Réforme du collège : le massacre continue

La réforme du collège de Najat Vallaud Belkacem accumule les critiques et ne répond pas au vrai problème de la baisse du niveau au collège.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Élève dans une salle de classe (Crédits : CG94 photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Réforme du collège : le massacre continue

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 mai 2015
- A +

Par Geneviève Frixon.

Élève dans une salle de classe (Crédits : CG94 photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.
Élève dans une salle de classe (Crédits : CG94 photos, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Après l’abandon des notes, afin de ne pas perturber ces pauvres chérubins, le gouvernement vient d’annoncer une réforme du collège, pour lutter contre les inégalités, mais lesquelles ? Depuis 1959 les réformes se succèdent dans ce sens et celle de Madame Najat Vallaud-Belkacem apporte sa pierre à un édifice déjà fort craquelé.

Un grand nombre d’élèves s’acheminent tous les ans laborieusement vers le collège sans maîtriser correctement le socle commun des connaissances, et toutes les enquêtes relèvent un affaiblissement dans ce sens.

Le ministère lui-même souligne que la maîtrise du français a reculé en 10 ans, que 12 % des élèves de CM2 et 25 % de ceux de 3ème n’ont pas atteint le niveau requis. Recul également pour les mathématiques, où l’on est passé de 83,4 % à 77,6 % d’élèves ayant une compétence satisfaisante. La France, dans ces deux domaines, régresse par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.

SOS Éducation s’alarme de cette réforme d’un « pédagogisme idéologique et jargonnant ». L’éditorialiste Jacques Julliard qui signe un excellent article dans Marianne parle de « coupes claires dans ce qui constitue pourtant l’essence même de la culture et de l’identité française ». Plus problématique encore les programmes du « cycle 4 » qui va de la cinquième à la troisième, et font la part belle à l’islam par rapport au christianisme abordé au travers du thème de « la société rurale encadrée par l’Église » qui, selon Jacques Julliard, « relève de la manipulation historique » et de fustiger également l’abandon de la philosophie des Lumières.

Jargonnant, vous avez dit jargonnant !

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) ce « machin » créé en 2013, installé à l’institut de France, fabrique des programmes selon l’appellation consacrée sur education.gouv.fr. Et quels programmes ! Les 18 membres mis en place pour : « plus de transparence dans le processus d’élaboration des programmes d’enseignement » ont versé dans le galimatias prétentieux. La novlangue retrouve ses lettres de noblesse. Chaque discipline est mise en scène de façon méandreuse. Les médias se sont fait l’écho d’une piscine nommée « milieu aquatique profond standardisé », dans le cadre de l’éducation physique, on trouve l’appellation « duel médié par une balle ou un volant » vous avez le choix entre le tennis ou le badminton ! La « construction du projet expressif » pour l’acrobatie, l’apprentissage des langues vivantes se traduit par « se familiariser avec des mobilités virtuelles, se préparer à des mobilités physiques ». Pour toute une génération perfusée au duo « lol/mdr » ce charabia abscons relève d’un monde parallèle !

Du côté des enseignants, une intersyndicale faite du Snes, premier syndicat du secondaire, du Snalc, de FO, de la CGT et de Sud, renoue avec le bitume et appelle à la grève le 19 mai prochain.

« Une éducation trop rigide glace l’âme, une éducation trop lâche la perd » écrivait Pierre Reverdy, cette énième réforme n’a pas trouvé le juste milieu !

Sur le web

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • programmes , réformes , changements , sont les mots magiques du ps , mais dans leur monde il faut traduire ces mots là par dégradations , abaissement , affaiblissements , régréssion….fabriquer des futurs citoyens ignares et sans consistances , que l’on peut facilement manipuler ; le bel avenir de la france que nous préparent ce parti n’augure rien de bon ; belkacem joue le rôle pour lequel elle est ( grassement ) payée ;

    • bonjour ,ajoutez aux évidences que vous indiquez ; la qualité des populations auditrices de cet enseignement ,et vous aurez un aperçu assez précis du niveau général de ces citoyens en gestation .

  • : Le Collège unique (1977) doit rendre officielle les modifications en cours et d’avenir… c’est ce que propose un texte de loi qui est plus une « mise à jour » de ce qui a cours actuellement dans l’Éducation qu’un chamboulement où tout serait supprimé et où les vieilles peurs, pas toujours justifiées, resurgissent des chapeaux de ceux qui n’ont pas dû en retenir grand chose du système scolaire pour ne se souvenir que d’un grand vide aujourd’hui, ce qui leur appartient !

    Les Députés de Sarkozy entament une grève de la loyauté dans l’Hémicycle

    C’est époustouflant, inquiétant de voir un Sarkozy sautiller sur lui-même au pavillon sous Bois dans les quelques extraits de son meeting diffusés par BFMTV… Spasmodiques vociférations n’insufflant que sottises à ses partenaires politiques de toutes ces critiques qui veulent maintenir notre système scolaire dans son passé, tel que les Droites l’ont connu lorsqu’elles l’on rencontré dans leur existence, si tant est qu’elles l’ont un jour rencontré ailleurs que dans ses pires versions « privées » de l’école de la République ; private house of school & Church school pendues aux lèvres de ceux qui n’ont rien osé faire quand ils l’auraient pu, alors qu’ils étaient au pouvoir, par crainte de se voir refuser avec pour unique matrice, cette ligne idéologique, qui viserait à injecter sous la forme de financements occultes, de nouvelles fondations pour nos bâtiments scolaires… Pour se l’approprier la République ?… En insultant ses représentants actuels d’inexpérimentés ou de médiocres dans leur projet de rééquilibrage destiné à moderniser l’Enseignement ?… Elle est où votre copie Mr Le Maire, il n’y a rien dedans ?… Vitupérant une table ronde à laquelle il a toujours refusé de participer !
    Bruno Le Maire est très contradictoire en lui-même… qu’il parle de « Collège unique » remonte à une appellation administrative qui remonte à 1977 et depuis il y a eu de nombreuses modifications et transformations dans le système scolaire que la loi de Mme Najat Vallaud-Belkacem devraient enfin officialiser… Le conservatisme intellectuel de Bruno Le Maire est affligeant à ce niveau de la réflexion et du jugement qu’il se permet entre une la palissade (« mettre fin au collège unique » ; ce qui de toutes façons est déjà fait à moitié) et un mensonge grossier (clamer le non respect de la diversité alors qu’il suggèrerait de carrément supprimer la 2nd langue (? ? ?)… Et puis Le Maire ne regarde rien de tous les travaux de modification qui ont été réalisés dans les systèmes scolaires européens… Plus sincèrement, mais pour lui cela doit être impossible à exprimer plus clairement, il recherche une école sélective, trieuse, qui puisse claironner à l’opinion publique qu’il y a trop de ceci ou trop de cela dans nos classes… eux n’ont pas dû en retenir grand chose pour en trouver le contenu aussi vide aujourd’hui où rien n’a encore été fait pour moderniser l’enseignement scolaire pour éviter et limiter les échecs scolaires…

    https://laurentgantner.wordpress.com/2015/05/12/reforme-des-colleges-et-du-primaire-bouscule-lecole-et-les-bancs-de-lassemblee/

  • Loin de moi l’idée de défendre cette réforme mais même si elle est mauvaise elle ne va pas forcément dans le mauvais sens sur certains points.

    Connaître davantage l’Islam me semble nécessaire dans un pays où les musulmans seraient plus de 5 millions et sans doute bien plus à l’avenir, sans oublier les relations commerciales de la France avec les pays musulmans qui ne cessent de croître, au niveau national et commercial cela me paraît sensé. Et je dis ça en tant qu’athée.

    La société rurale organisée par l’Eglise, désolé de le dire mais on s’en moque, ça n’intéresse quasi personne donc c’est pas plus mal. Apprendre le Christianisme et son importance oui mais y a mieux à faire.

    Le latin ne concerne lui qu’une faible minorité et ne sert à rien, à moins de vouloir devenir un écrivain amoureux de la langue française. J’en ai fait, c’était une perte de temps, mon temps aurait été mieux utilisé à d’autres choses à l’époque.
    Remplacer le latin et le grec ancien par davantage d’heures d’anglais ou d’informatiques aurait du sens au 21ème siècle.

    L’affaiblissement de l’allemand est cependant bien regrettable, la langue a déjà perdu beaucoup de terrain en France, en rajouter n’était pas nécessaire.

    • De toutes façon à l’école on perd 90% de son temps.

    • La connaissance de l’histoire des religions ne faisait pas partie du programme de collège de mon temps, mais il y avait dictées et calcul. Vous qui êtes plus jeune, qu’avez vous retenu en histoire au collège ?

    • Pour savoir on l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.

      Je n’ai pas l’habitude d’encenser les gauchistes, mais Emmanuel Todd a trouvé une formidable expression pour décrire cet athéisme bien pensant et progressiste : les chrétiens zombies : ca a l’enveloppe morale d’un bon chrétien, mais ca se dit athée et du coup, ca court partout comme un poulet sans tête.

      L’archétype du chrétien zombie est Charlie.

    • Le latin ne concerne lui qu’une faible minorité et ne sert à rien, à moins de vouloir devenir un écrivain amoureux de la langue française.

      J’ignore comment cette langue morte est enseignée en France (pas bien, je suppose), mais s’il est vrai que la maîtrise et la connaissance de la langue française ne cesse de reculer, alors la réforme ne va pas dans le bon sens.

      Le latin a aussi l’avantage de pousser le raisonnement logique en dehors des mathématiques. Enseigné à un certain niveau et avec de la rigueur, il aide à développer des compétences qui peuvent ensuite servir à la programmation informatique, par exemple. Bien évidemment, la logique s’apprend aussi par enseignement direct et sans passer par le latin, hélas il me semble que cette réforme ne prévoit pas l’augmentation des heures de math.

      L’affaiblissement de l’allemand est cependant bien regrettable, la langue a déjà perdu beaucoup de terrain en France, en rajouter n’était pas nécessaire.

      Sur ce point je suis entièrement d’accord avec vous et pas seulement pour l’allemand. En général la disparition des classes bilingues et internationales est un nivellement vers le bas, très regrettable.

      • « Le latin a aussi l’avantage de pousser le raisonnement logique en dehors des mathématiques »

        et pas le français?

        • Il y a trop d’exceptions dans la langue française et trop de différences entre l’oral et l’écrit. Le latin, tout comme le langage mathématique, a l’avantage d’annuler tout penchant et toute mauvaise habitude. Comment expliquez-vous sinon les élèves très doués en math qui ont de grosses difficultés dans leur langue maternelle?

  • « qui va …, et font …par rapport…qui, selon … et de fustiger également … ».
    Ça m’étonnerais bien que cette foutue phrase fût française comme disait j’ai oublié qui.
    La perte du français a donc commencé avant NVB, puisque Mme Geneviève Frixon en est victime
    Corrigez-moi si je me trompe, je serai ravi de faire noisette honorable.

  • Les choses sont, en quelque sorte claires.

    Soit vous voulez que vos enfants aient un travail, éventuellement en France, possiblement dans l’encadrement et pourquoi pas fassent des études « supérieures », tout ca pour être en mesure d’acquitter un juste impôt témoignage de la solidaritude, truc bidule, du vivre ensemble, chose. Et alors vous les mettez dans « le privé » (Sans trop vous poser de question sur la part de votre impôt qui va à l’enseignement public).

    Soit vous tamponnez (Nolens volens) de l’enseignement de vos enfants qui de toute façon auront les emplois services, les formations ou le RSA pour les moins chanceux/Courageux l’ensemble financé par les impôts des suçe nommés.

    L’enseignement privé étant plutôt bon (Et subventionné, mais comme dirait JJ CALE « Qui ne l’est pas »), et l’enseignement supérieur Français excellent (Pour préparer un Master aux USA), la technique consiste à faire suivre un enseignement privé aux chère têtes blondes (Sic). Réussir, à force de coercition, à leur faire intégrer une « Grande école » puis les envoyer à « l’étranger » pour y travailler sans à ce qu’ils aient à s’acquitter, eux, de l’impôt français et qu’ils usent de leur pays natal pour ce qu’il est fait désormais : Les vacances. Si on regarde sa géographie, son passé (le bien nommé) culturel et sa gastronomie, il n’y a pas mieux dans le monde

  • « Pour toute une génération perfusée au duo « lol/mdr » ce charabia abscons relève d’un monde parallèle ! »

    Je ne suis pas sur que qui que ce soit comprenne grand chose à ces conneries…. Elevé aux lol/mdr ou pas.

  • De toute façon, tout est déjà joué à l’entrée en 6eme.

  • Mais quand la cour des comptes va-t’elle enfin rendre ses rapports sous forme de pastilles de couleurs pour ne pas traumatiser les politiciens et les fonctionnaires ?

  • il faut relancer le Ministère de l’instruction publique qui doit permettre à tous les enfants de savoir lire, écrire et compter lorsqu’ils au Collège

  • 18 savants dans un bocal pour décider de la destinée de millions de petits Français.

    Mais comment peut-on être à ce point idiot et prétentieux pour penser une seule seconde que cela pourrait accoucher d’autre chose que d’une horreur sans nom ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Nous sommes au XXIe siècle et le monde persiste à être extrêmement mal fait. Les femmes continuent à subir l’intégralité de la charge de l’accouchement, de la grossesse et de l’allaitement, sans compter l’odieuse charge mentale de toute l’organisation familiale.

Résultat : à la maison, les hommes ne font rien et au travail, ils accaparent les postes en vue et les meilleurs salaires. C’est parfaitement scandaleux. Ce modèle patriarcal ne peut plus durer !

J’ironise, naturellement, mais il n’empêche q... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

La France est sur le point d’atteindre la barre des 100 000 morts du covid, et déjà s’élèvent des voix dans le monde politique pour transformer cette défaite tragique de notre modèle sanitaire et politique en célébration nationale, en hommage.

Célébrer les victimes du Covid

Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré au sortir du conseil de défense qu’il y aura « évidemment ce moment d'hommage et de deuil pour la Nation », sans doute à l’image de ce qui s’est fait ailleurs en Europe. Le... Poursuivre la lecture

Par Anne Coffinier.

Une proposition de loi soutenue par la sénatrice Gatel n° 589 « visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat » sera examinée en première lecture le 21 février prochain au Sénat.

Présentée par des centristes, elle ressuscite fort inopportunément et d’une manière à peine atténuée le projet que Najat Vallaud-Belkacem avait essayé de faire adopter in extremis par voie d’ordonnance.

On se souvient en effet que l’ancienne ministre de l’Éducation nationale... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles