Choc des civilisations

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Choc des civilisations (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Choc des civilisations

Publié le 18 janvier 2015
- A +

contrepoints 114 choc des civilisations

On se souvient de Samuel Huttington lorsqu’il publia son Choc des Civilisations qui horrifia la gauche « politiquement correcte » dont les éléments avancés ne s’étaient pas encore faits descendre dans un choc de ce genre. Loin de moi l’idée de résumer la situation actuelle à l’ouvrage, mais je trouve piquant pour un « vieux réac » comme moi (c’est-à-dire beau, intelligent, cultivé et plein d’humour, merci) qu’un choc des cultures, par ailleurs bien décrit dans le billet de DoM P., s’invite à coups de Kalach dans le débat policé de nos élites politico-médiatique-show-biz qui tentent de verrouiller les débats par leur pensée idéologique. C’est au moment où des Zemmour ou autres Finkielkraut se faisaient descendre par la critique des journalistes que les frères Kouachi ont exprimé à leur tour et à leur façon leur critique aux auteurs adulés de Charlie.

Hors plaisanterie (ah ! ah ! Charlie), les réactions dans le monde musulman, du Niger au Pakistan (soutenez Asia Bibi !), doivent nous faire comprendre qu’il s’agit d’une longue guerre, qu’il ne s’agit certes pas de faire remonter aux Croisades ou à la conquête de la Chrétienté par l’Islam, mais plus proche de nous, par exemples aux Frères Musulmans d’Égypte des années 20 jusqu’à Boko Haram de nos jours, et que les tensions ne font qu’augmenter en intensité. Il faut se rendre compte que de très nombreux islamistes de par le monde ne tolèrent aucune critique du Prophète, symbole de leur religion, s’en prennent aux chrétiens qu’ils chassent de leurs terres du Proche-Orient et créent des entités « islamo-radicales » à coups de canons.

Alors oui, je trouve que nous faisons face à un problème civilisationnel sérieux, et les Français musulmans de la République devraient réagir plus fermement pour dissiper tout doute quant à la fameuse possibilité de dissolution de l’Islam dans la démocratie. Bien sûr, il ne faut pas faire d’amalgames, mais ils sont tout de même plus compétents pour résoudre cela en interne, sous l’œil bienveillant de la république.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Contre choc des mentalités conviendrait mieux
    mais vos potes pourraient au moins avoir la décence
    ( à supposer que ce terme ait un sens pour eux)
    de prendre en considération les dommages collatéraux dont les Chrétiens, précisément, font les frais,
    comme s’ils n’avaient pas assez de souffrance à endurer.

    La moindre des choses serait de spécifier leur droit à ne pas croire du tout ,au lieu d’un équivoque » droit à la libre conscience » malencontreusement traduit par « droit à choisir sa religion ».

    Pour justifier la liberté d’expression
    -et oui ,on en est là-
    encore faut-il s’exprimer intelligemment et sans équivoque.

    P.S.Faut-il vous faire un dessin?

  • Tres bon dessin, comme d’habitude.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Klaus Kinzler est cet enseignant de civilisation allemande à Sciences Po Grenoble qui, rappelez-vous, a été victime il y a un peu plus d’un an d’un véritable déferlement de haine de la part d’une minorité d’extrémistes adeptes des thèses racialistes et de la cancel culture. Jusqu’à être mis à pied par la direction, étant accusé d’avoir tenu des « propos diffamatoires ». Et avoir subi des menaces de mort.

Loin de se laisser faire, ce professeur a choisi d’exprimer sa révolte et son indignation, à travers un livre dans lequel il livre sa... Poursuivre la lecture

Par h16.

Il y a un an, Samuel Paty était décapité par un terroriste islamiste déclenchant une sorte de consternation de la classe politique et médiatique, la colère du peuple français et la résignation du corps enseignant qui, de PasDeVague en PasDeVague, sentait bien que cela devait arriver un jour ou l'autre.

De façon traditionnelle, des hommages furent donc rendus ce vendredi 15 octobre dans les établissement scolaires de la République. Heureuse surprise (c'est en tout cas ainsi qu'elle est présentée par le ministère de l'Édu... Poursuivre la lecture

Guerre
0
Sauvegarder cet article

Par Gérard-Michel Thermeau.

De 1812 à 1945, la puissance et la guerre se sont tenues la main. Mais c'est surtout depuis la fin du grand conflit mondial que l'Empire américain prend son essor. Le président, devenu la figure centrale des institutions fédérales, ne va cesser de renforcer son pouvoir en usant du levier de la guerre. Comme je l'ai souligné dans la première partie de cet article, il ne s'agit pas d'un tableau exhaustif de la politique étrangère américaine. Les éléments retenus mettent l'accent sur le rôle des guerres et de l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles