Hollande devant des jeunes

Le regard de René Le Honzec.

rené le honzec hollande

Le Président de la République a cru bon d’expliquer une nouvelle fois son absence de politique à la télé. Les médias subventionnés se sont empressés de discuter du néant, leur spécialité. La chose à retenir, à mon sens, c’est ce qu’a montré le Petit Journal, le off des « djeunes » sélectionnés pour poser des questions. Le ton après le direct est à voir : les questions de ces ados portaient sur le « génocide algérien », le colonialisme, « l’absence de scolarité » pendant la période française, etc. Et bien sûr, quid de la religion à l’école ? Vous devez regarder not’président accuser les guerres de religion en France, ne pas contester vivement les accusations de ces djeunes si bien intégrés, plein de repentance…

On a encore un parfait exemple de l’effroyable imposture de l’Éducation Nationale, de l’aveuglement d’un Valls qui projette ses fantasmes raciaux dans sa politique française, de la veulerie des médias qui se sont empressés de ne pas commenter ce « off ».

C’étaient des jeunes gens policés, à l’aise. Par ailleurs, il y a 1450 « Français » qui sont ou ont été en Syrie, qui sont devenus kamikazes, assassins de femmes et d’enfants, et de ces Chrétiens dont le Président a aimé rappeler les luttes passées. On a questionné aussi Hollande sur Dieudonné, qui fait rire ces djeunes, et sur les impressions de justice à deux vitesses à son égard. Je pense que la quenelle a de beaux jours devant elle, j’espère qu’elle ne sera pas remplacée par des kalachnikovs.