Rapport d’Oxfam : Réduire la faim dans le monde ou les inégalités ?

Au-delà des méthodes de calcul contestables, le rapport d’Oxfam offre de mauvaises pistes pour lutter contre la pauvreté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Faim dans le monde - Sécurité alimentaire - Credit DFATD-MAECD Jean-François Leblanc (Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Rapport d’Oxfam : Réduire la faim dans le monde ou les inégalités ?

Publié le 2 février 2015
- A +

Par Nicolas Marques
Un article de l’Institut économique Molinari

Faim dans le monde - Sécurité alimentaire - Credit DFATD-MAECD Jean-François Leblanc (Creative Commons)

Un rapport publié lundi 19 janvier par Oxfam alerte sur une « explosion des inégalités [qui] entrave la lutte contre la pauvreté dans le monde ». L’ONG est bien plus alarmiste que les travaux des Nations-Unies dédiés à la lutte contre la faim. Oxfam insiste dans son rapport sur l’augmentation des disparités, en se basant sur des données issues de travaux du Crédit Suisse et du magazine Forbes. L’ONG en appelle à un sommet mondial sur la fiscalité visant à taxer davantage le capital.

Le constat est a priori implacable, les écarts de richesse ne cesseraient d’augmenter. Oxfam s’appuie sur le classement annuel du magazine Forbes montrant que le patrimoine des 80 personnes les plus riches du monde a augmenté de 10% par an depuis 2010. Selon elle, la part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches ne va pas cesser de croître pour atteindre 54% en 2020. Dans le même temps, les pauvres seraient de plus en plus pauvres. D’où l’appel en faveur d’une intensification de la lutte contre les inégalités.

Des analyses statistiques discutables

L’analyse des chiffres utilisés révèle cependant un biais partisan. Oxfam propose de déduire la tendance des 6 prochaines années à partir de ce qui s’est passé entre 2010-2014, ce qui est surprenant. Toutes les statistiques sont, en effet, disponibles sur des périodes plus longues. Si l’on compare le patrimoine des 80 personnes les plus riches selon Forbes entre 2008 et 2014, on trouve une augmentation de leur richesse nominale de 4% par an, un taux sans rapport avec les 10% retenus par Oxfam sur la période 2010-2014. Oxfam a occulté les années de baisse des valorisations, liées à la crise de 2007-2008, et s’est focalisé sur la période de reprise.

Regarder le patrimoine des riches quand il augmente, tout en passant sous silence les périodes de régression, renforce l’impression de hausse des inégalités. On doit aussi émettre des réserves sur l’utilisation des données du Crédit Suisse. Si au lieu de regarder exclusivement les 4 dernières années, on s’appuie sur l’intégralité des données publiées par la banque depuis 2000, on constate que les inégalités n’augmentent pas. Les 1% les plus riches détenaient 48,2% de la richesse mondiale en 2014, contre 48,7% en 2000. Les inégalités ont très légèrement baissé durant les 14 dernières années, là où Oxfam prédit qu’elles vont croître de 10 points en 10 ans.

Au-delà de leur caractère discutable, les projections de l’ONG ne nous aident pas à comprendre ce qui se passe, en masquant une tendance de fond très encourageante.

Le développement économique, meilleur remède contre la pauvreté

hoax fam rené le honzecLa dernière étude des Nations unies montre que l’insécurité alimentaire régresse. Sur la période 2012-2014, 805 millions de personnes ont souffert chaque année de faim chronique, c’est 125 millions de moins qu’entre 2000-2002. La part des personnes sous alimentées est passée de 14,9% à 11,3% de la population mondiale. Il reste bien sûr d’énormes foyers de pauvreté – notamment en Inde, en Chine, au Pakistan et en Éthiopie – mais on constate une nette amélioration liée aux progrès économiques.

Ajoutons que le lien entre réduction des inégalités et réduction de la pauvreté est loin d’être établi. Il est même possible que la réduction de la pauvreté, fixée par la Banque mondiale à 1,25 dollar américain par jour, ou de la malnutrition s’accompagne d’une hausse des inégalités. En Afrique, en Inde ou en Chine, on constate que la baisse de la proportion de personnes sous-alimentées coïncide avec une augmentation des inégalités. La situation est particulièrement emblématique en Chine où le nombre de malnutris a baissé de 40% depuis le début 2000, tandis que les inégalités doublaient. Le 1% des Chinois les plus riches possède désormais 37% de la richesse, contre 19% en 2000.

Vu des pays où l’on continue à mourir de faim, la priorité est radicalement différente de celle proposée par Oxfam. L’enjeu est de permettre aux économies de se développer pour réduire l’extrême pauvreté, quitte à ce que cela crée des inégalités entre ceux qui restent pauvres ou s’en sortent. Ces pays misent sur le développement économique, bien plus que sur des aides. Sur le long terme, ils font le choix gagnant : le développement est le meilleur remède contre la pauvreté.


Sur le web.

 

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Depuis l’affaire Kerviel, le 1% le plus pauvre a perdu 5 milliards. Les pauvres sont bien de plus en plus pauvres.

    Rappelons qu’avec 1 euro de patrimoine, vous êtes plus riche que 12% des Français (le 13e percentile va de 0 à 16 euros, 1 euro en moyenne.)

  • bonjour Mesdames & Messieurs de l’ I E M ,vous nous la baillez belle ! Présence Française en Afrique ,environ 100 ans de 1862 à 1962 + 50 années d’aides * et subventions depuis les indépendances respectives de chacun d’entre eux , ce quasiment en pure perte **, partant tous ces pays stagnent au niveau où nous les avions laissés en 1962 ,ce malgré toutes les infrastructures laissées en bon état lors de notre départ .
    * dont coopération de votre serviteur ,lequel regrette d’y avoir gaspillé son temps et laissé beaucoup d’espoir en vain .
    ** Pas perdu pour tout le monde , quand on voit les domaine & train de vie de leurs dirigeants en France .

    • Tout n’est pas parfait en Afrique, loin de là, mais c’est un continent qui se développe. Une petite recherche sur le Web vous permettra de vous débarrasser de vos idées reçues…

      • bonsoir fm06, peut-être bien , puissiez-vous dire vrai ,mais ça n’est pas l’écho que j’en reçois ,ayant encore des années après ,soit de la famille en dispensaires itinérants ,soit d’anciens collègues agissant dans les mêmes endroits. D’aucuns qui me connaissent bien n’osent même pas me décrire l’état du matériel ;machines-outils – ateliers -pompes-foreuses .

        • Ah oui, certes, l’héritage de l’époque coloniale est bien délabré et cela fait mal au coeur de ceux qui retournent sur place… Mais les chiffres sont là: les Africains s’activent et leur économie croit de 4 à 5% par an ces dernières années. Et cela malgré la violence, les maladies et la corruption…

  • L’Afrique comme la Grèce ? Des milliards dilapidés pour rien, des monnaies soutenues par notre effort national, un puit sans fond. Pléthore de fonctionnaires qui ne servent à rien, peu d’industries, agriculture et élévage décimés par le poulet congelé Européens (subventionné avec nos impôts) à 1euros (moins cher
    que le coût de production sur place), sinon ils acheteraient le poulet Brésiliens ; Adieu à son pendant le mais, cultivé pour nourrir les poulets, dont les grains écrasés, ajoutés à un peu d’eau, fournissaient la pâte cuite, si chère aux repas africains, remplisseuse de ventre à peu de coûts…
    Si vous voulez l’aide de l’Europe, il faut prendre son poulet congelé..Ruinant des décennies d’effort des organizations catholiques, qui avaient su imposer ce genre de développement par l’élevage et la culture. Des assistés qui auront un besoin sans fin de nos aides et plans de sauvetage… Mais peut-être que tout cela était calculé… Laisser l’Afrique en désérance : Notre réservoir de main d’oeuvre peu chère, pour l’après Bangladesh.

  • HOAXFAM : parfaite synthèse de l’arnaque !

  • j’avoue que j’ai du mal à comprendre et que le lien causal entre accroissement du patrimoine des riches et pauvreté n’est pas trivial…

    d’abord le patrimoine n’est pas le revenu…on consomme son revenu…il faudrait donc regarder les inégalité de revenus…du moins je crois…

    ET on se retrouve avec le vieux problème.. de la légitimité des revenus..

    On remarque d’ailleurs qu’il y a une façon de progrès, auparavant les gens criaient nationalisation…et que l’etat touche la rente indue ..et nous la refile…. sauf que l’etat gère mal le dit le capital et le dilapide…
    désormais les gens ont compris ils ne veulent plus trop toucher au capital mais veulent récupérer son revenu… tout en dénonçant le capital et sa gestion , c’est assez curieux… sauf que, si les gens les plus capables de faire travailler le capital ne sont pas récompensés, ils vont aller ailleurs…

    de toutes façons c’est une blague, on montre les haut revenus..on pointe du doigts les pauvres…on nous parle de fiscalité…mais qui pour croire une seconde que les impôts sur les revenus supplémentaire de madame bettencourt iraient à ceux qui ont vraiment faim?

    partageons…mais pas trop…les impôts des riches pour nous…pas pour les vrais pauvres…qui ne servent qu’à la démonstration…l’e plus amusant est que justement les riches s’enrichissent en investissant dans les pays pauvres prometteurs…

    on ne le consomme pas, on pourrait simplifier et dire que le patrimoine génère et est susceptible de générer du revenu…

  • le problème vient du fait que les socialistes ont tellement influencé les gens avec les inégalités sociales. ils ont fait des inégalités sociales un problème majeur d’aujourd’hui alors que le vrai problème vient de la pauvreté et non pas des inégalités sociales. les libéraux s’occupent du problème de la pauvreté mais pas de la lutte contre les inégalités car les libéraux sont pour l’égalité de droit. or l’égalitarisme s’oppose aux inégalités de droit. l’égalitarisme sous ses airs de bons sentiments charitables n’est que motivé par la jalousie et l’envie. http://www.contrepoints.org/2011/01/06/10334-etre-de-gauche-intolerant-et-peu-genereux
    http://www.contrepoints.org/2011/04/13/21001-radins-envieux-racistes-et-intolerants-les-socialistes-et-les-anticapitalistes http://www.contrepoints.org/2010/10/04/2621-gauche-intolerance-generosite-droite-liberalisme

  • ce que je trouve marrant c’est que les gens qui veulent combattre les inégalités ne parlent jamais de la mobilité sociale. que faut il mieux vivre dans un pays certes où il y a plus d’égalité sociale mais où les pauvres n’ont aucune chance de changer de classes sociales, de devenir riches. ils sont condamnés à rester des assistés toute leur vie, à dépendre de l’aide sociale. ou bien vivre dans pays où il y a plus d’inégalité mais où il y a une grande mobilté sociale, càd que les pauvres peuvent devenir plus richer, passer dans une autre classe. dans ce genre de société, le mérité personnel importe beaucoup plus et conditionne beaucoup plus notre condition sociale ?? perso, je préfère la seconde option que je trouve plus juste à la première. or comme par hasard, plus un pays est socialiste moins il y a de mobilité sociale. les économistes qui combattent les inégalités ne s’intéressent jamais aux effets secondaires négatifs qu’entraine leurs solutions pour lutter contre les inégalités. or la lutte contre les inégalités mènent en un appauvrissement général (y compris des pauvres). de manière plus général, l’égalitarisme mène au nivellement vers le bas ( regardez les politiques désastrueuses mises en place dans l’enseignement pour lutter contre les inégalités qui mènent à un abaissement général du niveau de l’enseignement). sans oublié le fait que la luttre contre les inégalités nuisent à la mobilité sociale

  • imaginons qu’on est d’accord que les inégalités sociales sont un vrai problème. il y a plusieurs questions à se poser. 1 est ce que les inégalités s’accroissent ? la réponse est oui mais les socialistes comme piketty ont une tendance à exagérer fortement (voir très fortement) les inégalités. ils n’hésitent pas à truquer leurs chiffres, à prendre juste les statistiques qui les arrangent (en écartant les stats qui les dérangeraient). 2. qu’est ce qui cause les inégalités ?? là, les socialistes ont (en grande partie ) faux car ils ne parlent pas de certains facteurs (la politique des banque centrale, le capitalisme de connivence,….) et certains des facteurs qui ,selon eux, accroisseraient les inégalités sont plus que contestable. il n’existe aucune preuve concrète. 3. comment combattre les inégalités ? certaines de leurs solutions sont aussi très contestables. on risque de voir ce qui s’est passé dans les pays communistes avec d’un coté la population qui crève de faim et de l’autre, les dirigeants membre du parti qui sont milliardaires. 4. est ce que les solutions proposés pour combattre les inégalités n’ont elles pas plus d’effets négatifs que d’effets positifs ??? là, la réponse est clairement oui. ces solutions nt plus d’effets négatifs que d’éffets positifs. cela conduit à un appauvrissement généralisé.

  • le rapport d’Oxfam est absurde. Oxfam France est lié à l’ATTAC qui est d’extrême gauche. http://www.slate.fr/story/97045/oxfam-chiffres
    le site web Global Rich List ( http://www.globalrichlist.com/ ) permet d’évaluer sa richesse personnelle au niveau mondial. On peut ainsi voir que la limite pour faire partie du 1 % des personnes les plus riches du monde est environ de 2.300 €/mois net (ce qui y inclut tous les membres du gouvernement français et tous les politiciens de gauche). d’ailleurs, Hollande fait parti du 0,1 %

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Christopher Paige. Un article du Mises Institute

Un cliché typique dans les milieux socialistes est que les pauvres et les opprimés refusent de voter pour leurs intérêts économiques. Voir, par exemple, l'ouvrage de Thomas Frank What's the Matter with Kansas ? How Conservatives Won the Heart of America.

Cette théorie est utilisée pour justifier divers stratagèmes antidémocratiques visant à "protéger" les personnes vulnérables contre elles-mêmes. Si, après tout, les pauvres ne votent pas dans leurs intérêts, alors pour... Poursuivre la lecture

Depuis plusieurs jours, les médias et les réseaux sociaux crachent leur haine sur le milliardaire Elon Musk après son rachat de Twitter. N’aurait-il pas pu régler tous les problèmes du monde avec ces 44 milliards d’euros ?

À la base de ce déferlement, la haine de la liberté, l’ignorance de l’économie.

 

Merci au capitaliste !

Soyons clairs : Musk fait davantage pour le pouvoir d'achat de l'individu lambda que tous les syndicalistes et hommes politiques du monde, et davantage pour l'écologie en aidant à fournir des mo... Poursuivre la lecture

Le vrai État de la France
3
Sauvegarder cet article

L'usage de la Ve République veut que le nouveau gouvernement, au sortir de l'élection présidentielle, commande un audit à la Cour des Comptes sur l'état du pays quand il arrive au pouvoir[...] Ne serait-il pas plus judicieux pour nos compatriotes d'avoir accès à cet audit avant les élections ? De connaître l'état du pays avant d'aller voter ?

Le vrai État de la France est cet audit qui n'est pas commandé avant les élections à la Cour des comptes, mais qu'elle ne désavouerait certainement pas, parce qu'elle pourrait avaliser les chiffre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles