Patriot act à la française ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
patriot act (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
fin de la liberté patriot act surveillance
0
Sauvegarder cet article

Par Julien Plouchard.

C’est dans l’émotion des semaines qui suivirent les attaques terroristes d’Al-Qaida sur le sol américain le 11 septembre 2001 que les États-Unis adoptèrent le Patriot Act, lequel mettait en place au nom de la guerre contre le terrorisme une société sous la surveillance d’un État policier et réduisait les libertés au nom de la sécurité. Cette loi a déjà vingt ans…

Le Patriot Act, une loi d’exception qui s’inscrit dans la durée

À la suite des attentats à la bombe du World Trade Center en 1993 et d’Oklahoma Ci... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par François Jolain.

L’État français a forcé l’entreprise ProtonMail à révéler l’adresse IP d’un militant écologique au nom de la lutte antiterroriste. Pour en comprendre l’importance, il faut rappeler qu’une adresse IP permet au gouvernement de remonter au domicile de l’internaute, brisant ainsi son anonymat.

ProtonMail a donc contribué à l’arrestation du militant. Or, ProtonMail est une entreprise de mails suisse se proclamant protectrice de la vie privée et ne collectant par défaut aucune donnée personnelle.

Ce par déf... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Plusieurs titres de presse se sont unis à l’initiative du directeur de publication de Charlie Hebdo pour défendre la liberté d’expression dans une « lettre ouverte ». Le texte alerte sur les menaces totalitaires sans précédent qui pèse sur l’expression libre des idées en France, au moment où se déroule le procès des assassins de la rédaction de Charlie Hebdo :

« Aujourd’hui, en 2020, certains d’entre vous sont menacés de mort sur les réseaux sociaux quand ils exposent des opinions singulières. Des médias sont o... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles