Fresque interdite

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
paillarde (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fresque interdite

Publié le 21 janvier 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

paillarde rené le honzec

Revenant de Nantes après avoir manifesté comme tout le monde (capitale de la Bretagne annexée par Ayrault) et me dirigeant vers Montaigu (charmante localité de 5 500 âmes, plus quelques diables), j’empruntais par commodité la digue, construite par notre bon seigneur Louis XI, qui barrait l’Asson. Or ne voilà-t-il pas que j’aperçois une belle qui dormait, pour je ne sais quelle raison, le cul nu. Ayant eu une enfance difficile, ballotté de pensionnats en maison de redressement, je succombais à mon impulsion et bandais mon arbalète (les Kalachnikov n’étaient pas encore en vente libre) et lui fous droit dans le cul.

La belle était jeunette (ah, non, ça, c’est dans les Prisons de Nantes),« la belle se réveille d’un rêve interrompu et dit : j’ai l’diable dans le cul ! » « Ce n’est pas le diable, c’est un beau dard poilu » « et qui t’en fout plein le cul ». Rassurée, la gente jeune femme majeure et responsable (elle avait suivi les cours du Planning Familial) approuve la situation (après avoir signé une décharge, si j’ose dire) et m’encourage : « Si ce n’est pas le diable, refous-le moi dans le cul et qu’il y reste s’il y est bien, et qu’il n’en sorte plus. »

Cette surprenante histoire m’a rappelé une célèbre chanson de corps de garde (de carabins) pleine de similitudes qui a souvent servie de muse pour développer des fresques dignes de Vinci dans les salles de repos des dits carabins.

Je me suis laissé dire qu’une telle œuvre, qui aurait valu les louanges du monde de l’art pour le graffeur qui en asperge les métros avec obstination, a été vivement critiquée par Mme Marisol Touraine qui y a découvert des perversions inimaginables (pour elle) et a ordonné que le mur soit démonté et brûlé en place publique, devant les Femens exaltées et les « Osons le féminisme », qui revendiquent le droit à l’humour dans leurs actions. Raté les filles !

Vieille de 15 ans, cette fresque discutable était privée comme, paraît-il, le mur des Cons, qui lui, m’indigne beaucoup plus, madame Touraine.

Et la belle liberté d’expression de Charlie ? Déjà finie ?

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Bernard Kron.

Quel candidat sera en mesure d’appréhender la profondeur de la crise décrite dans Blouses Blanches colère noire (Max Milo éditions) ?

Le chef de l’État une fois élu devra définir une nouvelle stratégie nationale pour la santé et corriger les erreurs de la gestion des crises.

Trop d’agences et de hauts fonctionnaires entraînent une coûteuse paralysie de leur gestion. Cette situation a entraîné le dépôt de milliers de plaintes.

La réforme interne de l’État pour le rendre plus efficient devra  défini... Poursuivre la lecture

Par Gérard-Michel Thermeau.

Knock, le terrible docteur Knock, gouverne désormais notre pays. Quand il écrivait sa fable satirique, Jules Romains n'imaginait certainement pas qu'un jour son personnage de fiction triompherait à ce point. Knock ou le triomphe de la médecine tel était en effet le titre de cette pièce fameuse créée le 15 décembre 1923.

Louis Jouvet qui avait imposé le personnage sur les planches devait l'incarner dans deux versions cinématographiques, réalisées par Roger Goupillières en 1933 et par Guy Lefranc en 195... Poursuivre la lecture

Par Alexander C. R. Hammond. Un article de HumanProgress

Voici le trente-septième épisode d’une série d’articles intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique est une courte présentation des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Nos héros de la semaine sont James Elam et Peter Safar, les deux médecins qui ont découvert et popularisé la réanimation cardio-pulmonaire (ou RCP) moderne. Leur méthode est enseignée partout dans le monde comme LA façon de réanimer une personne.

Le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles