Business : résoudre un problème en 10 étapes

Lorsque vous êtes confronté à un problème, de quelle manière allez-vous le résoudre ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Thinking RFID credits Jacob Bøtter (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Business : résoudre un problème en 10 étapes

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 11 février 2015
- A +

Par Alain Goetzmann.

Thinking RFID credits  Jacob Bøtter (CC BY 2.0)
Thinking RFID credits Jacob Bøtter (CC BY 2.0)

 

Il existe, heureusement, autant – sinon plus – de solutions que de problèmes et encore plus de méthodes pour y remédier. Je vous propose celle de Brian Tracy, en 10 étapes, exposée de façon simple et pragmatique.

Lorsque vous êtes confronté à un problème, toute la question est de savoir comment vous allez le résoudre. Allez-vous vous laisser submerger ou, au contraire, le prendre à bras le corps pour en trouver la solution ?

Il faut savoir se concentrer avant d’agir, car ceux qui s’attaquent, sans recul, aux problèmes qui se posent à eux, deviennent souvent frénétiques et confus. Ils laissent leur réflexion suivre un cheminement aléatoire et s’étonnent ensuite de patauger au lieu d’avancer.

En face d’un problème, il vaut bien mieux dérouler une routine bien rodée, en suivant 10 étapes :

1. Adoptez une attitude et un langage positif

Il ne sert, en effet, à rien de se lamenter, d’autant plus qu’un problème est aussi, très souvent, une opportunité nouvelle à explorer ou un défi à relever. Plus vous serez positif face au problème et plus vous serez optimiste et confiant dans votre capacité à y trouver une solution, ce qui vous rendra aussi plus créatif et perspicace.

2. Définissez la situation ou le problème clairement

Passez un peu – pas trop, mais suffisamment – de temps dans l’analyse. Quel est le problème, exactement ? Pour quelle raison précise provoque-t-il, chez vous, stress et anxiété ? En quoi vous perturbe-t-il ? N’hésitez pas à jeter cette analyse sur un bout de papier pour ne rien en oublier.

3. Exercez votre esprit critique pour cerner le problème dans tous les sens

Résoudre problème hollande rené le honzecDemandez-vous ce qui se trouve derrière. Ne vous contentez pas d’une analyse superficielle. N’est-il que la face émergée de l’iceberg ? A-t-il des racines profondes auxquelles vous n’avez pas fait attention jusqu’ici ? En l’examinant dans tous les sens et de différentes directions, vous découvrirez, sans doute, plusieurs solutions possibles entre lesquelles vous pourrez plus facilement trancher.

4. Définissez ensuite la solution idéale à vos yeux

Que doit-elle apporter ? Que doit-elle contenir ? Que pensez-vous devoir être la meilleure des solutions ? Définissez clairement ce que vous voulez.

5. Prenez la meilleure

Entre la solution idéale et les solutions possibles, il y en a forcément une qui constitue la bonne approche. Mesurez ce qu’il y a de mieux à faire, au moment où vous prenez votre décision, eu égard aux circonstances.

6. Préparez-vous au pire et à la meilleure façon d’y remédier

Une fois votre opinion arrêtée, n’omettez pas de vous poser la question de savoir ce qui va arriver de pire si elle ne produit pas les effets escomptés. Soyez prêt à mettre en œuvre un plan B.

7. Mesurez vos progrès

Le choix d’une solution à un problème doit faire l’objet d’une mesure de progrès. Il faut savoir évaluer rationnellement le succès et surtout, le comparer avec les autres solutions auxquelles vous avez renoncé.

8. Prenez la responsabilité à 100 % de votre décision

Mettez la en œuvre vous-même. La plupart des bonnes idées s’évanouissent rapidement, faute pour leur auteur de les avoir, eux-mêmes, portées.

9. Fixez des objectifs temporels

Une solution sans timing précis est de peu de valeur. Même s’il s’agit de la réponse à long terme à une question stratégique, elle ne résistera pas sans échelle de temps. Une grande décision pour le long terme se décline en une somme de petites décisions à court terme.

10. Mais surtout, agissez

Soyez actif. Allez-y. Maintenez-vous sous pression. Plus vite vous irez vers l’aboutissement de vos décisions, plus vous serez créatif dans l’exécution et énergique dans l’action.

Vous pouvez résoudre tous les problèmes en étant méthodique et rigoureux, positif et optimiste, créatif et dynamique. Traitez-les comme des opportunités à saisir et des défis à surmonter. Vous vous élèverez au-dessus du lot.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Je suis absolument d’accord avec vous, c’est une jolie résolution de pb, le tout en s’amusant avec les yeux malicieux et là c’est le top!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alain Goetzman

Il convient de rester prudent et mesuré quand on établit des parallèles entre stratégie militaire et stratégie d’entreprise. Heureusement, les enjeux ne sont pas de même nature et la vie des hommes ne doit jamais être mise en danger sur les champs de bataille économique.

Il n’empêche que l’art de la stratégie militaire, tel qu’il nous a été transmis par les grands généraux de l’histoire, a toujours inspiré les gourous du management.

Un certain nombre de principes, vieux comme le monde, continuent de pré... Poursuivre la lecture

Une énigme persistante de la vie des organisations est combien il est difficile pour elles de changer. Souvent ce n’est pas faute d’essayer. La difficulté vient plutôt de la façon même dont elles essaient de le faire, en concentrant leurs efforts au mauvais endroit, et surtout en ignorant la véritable cause du blocage.

Il y a un paradoxe dans la vie des organisations. En un sens, elles sont en changement permanent. Leur vie est un ouragan d’initiatives, de projets, de plans. Mais ce changement cache souvent une difficulté très grande à... Poursuivre la lecture

Par Robby Soave. Un article de Reason

 

L'année dernière, la comédie originale de Dave Chappelle, The Closer, a suscité l'ire de la communauté des activistes transgenres, et Netflix est devenu la cible de protestations. Ted Sarandos, co-PDG du géant du streaming, a d'abord défendu le droit de Chappelle à créer des comédies offensantes, mais il est revenu quelque peu sur ses commentaires dans le but d'apaiser "un groupe d'employés qui ressentaient certainement de la douleur et de la souffrance."

Il était donc diffic... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles