Lyne Cohen-Solal : main basse sur la mode

Quand ce n’est pas Hidalgo qui refile des jobs douteux à ceux de son camp qu’elle a écartés ou qui ont été battus aux municipales à Paris, le gouvernement prend le relais.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Lyne Cohen-Solal credits Bertrand Delanoe (licence creative commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Lyne Cohen-Solal : main basse sur la mode

Publié le 16 janvier 2015
- A +

Par Serge Federbusch.

Lyne Cohen-Solal credits Bertrand Delanoe (licence creative commons)

Dans la rubrique « petits boulots entre amis », Le Parisien (édition Paris du mardi 13 janvier 2015) est heureux d’annoncer la prébende offerte par le gouvernement de la République à Madame Lyne Cohen-Solal, 67 ans, conseillère d’arrondissement, ex-employée (fictive) de la mairie de Lille et ex-adjointe au maire de Paris, M. Delanoë, pendant 14 ans.

Madame Cohen-Solal s’est vue en effet confier tout récemment par le ministère de l’Économie et celui de la Culture une mission sur la mode

afin d’identifier les moyens pour renforcer le développement culturel de la mode et des créateurs français.

cohen solal hollande rené le honzec

Nul doute que le rapport issu de cette mission experte sur le devenir d’une filière d’excellence contribuera à redynamiser un secteur stratégique pour notre économie. À noter que cette nomination-copinage pourrait être malheureusement ressentie comme un camouflet par les experts et fonctionnaires de la direction générale des entreprises du ministère de l’Économie dont la tâche est justement de suivre à longueur d’année ce type de dossiers. À croire que ces spécialistes hautement qualifiés ne servent à rien aux yeux de M. Macron et de Mme Pellerin, qui ont enfin trouvé La grande spécialiste française de la mode.

Rappelons également que Madame Cohen-Solal est également écrit-vaine ; son ouvrage inoubliable Main basse sur la Ville (éd. Albin Michel, 1998) garde un caractère d’actualité sur la mainmise d’un parti sur un pays, une ville et une région. Elle est également l’auteur d’un autre ouvrage underground (traitant déjà de mode ?) Le tunnel sous la manche (éd. La Manufacture, 1987).

Pour aider, s’il en était besoin, Mme Cohen-Solal à rédiger l’expertise qu’elle remettra d’ici le printemps au gouvernement , un certain nombre de rapports et autres études publiés et aussitôt enterrés ces derniers mois pourraient lui être conseillés. Par exemple :

  • le Conseil économique et social sur le luxe : production et services de Mme Socquet-Clerc, rapporteur au Conseil économique et social (2008)
  • un plan pour la façon française, rapport de Mme Clarisse Perotti-Reille (2009)
  • colloque sur la consolidation de la filière industrielle du luxe (2010)
  • le dispositif de financement des jeunes entreprises de création (2012)
  • la conférence Nationale de l’Industrie sur les industries de la mode et du luxe (2012)
  • la valorisation des marques émergentes de la mode et du luxe (2012)
  • l’étude sur la cartographie des savoir-faire des industries de la mode et du luxe (2013)
  • rapport sur les valeurs associées au made in France (2013)
  • les bonnes pratiques de la sous-traitance de l’habillement (2013-2014).

Cette liste n’est pas exhaustive…

Comme on le voit, le gouvernement de M. Valls manque cruellement d’éléments pour appréhender dans sa globalité ce dossier et le rapport commandé dans l’urgence à Madame Cohen-Solal est donc absolument nécessaire pour l’éclairer dans sa politique en faveur du redressement national.

Reste une question, à laquelle Le Parisien n’apporte malheureusement pas encore de réponse à ce jour :

ce rapport coûtera-t-il aussi cher, moins cher, plus cher, que celui commandé en son temps à une autre icône de la Fashion week française, Dame Christine Boutin ? Il est vrai qu’après révélation par les organes de presse de sa mission rémunérée, Mme Boutin avait, elle, renoncé in fine à être payée.


Sur le web

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Beurk!!J’ ai vomi mon 4 heure

  • Dans le même temps l’ancien Président PS du Sénat Lebel est nommé représentant de M. Hollande dans les Caraîbes et e Amérique de sud

  • j’ai trouvé l’explication de cette nomination :

    http://www.elle.fr/Mode/Dossiers-mode/ELLE-Special-Mode-toutes-les-photos-de-la-soiree/Lyne-Cohen-Solal

    Ben quoi, puisque c’est Elle qui vous le dit !

  • Xavière Tibéri fait des émules dans ce même 5è arrondissement. Peut-être le « rapport » sera-t-il plus épais avec les moyens modernes du copier-coller.

  • et jospin recyclé au conseil constitutionnel!!! moi président  » mon c_l »

  • Notons au passage qu’en France il n’y a pas une seule école publique de la mode. Ce sont toutes des écoles privées ultra chères où les enfants de riches ne sont pas dérangés par ceux des pue la sueur. Le ticket d’entrée c’est 10 000 € par an et il n’y a pas de bourse.

    Je le sais car ma fille fait justement une école comme ça, mais pas en France, en Hollande, à Amsterdam, ou le tarif est le même pour tout le monde, que vous fassiez médecine, gestion ou autre: €1900 par an. L’école est sponsorisée par Levis, H&M, Diesel etc où les gamins font des stages. 30% d’entre eux finissent par bosser pour H&M. Certes, pour le style cette école n’a pas la réputation de Saint Martin à Londres, mais ses diplômes de marketing, gestion et fabrication de la mode sont autrement plus respectés que toutes ces concurrentes. Le hollandais n’a pas notre sens du style, par contre en terme de commerce, il a un certain savoir faire 😉

    Bon, c’est pas comme si la mode et le luxe étaient des compétences stratégiques en France…

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Aurélien Duchêne est consultant géopolitique et défense et chroniqueur pour la chaîne LCI, et chargé d'études pour Euro Créative. Auteur de Russie : la prochaine surprise stratégique ? (2021, rééd. Librinova, 2022), il a précocement développé l’hypothèse d’une prochaine invasion de l’Ukraine par la Russie, à une période où ce risque n’était pas encore pris au sérieux dans le débat public. Grand entretien pour Contrepoints par Loup Viallet, rédacteur en chef.

 

Que représentent les pays baltes pour la Russie de Poutine ?

Aur... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Une fois de plus, Anne Hidalgo a transformé deux bonnes idées en un échec cinglant. Les Parisiens expriment depuis longtemps leur souhait d’être écoutés par leurs élus sur des enjeux locaux au cours du long mandat municipal de six ans. C’est particulièrement vrai pour les enjeux de densification et de mobilité qui sont au cœur du dynamisme d’une ville comme le rappelle Alain Bertaud, urbaniste de renommée mondiale et directeur de recherche à l’Université de New York. Il n’était a priori pas absurde de solliciter les Parisiens sur ces sujets.<... Poursuivre la lecture

Tout, absolument tout est bon pour protester en France. Même quand il s’agit de projets positifs. Ainsi, jeudi 9 novembre, une trentaine d’anciens élèves de la prestigieuse École polytechnique se sont réunis pour... manifester. Ils ont, à la manière des syndicalistes, déployé des banderoles et soulevé des pancartes pour s’opposer à la poursuite des travaux prévus pour la création d’un futur centre de conférence international, projet qu’ils jugent « pharaonique et inutile ». Ils ont bien sûr reçu le soutien de quelques élus Europe Ecologie Les... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles