Quand le gouvernement se la joue Game of Thrones

Sur le moment, on se dit que c’est une blague ou que le site du gouvernement a été hacké par de vraiment très terrifiants individus.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand le gouvernement se la joue Game of Thrones

Publié le 14 avril 2015
- A +

Par Phoebe Ann Moses.

GOT

Cette page n’est en réalité pas accessible depuis le site. Elle a été envoyée sur les réseaux sociaux, sans doute pour toucher un public plus jeune. Et pour emballer dans un paquet cadeau moderne les récentes réformes oligarchiques.

Sur le moment, on se dit que c’est une blague ou que le site du gouvernement a été hacké par de vraiment très terrifiants individus.

Mais pas du tout ! En cliquant sur chaque article, on tombe sur une page tout à fait sérieuse expliquant la réforme territoriale, ou la maîtrise des dépenses publiques. Toutefois ne manie pas l’art de la parodie qui veut, surtout pas un gouvernement en période de crise. Ainsi, l’internaute veillera à ne pas s’étrangler quand il tombera sur la jeunesse sans emploi :

GOT2

Le gouvernement nous avait déjà concocté un jeu pour Noël, preuve qu’en ce haut lieu du pouvoir on est loin d’être sinistre et qu’on a l’esprit taquin.
Le but de cette présentation était de créer le buzz ; en parler nous fait donc participer à cette mascarade. Mais l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. On peut donc d’ores et déjà s’amuser à distribuer les rôles des protagonistes.

En tous cas il semblerait que les blagounettes présidentielles aient contaminé l’ensemble du royaume. D’ailleurs dès 2012, sa campagne annonçait sa devise : Winter is coming (« le changement c’est maintenant »). On attend impatiemment un Lannister paye toujours ses dettes.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • trop de princes factices dont la médiocrité et l’inutilité ne sont plus à démontrer , érrent en discutaillant dans les couloirs de l’assemblé , ces riches personnages n’étant plus aimés et respectés par le bon peuple qu’ils ont préssurés , pourraient bien eux aussi , avoir grande difficulté pour récupérer , la prochaine fois que la france va voter , le trone tant convoité que si peu d’entre eux aurait le mérite d’occuper .

  • En écho au commentaire discrètement versifié de Marie, une suite jusqu’ici inconnue à la Ballade des pendus (en espérant ne pas faire accuser François Villon d’appel à l’émeute…)

    Légumes humains qui de nous gouverner
    Semblant faites en restant bien assis
    Dans carrosses que tous devons payer
    D’impôts et taxes allant de mal en pis
    Craignez qu’un jour l’Histoire n’ait que mépris
    Pour ceux qui aux yeux n’ont jeté que poudre
    Pour être cinq ans maîtres de Paris
    Mais priez Dieu que reste grain à moudre.

    Car tant du peuple colère est montée
    Que de vos blagues nul plus jamais ne rit
    Même quand sur Toile vous les enluminez
    Sans plus tromper les gens qu’un travesti.
    Espérons qu’au moins l’artiste n’a pris
    Que peu de notre argent pour dissoudre
    Dans l’or et l’encre toutes ces inepties
    Mais priez Dieu que reste grain à moudre

    Frères humains qui sous le joug bossez
    N’ayez le coeur plus longtemps ramolli.
    Il est venu le moment d’en découdre
    Et pied au cul lancer sur le Parti
    Mais priez Dieu que reste grain à moudre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
3
Sauvegarder cet article

Telle est la conclusion que l’on peut tirer de la publication par le Bureau des Statistiques de l’ONU d’une étude sur l’évolution des PIB par habitant de divers pays, examinée sur une longue période. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant car l’on voit bien que tous les clignotants de l'économie française sont au rouge, et que la dette de la France ne cesse de croître, d’année en année. Et l’on voit les habitants  réclamer en permanence une amélioration de leur pouvoir d’achat.

 

L’observation des données sur le temps long

Pour... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article

C’est un sujet que j’ai déjà traité plusieurs fois et qui remonte à un audit de la dette française demandée en 2005 par Thierry Breton ministre des Finances sous le gouvernement de Jacques Chirac à l’ancien responsable de la BNP Michel Pébereau.

 

La situation en 2005

Le rapport, publié en 2006, indique un endettement de 1200 milliards d'euros mais il ne tient pas compte les dettes dites hors bilan qui incluent les engagements de l’État en ce qui concerne les retraites des fonctionnaires, les déficits des entreprises d’État... Poursuivre la lecture

On prend les mêmes et on recommence : Emmanuel Macron mobilise les mêmes méthodes, les mêmes hommes et les mêmes trucs de comm’ pour sa rentrée politique. Fragilisé par les législatives, incapable d’établir le consensus sur les initiatives de l’exécutif, le bien mal élu président de la République multiplie les effets de comm’, qu’il sort de son chapeau comme un vieux magicien sort ses cartes de son chapeau élimé.

Le principe de la consultation, chez Macron, c’est de réunir des gens devant qui il monologue avant de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles