Mobilisation politique pour la mémoire de Jean Germain

Si un notable tel que Jean Germain n’a pas confiance en la justice de son pays, que devons-nous, nous simples citoyens, penser des juges ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Justice (Crédits Michael Coghlan (licence CC-BY-SA)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mobilisation politique pour la mémoire de Jean Germain

Publié le 8 avril 2015
- A +

Par Le Parisien Libéral.

Paix à l’âme de Jean Germain, dont le suicide a provoqué un choc au sein de la classe politique, à commencer par le Parti Socialiste dont il était membre.


Mort de Jean Germain : Manuel Valls perd « un ami » par LCP

Jean Germain s’est donné la mort au moment où il devait comparaître devant la justice dans l’affaire des « mariages chinois » organisés dans sa ville.

Cette classe politique a-t-elle également une pensée pour tous ces Français anonymes qui sont également confrontés à un procès en correctionnelle, ou qui, condamnés en justice, ne se relèveront jamais ?

Tous les jours, combien de Français sont accusés par la justice, certains étant coupables, d’autres innocents ? Combien de Français pas encore jugés passent des jours et des nuits en GAV dans des cellules repoussantes et sales ?  Combien de Français voient la police débarquer chez eux à 6h du matin, porte fracturée au bélier, et dans quelques cas, de Lille à Marseille, pour rien ? Combien de Français sont-ils arrêtés en pleine rue ou devant chez eux et emmenés par les forces de police sous les yeux de leurs voisins, ce type d’arrestation valant condamnation publique, en vertu du proverbe « pas de fumée sans feu » ?

La classe politique se mobilise pour honorer la mémoire de feu leur collègue cumulard Jean Germain, c’est bien naturel, c’est humain.

Mais ce sénateur maire, juriste de formation et professeur de droit de profession, s’il pensait vraiment que la justice de son pays est biaisée au point de ne pas prouver son innocence, n’avait-il pas les relais et moyens intellectuels et surtout professionnels de proposer des réformes tels que :

Si un personnage tel que Jean Germain, que l’on peut qualifier, sans l’insulter, de notable, n’a pas confiance en la justice de son pays, que devons-nous, nous simples citoyens, penser des juges ?

Comme toute mort violente, le suicide de Jean Germain est triste, et insupportable, notamment pour ses proches. Mais cette mobilisation des politiques qui veulent s’exonérer a quelque chose de légèrement insupportable.

Après tout, est ce de la faute des Français si des députés ou ministres ont un casier judiciaire et si la disproportion de mis en examens et condamnés entre la population générale et les politiciens est énorme ? Est-ce de la faute des Français si tous les mardi à la télévision, ils voient Patrick Balkany (UMP) ou Sylvie Andrieux (ex PS, condamnée à une peine de prison ferme, en appel) en liberté ?

Certains élus locaux, non professionnels de la chose politique, comme  le lyonnais Romain Blachier, appellent à cesser l’élu bashing, pendant que d’autres, avant même qu’une enquête ait eu lieu, assimilent le suicide de Jean Germain à la mort de Bérégovoy. Mais où étaient ces élus quand il fallait soutenir Yvette « mamie Loto » Bert et, au minimum, exprimer sa compassion face à une condamnation plus que sévère ? Comme dans le cas de l’arrestation de DSK à New York, il semble que certains politiciens ont perdu le sens de la décence

Avec 16,2 suicides pour 100 000 habitants, la France se situe dans le groupe des pays européens à taux élevés de suicide. Jean Germain a suivi cette solution extrême. Alors, puisque la classe politique regrette ce choix, peut-être pourra-t-elle se pencher sur les causes de ce fléau qui touche toutes les familles, des chômeurs aux chefs d’entreprises.

Sur le web

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • Oui, la police qui débarque chez vous, vous emmène en voiture à travers la ville sirène hurlante, je connais. On vous boucle plus de 20 heures, puis une seconde fois plus de 8 heures, dans une cellule crasseuse.
    On vous fait ça alors qu’il n’y a ni risque de fuite, ni nécessité autre qu’attendre la disponibilité (le bon vouloir ?) d’un officier de police judiciaire…

    Tout ça parce que vus avez une épouse schizophrène qui dépose plaintes sur plaintes contre vous et vous impute (par exemple) des fracture de ski comme l’effet de violences conjugales.

    Cette pré-justice expéditive publique est honteuse.
    Ne parlons pas de l’audience au TGI : Vous avez un dossier complet et documenté. Votre avocat vous jette en disant : Le juge ne lira pas : l’audience en correctionnelle, c’est court et brutal.
    On passe alors d’une pré-justice expéditive à une justice qui n’est en réalité qu’un déni de justice.

    Ce système policier et judiciaire ne me fera pas verser une larme pour ce M. Germain.

  • Je ne ressens aucune pitié pour ce Jean Germain. Compassion pour ses proches et sa famille, bien sûr, mais pour lui: rien!

    Ce monsieur, présenté comme un exemple par toute une classe politique prompte à défendre les siens quand il n’y a aucun risque à le faire, écrit une lettre dans laquelle il se déclare atteint dans la pureté de son honnêteté, de son honneur, et de sa sainte volonté de faire le bonheur de ses administrés.

    Et donc, étant parfaitement innocent, il se suicide. Bien sûr !

  • Analyse fort juste. Selon les circonstances le suicide peut être un acte de courage…ou de lâcheté.
    Et dans ce cas de figure tout laisse à penser qu’on est sur le second registre…

  • Je comprends l’incompréhension de cet élu : mais pourquoi le condamner alors qu’il n’a rien fait d’autre que d’appliquer au profit de sa maitresse, le clientelisme et le favoritisme qui sert de base éthique à nos représentants.

    Et je comprends le soutien des politiques… tout aussi coupable…

    Allez, je paris une loi pour exclure les hommes politiques de toute justice.

    • Haha ! Bien vu le coup de la loi ! Le pire, c’est que c’est pas impossible… Ya déjà le Président de la République alors… On n’est plus à ça près.

  • Un suicide n’est ni un acquittement ni une condamnation. il n’est pas passé en jugement on ne saura jamais s’il était innocent ou coupable. Etre socialiste ne fait pas de vous un innocent comme on a pu le constater a de nombreuses reprises. Jean Germain venait d’être battu on attribue un peu rapidement a son suicide, comme cause unique, sa convocation.

  • Il est regrettable que ce notable ait mis fin à ses jours ! qu’il n’ait pas affronté la Justice de son pays ! Mais c’était un gros cumulard ! Et tous les emplois qu’il occupait ont peut-être privés des concitoyens de ressources suffisantes pour vivre décemment et se suicider dans le plus grand anonymat. Il a choisi sa fin . et ne laisse pas sa famille dans le besoin. Qui se soucie du petit agriculteur ou du commissaire de police qui met fin à ses jours ! Que ce sénateur, maire, juriste et professeur repose en paix

  • Je ne comprends pas comment on peut s’émouvoir devant cette lâcheté manifeste. S’il n’avait rien à se reprocher, MR Germain aurait sans doute eu le courage de se battre afin de se défendre. Mais non…c’est regrettable.

  • Bon article. C’est un fait divers, tragique, comme beaucoup d’autres et c’est bien triste pour les siens, mais l’unanimité des réactions de la classe politique est suspecte et risque de tourner au ridicule si les charges contre lui se révélaient bien réelles.

    • Oui, beaucoup de commentaires et bien peu de détails sur le fond de l’affaire, une fois de plus.

      • Cette histoire de mariages chinois m’a tout l’air digne de Clochemerle.

      • D’un autre côté, sans le fait divers, le procès d’un élu serait passé inaperçu tellement cela est monnaie courante. Le fond de cette affaire importe peu, on constate simplement que la classe politique est corrompue et forme une « famille » qui défend ou « flingue » (verbalement – quoique ?) ses membres devenus trop voyants en fonction du risque que représente l’une ou l’autre attitude.

  • Qui vivra par la Morale, mourra par la Morale.

    Comme si la à légion étrangère on recrutait chez les enfants de cœurs … il faudrait arrêter de nous prendre pour des abrutis !

    Le problème n’est pas que les hommes politiques soient des loups, des requins avec les dents qui rayent le plancher, qu’ils soient avides au gain : bien au contraire : qui voudrait d’un tout mou sans ambition ? On a vu ce que ça donne : du tout mou normal sans résultats !

    Le problème est qu’ils sont absolument hors de contrôle, juste parce que les gens croient à leur baratin quand ils prétendent être des saints …

    Bref : ils nous prennent pour des abrutis, et ils ont un peu raison.

  • Peut-être est-il intéressant de savoir ce que Dieu en pense ?
    « J’ai encore vu sous le soleil qu’au lieu établi pour juger il y a de la méchanceté, et qu’au lieu établi pour la justice il y a de la méchanceté. » (Ecclésiaste 3 :16)
    Le psaume 58 nous montre le jugement prévu pour eux :
    https://www.biblegateway.com/passage/?search=ps+58&version=LSG

  • Est-ce que tout ce ramdam ! N’est pas que ce député est 1 Sénateur de moins pour les Socialos….Il adorait cumuler les fonctions : il était 10 fois président et 1 fois Sénateur. Beaucoup d’emplois à répartir à droite….

    ↑ « Palmarès du cumul des mandats : Jean Germain second, Alain Claeys dans le top 20 » [archive], sur lanouvellerepublique.fr,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 30 mars 2014)-

  • Sur mamie bert et les troublantes recettes de ces lotos qui ont en grande partie disparu on ne sait où j’ai parlé et debattu sur les reseaux sociaux…merci pour la mention en tous cas

  • Un système judiciaire pénal et aussi administratif ( le système civil doit être par contre profondément réformé) dont les base sont correctes mais les garanties en faveurs des mis en case et de leur victimes.Il faudrait aussi revoir de manière profonde le recrutement des juges et les délais pour l’examen affaires.

  • Mon son de cloche est different a propos du senateur Germain. Il y a un bon mois il avait propose un
    amendement au senat pour augmenter la distance ( dangereuse) de 500 metres entre une eolienne
    geante et une habitation pour demander 1000 metres par precaution envers les nuisances reconnues
    que subissent les gens des campagnes. Ce a quoi Segolene et ses copains de l’industrie eolienne a ose
    dire que ca serait la mort de ce business!!! La santé des citoyens n’importe pas, elle ajouta : que peu de
    plaintes remontaient a son ministere…Les reactions a son dedain pour ceux qui souffrent des nuisances
    imposees par les turbines sont remontees par milliers vers le ministere de Mme Royal.
    Jean Germain a ete le seul elu a avoir reconnu la face cache de l’eolien, de la puissance de son lobby et
    des multiples etudes issues d’autres pays que la France qui demontrent depuis des annees les effets ne-
    fastes sur la santé des residents proches de ces turbines. Grace a lui la distance est de 1000m. Bien sur
    la recommandation de l’Academie de medicine preconise deuis longtemps : 1.500m metres.
    J’ai envoye une lettre de remerciement au senateur Germain en l’encourageant de continuer a lutter pour
    proteger les habitants ruraux ignores par un systeme pourri tres lucratif pour quelques-uns dans ce bu-
    siness louche des « renouvelables » , au detriment des sans dents et des sans voix des campagnes francaises qui subissent. J’ai recu une reponse tres detaillee et fort aimable du senateur Germain. Mes
    courriers a d’autres elus n’ont pas eu d’echo. Je verse donc quelques larmes sinceres pour sa disparition.

  • Le suspect est mort ; l’action de la justice s’éteint…
    Les cris d’orfraies de la classe politicarde qui veut l’absoudre parce qu’il s’est tué n’y changeront rien et ne changeront surtout pas l’opinion publique qui est convaincue à une forte majorité de la pourriture des dits politicards.

  • M. Jean Germain, vous étiez un homme honnête et intègre.
    Vous en avez donné une preuve parmi d’autres le 29 janvier 2015 au Sénat, dans votre combat contre les Éoliennes Géantes et la Mafia qui se cache derrière les fausses énergies renouvelables et soi-disant vertes. Vous avez fait savoir qu’  » ils mettent des machines qui sont des gadgets » et « qu’ils savent inutiles pour faire du profit et toucher des subventions ». Vous avez dénoncé avec courage l’affairisme cupide des lobbies du vent et des évangélistes verts, le massacre des paysages de France pour le profit d’une minorité d’individus bénis par l’Etat Voyou. Merci M. Germain pour votre courage et votre honnêteté.
    Trop de politiques ferment les yeux par intérêt personnel ou sont muselés. Des gens comme vous manqueront pour Moraliser la France !

    Le Premier Ministre devrait suivre votre exemple et donner un grand coup de pied dans la termitière des gourous et ayatollahs du vent. Il y perdrait de faux amis mais en gagneraient de vrais en plus de l’estime et de la considération d’une majorité de citoyens qui n’acceptent plus les propos enfumés. La politique doit être un Devoir de Vérité doublé d’un Devoir de Morale, quitte à décevoir les lobbies des fausses énergies renouvelables et les évangélistes verts.
    En travaillant pour la Vérité et la Morale, on ne peut pas perdre les élections, même si on commet quelques erreurs d’appréciation ou d’orientation. Quand on est un homme juste, sincère et pour qui la VÉRITÉ est au service de la Collectivité, les Français vous le rendent. Gens du PS prenez exemple sur votre collègue et demandez-vous pourquoi les Français vous ont lâchés aux départementales et vous lâcheront aux élections futures.
    « Devons nous changer notre monde pour un autre plus respectueux d’autrui » ? OUI. Si la Démocratie est le « droit à dire des bêtises » elle est surtout le Devoir de dire la Vérité. On en est très très loin aujourd’hui….
    Merci M. Germain pour votre engagement et votre honnêteté .
    Merci pour votre combat contre les fausses énergies renouvelables.
    Vous étiez un vrai démocrate !

    • Zoubi Daniel,

      Merci, je suis entierement de votre avis ainsi que vous l’avez peut-etre constate puisque j’ai moi aussi
      laisse un message sur ce forum le 10 avril. De nos jours il y a tres peu ou pas d’elus qui ont le courage
      d’aller contre- courant et de dire haut et fort que peut-etre le gouvernement fait fausse route mais per-sonne ne veut le reconnaitre.

  • En quoi son suicide permet un tel story telling ?

    Un juriste qui se suicide alors qu’il a tous les moyens financiers et intellectuels pour se défendre en justice si il est innocent, pourquoi donc ?

    Il est envisageable qu’il a été honnête en général et faillible sur ce cas précis. Personne n’est parfait, et tout individu peut avoir des attitudes condamnables, le tout pour un tel individu est de reconnaitre ses méfaits pour faire amende honorable. Il a préféré fuir dans le suicide, ca n’en fait ni un saint, ni un martyr. Il a juste botté en touche, rien de vénérable dans une telle attitude.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 1982, la France comptait 1,6 million d'agriculteurs, soit 7,1 % de l'emploi total. En 2019 leur nombre était tombé à moins de 400 000. Leur part dans l’emploi en France est passé de 7,1 % à 1,5 %. Durant le même temps, le nombre d’ouvriers agricoles, rattachés au groupe social des ouvriers, a lui aussi baissé, mais dans une moindre mesure : de 310 000 en 1982 à 250 000 en 2019. Alors que le nombre d’exploitants a été divisé par 3,75, celui des ouvriers agricoles n’a été divisé que par 1,24. Il convient de tenter de comprendre les raisons e... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.

Arraché à ses liens sociaux, à son écosystème social, l'humain dépérit. La vie sociale comprend l’école jusqu’à l’université, le travail, le tourisme, les associations, les clubs, les amis, la famille, etc. Bref, tous les échanges libres.

C’est une erreur de croire que la vie en société n’entraîne que des sacrifices. Dans une société libre, la vie est source non seulement d’amélioration des conditions d'existence, matérielle et de sécurité, mais aussi d’épanouissement personnel.

La contrainte soci... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.

Si l’épidémie causée par le variant indien est en nette régression, nous ne sommes pas pour autant sortis des mesures de contraintes sociales.

Venir à bout d’une épidémie est une affaire médicale. Imposer et lever des mesures de coercitions sociales est une affaire politique. L’une et l’autre n’ont aucun lien sinon que la première fournit un alibi à la seconde.

Grâce à cet alibi, le gouvernement a confisqué la gestion du covid. Dans sa prise en charge, il a choisi la politique au détriment de la m... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles