réaction, et une seule! », et j’avoue m’être trompé — apparemment, la pente n’était déjà que trop bien savonnée

    • J’ai cependant appris une chose que j’ignorais: au début de son mandat, F.Hollande venait à « Bruxelles » en Thalys et pourtant, au-dessus du train, volait un avion présidentiel vide (enfin, je suppose) car cela fait partie de la procédure habituelle: un avion de « l’ETEC65 », ex « GLAM » accompagne le président dans tous ses déplacements. Donc, autant qu’il soit dedans!

      J’ignore la procédure pour le premier ministre.

  • C’est un spectacle permanent et croustillant.
    Auraient-ils oublié de prendre leur dose de moraline? Seraient-ils en rupture se stock de moraline?

    • spectacle, mais payé par nos impôts !

      • yep! les vôtres, pas les miens

        [ceci dit, la gabégie en Belgique (là où j’habite) frôle également les sommets, c’est bien connu; mais au moins les Belges ont pour excuse l’éternel couplet ‘les Wallons ont eu ceci ou cela, donc nous autres Flamands devons avoir ceci ou cela’ et vice-versa. Quant à mon pays, le Grand-Duché, il est le seul au monde à avoir un Grand-Duc, oiseau étrange mais attachant comme tout le monde sait]

        • Oui, ce n’est pas comme notre coucou qui fait cocoricoN à pas d’heure… Et qui fait élever sa progéniture par les autres (financièrement).

          • … et moi qui croyais qu’un coucou, cela fait ‘coucou’ (à moins que le coucou dont question, soit d’une espèce – …comment dire? particulière? particulièrement cocoriconnante? enfin, une rarité zoologique si j’ai bien compris)

            • Oui, cocoriconnante est un excellent terme !
              Rareté, à voir, mais c’est propre à la France, mais vu que cela vole (gratuitement en plus), cela risque d’envahir rapidement les autres pays. La méfiance s’impose donc.

      • Spectacle cher payé certes, mais d’une intensité profonde… Vivement le retour de Canteloup l’humoriste. Il aura un stock énorme à exploiter.

        Là, ce n’est plus un pot de confiture, mais un baril de miel!

  • Le plus choquant est la réaction de Valls: il a juste reconnu une erreur de communication. donc en gros, il ne s’excuse pas sur le fonds de l’affaire où il considère qu’in n’a commis aucune faute, il s’excuse juste sur le fait qu’il a mal communiqué (autrement dit qu’il n’a pas réussi à entuber le peuple francais)

    • Il faut distinguer: que le premier ministre se rende à une finale européenne de foot même si ce n’est pas l’équipe de France ni une équipe française qui joue, ce n’est pas choquant de la part d’un premier ministre du pays qui organise l’an prochain l’Euro 2016!

      Qu’il ait une préférence connue pour une équipe, est une faute vénielle.

      Qu’il emprunte un avion national, si c’est la procédure (voir plus haut), rien à dire, non plus.

      Qu’il aille en famille et paie pour ses enfants, cela parait honnête. (ce qu’il s’est engagé à faire …un peu tard!)

      Que tout cela fasse le buzz et qu’il s’en sorte mal dans ses explications, ça, c’est grave!

      • De grâce, ne soyez pas plus « vallsois » que Valls. Les médias ont clairement dit au départ qu’il partait à Berlin parce que le Barça était son équipe de coeur. On devine aisément qu’ils tenaient cette explication du staff de Valls. Ce n’est pour réagir à la polémique que les affidés de valls ont sorti la fumisterie de l’Euro 2016.

    • Oui c’est ça!
      Je suis parfaitement d’accord avec votre ressenti que je partage.
      D’ailleurs qui est il ? Un « Communiquant » et là effectivement la « faute » qu’il retient c’est de ne pas avoir réussi à « commu niquer ». Son auto appréciation (Critique?) est révélatrice de sa (leur?) boussole (Voir budget sondage Sarkozy)

  • Et si c’était le seul à avoir ce comportement !!!!!

  • Valls et Flamby ont été surpris par la polémique car ils utilisent les jets de la République pour convenance personnel depuis fort longtemps sans se cacher et personne n’avait jamais réagit jusqu’à maintenant. rappelez vous que Valls est aussi allé se pavaner au festival de Cannes en Jet. On le sait car des manants avaient été arrêtés pour avoir fait des quenelles à côté de l’avion, crime de lèse-majesté s’il en ait, durement réprimé en République exemplaire. Il est d’ailleurs fort probable que sa femme l’accompagnait, ou d’autres favoris. La seule différence est que d’habitude comme ces déplacements sont prévus de longue date, il est possible de créer de toute pièce un ou deux rendez-vous officiel afin de donner le change. Avec une finale de championnat, il a fallut improviser la couverture.

    En parlant d’abus de bien social, personne n’est d’ailleurs choqué que les cabinets ministériels, directions d’opérateurs publics et assistants parlementaires soient pleins de conseillers en communication personnelle et politique qui suivent les hommes politiques et hauts fonctionnaires. C’est ce que l’on a vu avec Matthieu Gallet entre autre. Ces emplois sont aussi des abus de biens sociaux notoires car en réalité ce sont des emplois fictifs.

  • Tiens, moi je vais pareil dans ma société. Je vais acheter des billets de train et emmener mes enfants en vacances au frais de l’entreprise.
    Ah, mais c’est vrai, je ne peux pas. C’est un abus de bien social et je risque la prison.

    • Et le véhicule de fonction que vous utilisez pour les vacances ? Ce n’est toujours pas un abus sauf à mettre tout le monde en taule.
      Et tant que vous ne mettez pas en danger votre société, c’est un avantage en nature, pas un abus.

      • Oui mais sur un avantage en nature on paye des impôts. cela m’étonnerait beaucoup que nos Dirigeants payent des impôts sur leurs avantages en nature. Il ya donc bien deux poids deux mesures et une volonté de ne pas contribuer par les impôts aux dépenses publiques qu’ils génèrent par leur gabegie et leur incompétence.Ceci est un comportement voyou

      • Le fisc n’apprécie pas vraiment.

    • Arrangez-vous pour rencontre un prospect pendant ou avant ou après le match!

  • Dans les entreprises on appelle ca ABS et c’est condamnable bon maintenant faut pas me faire croire qu’il a pas les moyens de payer c’est juste ridicule de ca part. Une erreur qui en dit long sur le pouvoir .
    Quand a l’opposition elle a les mains pris dans le filet , la politique de l’autruche ça promet …

    On comprend mieux ces royalistes , qu’il continue à nous prendre pour des jambons , on arrive bientôt à l’os

  • « crime de lèse maillot tricolore ». Tricolore, vraiment?

  • « l’appétence des Français »
    Très explicite champ lexical …

    Se goinfrer à l’avance
    Voilà les compétences

    L’Etat en conférence
    S’octroie quelques dépenses

    Des parvenus la panse
    Jamais n’est en carence

    Un dû des apparences
    Octroyés aux instances

    Quand de leur suffisance
    Couacs 40 alternance

    Ils mènent la cadence
    Du budget font bombance

    Roitelets décadence
    Se prenant pour la France

    Fille facile de l’alliance
    Les noces en instances

    De vautours sans prestance
    Minables sont leurs danses

    Mais où est l’élégance
    D’esprit la quintessence?

  • Selon l’argument de la sécurité ( il est obligé de voyager avec des gardes du corps) il faut remettre sur le tapis la conduite scandaleuse du conducteur de scooter qui voyageait la nuit dans Paris seul pour rejoindre sa maîtresse et prenait donc des risques qu’il n’avait pas le droit de prendre pour la conduite des affaires du pays: on attends toujours les sanctions méritées.Tous ces gens n’en en fait aucune moralité mais c’est aussi la faute des électeurs qui ne tiennent pas compte de ces critères de moralité.

  • Je ne vais pas soutenir Valls, mais faut relativiser, qui n’aurait pas fait de même à sa place ?
    il va rembourser, ok, mais que l’état paye directement, ou que son salaire d’état paye après coup, l’argent vient du même endroit.
    Obama traine sa fille dans airforce one, ça fout pas les médias du pays à feu et à sang….

    Vous vous rendez compte du bordel médiatique de cette affaire ?? pour 2500€ ?? allons, un peu de sérieux.

    Les médias feraient mieux de sortir de leurs bureaux Parisiens à partager les mêmes dépêches AFP ou demander l’autorisation à la bienpensance si ils peuvent ou pas publier des infos extérieures.

    Le Rottweiler à l’Elysée, il a couté combien ? Valls a eut une qualité, celle de ne pas se cacher, car à l’abri des projecteurs, l’hémicycle fait pire.

    • Oui ok je suis d’accord quand tous va bien quand tous les feu sont au vert sauf que la il y a plus de feu. Donc non teminé faut pas me faire croire qu’il y est allé pour le business non mais a d’autre.

      Donc je dis stop finis c’est mon argent qu’il dépense le fruit de mon travail , et un jet ca coute pas 2500 euros je suis désolée .

      Oui je suis d’accord avec vous c’est pacotille mais dans l’etat actuel des finances et du bilan bah on s’abstient ou on montre l’exemple.

    • On va simplement reformuler :

      Trouvez vous logique de prélever 10 000€ à un entrepreneur (qui, avec cette somme, pourrait embaucher un chômeur pendant 6 mois) afin qu’un ministre puisse aller assister à un match de foot?
      Faut pas chercher ailleurs, le chômage il vient de là, de toute cette somme d’argent prélevée à des gens qui pourraient embaucher pour payer les « loisirs » et les dépenses inutiles de toute une floppée de sangsues.

      Et puis, « qui n’aurait pas fait pareil à sa place »… Moi aussi il m’arrive d’avoir besoin de pause après le boulot, sauf que mes loisirs c’est moi qui me les paye, et c’est bien normal. Le fond du problème est là, je ne paye pas 10 000€ d’impôts pour qu’untel puisse s’acheter des cigares ou qu’un autre puisse mettre son marmot dans un taxi. On a vite tendance à oublier que les impôts qu’on paye sont autant de projets retardés, ou de cadeaux qu’on ne peut faire à nos enfants. Alors si c’est pour qu’ils soient utilisés comme ça…

    • Quand je vois ce genre de discussions, je me rends compte qu’un chef d’état plus symbolique (un monarque constitutionnel ou un président de la république italienne, suisse ou allemand) est quand même plus le chef d’état de tous … et coûte autrement moins cher!

    • « Vous vous rendez compte du bordel médiatique de cette affaire ?? pour 2500€ ?? »

      Vous avez quoi avec 2500 €?

  • C’est vrai qu’après le cinéma fait pour la droite par les vertueux socialistes, c’est risible.
    Mais dans le fond il faudrait mieux accepter à ce niveau de l’état quelques avantages en nature, en particulier pour les déplacements privés.
    Le premier ministre est sur tous les fronts et il n’est pas anormal de lui faciliter les rares périodes de décompression en famille.
    La vie politique française se focalise beaucoup trop sur ce genre de polémique alors que dans le même temps on assiste à une frénésie de lois abjectes contraignantes, liberticides ou coûteuses, sans que personne ne rouspète.

    • Non, en Europe du nord, c’est la transparence totale et c’est pas plus mal.
      Toutes les dépenses, au centime près, sont publiques.
      Donc gare à la bière que vous vous offrez. Si elle passe dans votre gosier, elle restera en travers de celui des autres.
      Et ce n’est pas plus mal comme cela.

      • Non, ce n’est évidemment pas plus mal mais cela ne correspond en rien avec la mentalité française. Vous savez bien que tout le monde adore, dans votre pays, jouir d’un micro-privilège: un boucher qui vous gâtes, un ami qui achète des matériaux pour vous avec sa remise de professionnel, un tonton qui pistonne votre fils …

        Cela, vous n’êtes pas près de le changer!

    • + 1000 l’essentiel et l’accessoire!

    • Ah oui, et qui demande au « Premier » d’être sur tous les fronts?

  • Pourtant, le sport, ce n’est pas l’opium du peuple ?
    Z’êtes pas très sportifs ? 🙂

  • Faux scandale débile, fait de jalousie, et de lâcheté.
    Que ce soient les sous-doués méchants qui font procès à Vals
    pour avoir emmené ses enfants, que ce soient les excuses de Vals, ou encore cet article,
    nous sommes dans le mesquin, le désinformé, les lavettes.

    On peut discuter de la nécessité qu’avait Vals de se rendre à l’étranger, mais contrairement à ce que dit l’article, qui fait dans le flou, la différence entre charger ses enfants dans un avion loué ou réquisitionné, et prendre le train sans payer est absurde.Le train se loue par siège ; le vol privé est une locationb par capacité, peu importe le nombre de passagers.

    Si vous louez une voiture, vous pouvez mettre vos enfants sur la banquette arrière ; si vous louez une villa, vous pouvez y héberger vos parents. Si vous louez un avion, vous pouvez y faire prendre place qui vous voulez.

    Visiblement, personne au pays de l’enseignement post-68, n’a réalisé cette évidence.

    Une fois encore, ce sont les commentaires des français qui lles ridiculisent.

    NB : je déteste les socialistes, et Vals e.a. Mais je déteste plus encore la bêtise.

    • « le vol privé est une location par capacité, peu importe le nombre de passagers » : pour se payer la finale de foot en jet privé, compter au minimum 10000 euros l’AR, et non ces ridicules 2500 euros qui ne signifient rien.

    • Le volume du kero se calcule en fonction de la masse totale. Donc en fonction du poids transporté.

  • Valls, l’homme qui a dû devenir premier ministre pour être ministre des sports, c’est çà ?

    Le plus étonnant est le mensonge balancé à la presse sur un rendez vous officiel. Factuellement, c’est en mensonge d’état, mais tellement stupide et sur des faits de spectacles qu’on n’ose aller jusque là.

    Il faut bien reconnaître que la gauche et compagnie (média) aurait bien mieux su gérer l’exploitation du scandale que la droite. Il faut dire qu’ils savent particulièrement bien gérer l’effet de levier en dénonçant tout fait véniel comme le symptôme d’un mal plus grave (qui vole un oeuf…).

  • La France est devenue une belle république fromagère qui n’a plus rien à envier aux régimes pourris d’Afrique ou d’Amérique latine

  • J’aime bien le titre de l’article

    • A supposer que la France soit devenue « une belle république fromagère »,
      la société si vile en serait-elle les vermisseaux se contentant d’une constitution périmée, à archiver?

      P.S. 2500 euros? Pourboire co Falconage blablabla.fr…

  • A lire certains, les medias en auraient trop fait. Ceci ne serait pas un vrai sujet, ne serait pas un symbole, ne représenterait rien dans le budget de l’état…. Surréaliste.
    A peu près les memes reactions qu’il y a quelques années, lorsque le Daily Telegraph avait publie les notes de frais d’un depute conservateur. Les contribuables ont été contents d’apprendre qu’ils avaient finance une ile aux canards dans le manor dudit depute.
    Le montant était dérisoire bien sur. Le DT avait essuyé bien des critiques. Surtout de la part de l’empire Murdoch, auquel le dossier avait été présenté en premier et qui l’avait refuse, capitalisme de connivence oblige.
    Et puis, tous les jours, le DT avait recommence. Labours, Tories. Pendant des semaines. Cameron, en fin opportuniste, et alors dans l’opposition, a réagi très vite: exclusion immediate de tous les conservateurs concernes. La mort dans l’âme, Gordon Brown a emboite le pas une dizaine de jours après.
    Entre 20 et 30% du parlement a été renouvelé. Certains ont fait de la prison. Et ne feront plus jamais de la politique. Brûlé, carbonisé, the end.
    Non, les merdias a genoux français n’en ont pas trop fait. Ils n’en font pas assez. Que les 10% de députés repris de justice soient encore a l’assemblée est une honte et un scandale permanent. Que ces voyous ne soient pas fliques par les medias m’est complement incomprehensible.
    Enfin, que ce soit Valls, donneur de leçons, éternel fais ce que je te dis pas ce que je fais, est délicieux.
    Et dans tout autre pays européen nordique, il aurait été contraint a la demission, son hypocrisie une risée nationale.
    Les deputes ont créée un système opaque, non contrôlé, sur mesure. Ils ont deja des avantages et une liberte absolument inconnue dans d’autres démocraties matures. Exempts de justificatif de notes de frais? En France, le pays du flicage permanent, le seul pays au monde ou l’administration peut faire des mesures intrusives et sans contrôle juridique independent?
    Les français ont les élus qu’ils méritent et vous en êtes bien la preuve.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Cet article doit se lire - j'insiste - comme la suite de "Manuel Valls : com’, ambition et coups de menton", portrait que j'avais écrit en décembre 2016 alors que l'ex-ministre de l'Intérieur puis Premier ministre de François Hollande venait de quitter Matignon pour participer à la primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Depuis son monumental plantage face à Benoît Hamon lors de la primaire de gauche de 2017, on le voit chercher fébrilement le parachutage politique en vue qui rendrait enfin justice à l'immense e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles