L’État, un vivier de dettes catastrophiques… et d’emplois rigolos

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cour des Comptes - CC BY NC ND 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’État, un vivier de dettes catastrophiques… et d’emplois rigolos

Publié le 29 mai 2015
- A +

Parfois, le monde, il est vraiment pas gentil. Alors même que nos ministres s’emploient à lancer assez peu discrètement la campagne présidentielle de François Hollande à grands renforts de flagorneries toutes plus grosses les unes que les autres, la réalité vient sauvagement leur distribuer des directs bien serrés dans les parties molles : la Cour des Comptes, encore elle, assène une nouvelle gifle au pouvoir en place.

Elle vient en effet de rendre public son rapport sur le budget de l’État en 2014, analysant l’exécution des dépenses et des recettes. La conclusion ne fait guère de place aux doutes : l’exécution du budget de l’État se caractérise en 2014 par une aggravation du solde budgétaire par rapport à 2013 (et pif), du fait d’une baisse des recettes nettes (et paf) et d’une hausse des dépenses nettes du budget général (et vlan). Zut, flute, caca boudin : la dette de l’État continue à progresser « à un rythme soutenu ». Pire : Didier Migaud, le premier président de l’institution, constate (pas trop consterné, le bougre devait bien s’y attendre) que la baisse du déficit de l’État, vaguement amorcée depuis 2010, « a été interrompue l’an dernier », avec une hausse de 10,7 milliards d’euros.

Décidément, c’est vraiment pa’d’chance !

Baisse des recettes, augmentation des dépenses, on croirait à un mauvais scénario où tout, absolument tout, se déroule à la fois comme prévu et selon le pire scénario possible. Dans ce rapport, c’est surtout la nette baisse des recettes qui indique que la trajectoire suivie par les finances publiques ressemble de plus en plus à celle que suivit l’un des boosters de la navette Challenger dans les dernières micro-secondes de son dernier vol. L’autre booster, c’est celui des dépenses qui pointent résolument vers la stratosphère.

budget état dépenses recettes

Cependant, soyons bien clair : pour ce qui est de la hausse des dépenses, cela n’aura étonné personne. À l’exception bien sûr des habituels pleureuses socialistes qui continuent leurs simagrées sur une austérité dont on voit mal où elle se niche d’année en année : les dépenses exceptionnelles continuent de grimper (sans pouvoir expliquer à elles seules, selon la Cour, l’aggravation des déficits), et surtout, … les dépenses de personnel aussi.

Eh oui, tout comme en 2013 où la presse constatait, à la suite de la Cour, que l’emploi public repartait à la hausse (sans pour autant en conclure que l’austérité était du flan, conclusion logique apparemment inatteignable), il en fut de même en 2014 où l’emploi public aura là encore affiché une excellente santé, probablement en proportion du marasme qui s’est emparé de l’emploi privé.

Et d’ailleurs, il n’est qu’à se rendre sur le portail de la fonction publique destiné à recenser les offres d’emplois ouvertes par les nombreuses (ô combien nombreuses) administrations de notre beau pays pour comprendre qu’il y a fort à faire pour seulement espérer tarir le flot invraisemblable de missions que l’État s’est octroyé et qui nécessitent une armée de bras que tous les impôts du pays ne parviendront pas à payer.

L’exercice, du reste, est aussi éclairant qu’amusant. Ainsi, au milieu d’âpres propositions d’« Inspecteur de l’Éducation Nationale » ou de « Chargé(e) de mission pour des marchés publics » dont on devine, sans avoir besoin de les lire en détail, qu’elles baignent dans l’ambiance joyeuse et un peu fofolle de procédures légales rigolotes et d’une paperasserie tout à fait amusante, on peut aussi trouver une somme assez conséquente de métiers que le secteur privé n’aurait sans doute jamais pu imaginer tant leurs intitulés vendent du rêve, envoient du steak et tabassent du chaton mignon à 100 km à la ronde.

chaton youpi encore une mission réussie

On peut par exemple devenir (offre 104562) « Directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations de Dordogne », ce qui permet d’affirmer à la fois qu’il y a tout une administration chargée de la cohésion sociale en Dordogne (apparemment, il y faut toute une administration pour que le social soit bien cohérent, sinon, ça part rapidement en vrille, je suppose – c’est chaud, la Dordogne, question cohésion sociale, que voulez-vous) et à la fois que même sans directeur actuellement, la Dordogne s’en sort pas trop mal puisque l’anarchie n’y a pas encore étendu son règne (ah bah finalement, c’est pas si chaud, la Dordogne, question cohésion sociale).

Une autre offre (ici) permettra d’enfin trouver un « responsable du programme de simplifications pour les citoyens dans le cadre du choc de simplification » ce qui explique d’un coup pourquoi la situation était si foutrement épineuse. Dire qu’il manquait tout simplement d’un responsable pour piloter ce foutu programme de simplification pour qu’enfin, pouf, le choc se mette doucement en route, franchement, on est rassuré de voir que des dispositions ont été prises à ce sujet. Ouf. Depuis le temps qu’on l’attendait, ce responsable !

Je pourrais vous détailler, pour le plaisir, l’offre 105442 qui réclame un « Chargé(e) du suivi des publics en insertion par le logement et demandeurs d’asile » dont l’intitulé laisse présager de grands moments de solitude paperassière aux tampons humides des pleurs de son possesseur, ou, plus amusant, l’offre 106558 qui réclame un – je cite – « Administrateur Agent virtuel intelligent (AVI) pour le Compte personnel de formation (CPF) H/F » qui demande plusieurs relectures et laisse songeur quand on imagine le candidat revenir d’un entretien plein de succès et s’écrier à ses proches :

« Youpi, je suis enfin administrateur agent virtuel intelligent pour le CPF, mes petits amis ! J’ai toujours rêvé d’être administrateur agent virtuel intelligent, et c’est une vraie promotion de mon poste précédent d’agent virtuel idiot ! Vite, mangeons de la Ouiche Lorraine pour fêter ça ! »

avi cpf ouiche lorraine

Enfin, sachez que l’offre pour un « Responsable de la démocratie sanitaire » est malheureusement expirée, et non, il ne s’agissait pas d’aider la naturelle (et nécessaire) synchronisation des urnes électorales avec les toilettes républicaines, mais de fournir un poste pour un responsable de l’un de ces concepts fumeux, dont la fonction réelle est de créer toute une hiérarchie et des postes à la douzaine pour camoufler l’explosion du chômage en France.

On le comprend, alors que les uns pleurent sur l’amère austérité qui n’existe pas, que les autres chouinent sur la réduction dramatique des services publics, la Cour des Comptes et les chiffres sont sans appel : l’État continue de plus belle à embaucher, à tour de bras, ses dépenses explosent et ses recettes s’effondrent. Mais rassurez-vous : au moins, ses agents ne sont pas en rupture d’imagination pour l’intitulé des multitudes de jobs palpitants qui s’y crée tous les jours.

pole emploi po demploi
—-
Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • Ce qu’il y a de bien avec la politique française (quand on ne réside pas en France), c’est qu’on est au cirque tous les jours, et c’est quelqu’un d’autre qui paie les billets…

    • bonjour Drovosyk ,c’est ce que me serinent mes enfants établis au Canada et en Australie ; » Papa pourquoi t’acharnes-t-u à rester en France défendre un patrimoine ,certes élaboré par tes ancêtres , mais qui va devenir caduque  » ?

  • et ces postes sont payables toute la carrière du fonctionnaire en question mais aussi après puisqu’il faudra bien payer les retraites .pour peu qu’il finisse centenaire et débute à 20 ans cela fera 80 ans à débourser sans compter la pension de reversion à sa jeune épouse de 40 ans de mois…

    • Un article sur la Belgique expliquait que l’engagement à prévoir était de 2450 milliards, ce qui donne plus de 15000 milliards à l’échelle de la fRance, puisque économies et problèmes similaires.

      Bref, les 2050 milliards de dette du pays ne sont qu’une aimable farce. Je pressens que l’on va bientôt rigoler, ne serait-ce qu’un peu jaune sur les bords…

  • Hélas vrai, émanent de la Cour des Comptes, donc sans appel.

    Le monde et les Français sont dopés à l’état, tout le monde touche des aides qui ne sont qu’une redistribution d’argent pris aux autres avec au passage une ponction sévère opérée par nos administrations diverses et variées. Tout ceci n’est qu’illusion, entretenant un pouvoir devenu illégitime.

    Comparativement à l’état, la gestion de l’ARC sous gouvernance de Jacques Crozemarie, fumier de la plus belle espèce, pourrait passer pour un modèle de vertu et de rigueur.
    Il faut quand même rappeler que Crozemarie est mort d’un cancer. On est souvent puni par où on a péché.

  • Et voilà!!
    y’en a qui vont encore critiquer

    Quand on voit que l’état se met en quatre (4) pour créer des emplois et faire profiter à de notre exception qui nous ésichère (cher)

    c’est un scandale!!

    Il est bien normal que l’état fournisse des emplois puisque le privé licencie compte tenu de l’accroissement des charges qui d’ailleurs entraîne des difficultés pour la commercialisation des produits .

    Bien sur on (accroitra l’impôt) trouvera des financements par la légitime collecte du vivre ensemble auprès du privé.

    Qui licenciera pour les raisons susnommées

    Ce qui nous fera un Gif amusant

  • Démocratie sanitaire …
    « ans un esprit de dialogue et de concertation. »
    Pour avoir été membre d’un bureau départemental de A.R.S. j’aime autant vous dire que les mots dialogue et concertation sont bien à leur place dans le dictionnaire mais que celui qu’utilisent les ARS ne donne pas les mêmes définitions …
    En fait les illuminés crânes d’oeuf de Paris, ceux qui ont reçu la science infuse à la naissance, réfléchissent .. Quand je dis réfléchir c’est parce que la réalité du terrain est le cadet de leurs soucis … ils en pondent des textes plus tordus les uns que les autres et quand vous voulez faire remonter vers le nirvana parisien les âneries qu’ils ont pondues, vous savez que ça part …. mais quand à arriver à destination … cela relève de l’utopie …. et …. la réponse …. c’est en option.
    Paris et ses énarques si géniaux pondent un truc complètement tordu et font descendre l’esprit saint vers les régions, charge au régions de diffuser la bonne nouvelle aux départements ;… je suppose que c’est ça qui est le système dit « démocratique » et « concertation ».
    Les décisions sont prises pour vous, vous donnez votre avis mais tout le monde s’en fiche …
    Etonnez vous après que tout aille de travers dans ce pays car je suppose que dans les autres corps de métier c’est la même chose.

  • Quand tu bosses chez un grand du CAC 40 qui galère et où il faut drastiquement réduire des postes et faire avec des budgets passés au -50% pour tenter de faire des profits qui iront alimenter ce merdier, tu devines bien comment tout cela va finir…

  • J’aurais plutôt comparé la situation actuelle avec le vol 501 d’Ariane 5, l’exposition de cette fusée étant du à un overflow (dépassement de mémoire, en gros un nombre trop grand a été stocké dans trop peu de mémoire).
    Tout comme le vol 501, l’état Français à largement dépassé le t* de la courbe de laffer, résultat … ça va péter.
    Très bonne article 🙂

  • Connards d’énarques….

  • Je suis allé voir la Démocratie Sanitaire.

    Au chapitre des Outils, on a:

    « Promouvoir les droits des usagers, solliciter la participation du plus grand nombre et favoriser la concertation nécessitent de développer un large panel d’outils :
    – des outils d’information (Livret d’accueil, chartes…)
    – des outils de représentation et d’accompagnement dans la respect des droits
    – des instances plurielles de concertation et de dialogue »

    Je m’efface devant la toute-puissance de ce foutoir administro-bureaucratique.

  • Celle-ci est chouette, aussi:

    Intitulé de l’offre : Sous-directeur de la gouvernance démocratique à la direction du développement et des biens publics mondiaux (direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats)

    Il existe dans notre pays une « direction du développement et des biens publics mondiaux »!
    Dommage qu’au lieu d’une direction du développement des biens privés nationaux, nous n’ayons qu’un ministère de leur spoliation!

  • la cour des comptes assene une gifle au pouvoir…..mais c’est nous qui allons ressentir la douleur….comme d’hab….

  • Le rapport de la Cour des Comptes a été opportunément éclipsé dans les médias par la cérémonie au Panthéon. Coïncidence?…

  • vive la planche a billet ,les rentiers vont payer….

  • « la réalité vient sauvagement leur distribuer des directs bien serrés dans les parties molles », je pense que non, comme dirait Chirac, ça leur en touche une sans faire bouger l’autre.

  • L’Etat français a voté le budget 2014 pour 373 milliards de dépenses et 290 milliards de recettes, il vous annonce donc impudiquement 82 milliards de déficit et les Français restent de marbre!!!!
    Les dépenses publiques sont tout de même de plus de 57 % du PIB soit plus de 1200 milliards. Les Français ne comprenent donc pas qu’on leur prend ces 1200 milliards pour leur redonner, je sais pas équitablement pour cause de justice sociale et fiscale qu’ils disent, mais c’est quand même comme cela que ça ce passe, bande de crétins

  • T es sûr qu’on dit ouiche Lorraine ? Ça fait bizarre ouiche Lorraine … Tu l as achetée où ta veste ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
10 plaies
5
Sauvegarder cet article

 

Étatisme

C’est certainement la plaie la plus nocive qui a touché notre pays à l’arrivée au pouvoir des socialistes en 1981, même si le mal était latent avant cette date. Souvenons-nous du célèbre « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français » de Georges Pompidou en réponse à un certain Jacques Chirac.

Déjà à cette époque le ver était dans le fruit, la machine à loi et décrets commençait à faire des ravages, mais au lieu de la stopper elle s’est emballée pour arriver à 400 000 normes et décrets actuellement, là où nos amis ... Poursuivre la lecture

Le gouvernement se félicite à juste titre du rebond de l’économie française après la crise liée au covid et juste avant la guerre en Ukraine. Le chômage continue de baisser, ce qui est bien ; il n’en reste pas moins que la comparaison avec nos voisins allemands et hollandais est beaucoup moins flatteuse puisqu’ils ont des niveaux de chômage moitié moindre du nôtre sans parler de la Suisse où il est négatif.

Cet écart date depuis longtemps et si on cherche le moment où la France avait moins de chômage que l’Allemagne il faut revenir au ... Poursuivre la lecture

Extraordinaire Bruno Le Maire ! Tout lui est bon pour plastronner – et cirer au passage les pompes de son chef adoré. N’importe quelle calamité devient un grand succès de la politique gouvernementale pour peu qu’on se limite à ne regarder les choses que sous l’angle le plus flatteur. Question de cadrage, évidemment. Comme disait Bastiat, il y a ce qu’on voit, et puis il y a tout ce qu’on ne voit pas ou qu’on ne veut pas voir. Bonne nouvelle du moment, la France serait le pays de l’Union européenne « où l’inflation est la plus faible » :

<... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles