Alain Madelin : « Je suis optimiste, la pacification du monde est inéluctable »

L’ancien ministre réagit aux événements de la semaine passée et esquisse des propositions de solution.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Alain Madelin (Crédits : Alain Madelin, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alain Madelin : « Je suis optimiste, la pacification du monde est inéluctable »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 janvier 2015
- A +

Entretien mené par PLG pour Contrepoints.

Alain Madelin

Comment réagissez-vous aux attaques terroristes de la semaine dernière ?

En réalité, ces actes ne sont pas à proprement parler des actes terroristes. N’oublions pas que les trois personnes dont on parle sont tous des recalés du Djihad. Ce sont des amateurs, fanatisés certes mais pas autant préparés que le sont de véritables terroristes. Une attaque terroriste organisée, c’est un transport en commun, une école, que sais-je encore, attaqués et détruits, en même temps. Ici, malgré l’horreur évidente de la situation, ce n’est pas le cas.

Pourtant, A. Coulibaly se revendiquait d’Al Qaïda Yémen…

Ceci n’est pas très clair. Certes celui qui a attaqué l’hyper kasher s’est revendiqué de l’État islamique et d’Al Qaïda Yémen, et l’on sait qu’il y a fait un séjour. Pourtant, certains éléments laissent penser que l’on avait là affaire à des individus qui cherchaient avant tout à obtenir une reconnaissance, qu’ils n’ont pas eue là-bas.

À quoi ressemble une véritable organisation terroriste ?

Il faut se rappeler le problème des Américains avec les « États-voyous ». Il s’agit de bases-arrière d’organisations très structurées, qui forment des centaines d’individus pendant des mois, qui leur fabriquent de fausses identités, leur fournissent des armes de pointe etc. Ces organisations mettent du temps pour se mettre en place, d’où le fait que les Américains essaient systématiquement de leur couper l’herbe sous le pied lorsqu’il est encore temps.

Avant le 11-Septembre, le colonel Massoud en Afghanistan a plusieurs fois averti les Américains du fait que Ben Laden était en train de structurer Al Qaida. Il avait des réseaux, des financements importants, des relais médiatiques.

Malgré la relative absence de réseau que vous décrivez, il semblerait que ces terroristes étaient lourdement armés. Comment ont-ils pu obtenir ces armes ?

De quoi parle-t-on ? De kalachnikov (AK 47), des RPG (lance-roquettes) etc. Toutes ces armes peuvent se trouver à Pigalle ! Il y a un an, je me suis penché sur la thématique de l’économie de la délinquance dans certains quartiers marseillais. Lors d’une discussion avec un petit trafiquant d’armes, celui-ci m’expliquait qu’en France c’est un trafic où les marges sont faibles, signe d’une concurrence intense. Aujourd’hui, acheter une Kalachnikov en France prend quelques heures, et ne coute que 1200€.

Comment voyez-vous les choses évoluer ?

Je suis globalement optimiste, mais la pacification du monde, de la France, prendra plusieurs décennies. La modernisation de l’islam est en marche, lente mais inéluctable. On retrouve la vieille opposition entre les intellectuels et les masses barbares ; les intellectuels gagneront mais cela prendra du temps.

Ce que je vois arriver en revanche, c’est une restriction encore plus importante des libertés individuelles, un « Patriot Act » à la française. Auparavant, la raison d’être des hommes politiques était de répondre à la demande d’assistance d’une partie de la population, grâce à l’État-providence. Mais depuis que les États n’ont plus d’argent, les hommes politiques se sont repositionnés pour apparaître comme les garants de la sécurité publique. À chaque fait divers, la demande de sécurité augmente, et les hommes politiques répondent en multipliant les lois sécuritaires qui restreignent les libertés.

Dans les prochains jours et semaines, les partis de droite vont probablement en appeler à plus de régulation concernant l’immigration. Quelle est votre position sur ce sujet ?

Rappelons une évidence, les trois terroristes, appelons-les comme ça, étaient français, au moins de papier. À supposer que l’on puisse stopper du jour au lendemain l’immigration, cela ne changera rien à la situation intérieure. Le vrai problème, c’est le désarmement de la justice.

Vous avez dit qu’il est aujourd’hui facile de se procurer une arme en France. Pourtant cela reste toujours largement prohibé. Pensez-vous, comme une majorité de libéraux, que davantage de liberté sur ce sujet permettrait aux honnêtes citoyens de se protéger ?

Ma position sur les armes est toujours la même. Nous ne sommes pas aux États-Unis. Imaginer que les choses auraient été différentes si les consommateurs du supermarché kasher avaient tous eu un flingue sur eux ne semble pas réaliste. Le port d’arme libre aux États-Unis n’empêche pas les fusillades mortelles.

Avez-vous participé à la marche de dimanche ?

Bien évidemment, je trouve comme chacun d’entre nous ce drame épouvantable. Mais je suis gêné par le deux poids deux mesures ; je persiste à penser que si les journalistes tués avaient appartenu à Minute ou Valeurs Actuelles, cela n’aurait pas entraîné de telles réactions.

J’observe avec ironie que le gouvernement actuel se raccroche au mouvement populaire pour essayer de se refaire une virginité, faisant fi des précédentes déclarations de certains ministres qui avaient condamné Charlie Hebdo pour la reproduction des caricatures. Certains survivants de ce journal ne sont d’ailleurs pas dupes des tentatives de récupération, et de l’unité de façade.

De nombreux professeurs, de banlieue parisienne entre autres, ont témoigné du fait qu’il leur avait été difficile voire impossible d’organiser une minute de silence, étant donné le refus d’une partie de leur classe. Que cela vous inspire-t-il ?

Nous touchons là au vrai problème. C’est le signe d’une désagrégation sociale totale. Les enfants et adolescents dont il est question sont des gamins déstructurés, « décultivés ». J’ai toujours été communautariste. La communauté constitue l’un des premiers lieux de socialisation. Mais précisément, dans la société française, il n’y a ni famille, ni communauté, ni école. Ces comportements sont la preuve que tout le travail d’enseignement fourni depuis vingt ans n’a servi à rien.

Que faudrait-il faire d’après vous pour renverser la situation ?

L’enjeu est de retrouver des tuteurs sociaux dans tous les aspects de la vie quotidienne. Un exemple simple : lorsque vous naissez dans une famille dont les parents, voire les grands-parents n’ont toujours connu que le chômage, que vous grandissez dans une cité-ghetto, que vous êtes éduqués dans une école-ghetto dont vous ne fréquentez que les bancs du fond, cela ne vous aide pas à vous structurer.

Il se trouve que j’ai visité de nombreuses prisons. À chaque fois que je croisais des jeunes, je leur demandais où ils se situaient dans la classe. Sans exception, ils me répondaient « au fond ». Le grand enjeu de ces prochaines années est de trouver des solutions concrètes et efficaces pour ramener sur le droit chemin ces décrocheurs.

Quelle solution défendez-vous ?

Les solutions que je défends depuis longtemps existent déjà, mais de manière bien trop limitée. Il s’agit d’écoles libres, spécialement adaptées à ce type de public. Je rappelle l’exemple de Marie-Danielle Pierrelée, qui au début des années 1990 avait créé « l’auto-école ». Les méthodes qu’elle défendait, pourtant efficaces, ont été tuées par la rigidité de l’Éducation nationale.

Au-delà du renforcement de la prévention, il est absolument nécessaire de restaurer l’autorité de l’État. Quand on voit tous les jours les policiers se faire narguer par des gamins qui jouissent d’un total sentiment d’impunité, on comprend bien qu’il y a un problème. En réalité, il est faux de croire que les policiers n’ont pas les pouvoir d’agir. Globalement, les individus à problèmes sont arrêtés. C’est bien au niveau de la justice que se situe le problème.

Dans quelle mesure le système judiciaire vous semble-t-il inadapté ?

Pour résumer, les économistes du marché du crime expliquent le niveau de délinquance par la formule suivante : l’entrée sur le marché de la délinquance est proportionnelle au risque d’être pris, au risque d’être condamné, d’effectuer une peine dans des conditions peu agréables, au nombre d’années de détention. Le premier maillon faible de ce calcul est le risque d’être condamné. On constate que de plus en plus de peines ne sont pas effectuées, d’une part par manque de place dans des prisons, et d’autre part du fait que les juges évitent de prononcer des condamnations pour de petits délits parce qu’ils savent qu’en prison les petits délinquants sont au contact de radicaux qui les fanatisent. Ils en ressortent bien plus dangereux qu’ils ne l’étaient à leur arrivée.

Il faudrait donc créer des centres spécialisés, de petite taille, spécialement adaptés pour les jeunes délinquants, mais suffisamment sévères pour leur faire passer l’envie de recommencer. Actuellement, le système est organisé de manière exactement inverse : il est très laxiste pour les premières condamnations et ne devient sévère que pour les multirécidivistes. Il se trouve que j’ai eu l’occasion de m’occuper du premier centre de ce type qui était situé à Meudon. Sur les 12 primo-délinquants qui sont passés, et qui étaient particulièrement en rupture, nous en avons réinséré 7, ce qui est un très bon résultat pour un début.

Pour finir, vous tenez à rappeler que ceux qui attaquent l’islam en en faisant la cause des troubles actuels se trompent de cible…

L’Islam, comme le christianisme n’est pas une religion parfaitement libérale. Pourtant, quand on prend la peine d’analyser en profondeur le problème on se rend compte qu’il n’y a aucune fatalité, et même que l’islam est une religion tout à fait favorable à l’économie de marché. Même la charia, bien comprise, est une matrice d’État de droit.

Voir les commentaires (98)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (98)
  • retrouver tuteurs sociaux , créer des centres spécialisés ,des écoles libres….avec quel argent ?et rien ne dis que cela serait éfficace . dieu merci , tout les enfants issus de familles pauvres ne deviennent pas des délinquants en puissance ; quitte à faire des éfforts pour intégrer ou réintégrer ces jeunes , il faut que eux aussi y mette du leur ; sinon on ne s’en sortira pas ;

    • Tout d’abord, vous raisonnez trop selon l’etat actuel de la situation. On peut imaginer des tonnes de programmes privés d’éducation et autres sans avoir a faire intervenir l’Etat, on peut imaginer du sponsoring, des entreprises privées avec des systemes de remboursements de peines par les délinquants,…
      Pour les écoles, cela ne coute pas un centime plus cher qu’une école actuelle, vous remplacez une école publique par une école libre publique, ca ne change rien sur les dépenses de l’Etat.
      Vous pouvez imaginer des écoles, ou au lieu qu’il y ait marquer « ecole Jean Jaures » sur le fronton, avoir l' »école Coca-cola »,… bref le privé peut parfaitement financé des écoles, et seront encore lpus enclin a financé des écoles innovantes, car potentiellement plus performante que l’école actuelle.

      Bref le financement est un faux probleme, mais avec un président pour qui « c’est gratuit c’est l’Etat qui paye » et la France embrigader dans ce mode de pensée, en effet c’est compliquer d’avancer.

  • Parfaitement d’accord avec Madelin, tout le long, je n’ai qu’un probleme avec sa vision de la peine. Aujourd’hui le tout répressif est en place, et les résultats sont calamiteux, alors oui la justice (pour rappel qui execute les lois écritent par les députés qui se plaignent de cette meme justice) prononce des peines réduites dans certains cas, mais… et il y a un grand mais, il faudrait sortir du tout repressif qui ne conduit a rien dans beaucoup de cas.
    Prenons l’exemple des 3 abrutis assasins qui viennent de massacrer 17 personnes. 1 avait été incarcéré pour de petits vols et est sorti en assasin, l’autre a été enfermé car il avait l' »INTENTION » de se rendre dans un autre pays, il ressort de prison encore plus embrigadé et se disant si je ne peux me battre pour mes valeurs en Syrie, je le ferais en France, vu qu’on m’interdit de sortir du territoire…
    La prison, n’est pas la solution a tous, ne pas chercher les causes des conséquences, c’est éternellement se confronter aux conséquences elles-memes.
    Dans la lutte contre le canabis, par exemple, vous pouvez eternellement foutre des amendes aux consomateurs, ou enfermer des délinquants, si vous ne comprenez pas pourquoi les jeunes fument, vous n’aurez aucun résultats… et cela s’applique a ces 3 assasins, si vous ne comprenez pas que 2 gosses ayant grandi sans parents, passer de centre en centre (entre viol et agression sur eux), puissent un jour avoir une goutte d’haine et etre super manipulable, alors le monde continuera a evoluer de la sorte.
    Si vous continuez a enfermer les voleurs de smartphones avec des gourous malades mentales extremistes se revendiquant de l’islam,… alors tout continuera ainsi.

    Il faudra un jour comprendre que foutre en prison pour tous et rien, cela ne mene qu’a extremiser les gens, comprendre que les 3/4 des mecs qui sont rentrer en prison pour petit deal de shitt, sont ressorti avec le nom et le telephone du fournisseur d’armes plus puissantes, avec la notion que le bracage rapporte plus que le deal de shit, avec un ensemble de futur collaborateur de bracage,…

    Comprendre tout cela ce n’est pas accepté la délinquance ou trouver des excuses, mais se dire que tout le monde n’est pas logé a la meme enseigne, tout le monde n’a pas grandi avec des structures idéales (parents, environnement,…) Si on ne tire pas cette conclusion, alors tout continuera. Oui un enfant qui a vu son pere assasiné sa mère, et qui va donc aller de centre en centre fermé, ou seule la baston et le viol sont exercé, n’aura pas toutes les cartes pour réussir… et plus bassement, oui un jeune ado qui vit dans une cité, et qui en descendant les escaliers et en arrivant en bas au milieu d’une dizaine de racailles a 2 choix, soit se faire tapper dessus et meme pire, soit rentrer dans le cercle infernale de la violence… Si on ne comprend pas cela, on ne trouvera pas les bons remèdes. Et ces 3 assasins, ne sont que des perdus de cités qui au lieu de dévier dans le vol, dans le bracage, dans le deal,… on dévier en prison dans l’extremisme idéaliste qui les conforte que l’herbe est plus belle ailleurs, et vu qu’on les interdit de se rendre la ou l’herbe est plus belle, alors ils se remontent contre la seule responsable de tous leurs échecs (selon eux) la France. Ni voyez rien de plus que cela, et pas un millimètre relié a la religion, tout cela n’est lié qu’a des gourous qui manipulent, tout comme certaines autres sectes arrivaient a pousser des parents a violer leur propre enfants et a assasiné leur maris,… bref la manipulation des esprits.

    • Le problème n’est pas trop de répression mais pas assez.

      Les multi-récidivistes doivent être enfermés à vie, comme cela était le cas en France (loi de relégation) et comme c’est le cas dans certains états US.

      Certains délits doivent aussi être sanctionnés par la déchéance de nationalité et l’expulsion du territoire national.

      Si les coupables ne sont pas punis ce sont les innocents qui le sont., et doublement. Par les exactions des racailles et par les mesures de surveillance et de censure de l’Etat.

      • Entieremment d’accord avec vous.

        Ces gens ne deviennent forts que parceque nous choisissons d’etre faibles.

        Le probleme est sans doute culturel, une grande partie des Francais n’ont pas cette culture du resultat que nous avons ici, et que nous reclamons ici face a un terrorisme de formation criminelle.

        Pour faire une petite analogie, j’ai eu l’experience curieuse de voir une amie, alors institutrice, quitter l’education nationale parcequ’elle ne pouvait plus supporter l’indiscipline et l’impolitesse de ses eleves.

        Et dans le meme temps continuer de faire l’apologie des methodes employees et de voter socialiste.

    • La prison n’est jamais pour rien en France, il faut déjà avoir échoué dans toutes les peines de substitution ramassées pour les petits délits et être passé aux gros. Ca n’est pas la prison le problème, c’est l’absence de construction d’une personne sensée et avec des buts louables avant que ne se pose la question de la prison.
      Coulibaly rencontrant Sarko quand il avait un contrat de professionnalisation chez Coca-Cola, avant de se radicaliser, montre que l’alternance dans une multinationale ne réussit pas mieux que la prison…

    • Pouvez-vous faire quelque choses pour les coquilles qui piquent un peu lesyeux?
      Par avance merci…

    • Pouvez-vous, s’il vous plaît, faire quelque chose pour les coquilles qui piquent un peu les yeux?
      Les signes diacritiques (accents)?
      Et autres fautes…?
      Par avance merci…
      Sinon des points intéressants.

    • le tout répressif en france ??? il faut arrêter de fumer. l’exemple des usa montrent que le tout répressif marche. la criminalité est en baisse aux usa depuis vingts ans. si vous enlevez les meurtres il y a moins de criminalité aux usa qu’en europe. Sur la liste du nombre relatif de meurtres par habitant, les USA sont 3ème en partant du haut. Guère glorieux.
      Cependant, si vous décomptez Chicago, Washington D.C., Détroit, et La Nouvelle Orléans, les États-Unis chutent à la 4ème place… en partant du bas de la liste !
      ces 4 villes ont toutes au moins 2 points en commun :
      1) Elles ont été sous contrôle politique de gauche depuis au minimum 50 ans, et,
      2) C’est dans ces villes que l’on retrouve les lois les plus sévères quant au ‘gun control’.

    • « es gourous malades mentales extremistes se revendiquant de l’islam » il faut arrêter de dire que le dijadhisme n’a rien à voir avec l’islam. l’islamisme jihadiste n’a pas surgi de nulle part. Il ne vient ni du bouddhisme, ni du judaïsme, ni de l’hindouisme, ni du christianisme. Il vient de l’islam sunnite et plus précisément d’un courant qui est hélas dominant et officiel dans les pays sunnites du Golfe. Il n’a jamais été dénoncé dans ses fondements théologiques et sources canoniques par ceux qui contrôlent les lieux saints (haramaïn) de l’islam, à commencer par cet étrange pays producteur de fanatisme qu’est l’Arabie saoudite. Il est par conséquent non pas une simple « réaction » à l’injustice des « satans » Israël ou Etats-Unis, mais une « maladie qui gangrène le corps même de l’islam » (Soheib Bencheikh) depuis des siècles déjà, bien avant la création même des Etats-Unis et d’Israël, et avant la colonisation. Il ne vient donc pas « de l’extérieur », mais de l’intérieur de la Oumma, hélas peu habituée à se remettre en question et trop souvent prompte à « jeter le bébé du progressisme avec le bain de l’anticolonialisme revanchard ».
      ps avant de me traiter d’islamophobe, je ne fais que dire ce que dise certains musulmans qui veulent une réforme de l’islam

  • Superbe ! Quel dommage que Madelin n’ait été qu’une météorite dans le paysage politique….

    • il faudrait que Mr Madelin fasse quelque chose.
      contrairement à ce que nous citoyen dit, la politique c’est un métier, c’est une ingénierie, comme la guerre le nucléaire, ou l’informatique.

      s’il ne veut plus y participer, qu’il forme des jeunes… genre nous citoyens ou autres…

    • et oui, en france, le libéralisme s’est arreté à la frontière …

  • « Il est absolument nécessaire de restaurer l’autorité de l’État. »

    Bien sûr, ne tirons pas les leçons de l’échec de l’État, mais rajoutons encore davantage de la même chose qui ne marche pas…

  • « Même la charia, bien comprise, est une matrice d’État de droit. »

    Avec ou sans le voile ? Excision ou pas ? Et le fouet , libéral ou pas ? Et la lapidation ? Bien comprise, ou pas ?

    Comme d’habitude avec Madelin, des bonnes idées, un discours franc… mais aussi de belles sorties de route.

    Ainsi, les passage sur la « pacification du monde » (ah bon ? de quel « monde » parle t il ?), ou sur la modernisation de l’islam, ou la charia « bien comprise ».

    • Pas le temps de développer mais d’accord avec toi Jean. Le jour où l’Arabie saoudite deviendra libérale voudra dire que l’Islam n’existe plus. Un journaliste saoudien va recevoir 1000 coups de fouet – il en a reçu 50 hier et son calvaire va durer plusieurs semaines.
      Faudrait peut-être en parler , le soutenir, et dire à Madelin que c’est l’application de la charia!!!

      • En meme temps en France, un violeur récidiviste est relaché au bout de 2 ans pour bonne conduite… donc pour les méchants musulmans qui coupe la main du voleur ou autres trucs du genre, on a beaucoup a se reprocher, a moins que les victimes de viol, d’agressions, de meurtres ne comptent pas, et qu’il faut mieux qu’une victime innocente meurt ou souffre, plutot qu’un gentil violeur. Je pousse légerement votre raisonnement, puisque sans trop de peine, je pense que votre pensée est de dire que les criminels francais ne prennent pas assez et donc vu que vous etes contre les sévices corporels, vous etes donc pour la prison a perpet ou de longue peine… payé par… gratuit c’est l’Etat qui paye.

        et bon Madelin n’a jamais dit que la Charia était un truc libéral mais a parler d’Etat de Droit, et n’a jamais dit non plus que le droit proposé par la charia serait celle qui nous faut. Mais dès qu’il y a marqué « islam » faut se lacher peu importe que son raisonement fasse preuve de contre sens, pourvu qu’on puisse cracher un peu.

    • « L’islam est compatible avec le marché. »
      Je suppose qu’on parle du marché aux esclaves.

      • Non on parle de l’islam et plus largement la religion face à l’argent. Le christianisme et l’islam (à l’opposé du judaisme) ont toujours eu un probleme avec l’argent et le profit. D’un coté l’islam critique toute notion d’interet et le christianisme critique l’avarice (donc plus ou moins la rente et l’épargne) … mais ces 2 religions acceptent que le travail mérite salaire, et qu’on puisse meme gagner de l’argent plus largement. En gros ce qu’il a voulu dire c’est que contrairement a ce que certains disent, l’islam est parfaitement compatible avec la notion meme de business et d’argent…. maintenant, je sais l’orientation de votre commentaire, mais je me permet juste d’apporter une information plus claire sur le sujet, pour les gens qui ne sont pas trop embrigadé dans leur pensée unique de mouton primaire à qui le gentil dirigeant politico-médiatique lui a dit la route a suivre et donc l’ennemi a détester.

        • « Le christianisme et l’islam (à l’opposé du judaisme) ont toujours eu un probleme avec l’argent  » faux pas le protestantisme. c’est le catholicisme qui a un problème avec l’argent

          • k’ismal n’a acucun rpoblème avec le business.
            juste , tout comme moi, avec les taux fixes.

            la banque sharia est un fond de placement action avec des stock option pour celui qui travaille.

            Le halal est une manière asticieuse de verrouiller un marché par une régulation protectioniste.
            L’interdiction du trafic d’or est une division du marché avec les juifs…

            au contraire très bonne compétente, non pas financière, mais business.

            le catholicisme est lui anti-argent.
            le boudhisme est anti croissance, anti-consommation
            l’hindouisme défend une stabilité de classes sociales (les castes sont un protectionisme de classe)
            le protestantisme est teinté de libéralisme économique et de rigorisme moral.

            Il faudrait voir pour le taoisme et le confucianisme… visiblement ca marche bien avec le business, mais n’aime pas la dette (on y préfère l’épargne qui prêté en tontine forme une dette il faut d’admettre)

            d’un autre coté j’ai compris que la religion porte la mentalité régionale, et ne la guide pas tant que ca, même si il y a une grand inertie. Les français ont gardé une mentalité de fermier alors qu’il n’y plus d’agriculteur… LEs Arabes pensent beuaoup bédoin alors que ca ne curcule plut tant que ca.
            Les néerlandais ont continué à penser commercants…

            l’europe , hors quelque zone marchandes, pense en fermier

            • Oui les nations et les religions sont sources de diversité, et c’est une incroyable richesse, une source de complémentarité et d’innovation.

              Vous ne regardez que les défauts, pas les qualités.

              Ce raisonnement est absolument identique au syndrome socialiste qui mène à l’égalitarisme : ne regarder que les pauvres et pas les riches, se concentrer sur un seul critère et juger moralement les gens.

              Si votre utopie est une terre peuplée d’apatrides athées : vous êtes socialiste, communiste même.

              Ce qui est insupportable dans les religions et les nations, se sont les usages que l’Etat fait d’eux : en les asservissant, l’Etat se libère de ses contrepouvoirs les plus puissants : la religion, la morale, l’identité nationale : la sécurité et la résistance à l’oppression.

              200 ans de Rousseauisme et de Marxisme ont inculqués des préceptes anti-libéraux jusqu’au profond des esprits … le narcissisme et le dogmatisme rationaliste ont vraiment fait des ravages.

          • Je prends note et je me renseignerais sur le sujet, mais il est vrai que les cathos étant plus répandu « en France » que les protestants, je me suis basé sur une majorité mais c’est sans doute une erreur. Tout comme je parle du judaisme qui n’a aucun probleme avec l’argent, et donc je parle du judaisme de la Tora, car celui du Talmud est pas forcément au meme point vu que le Talmud différencie le Juif et le non-juif, donc reni le libre-échange et par conséquent limite la liberté face a l’argent… bref je me base sur les majorités meme si dans le cas du christiannisme, j’avoue que je ne sais pas si la communauté catholique est plus importante que celle des protestants dans le monde.

        • Vous vous contredisez.

          Vous dites:
          « Le christianisme et l’islam (à l’opposé du judaisme) ont toujours eu un probleme avec l’argent et le profit. »
          et
          « En gros ce qu’il a voulu dire c’est que contrairement a ce que certains disent, l’islam est parfaitement compatible avec la notion meme de business et d’argent….  »

          C’est très « en gros » ou alors je ne comprend rien.

          • Non j’ai juste oublier des virgules… mais c’était pour dire le premier « christianisme » a un probleme avec le premier « argent »… et le second (islam) a un probleme avec le second « interets ». Donc en étant plus clair le christianisme a un probleme avec l’argent en regle general (mais certains commentaires viennent completer en disant que le protestantisme non) et l’islam a un probleme avec les interets mais aucun avec le business en général.

    • Il est politicien. Il vous sert une soupe que l’électeur médian aurait déjà du mal à avaler. Si vous n’aimez pas la langue de bois, ne lisez pas un homme qui a été élu maire, élu député six fois, et élu conseiller (général ou régional) au moins autant. Faites un delta entre Madelin et un intellectuel libéral qui ne cherche pas à être éligible : vous verrez que tous les sujets sur lesquels Madelin est squishy sont ceux qui font controverses même sur les groupes « libéraux » (prisons, armes à feu, islam,…)

      • il faut se rappeler que Madelin ètait pour renverser Sadam en 2003 et liberer les irakiens de ce sanguinaire. prèsumer responsable de l’attaque contre nos amis amèricains. La France avait refusé de s’engager , car les responables au pouvoir avaient combattu ètant jeunes et donc savaient que la guerre peu etre pire que le mal qui sert pour la faire. Et depuis plus de leaders qui ont connu le combat, plus de service national pour cadrer la jeunesse française. . Et maintenant ces français qui ont massacré des français en ce debut d’année 2015 , revendiquaient punir la France pour ses actions militaires en Irak . Si on rapelle qu’il y a plus de 1 million de morts en Irak depuis la mort de Sadam, que dans beaucoup de pays où la dictature ètait la norme, sont maintenant conquis par la rèpublique islamique dontle but est d’imposer par la force et la terreur la Charia partout et donc aussi en Europe, M Madelin est-il convaincu que la dèmocratie par la force militaire soit la forme optimale en particulier pour des peuples qui pratiquent leur Foi comme la seule culture qu’ils connaissent! Je crains qu’il est mal placé pour donner des leçons. Le respect des cultures est très important surtout quand c’est la seule richesse de millions de terriens. Notre rèpublique laique n’est pas comprise pour des millions de personnes car il y a des lois qui limitent la liberté d’expression dont il serait bon de reviser dans un sens comme dans l’autre, afin que chacun ne se sente pas blessé sur sa Foi. Maintenant est ce le role des politiques? pour ma part je ne le crois pas . Et pourtant…

  • Ah Madelin, pas totalement d’accord avec les propos, mais c’est toujours un plaisir de lire un (ex)politique compétent.
    J’espère qu’il donne quelques cours de rattrapages aux politiques français, car le fossé est grand entre sa compréhension de l’économie et celle de ses ex-collègues, de droite ou de gauche…

  • Merci pour avoir mené cet entretien, c’est toujours un plaisir de lire M. Madelin, même si je ne suis pas 100% d’accord avec lui.

  • Merci monsieur Madelin de nous ouvrir des perspectives. Le rapprochement au dela des différences, ça serait que les trois religions du livre se mettent un peu plus à la place l’une de l’autre, afin de se comprendre. Que les athées comprennent les croyants, que chaque croyant essaie de comprendre ceux qui ne sont pas de sa religion. Et à terme, que les barrières diminuent pour un jour tomber. C’est aussi cela, le libéralisme.

    • Les trois religion se font concurrence pour savoir laquelle d’entre elle gagnera le pouvoir suprême de définir la dime et l’écot librement consentit par les citoyens… oups … les ouailles et qui vous permettra d’acheter le paradis

      Comme quoi la fameuse phrase de Bastiat sur la fiction étatique est d’actualité et pourrai se transformer ces jours-ci en =
      « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle les religions s’efforcent de vivre aux dépens de tout le monde. « 

  • Dangereuse naïveté ou calcul cynique? Madelin est à côté de la plaque, tout autant que les marxistes…
    Le « terrorisme », pas plus qu’aucune force supranaturelle ( société, main invisible, matérialisme dialectique etc…) n’existe pas: il n’ya que des individus, c’est à dire des atomes et du vide.
    A la rigueur, un terroriste peut exister….mais le seul mot au sens plein, c’est le mot ennemi.
    Les « musulmans », ou ceux qui plutôt s’auto décernent cette « propriété » , adhèrent de gré ou de force, ou tout simplement par éducation enfantine ( comme nous tous) à des principes, c’est à dire des réflexes mentaux, mis au point par des chefs et adeptes totalitaires ( rien de bien original là dedans), ayant pour objectif explicite et annoncé une conquête du monde, de type idéologico politique: la conversion volontaire ou forcée à la doctrine.
    Il n’ y a aucune visée économique là dedans ( pas plus que les activistes chrétiens ne visaient au profit dans l’empire romain): aucune analyse libérale ou marxiste ne peut donc s’appliquer, aucune.
    L’identification d’individus à une cause est proprement viscérale, « œdipienne » , donc inaccessible à toute raison, fut t’elle matérielle.

    Sur le plan pratique, ce que sait n’importe quel agriculteur depuis des millénaires, c’est que l’éradication des frelons qui s’introduisent dans la maison passe par la destruction des nids situés à l’extérieur ; s’il existe plusieurs nids, chacun doit être totalement détruit avant de passer au suivant ; c’est ce qu’avait d’ailleurs compris Hercule lorsqu’il combattit l’Hydre de Lerne.

    Les sources idéologiques et surtout financières qui permettent aux dangereux « clampins » de bas de gamme de « s’exprimer » comme ils l’ont fait sont connues et localisées : grosso modo entre la méditerranée et la mer d’Oman.
    Le reste n’est que lutte stérile et « big brotherienne » de type Bush et Obama contre une entité inexistante en soi : le « terrorisme »
    A quel degré de corruption matérielle et idéologique ces puissants sont t’il parvenus.

    Non Mr Smith, non Mr Marx, il ne s’agit ici ni de mains invisible ni de lutte des classes ; il nous manque un Max Weber pour écrire une « Ethique Islamique … »

  • La sharia bien comprise, c’est la peine de mort pour blasphème, et c’est exactement ce qui s’est appliqué à Charlie Hebdo…

    • Oui, je dois dire que je suis d’accord avec vous.

      Madelin a quand-meme deraille quelque peu sur ce point.

      Sinon, son discours a la qualite d’etre franc, je me demande seulement ce qu’il entend par la reforme de l’education, J’entends bien lorsqu’il parle de la necessite de reforme, mais encore faudrait-il savoir ce qu’on aura le courage de mettre dans le nouveau projet, si c’est pour racommoder quelque peu le perma-socialisme ambiant de l’Ednat allie a un certain angelisme psychologique de pacotille (parcequ’il n’y en a pas d’autre – d’audible pour l’instant), nous n’avancerons vers rien.

  • L’opposition de Madelin au droit de port d’arme est incompréhensible pour un libéral.

    Je suis profondément déçu.

    Sans le droit de la défendre avec des moyens efficaces : la liberté ne vaut rien.

    • Tout à fait d’accord avec vous.
      Le droit de détenir ou de porter une arme est nécessaire pour défendre notre liberté.

      • Surtout que la libéralisation du port des armes est super efficace il n’y a que 30 000 morts par ans aux états-unis pour en témoigner, demandez-leurs !

        • @Citoyen,

          Votre statistique pourrait-etre interessante dans le cadre d’une ventilation detaillee, si on connaissait dans ce chiffre le nombre de victimes accidentelles, le nombre de victimes dans le cadre d’une action criminelle, le nombre de victimes dans le cadre d’une action legale (police) et le nombre de victimes dans le cadre de l’autodefense et la protection de la propriete privee. Les chiffres bruts (comme chez Piketty d’ailleurs…) ne veulent absolument rien dire.

          • Et le nombre de victimes dans le cadre de reglements de compte lies au commerce des stupefiants.

            • C’est a dire de ventiler d’un cote les morts par arme a feu perpetres par des criminels contre des civils innocents, et de l’autre les morts par armes a feu dans le cadre de guerres « fraticides » entre criminels.

              • Les morts accidentelles (et encore pas toutes, cela s’est deja vu plus d’une fois qu’un criminel imbecile se flingue ou flingue un autre criminel totalement par erreur) sont les seules qui posent probleme.

                Il faut bien sur ajouter a ce chiffre, pour etre honnete, le nombre de personnes tues par des gens qui « flippent » et tuent leurs congeneres. oui leurs co-lyceens

                Je n’ai personnellement pas le temps d’aller me procurer les stats, mais il serait interessant de pouvoir vraiment juger. Et de faire si disponible un pro rata avec la France. Encore que le parametre inconnu, probablement le plus important (et necessairement tres difficilement mesurable), le seul qui correle veritablement avec l’affaire qui nous interesse aujourd’hui, corresponde pour la France au nombre de victimes qui n’aient pas pu se defendre, car totalement desarmees, lors d’attaques qui ont mal tournees.

          • Dans tous les cas que vous citez il y a une des 200 millions armes qui ciculent aux EU c’est statistiquement six fois plus qu’en France.

        • Précisez : dont +- 55% de suicides, 41% de meurtres (avec quoi par qui : acheté sans licence, du volé ?)

          • +1

            Les arguments des anti-armes sont toujours les mêmes :
            – citer les 32,000 morts annuels américains … en oubliant de préciser que 2/3 sont des suicides …
            – parler des meurtres par armes à feu … en oubliant qu’ils sont majoritairement perpétrés avec des armes détenues illégalement …
            – parler de la criminalité américaine galopante … en oubliant de préciser que cette dernière est moins importante dans les Etats pro-guns …
            – et enfin parler des tueries … en oubliant de dire qu’on ne les retrouvent que dans des « gun free zone » …

            Bref, le genre d’arguments qui ne tiennent pas 2 minutes face à une analyse détaillée …
            Marrant, mais tous mes ami(e)s étaient de profonds anti-armes avant de me connaitre. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils sont tous devenus pro-armes … mais j’ai constaté une évolution sur la question : au moins, ils admettent que le débat peut-être mené sereinement …

            • Exact.

              Il faudrait ajouter à la liste des décès les morts causé par les armes détenues soit disant légalement par les états.
              Rafale, porte-avions, missiles et qui entres autres incitent certains à se procurer illégalement des ak-47 en réaction.

        • Comparer les statistiques de criminalités entre :
          – Washington D.C.
          – Austin, Texas.

          Comparer ensuite les législations sur les armes.

          Notons que :
          – density,
          – et average income,
          sont dans des domaines comparables (Washington est plus dense mais également plus riche).

        • les accidents domestiques avec armes à feu (qui sont en chute libre), les suicides (qu’on peut faire avec plein d’autres outils bien plus horribles en fait), et les mass shootings, sont bien moins nombreux que le nombre de vies sauvées par ceux qui se défendent avec une arme. Voir les études de Kopel, Kleck et Lott. En dernière analyse, en dehors des aspects moral et légal, les armes à feu sauvent plus de vies qu’elles n’en prennent quand il est légal d’en posséder et d’en porter.
          http://www.amazon.com/More-Guns-Less-Crime-Understanding/dp/0226493660/
          http://www.amazon.com/Armed-Gary-Kleck/dp/1573928836/
          http://www.amazon.com/Guns-David-B-Kopel/dp/0879759585/
          Le Violence Policy Center qui est *contre* les armes à feu, n’a trouvé que 499 meurtres commis par les 10 millions d’Américains qui ont un permis de port d’arme depuis . . . 1993, date à laquelle les permis de port d’arme ont commencé à être redistribués généreusement. 499 divisé par 10 millions et 20 ans, ça fait moins de 2,5 meurtres par 100000, chiffre inférieur au taux moyen de la population. Notons au passage que le Violence Policy Center compte parmi les 499 « meurtres » un grand nombre d’homicides justifiés (selon la justice), c’est-à-dire des « meurtres » de truands tués par leur victime. http://www.vpc.org/ccwkillers.htm

        • si vous enlevez les homicides, l’europe a un taux de criminalité plus élevé que les usa. http://www.contrepoints.org/2012/08/14/93643-taux-de-criminalite-plus-eleves-en-europe-quaux-usa
          Sur la liste du nombre relatif de meurtres par habitant, les USA sont 3ème en partant du haut. Guère glorieux.
          Cependant, si vous décomptez Chicago, Washington D.C., Détroit, et La Nouvelle Orléans, les États-Unis chutent à la 4ème place… en partant du bas de la liste !
          ces 4 villes ont toutes au moins 2 points en commun :
          1) Elles ont été sous contrôle politique de gauche depuis au minimum 50 ans, et,
          2) C’est dans ces villes que l’on retrouve les lois les plus sévères quant au ‘gun control’. les usa sont un cas très intéressant à étudier car la législation d’armes n’est pas du tout uniforme elle dépent d’un état à l’autre et même d’une ville à l’autre. En Amérique depuis 20 ans il y a de plus en plus d’armes entre les mains des citoyens, et le taux de crime ne cesse de baisser. http://www.dreuz.info/2014/07/etats-unis-nombre-de-permis-de-port-darmes-en-hausse-crimes-en-baisse/

        • Chaque année, entre 500.000 et 2,5 millions d’américains se défendent avec une arme. Mais ces chiffres on n’en entend pas parler. en comparant les statistiques dans le monde de taux d’homicide d’un côté et de nombre d’armes à feu par habitant de l’autre, il est impossible de trouver une corrélation plus d’armes = plus de crime. Et c’est même l’inverse, il y a une corrélation dans l’autre sens, à savoir plus d’armes = moins de crime ! http://www.unodc.org/gsh/en/data.html
          http://www.smallarmssurvey.org/publications/by-type/yearbook.html
          http://crimepreventionresearchcenter.org/2014/03/comparing-murder-rates-across-countries/
          http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf https://www.facebook.com/UnbiasedAmerica/photos/a.130184327167571.1073741828.123061011213236/299579676894701/?type=1 http://daaa.eklablog.com/oups-le-rapport-sur-les-armes-demande-par-obama-revele-que-les-armes-s-a93493253 toutes les études montrent que l’accès aux armes diminue la criminalité. voir More Guns, Less Crime: Understanding Crime and Gun Control Laws du Dr. John Lott. Une conclusion que tirent également Rossi et Wright dans leur magistral « Armed and Considered Dangerous: A Survey of Felons and Their Firearms » (Aldine Transaction, 1986). De l’aveu même de milliers de criminels interrogés par les auteurs, une victime potentiellement armée est le principal facteur dissuasif dont les criminels admettent tenir compte. un livre intéressant sur le sujet: Aux armes citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense de Paul Lycurgues

  • Pour libérer des place en prison (et donc ne pas augmenter les taxes) il faut arrêter la « guerre » contre la drogue. Le prix des différentes drogues va diminuer, il y aura AUTANT de drogué qu’avant, et moins d’argent pour les actuels « dealers » !

  • Cher A. Madelin : voici un prêche d’optimisme, passablement décalé des réalités. Ayant lu le tant décrié Pr. Huntington dans les ’90s, je l’ai trouvé bien plus lucide que la classe politique française et européenne (toute emprunte de ses utopies et idéalismes).
    samuel huntington « choc des civilisations » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Huntington

    Votre pensée d’occidental ne coïncide nullement avec celle des 7 à 25% de suppôts qui agissent confusément en appui mental ou direct derrière les horreurs d’islamisme radical. L’histoire des réalités nous démontre qu’en tous temps, seuls 3-4% d’activistes suffisent à faire basculer le monde dans la déraison. Il n’y a guère dans cet article de logique tangible intégrant à sa juste mesure le facteur démographique parmi des populations tellement différentiées.

    Nous subissons TOUS le joug législatif émanant du Conseil de l’Europe, de l’ONU et leur « conception » des droits fondamentaux. A mon sens, seuls la Russie de Poutine et une Chine – encore impérialiste – ont bien mesurés les risques et enjeux ; une partie des USA et quelques européens en font autant … les autres jargonnent.

    NB : je connais de très près les institutions supra, les « grands machins » rejetés par le général de Gaulle et leurs mécanismes internes respectifs ! Intéressez vous davantage à la dynamique des organisations ? Les intellectuels US ont étudié ces phénomènes sociaux de très près…

    • Grosso modo, j’approuve votre réponse, The Wolff, mais je ne saurais néanmoins prendre Huntigton comme référence: trop peu de culture et d’analyse sur le concept de « civilisation »; beaucoup trop « américain » dans ses références, ignorant ou feignant d’ignorer ( car c’est un ouvrage grand public) des faits cruciaux « fondateurs » des mentalités et des outils conceptuels, dont la plupart remontent à l’Antiquité.

  • Puisqu’on en est aujourd’hui a envisager des solutions pratiques, je pourrais proposer une voie parfaitement liberale (certes un peu embryonique, comme aujourd’hui je suis trop occupe pour developper).

    On se debarasse du socialisme responsable de la chute de l’economie, du chomage, et de l’exclusion sociale par la dependance mere du communautarisme.

    Et on remet tout le monde au travail.

    Devoir gagner sa vie par ses propres moyens oblige au compromis avec les autres.

    On legalise les stupefiants pour etrangler la criminalite en la privant de ses revenus principaux.

    On retablit une justice SEVERE pour la petite delinquance comme pour la grande, en se rappelant que les trois assassins etaient surtout par vocation des delinquants qui se sont developpes dans l’extremisme comme d’autres se devoloppent dans le grand banditisme.

    • Bonjour Bobomede,

      C’est marrant, j’avais pas lu votre commentaire avant de poster le mien et pourtant, pour la drogue, nous parlons exactement de la meme chose.

      En plus ca ferait rentrer des impots supplementaires dans les caisses de l’etat.

      Le gouvernement devrait encourager la legalisation.

      • Ca me plait ça !

        Surtout la drogue… C’est ce qu’il manque en France.

        La vertu principale ( la seule d’ailleurs ) de l’ayatollah khomeini c’est d’avoir compris les bienfaits de la drogue sur le cerveau reptiliens de certains excité de la foi !

    • Voir dans la meme phrase « parfaitement libérale » et « on remet TOUT LE MONDE au travail »… me choque en fait. Chacun est libre de faire ce qu’il veut pourvu que ca ne soit pas au prix des autres. donc si quelqu’un veut glander toute sa vie en faisant la manche (et je parle pas des sans-abris qui ne l’ont pas choisi mais des marginaux par ex), ou bien quelqu’un veut vivre de l’essentiel son patager, ses animaux et sa famille,… bref des modes de vies alternatifs, ca c’est du libéralisme, pousser tout le monde a travailler, donc pas loin du camp de travail, c’est plus du communisme… 🙂
      Mais ou sinon d’accord avec vous sur les stups et la justice et votre dernière phrase.

      • @Liberte Adoree,

        Oui, vous avez raison, je n’avais pas trop le temps de me relire aujourd’hui, ce que je voulais dire c’est que chacun soit totalement responsable de gagner sa vie et , a moins d’etre severement malade, vieux ou handicape, que l’on soit en charge de remplir soi-meme son assiette et son toit (a moins de vouloir choisir une libre ascese, l’abstinence ou la mendicite), pour que cette obligation vitale reintroduise la necessite du compromis individuel face a la societe.

        Si l’on est entretenu par l’etat, point besoin de compromis, on devient des lors un tout petit aristocrate.

        La creation de petits privileges et d’une noblesse microscopique, fraction de petits – tout petits – hobereaux etatiques.

        • Ou de payer son toit. Vous aurez sans doute compris qu’il ne s’agissait pas de le remplir…

          • @Mandataire,

            Le clavier de mon antique PC anglophone ne possede toujours pas d’accents. Je concois facilement que vous soyez attache au style de l’ecriture, puisque la substance n’est en effet jamais votre fort. Je reconnais ici facilement votre propre style, puisqu’il semble en effet il y en ait un – of a kind that is.

            Il n’est absolument pas question que j’achete un nouveau PC pour vous, cela est donc regle.

            A l’occasion veuillez quand-meme aller verifier la definition du mot coquille, puisque la votre est erronee.

    • Entièrement d’accord, je pense la même chose sans la moindre nuance 🙂

  • A communiquer à M.Madelin le titre d’un ouvrage :
    Nous sommes manipulés et nous aimons ça

  • Oui les intellectuels finiront par gagner et l’islam finira par se réformer mais quand? Avec le catholicisme on a vécu 1500 ans d’obscurantisme, ce qui a bloqué par exemple toute découverte en mathématiques.la vraie question est de savoir quelle est la meilleure stratégie pour accélérer cette évolution et provoquer une rupture salutaire plutôt que d’attendre une évolution naturelle sur des siècles.Ne pas voir les réels problèmes qui gangrènent l’islam ( salafisme, frères musulmans…) n’aide pas à avancer.Il faut aussi remonter aux causes profondes car même dans les pays arabes les chrétiens ont pu vivre pendant des siècles. Quelque chose a changé. La politique Israelo-américaine ( redéfinir les frontières actuelles pour avoir de petits états homogènes ) et surtout sa mise en œuvre (aide militaire de certains groupes islamistes) a joué un rôle très important dans la radicalisation et pourtant cette politique continue et la France y adhère ( liens avec le Quatar, attaque de la Syrie etc…)

    • « Oui les intellectuels finiront par gagner  »

      Les intellectuels, c’est ceux qui pensent comment les autres devraient vivres ?
      Difficile d’être optimiste.

  • Entièrement du même avis sur la justice : la prison en France c’est comme les impôts, socialiste : plus tu es ‘riche’ (plus tu as commis un délit grave, plus t’as d’antécédents) plus tu paies. Ce qui est complétement contre-productif.

    Cette vision anti-diluvienne ne tient aucun compte des effets que l’on pourrait attendre de la prison : dissuasion, relégation, punition, et réinsertion, qui dépendent de l’individu et non du délit.

    Au lieu de cela, comme la prison est une colo de vacances où le détenu n’a aucun autre objectif que celui d’attendre que ca se passe, elle a comme effets : éducation au crime, endurcissement, création de carnet d’adresse, radicalisation …

    Si les détenus avaient des objectifs clairs à atteindre pendant leur détention, en terme d’éducation, de comportement, de mise à l’épreuve, etc…, ca changerait les choses pour une grande majorité d’entre eux.

    Pour les récidivistes et les incorrigibles … colo longue durée jusqu’à déchéance de la nationalité et expulsion quand ils auront trouvé un pays qui veuille bien les accueillir.

    • Les apatrides, cela existe sans aucun problème.

      • Les apatrides par défaut ou par choix ?

          • Les Barrens … zones stériles, délaissées de tous et où finissent les apatrides. Dont notre monde vient de constater l’un des premier spécimens : la zone nord de l’Irak où s’est installé Daech.

            Lisez du William Gibson, vous changerez d’avis 🙂

            • En attendant, il vous faudra agrandir les prisons. Ou changer de méthodes et de principes économiques.
              Parce que personne n’en voudra de vos aimables gaillards spécialistes en armes légères, prêts à exploser au sens propre ou figuré pour n’importe quoi.

              • Reste toujours, pour les esprits pionniers, cette partie de la Fance que l’on nomme Terre-Adelie.

                • Laissons la concurrence et le marché gérer ce petit problème. Mais c’est clair, il faut s’attendre à voir plus d’offre que de demande dans ce domaine et avoir quelques problèmes de stock à régler.

                  Enfin, la perspective de risquer de moisir pendant des années en colo pour finir par se retrouver en Terre Adélie à casser des cailloux devrait freiner les ardeurs des candidats à la récidive du vol à l’étalage.

                  • On peut leur racheter les graviers triés au prix du marché pour rembourser les victimes.
                    D’un coté ils auront chaud 🙂 De l’autre ils seront occupés et ne penseront pas à mal.

  • « En réalité, ces actes ne sont pas à proprement parler des actes terroristes. N’oublions pas que les trois personnes dont on parle sont tous des recalés du Djihad. Ce sont des amateurs, fanatisés certes mais pas autant préparés que le sont de véritables terroristes. »

    Ah ben les familles des 12 victimes seront ravies d’apprendre qu’elles ont été tuées par des « amateurs ».

    « Je suis globalement optimiste, mais la pacification du monde, de la France, prendra plusieurs décennies. La modernisation de l’islam est en marche, lente mais inéluctable. »

    C’est malheureusement l’inverse qui se passe. L’islam est sur une tendance longue de radicalisation.

    Voila une université du Caire en 1978 : http://cdn.frontpagemag.com/wp-content/uploads/2010/02/egypt2.jpg

    « Rappelons une évidence, les trois terroristes, appelons-les comme ça, étaient français, au moins de papier. À supposer que l’on puisse stopper du jour au lendemain l’immigration, cela ne changera rien à la situation intérieure. »

    L’immigration est un sujet majeur notamment parce que le flux constant d’immigrés pauvres et appartenant à d’autres ethnies aggrave sans cesse le problème d’intégration. Il faut arrêter l’immigration ou au moins la restreindre à un flux très limité de personne disposant de leurs sources de revenus et répondant à des critères stricts d’intégration.

    Bref, M. Madelin rejoint la cohorte des pseudo-commentateurs qui se leurrent (ou essaient de nous leurrer).

    • le cioup de l’immigration est mal compris.

      les terroristes se retrouvent a haut niveau par des gens très éduqués, riches souvent, qui tente de se refaire une virginité idéologique en délirant comme d’autre devienne bobo sur une ZAD.
      Un truc aussi qui cause cette radicalisation, comme on l’observe en Indonésie, ce sont des gens éduqués qui n’ont pas ce qu’elle méritent a cause des discriminations.
      En Indonésie le pourvoyeur de chefs terroristes ce sont les universités US, pas les quartiers pauvres… les pauvres en fait quand on creuse s’y engagent pour un intérêts vénal, parce que il y a du fric a faire, un réseau d’assistance, du business.
      ca je le tiens pas des ONG francaise mais des gens d’Indonésie qui ont les même problème importés d’Arabie saoudite en pétrodollar que nos banlieue.

      une autre problématique c’est que les Madrassa forment comme nos université de développement durable, des gens qui n’auront de job que si leur idéolologie gagne. que vaut un docteur en sharia si on instaure pas la sharia ? pas plus qu’un docteur un climatologie si le RCA fait un bide !

      enfin parmi les causes de radicalisation haineuse des petites gens, ou de problèmes plus mineurs avec les enfants d’immigrés, il y a le manque de liberté d’entreprendre pour les immigrés.
      entre le boboisme catho de gauche façon MRAP/DAL « mon pauvre petitit réfugié » (je mélange) qui s’apitoie et le rejet façon « je veux pas d’emmerdes » aggravé par des législation antiterroriste contre les exploiteurs d’immigrés et les vendeurs de sommeil, les illégaux et autres pauvres de tout poil ne trouve rien pour travailler, ni pour se loger.
      les immigrés de première génération sont des battants qui pouraient construire leurs usines, leurs HLM avec un peu de formation (qu’il payeraient avec une tontine ou une économie du partage des compétence), mais on s’apitoient sur eux quand on ne les empêche pas de nous « voler le travail »… on préfère leur payer des vacances a nos frais ou les jeter comme des chiens aux frontières a cout astronomiques, plutot que de les laisser bosser à notre place… le mythe du travail comme un cadeau et un gâteau amène à la pire inhumanité économiquement absurde.

      les immigrés on un problème, même très compétents, pour trouver/créer du travail et « payer leur loyer » à notre pays, a cause de la sur régulation.

      nous avons ici encore un problème de liberté. je suis né dans un monde anti-libéral, je l’ai soutenu, mais là je commence à comprendre que c’est ça notre problème. rien d’autre.

      on a tout essayé sauf la liberté … d’entreprendre, de s’exprimer.

      attention aussi a ne pas mélanger causes et conséquences (municipalité de gauche, arme a feu).
      Le contrôle des armes n’est pas un problème, il ne marche pas.
      le port d’arme par un non expert, ou un flic mal entraîné, c’est avant tout une arme retourné ou un gars qui tire avant de discuter.. d’ailleurs qu’une personne en porte ou pas elle paye la violence des agresseur comme pour les vaccins, parce ceux qui en ont une. Le crime est un marché et l’offre s’adapte au risque.
      mais bon, débat d’arrière garde, la famine et la route tue plus que les armes, aux US et ailleurs.
      Même la religion, la politique, est mené par l’économie.
      Science, ONG, religions, politique, terreur, guerres, c’est de l’économie qui les pilotes, sous-tend les idéologies, les interdits , les engagement…

  • 1) 2) Pas un acte terroriste : Alain Madelin est risible. 17 tués quand même, des cibles bien spécifiques (journalistes, policiers, juifs) qui, de décapitations en attentats, se reproduisent douloureusement depuis des mois contre les occidentaux.
    3) Organisation terroriste très organisée en bases arrières : peut-être vrai en 2001 (il en reste à cette date pour ses exemples), mais il semblerait qu’on en soit maintenant à des petits groupes légers (voir article Nicoulaud http://ordrespontane.tumblr.com/post/107890174851/mutation-du-virus).
    4) Armes : là il a raison, c’est assez facile parait-il de se fournir en fusils mitrailleurs. Mais ce n’est pas cohérent avec son point 3.
    5) Modernisation de l’islam : en marche, si on veut. Encore faudrait-il admettre qu’il y a quelque chose à moderniser.
    5) Patriot Act : AM a raison, on va vers un train de mesures liberticides, et à plusieurs titres complètement inutiles. Encore Nicoulaud : https://twitter.com/ordrespontane/status/554690274908463104 ou https://twitter.com/ordrespontane/status/554689980048900096
    6) Les terroristes sont français, légiférer sur l’immigration ne changera rien : oui.
    7) Armes : pas à l’aise sur cette question, je passe.
    8) #MarcheRépublicaine : pas de réponse précise, mais on déduit assez facilement qu’il n’y a pas participé : son point de vue est en vogue sur Contrepoints et ailleurs et je ne le comprends pas du tout. Sous prétexte que la situation n’est pas pure et parfaite (quelle situation l’est ?) il fallait rester chez soi comme si de rien n’était. Je pense au contraire que ces marches massives créent un précédent et sont maintenant un argument massue à la face de ceux qui défendent Charlie Hebdo, mais qui ne bougeraient pas pour Minute (par exemple).
    9) 10) 11) Faillite de l’éducation nationale : oui, mais aussi refus de s’intégrer, refus de l’autorité. AM réclame du reste que l’autorité de l’Etat, notamment dans sa branche police soit restaurée.
    Primat de la communauté : AM ne définit pas communauté, donc on ne sait pas très bien ce qu’il veut dire. L’école, de l’Educ Nat ou spécialisée est au contraire une façon de se républicaniser, de s’universaliser.
    12) Justice : philosophie trop laxiste sur l’accomplissement des peines de prison : oui.
    Point non abordé : budget de la Justice trop faible, un petit 8 milliards pour 2015 (à peine plus que la Culture).
    13) La charia bien comprise est une matrice de l’Etat de droit : tout est dans le « bien comprise », et apparemment à ce jour, personne ne l’a bien comprise, ce ne sont pas les britanniques qui ont laissé des tribunaux islamiques se développer parallèlement à leur système judiciaire qui nous diront le contraire, ou le blogueur qui a été condamné à 1000 coups de fouets en Arabie Saoudite, ou les lycéennes enlevées par Boko Haram au Nigéria. Alain Madelin m’a l’air de planer à 30 000 pieds au moins.

  • « le christianisme n’est pas une religion parfaitement libérale », dites-vous (dernier paragraphe).
    Méconnaissez-vous, à ce pont, la religion chrétienne ?
    Jésus a dit : « si tu veux, viens, suis-moi. »
    Toute la liberté chrétienne est dans le « si tu veux » !
    Cette liberté d’adhésion à la Foi est à l’origine de la responsabilité individuelle de sa vie

  • Le libéralisme, place l’individu au centre, donc le libéralisme se fait en faveur du citoyen ..On est loin de la caricature que les Bobos de gauche nous ont dessiné…
    Mais sur certains points le libéralisme à la Madelin, frise le bisounours….
    On rappelle que le tueur de Montrouge a fait de la prison, mais ne semble pas s’y être endoctriné.
    On rappelle que le frère ainé a été condamné et est sorti du tribunal sans mettre les pieds en prison..D’où vient cette idée et ces débats depuis plusieurs jours sur le pourrissement de la pensée de ce dernier en prison ????? Il n’y a pas mis les pieds après son jugement- sa peine étant en dessous des 2ans requis pour aller en prison.
    On sait que la future loi sur le non -emprisonnement des peines de moins de 5ans est déjà appliquée par les juges d’applications des peines ; on trouve en prison de 6ans et plus de prison. Ce qui correspond à des délits graves. Alors banc devant ou banc derrière, c’était comme un destin..
    Le seul qui a comparu -non-incarcéré en préventive- et a été conduit en prison après son jugement à 4 mois de prison ; s’appelle : Nicolas, pour avoir porté un tee-shirt…

    C’est certainement à lui que pensaient tous ceux qui défilaient dans la grande marche de la liberté d’expression ??!!
    JE SUIS NICOLAS

    • Taubira est en ce moment meme en train de reecrire le code civil a la lumiere des bougies, alors tout est possible, sauf le durcissement des peines pour les delinquants. Sauf pour les delits, tres graves, perpetres par les liberaux, blancs, heterosexuels et chretiens, bien entendu, comme le port d’un Tshirt, parceque dans la ripouxblique Francaise on ne plaisante pas avec ces trucs la.

      Belle recuperation, tous azimuts, de la manif de dimanche, avec faux cul 1er en tete de file, acompagne d’une belle brochette de chefs de regimes, non moins faux culs, de pays pas democratiques pour un sou et ou la liberte d’expression n’existe guere.

      Et alors que je ne partage pas du tout ses idees, il est quand-meme egalement symptomatique, en ce qui concerne la liberte d’expression, que Marine Le Pen qui correspond grosso modo (and worringly so) a 25% des intentions de vote ait ete ecartee totalement du defile.

      La democratie en France (comme la prison) c’est pas pour tout le monde.

    • Entièrement d’accord avec vous.

      On est plus dans un état de droit. Enfin, état de droit pour certains seulement.

  • Je vous fais passer un message bisous compatible : je vous aime tous et je vous embrasse tous ! 🙂

  • Merci beaucoup d’avoir interviewer Alain Madelin. C’est toujours un plaisir de le lire : indépendant, franc et prenant du recul !

  • La voix de Madelin est singulière et donc precieuse.

    La valeur ajoutée est dans l’asymétrie. Mais où est la relève ?

  • Mr Madelin à tort sur une chose : il s’agit bel et bien d’un acte terroriste commis par des professionnels (pas des déséquilibrés sortant de l’hp) qui ont suivis un entrainement djihadiste au Yémen.
    Maintenant les solutions ( C’est bien de critiquer , il faut surtout résoudre ces problèmes) :

    1.La reconstruction d’urgence d’une monnaie saine on fondée sur l’or et l’argent ;Toutes les civilisations se sont effondrées à la suite de manipulation monétaire. Egalement supprimer les banques centrales.

    2.Une fiscalité raisonnable et des dépenses publiques maintenue à un niveau soutenable( 33 % de dépenses publiques me paraissent raisonnable de nos jours)

    3.Un filet social suffisant pour les plus modestes mais pas de redistribution à grande échelle comme aujourd’hui.

    4.La lutte contre la bureaucratie et une vraie politique de simplification et de lutte contre les rentes.

    5.Une lutte suffisante contre la criminalité tant en sortant du laxisme actuel qu’en ne tombant dans la surenchère répressive. Ce qui compte est la certitude et la rapidité de la sanction. Pas sa sévérité excessive( modèle US avec des peines démesurés par rapport aux faits et 1% de sa population en prison) ou sa cruauté (modèle des états islamistes intégristes comme l’Arabie Saoudite ou l’Iran).Donc réformer en conséquence l’appareil policier et judicaire. Aussi réformer le système pénitentiaire pour en faire un moyen efficace de prévention de la récidive ( il y existe des programmes efficaces aux US pour cela voir l’exemple de l’état du Minnesota).
    Voila les solutions raisonnables qu’il faudrait appliquer de toute urgence. Ou les démagogues et les extrémistes en profiteront pour exploiter ce drame…

  • « je suis optimiste, la pacification du monde est inéluctable »
    j’ai connu madelin plus réaliste ,je crois plutot que c’est l’inverse en ce qui concerne la france ,il croit peut etre au slogan du vivre ensemble distillé par nos politicomedia de gauche, mais la réalité est déja de retour avec ce matin des automobilistes remontant un sens interdit , ont renversé un policier devant l’élysée .
    la victime affirme avoir été visée délibérement
    c’est un accident de la circutation nous dit on .
    c’est risible

  • Une bonne analyse de la situation selon moi, par contre pour ce qui est de la pacification avenir moi ce qui m inquiète c’est ce que nous et nos enfants devront endurer et le prix de cette pacification.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Dora Triki, Alfredo Valentino, and Anna Dimitrova.

Bien que le nombre de décès dus au terrorisme ait diminué de 14 % en 2021, le nombre d’attentats terroristes dans les pays de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) reste élevé, et en conséquence, le terrorisme demeure une menace importante dans ces pays. Encore récemment, un attentat revendiqué des forces rebelles Houthis du Yémen a eu lieu à quelques kilomètres du site du Grand Prix de Formule 1 d’Arabie saoudite, qui réunissait fin mars l’élite du sport automobile inte... Poursuivre la lecture

Klaus Kinzler est cet enseignant de civilisation allemande à Sciences Po Grenoble qui, rappelez-vous, a été victime il y a un peu plus d’un an d’un véritable déferlement de haine de la part d’une minorité d’extrémistes adeptes des thèses racialistes et de la cancel culture. Jusqu’à être mis à pied par la direction, étant accusé d’avoir tenu des « propos diffamatoires ». Et avoir subi des menaces de mort.

Loin de se laisser faire, ce professeur a choisi d’exprimer sa révolte et son indignation, à travers un livre dans lequel il livre sa... Poursuivre la lecture

liberté d'expression internet
5
Sauvegarder cet article

Il va devenir difficile de distinguer ce qui fait le charme un peu rude des dictatures orientales de la soyeuse bonté des démocraties occidentales : chaque jour qui passe accroît l'évaporation rapide des principes fondamentaux de nos démocraties et tout indique qu'on se dirige vers un monde où penser de travers vaudra sinon mise à mort physique, au moins mise à mort sociale...

Pour étayer ce constat, on pourrait par exemple jeter un œil au dernier bulletin produit par le Homeland Security, l'administration américaine en charge de la sé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles