Il y a deux cents ans, l’explosion du Tambora

Le 5 avril 1815, le stratovolcan Tambora explosa dans un fracas incroyable entendu à plus de 1400 km à la ronde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a deux cents ans, l’explosion du Tambora

Publié le 4 mai 2015
- A +

Par Jacques Henry

Mount Tambora Volcano, Indonesia - NASA, International Space Station Science (CC BY-NC 2.0)
Mount Tambora Volcano, Indonesia (NASA, International Space Station Science, 6/03/09) – Credits : NASA’s Marshall Space Flight Center via Flickr (CC BY-NC 2.0)

 

Le 5 avril 1815, le stratovolcan Tambora explosa dans un fracas incroyable entendu à plus de 1400 km à la ronde. Cinq jours plus tard le cône volcanique qui atteignait l’altitude de 4300 mètres s’effondra dans le magma sous-jacent en créant une caldera de 50 km carrés, un peu plus de 6 kilomètres de diamètre, avec des falaises en cercle presque parfait atteignant jusqu’à 2400 mètres d’altitude pour ce qu’il en reste. Aujourd’hui le fond de la caldera n’est pas horizontal et est truffé de petits cratères et d’évents d’où s’échappent encore des fumerolles et des gaz toxiques.

L’explosion du Tambora est l’événement volcanique historique le plus puissant jamais répertorié par l’homme, encore que… (voir infra). Le Nevado de Ruiz (Colombie, 1985, 25000 morts), le Pinatubo (Philippines, 1991, 1000 morts) et l’Eyjafjöll (Islande, 2010, aucune victime) font figure de petites allumettes en comparaison de la puissance de l’explosion du Tambora. Car il s’agit bien d’une explosion, le 15 juillet 1815 tout rentra dans l’ordre. Mais les poussières et les gaz, surtout les oxydes de soufre, furent éjectés jusqu’à 43000 mètres d’altitude et une partie resta flotter à des altitudes variant entre 10 et 30 km pendant quelques années. Ce même 15 juillet 1815 Napoléon se rendit à bord du Bellerophon de la marine britannique au large de Rochefort pour se rendre au Capitaine Frederick Lewis Maitland… Fêtera-t-on ce bicentenaire, on peut en douter.

Les conséquences de l’explosion du Tambora sont immenses dans tout l’hémisphère nord malgré la très faible chute des températures moyennes : environ 0,4 degrés sur l’ensemble de la planète. En réalité la température chute de 3°C en Europe en 1816, l’« année sans été ». Partout en Europe des records de froid et de précipitations sont battus entre juin et août. De la pluie mêlée de neige ruine les récoltes au mois de juin. Les raisins ne mûriront pas, les pommes de terre pourrissent dans le sol. Des deux côtés de l’Atlantique, le continent nord-américain souffre aussi de cette vague de froid inhabituelle sans qu’on en connaisse les raisons, le prix des céréales double entraînant des émeutes violemment réprimées et une grande famine. Celle-ci tue 100.000 personnes en Europe, la mortalité augmente et la natalité diminue.

Si une telle explosion arrivait demain matin, compte tenu de l’interconnexion des économies dans le monde, les conséquences sont difficilement prévisibles. Les scientifiques mettent en garde les dirigeants au sujet de tels risques, mais qui osera tenter de responsabiliser les populations pour des phénomènes cataclysmiques qui ne surviennent qu’une fois ou deux par millénaire ?

Puisque ce billet rappelle l’explosion du Tambora, il faut aussi se remémorer celle du Kuwae du nom de l’île qui existait avant cette explosion et qui fut coupée en deux en formant l’île d’Epi et au sud-est celle de Tongoa. Cela se passait au Vanuatu fin 1452 et les conséquences sur le climat de cette explosion probablement aussi puissante que celle du Tambora furent ressenties jusqu’en Europe et en Chine pendant plusieurs années. Les carottes glaciaires tant du Groenland que de l’Antarctique ainsi que la dendrologie attestent ce cataclysme planétaire qui précipita peut-être la chute de l’Empire de Constantinople. Pour en savoir plus car il ne s’agit pas du sujet de ce billet, voici le lien wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Kuwae.


Sur le web.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • un seul de ces monstres qui se réveille ….et l’homme comprendra qu’il n’est rien , malgrés toute ses connaissances et sa technologies ;

  • c’est au cours de cet été pourri que mary shelley , claquemuré à cause du mauvais temps, dans une maison au dessus du lac léman , que son mari loue avec lord biron, commence à écrire son plus célèbre roman : frankenstein … d’aucun pensent que l’atmosphère lugubre produite par les pluies continuelles et anormales pour la saison a considérablement influencé la jeune romancière.

  • Ils sont occupés avec un gaz inoffensif. Ils ne vont quand même pas s’occuper des sujets sérieux, non ❓

  • Tout arrive, sur une planète qui file à une vitesse folle dans l’espace.. On l’oublie, il faudrait le rappeller chaque jour..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Taïwan
0
Sauvegarder cet article

Par Emmanuel Véron[1. Enseignant-chercheur - Ecole navale, Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) – USPC.] et Emmanuel Lincot[2. Spécialiste de l'histoire politique et culturelle de la Chine contemporaine, Institut Catholique de Paris.]. Un article de The Conversation

Archipel d’Asie-Pacifique de plusieurs milliers d’îles ouvert sur les rives du détroit de Malacca, l’Indonésie est le pays musulman le plus peuplé au monde avec quelques 260 millions d’habitants. Elle se trouve au cœur du monde indo-malais, une... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jean-Luc Racine et Rémy Madinier. Un article de The Conversation

Montré du doigt comme principal ennemi de la démocratie et vecteur de fondamentalisme, notamment en Occident, l’islam a pourtant connu une évolution plurielle depuis son implantation sur la péninsule arabe au VIIᵉ siècle de notre ère.

Cette religion s’est ainsi développée sous plusieurs formes bien au-delà du Moyen-Orient. On la retrouve notamment en Asie du Sud et du Sud-Est, où, si elle n’est pas l’unique forme d’organisation religieuse, elle est majoritaire ... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

[caption id="attachment_175220" align="aligncenter" width="660"] Islam (Crédits : zbigphotpgraphy, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.[/caption]

La région qui part du Sahel, traverse le monde arabe et se termine au Pakistan est en grande difficulté, voire en écroulement sanglant. Le contraste est frappant avec les masses musulmanes situées plus à l’est, de l’Inde à l’Indonésie. Les islamistes sont actifs partout, ainsi que de profondes divisions ethniques et religieuses, mais les États et les sociétés de l’A... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles