Pollution à Paris ? Panique au gouvernement !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
paris pollution - La Défense, Paris, from Montmartre, 2006 - greeddo - CC BY NC SA 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pollution à Paris ? Panique au gouvernement !

Publié le 23 mars 2015
- A +

paris pollution - La Défense, Paris, from Montmartre, 2006 -  greeddo - CC BY NC SA 2.0

Ça fait plusieurs jours que le nord de la France est touché par un pic de pollution impliquant des particules PM 10, et dans ces conditions, il est recommandé que les jeunes enfants, les personnes âgées et les malades évitent les activités physiques, en plein air ou en intérieur, les particules affectant particulièrement les systèmes respiratoire et cardiovasculaire.

Cette recommandation d’éviter les efforts physiques, pour tous mais plus particulièrement pour les personnes les plus fragiles sus-mentionnées, n’a pas empêché la mairie de Paris de mettre en place la gratuité d’une heure d’Autolib’ mais surtout du ticket 1 jour Vélib’ accompagné des 30 premières minutes offertes par trajet. Passons ! Ceux qui se sentent mal sur leurs Vélib pourront toujours tenter une Autolib pour le trajet retour !

Dans ce contexte de pollution atmosphérique, un certain nombre de mesures sont normalement prévues : il s’agit, d’une part, de l’abaissement des limitations maximales de vitesse de circulation sur les routes franciliennes, et, d’autre part, de la circulation alternée. Le but est de réduire les émissions de polluants par les véhicules, à la fois par véhicule circulant et par réduction du nombre de véhicules en circulation. La mesure de circulation alternée, on connait déjà : une expérimentation avait eu lieu le 1er octobre 1997 pour lutter contre un pic de pollution au dioxyde d’azote, et une autre, le 17 mars 2014 pour lutter contre un pic de pollution aux particules fines. Pas de chance, c’est toujours sur la gauche que ça tombe !

Cette fois-ci, étant donné que nous sommes dans le même contexte qu’en mars 2014la ville de Paris a demandé à l’État de mettre en place la circulation alternée, puisqu’il ne peut s’agir que d’une décision préfectorale. Quelle erreur ! Anne Hidalgo, la maire de Paris, a provoqué un drame au sommet de l’État !

Déjà, ne cherchez surtout pas à savoir quel texte peut bien régir cette situation de circulation alternée : la préfecture de police de Paris est aux abonnés absents sur le sujet. En revanche, pour « lutter contre le terrorisme », ça va, elle est bien présente !

À la demande de la maire de Paris, le gouvernement a répondu non à cette demande de circulation alternée, malgré la dégradation de la situation, et bien que nous soyons exactement dans la même situation qu’en mars 2014.

Mieux, Ségolène Royal fait de l’explication de texte directement, sur twitter, dans une réponse aussi ininformée que démagogique : la ministre de l’environnement ne sait-elle donc pas que les parisiens circulent déjà en métro (moins d’un parisien sur deux a une voiture), métro qui, au passage, est aussi pollué que l’air ambiant à proximité immédiate du périphérique ?

Imposer du jour au lendemain à la banlieue la circulation alternée ne serait pas respectueux … ce gouvernement touche vraiment le fond.

Est-ce que Ségolène Royal vient parler de respect, quand le RER A se met en grève subitement et prive juste quelques centaines de milliers de travailleurs de moyen de transport, les mettant en retard, les faisant rater des examens, les poussant à s’entasser comme des sardines dans les lignes de substitution ? Quand le gouvernement prend des lois rétroactives, notamment au niveau fiscal, est ce que Ségolène Royal vient parler de respect ? Quand le gouvernement déjuge des lois votées à l’unanimité comme celles sur Écomouv’ et force ce pauvre bougre de con-tribuable à payer la note de plusieurs centaines de millions d’euros, est ce que Ségolène Royal vient parler de respect ?

L’explication, c’est le quotidien l’Opinion qui la fournit (relire ceci) : à quatre jours du second tour des élections départementales, le dispositif de circulation alternée mettrait en colère les milliers de banlieusards qui viennent chaque jour travailler dans la capitale. C’est impensable pour un Parti Socialiste menacé d’une gifle électorale historique.


Anne Hidalgo pollue l’action du gouvernement par Lopinionfr

Voila où nous en sommes. La majorité socialiste (alliée, théoriquement, aux écologistes d’EELV) est tellement paniquée qu’elle est prête à sacrifier ses propres principes d’action au profit de minables tactiques de court terme, et ce au détriment de la santé publique.

Dans ce contexte, comment l’Essonne ou la Seine Saint Denis peuvent-elles rester socialistes dimanche ? Parce que, il ne faut pas que la banlieue s’y trompe. Les Parisiens ne votent pas dimanche, donc c’est tant pis pour eux. Mais les électeurs des communes d’Île-de-France n’ont évidemment aucune raison pour faire confiance à des gens qui seraient prêts à déclarer une chose en conseil départemental et son contraire en tant que ministre. Il est d’ailleurs très significatif que l’on n’ait pas entendu Valls sur le sujet. En tant que conseiller municipal d’Evry (tiens, un cumul mandat local – fonction ministérielle !), le premier ministre doit bien avoir un avis sur la question de la pollution atmosphérique en Île-de-France, non ?

Ségolène Royal a commencé sa carrière au début des années 80, et a été ministre au début des années 90. À l’époque, malgré l’affaire du sang contaminé, malgré le Rainbow Warrior, les citoyens avaient peu de moyens de contester les décisions politiques . Aujourd’hui, les class actions existent en France. Après celle du RER A, celle de l’absence de décision en faveur de la circulation alternée ?

—-
Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • À entendre parler de pics de pollution de plus en plus graves, de plus en plus haut, je commence sérieusement à me poser des questions…
    La circulation n’a pas évolué de façon dramatique depuis les années 2000. Par contre, les normes anti-pollution auxquelles les véhicules sont soumis ont fortement augmenté. Les pots catalytiques sont normalement de plus en plus efficaces, les filtres à particules se généralisent sur les véhicules diesel, et mathématiquement il y a beaucoup plus de véhicules fabriqués aux normes des années 2000/2010 en circulation aujourd’hui que de véhicules aux normes des années 80/90.
    Voilà pour la circulation.
    Vient l’autre grand coupable désigné à la vindicte populaire : le chauffage. Même chose, les vieilles chaudières à mazout des années 60 disparaissent tout doucement, sont régulièrement remplacées par des matériels plus modernes, moins polluants, certains étant même subventionnés. En outre, même si c’est relativement lent des progrès sont faits dans l’isolation et les économies d’énergie…

    Compte-tenu de tout ça j’ai du mal à comprendre pourquoi la situation serait brusquement devenue aussi catastrophique aujourd’hui. Je ne peux bien sûr par envisager que les politiques publiques de lutte contre la pollution poseraient problème, en bon français ça me semble inenvisageable. Mais quand on veut noyer son chien on l’accuse d’avoir la rage, je me demande simplement ce qu’on essaie de nous faire avaler avec ces salades…

    • Ce sont les niveaux d’alertes pollutions qui ont été abaissés.
      Officiellement, parce qu’on aurait constaté l’effet des plus fines particules ; officieusement, pour montrer qu’on fait quelque chose.
      Les écolos sont entrés à la mairie de Paris en 2001. Sans ou avec eux, l’air de Paris et couronne a évolué de la même façon.

  • Roh le parigot en pétard…

    Non sérieusement, vous y croyez à la solution de la circulation alternée?

    Renseignez vous un peu mieux au lieu de geindre sur les voitures des banlieusards qui viennent polluer votre bon air.

    Nous sommes vraiment dans une époque qui ne supporte plus rien. Dans les années 80, certaines voitures etaient vendues avec des consommations catalogue de 15 ou 16 litres. La pollution était bien plus répandue, les carburateurs rejetant beaucoup de co en se dereglant et les pots rejettaient les gaz purs sans traitement.

    Personne n’en est mort (en pleine fleur de l’âge, s’entend).

    Enfin bon, aller contre la doxa dominante est manifestement devenu difficile. Je vous propose un conseil: lorsque l’avis du plus grand nombre de médias et d’officiels va dans un sens, tournez le dos résolument à cete idée et vous aurez raison.

    Bonne réflexion.

  • Le seuil d’alerte est passé de 125 à 80 microgrammes/m3.
    En valeur absolue, la pollution ne cesse de diminuer depuis 30 ans. Comme le disait Paul Watson, cofondateur de Greenpeace: « Ce qui est la vérité n’a pas d’importance. Seul compte ce que les gens pensent être la vérité. Nous vivons à une époque où il y a une vaste ignorance de la science». Inutile de préciser le parti que peuvent tirer de cet état de fait les ayatollahs verts ou rouges en tout genre… ».
    Malgré la pollution plus élevée il y a trois décennies, nous étions moins « empoisonnés »!

  • quelques microgrammes de particules dans 1.2 kg de bon air , tout cela n’est que de l’enfumage.. la chance pour que cette particule arrive jusqu’à une alvéole est nulle ,son chemin est bien trop long pour qu’elle ne se perde pas en route

  • L’air le plus pur depuis 150 ans vous le respirez maintenant , parisiens.
    Tout le reste n’est que démagogie politique.
    S’ils voulaient savoir ce que pensent les gens , ils (les politiques) feraient un référendum sur la région
    Ille de France. Comme ils ne le font pas… imposture et baratin.

    • Ceux qui prétendent cela doivent vivre sur le sommet du mont-blanc, ou du moins, très loin de toute agglomération (peut-être se payent-ils même le luxe de respirer de l’air en bouteille ?).
      Lorsque l’on habite à 1km de Montmartre et que l’on ne parvient plus à le voir à tel point le nuage jaunâtre de pollution est intense, que l’on a la gorge irritée et les yeux qui pleurent, la pollution a Paris ne fait aucun doute.

      La vraie question est de savoir d’où elle vient. Si il ne fait aucun doute que les émissions dues à nos voitures et chauffages ont fortement baissé ces vingt dernières années, il n’en est pas de même pour la production d’électricité de nos voisins allemands. La part de production d’électricité d’origine fossile y progresse de 2 à 3% par an, ce qui ne va pas s’améliorer avec la décision d’arrêter les centrales nucléaires.
      Lorsqu’il y a des nuages, cette part grimpe à 15 %, intoxicant toute la France lorsque le vent est d’est.

      Cela devrait nous ouvrir les yeux sur l’importance et le caractère bénéfique du grand nombre de centrales nucléaires dont nous disposons en France.

  • http://www.bioenergie-promotion.fr/19946/emissions-de-particules-fines-par-le-chauffage-au-bois-en-france-enfin-une-etude-serieuse/

    « Le brûlage de biomasse à l’air libre engendre des quantités de polluants jusque 1 000 à 10 000 fois plus importantes par unité de biomasse consommée, que les chauffages à bois. »

    http://www.acqualys.fr/page/les-emissions-de-particules-fines-du-chauffage-bois-polluent-l-air

  • Nouvel exemple de criminalisation de la vie quotidienne des Français par une lois liberticide inepte, afin de les soumettre fermement à un pouvoir qui n’admet plus aucun espace de vie autonome en dehors de sa sujétion totalitaire.

    Lundi, selon que vous aurez un chiffre pair ou impair sur votre plaque d’immatriculation, les forces de l’ordre vont vous poursuivre impitoyablement, comme un vulgaire criminel qui s’ignore. Il n’y a bien sûr pas assez de vrais criminels et de terroristes pour les occuper déjà à 100%…

    « Vous ne craignez rien si vous n’avez rien à vous reprocher », vous disent en coeur les collectivistes. En réalité, avec la multiplication des lois liberticides, plus personne ne peut savoir à l’avance ce qu’on va lui reprocher, pour quelle raison il sera poursuivi dans un arbitraire qui n’a plus rien à envier à celui des monarques absolus. Pour le pouvoir, les cibles à atteindre ne sont pas les criminels ou les terroristes (tout au plus de petites piqûres d’insectes qui dérangent, sans plus). Non, la cible prioritaire, c’est l’honnête citoyen qu’il convient de poursuivre sans relâche, afin qu’il n’oublie jamais qui est son maître.

    Une démocratie, ça ?

    • Si la mesure avait été prise hier et à l’échelon national, qu’en serait- advenu des résultats dans les urnes ?

      Logiquement pas de changement sauf que le taux de participation en aurait pris un coup !

    • Vous avez voté ou laissé voter dans ce sens!
      Faut arrêter de râler ou vous présenter et proposer autre chose!

      • Argumentation parfaitement cynique et inique. La politique est organisée et filtrée de telle manière que ce sont invariablement les mêmes politiques collectivistes qui sont finalement proposées aux électeurs. Les politiciens se moquent tellement des résultats des élections que, même lorsqu’ils subissent en apparence une défaite cinglante, ils dégustent leur champagne et s’allument un cigare bien mérité. Au fond, ils ont raison de jouir car ils savent bien que les élections n’ont pas la moindre importance, que ce n’est pas à ce niveau que les décisions sont réellement prises. Mais c’est votre droit d’y croire encore. Vous correspondez d’ailleurs à une forme de nécessité : c’est en effet grâce à vous et vos semblables que le cigare du politicien acquière toute sa saveur.

  • L’écologie est un faux problème : tout le monde veut un maximum de qualité environnementale, de sécurité sanitaire ou même de chatons mignons. De même que tout le monde veut un maximum de pognon, de pouvoir d’achat, d’aides et prestations gratuites.

    La question est : « est-ce que l’on ne vit pas au dessus de nos moyens aussi bien en matière d’écologie que de distribution gratuite de pognon ? ». Les Grecs ne se sont pas posé la question et refusent toujours de se la poser. Bientôt notre tour. Et la cause est la même : une démagogie délirante des politiques, un trucage des statistiques, une mise à la poubelle des rapports et une naïveté à toute épreuve de l’opinion encouragée par des idéologues et des magouilleurs intéressés.

    Le PS sent bien en outre que ses remuants « partenaires » politiques poussent le bouchon un peu loin en s’attaquant aux libertés et en empêchant les gens d’aller bosser. Peu importe, l’UMP n’a pas fait beaucoup mieux. Et la fRance n’aura que ce qu’elle mérite comme la gRèce.

  • Quelle efficacité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • l’ « écotaxe » aurait de toute manière été payée par le consommateur, toute argumentation a ce sujet est invalide!

    • Peut être au début, mais après, non.
      Cette écotaxe aurait eu comme fâcheuse conséquence de faire perdre en compétitivité les produits fabriqués en France, pour le plus grand bonheur des producteurs étrangers, qui n’auraient à s’acquitter qu’une seule fois cette taxe (et encore, ce n’est pas sûr).
      Au final, fermetures accélérées d’usines, bref, encore une fausse bonne idée.

      • « encore une fausse bonne idée »

        Vous vous avancez beaucoup avec le « bonne ». Qui vous dit que les instigateurs de l’écotaxe ont jamais eu d’autre but que de saborder la consommation et donc le commerce tout simplement.

        Economies d’énergie, économies de consommation : c’est leur but. Retourner à la nature, manger des vers parce que les vaches ça pète. Les méthodes : saboter EDF, saboter l’économie, instaurer un ordre nouveau …

  • Les automobiles particulières ne comptent que pour une part infime dans la pollution aux particules. Elle est importante aux stations trafic Airparif proches des pots d’échappement le long des voies routières les plus fréquentées. Mais elle contribue peu à la pollution particulaire générale.

    La pollution routière est aggravée à cause de Hidalgo et de ses collègues
    dogmatiques. Elle a fortement aggravé les embouteillages, facteur
    essentiel de la pollution routière, et maintenant elle réprime les
    automobilistes pour corriger les effets de ses mauvaises décisions.

    Un bus ou un poids lourd émet environ 10 fois plus de particules que
    la moyenne des voitures particulières (diesel et essence).

    Comme la plupart des bus circulent avec moins d’une dizaine
    de passagers, ils polluent plus par passager que les voitures particulières.

    Pire ils circulent plus souvent dans des zones densément peuplés et chacun pollue donc plus de monde, faisant mourir prématurément les habitants de centre ville.

    Ils doivent donc être arrêtés en priorité lors des pics de pollution.

    Pire certains incompétents veulent faire diminuer la vitesse des
    automobiles de 50 à 30km/h, donc faire rouler en seconde au lieu de
    3ème ou 4ème vitesse, ce qui augmente de 50% la consommation le
    bruit et la pollution pour faire le même trajet.

    Mais la plus forte pollution en particules est celle dans les tunnels du
    métro parisien (pourtant sans moteur diesel), qui explose souvent de
    plusieurs fois les limites d’alerte. Heureusement les passagers ne
    vivent pas dedans en continu.

  • Circulation alternée : les automobilistes victimes d’hidalgoïsme punitif: http://www.atlantico.fr/decryptage#yEixKVXGpIlUy8WZ.99

  • Il ne faut pas oublier que la pollution ne disparait pas du jour au lendemain car elle s’accumule même dans le cas où on polluerait moins.

    Les solutions existent mais il faudrait que le gouvernement mettent ses culottes, la France a les moyens de produire de l’hydrogène à très grande échelle sans polluer puisqu’elle dispose d’un parc nucléaire important, au lieu de remplir les coffres de l’opep et de créer des déficit nous pourrions relancer l’économie française avec ce nouveau paradigme énergétique mais voilà nous sommes arrivé à un stade ou nous avons peur de tout, il nous faut des preuves, des calculs, des études de marchés…..pour bouger, cela me fait penser à l’appareil photo numériques dont on a retardé intentionnellement (on parle d’années de retard) la commercialisation par peur de voir chuter toutes la chaine de photo traditionnelle.

    • Il faudra pour cela convaicre les Français de relancer le nucléaire, et ce n’est pas gagné, loin de là. De plus, le rendement global, pour la production d’hydrogène, n’est pas très bon.

  • J’aime « la ministre de l’environnement ne sait-elle donc pas que les parisiens circulent déjà en métro (moins d’un parisien sur deux a une voiture), métro qui, au passage, est aussi pollué que l’air ambiant à proximité immédiate du périphérique ? » cela me fait penser à ce que l’on fait dire à Marie-Antoinette qui répondait aux parisiens, « si vous n’avez pas de pain , mangez de la brioche ». Nos politiciens en sont tous là.
    De toute façon, le nuage venant d’ailleurs le changement avec la circulation alterné sera d’un minuscule upsilon… Et le chauffage, les avions, l’agriculture, l’industrie, la pollution venant d’Allemagne etc… ça ne compte pas pour les politiques, il faut faire ch**r pour faire plaisir aux écologistes.

  • parisiens et banlieusards souffrent de ne pouvoir respirer librement vieillards et enfants se taisent les autres pensent a leur boulot et ainsi la pollution bouffe la vie de tout le monde . que font nos très courageux homme politique … face a un grave problème de santé publique??????

  • Anne et Segolène.
    Deux « ex » de la fraise des bois se disputent en public. Pitoyable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand on est jeune étudiant d'Agrotech Paris, filière de formation pour ingénieur dans l'agriculture et l'agroalimentaire, il n'est pas toujours simple de faire le buzz. Reconnaissons cependant une belle réussite à l'exercice mené par un petit groupe d'entre eux pour exprimer leurs soucis.

C'est une vidéo qui a largement fait parler d'elle ; c'est normal, elle a tous les bons ingrédients de la recette pratique pour une viralité d'actualité : tombée à un moment plutôt creux sur le plan politique (la campagne électorale n'intéresse perso... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Gimmick électoral, surenchère écolo-vertueuse pour attirer les électeurs de la France insoumise au second tour de l’élection présidentielle et faire barrage à Jean-Luc Mélenchon qui ambitionne de devenir Premier ministre de cohabitation à l’issue des législatives de juin ? À l’évidence. Après tout, c’est dans l’entre-deux tours et à Marseille, terre assez nettement mélenchonienne, qu’Emmanuel Macron a soudain repris le concept de « planification écologique » porté par le leader insoumis.

Et puis c’est tout à fait dans le style beaux di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles