Sarkozy : un nouveau nom pour l’UMP ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sarkozy : un nouveau nom pour l’UMP ?

Publié le 16 mars 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

UMP rené le honzec

Lors d’une semaine de giboulées de mars humide pour l’UMP et le PS, on apprend que le souci qui agite coteries et copinages au sein de l’UMP est des plus graves. Il est soulevé par le prétendant au trône, Sarko 2 (« j’ai changé »), qui, dans un désir forcené de blousage d’électeurs à mémoire fidèle, envisageait de changer le nom de son (?) parti. L’ineffable NKM a renchéri gracieusement dans une interview sur une radio du système, susurrant, sans cependant vouloir trahir de secret, que le concept de « république » était évoqué (et déposé à l’INPI). Ouah, les gars (et les filles), on est sauvé.

Et tous ces crétins qui croient que le FN leur fait des propositions concrètes sérieuses auxquelles ils adhèrent, ils vont se rendre compte de leurs erreurs, certes juvéniles, car seuls des esprits nubiles peuvent croire en Marine. Tenez-vous bien, après le programme à la caisse à outils de Flanby, voici le programme de Sarko Rambo 2 : changer de nom, et la France sera sauvée. Quand on pense aux dizaines de journalistes, de secrétaires de bureaux élyséens dont le seul objectif est de taper sur le Front à défaut de le contrer, quand on songe que Ruquier, la vestale du politiquement correct a été jusqu’à déclarer en direct qu’il regrettait d’avoir donné la parole à Zemmour pendant 5 ans, ce qui montre les objectivités de nos « journalistes » de boboland, quand on sait tout ça, on doit faire un travail de mémoire.

Se souvenir qu’en 1984, Laurent Fabius, brillant plus jeune Premier Ministre de la France déclarait : « Le FN pose de bonnes questions mais y apporte de mauvaises réponses. » 30 ans plus tard, les questions des électeurs du Front sont toujours traitées par le mépris, car elles sont « mauvaises ».

Je me permettrai de penser que si les questions étaient bonnes, ce sont les réponses fausses de l’UMP et du PS depuis trente années qui ont donné le statut de « Premier Parti de France » en (voix) au Front National. Essentiellement en changeant les questions comme ils prétendent changer leur nom de parti pour cacher leur absence de projets politiques.

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Ah, j’ai bien ri ! Merci !

  • Moué, du pro-FNisme sur un site libéral, ça pique les yeux quand même…

    • Apprenez donc à lire, vos yeux piqueront moins.
      Vous ressemblez à un chien de Pavlov, conditionné à aboyer dès qu’il voit le mot FN, sans lire sans comprendre. On a assez de Valls comme crétin inculte.

  • Surtout ne pas dire droite dans le nouveau nom, ce serait un gros mensonge.

  • Pour ce qui concerne Ruquier Finalement il regrette de ne pas avoir fait ce que de closet lui reproche: glisser zemour sous le tapis. C’est assez drole car en même temps il s’en défend face a de closet, c’est tout de même le fait d’un contorsioniste. (post censuré sur le figaro)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles