Hollande devant des jeunes

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande devant des jeunes

Publié le 22 avril 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

rené le honzec hollande

Le Président de la République a cru bon d’expliquer une nouvelle fois son absence de politique à la télé. Les médias subventionnés se sont empressés de discuter du néant, leur spécialité. La chose à retenir, à mon sens, c’est ce qu’a montré le Petit Journal, le off des « djeunes » sélectionnés pour poser des questions. Le ton après le direct est à voir : les questions de ces ados portaient sur le « génocide algérien », le colonialisme, « l’absence de scolarité » pendant la période française, etc. Et bien sûr, quid de la religion à l’école ? Vous devez regarder not’président accuser les guerres de religion en France, ne pas contester vivement les accusations de ces djeunes si bien intégrés, plein de repentance…

On a encore un parfait exemple de l’effroyable imposture de l’Éducation Nationale, de l’aveuglement d’un Valls qui projette ses fantasmes raciaux dans sa politique française, de la veulerie des médias qui se sont empressés de ne pas commenter ce « off ».

C’étaient des jeunes gens policés, à l’aise. Par ailleurs, il y a 1450 « Français » qui sont ou ont été en Syrie, qui sont devenus kamikazes, assassins de femmes et d’enfants, et de ces Chrétiens dont le Président a aimé rappeler les luttes passées. On a questionné aussi Hollande sur Dieudonné, qui fait rire ces djeunes, et sur les impressions de justice à deux vitesses à son égard. Je pense que la quenelle a de beaux jours devant elle, j’espère qu’elle ne sera pas remplacée par des kalachnikovs.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie Mp Meyer.

Quel parent n’a jamais eu à subir le « syndrome » du professeur absent non remplacé ? Au fil des rentrées scolaires, notre presse régionale égrène la complainte de familles désespérées par les heures d’enseignement que leurs enfants n’auront pas (par exemple en 2019, ou en 2021). Suivent des pétitions en ligne puis des articles dans les grands médias nationaux lorsque la situation devient franchement intenable.

 

Le rapport de la Cour des comptes épingle les profs absents de courtes durées

Comm... Poursuivre la lecture

parcoursup
1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Baptiste Noé.

Nous l’évoquions dès novembre, au moment où la réforme Parcoursup a été annoncée, le risque de crash était majeur. Il fut moins important que ce que beaucoup craignaient, mais bien là. Dès 18 heures, au moment de l’ouverture de la plateforme, les lycéens se sont rués pour voir leurs résultats, provoquant un bug du site puis le bug des sites de débordement. La normale est revenue dans la soirée.

Seule la moitié des lycéens a eu des réponses positives, contre plus des trois quarts avec l’ancien système, APB.... Poursuivre la lecture

Lorsque les premiers jeunes réfugiés ukrainiens arrivèrent en France au début du mois d'avril, ce fut une véritable surprise pour leurs petits camarades français qui les accueillirent dans leurs écoles : leur niveau en mathématiques était notoirement meilleur que le leur et certains professeurs de notre Édulcolration Nationale s'en ouvrirent abondamment dans la presse.

Eh oui : apparemment, en Ukraine, les élèves ne lambinaient pas trop sur les exercices simples de mathématiques. Les opérations de base en arithmétique, y compris sur le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles