Supporters du PSG, vous n’êtes plus fichés !

Supporters du PSG lors d'un match du Paris Saint Germain (Crédits : PSGMAG.NET, licence CC-BY 2.0), via Flickr.

Supporters du PSG ou de l’OM, vous n’êtes plus fichés, mais pour combien de temps ?

Par le Parisien Libéral.

Supporters du PSG lors d'un match du Paris Saint Germain (Crédits : PSGMAG.NET, licence CC-BY 2.0), via Flickr.
Supporters du PSG lors d’un match du Paris Saint Germain (Crédits : PSGMAG.NET, licence CC-BY 2.0), via Flickr.

Combien de fois, notamment à l’occasion du débat sur la loi renseignement, nous a t-on dit que la République, c’était l’État de droit, le respect des règles, bref le contraire du n’importe quoi ?

Combien de fois, et cela n’est pas lié à une couleur politique particulière, n’a t-on entendu qu’à chaque fois que la police fichait, c’était en totale adéquation avec les principes juridiques et les valeurs qui sont censées régir la vie de ce pays, la France ?

Du coup, comment analyser le fichier Stade, et la salutaire décision du Conseil d’État de le suspendre ? En effet, on apprend cette semaine que le Conseil d’État suspend le fichage des supporteurs parisiens, suite à une requête d’associations de supporters et de la Ligue des Droits de l’Homme.

Notez bien. C’est le Conseil d’État qui suspend car le juge estime qu’il existe un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté du ministre de l’intérieur autorisant ce fichier stade (pris le 15 avril 2015), et qui  avalisait et légalisait un fichier existant depuis des années, mais découvert par la CNIL en 2014.

Conseil d’État, CNIL, ligue des droits de l’homme, on parle de juristes et de protecteurs des libertés civiles, pas de racailles en t-shirt rouge et bleu ou de voyous plus adeptes de bagarres que de spectacle footballistique.

Au Ministère de l’Intérieur, on a du se dire que la la fin justifiait les moyens et que si ce fichier servait à identifier les fauteurs de trouble, alors il pouvait avoir son utilité. Vous voyez pourquoi, décidément, on ne pourra jamais avoir confiance en cette classe politique dirigiste qui dit une chose mais fait son contraire ? Quelles différences y a t-il entre François Sarkozy, Nicolas Hollande, Bernard Hortefeux, Brice Cazeneuve, Alain Valls et Manuel Bauer ?

La séparation des pouvoirs et l’indépendance de la justice sont importantes. Ce sont des piliers de l’État de droit et de la démocratie. Merci au Conseil d’État de le rappeler. L’État (ou plus exactement l’exécutif) n’a pas à faire des fichiers illégaux et à traiter les citoyens comme des terroristes potentiels. Les méthodes Minority Report, ca suffit. S’il veut savoir qui aime le PSG, il n’a qu’à aller sur Facebook. Au moins, la, les likes (18 millions) sont volontaires et assumés.

Sur le web