Grève des médecins : plus de télétransmissions

Les médecins font pression en ne prenant plus la carte vitale, retournant à l’utilisation de l’ancienne feuille de soins.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
carte vitale Marisol Touraine

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grève des médecins : plus de télétransmissions

Publié le 6 janvier 2015
- A +

Par Phoebe Ann Moses

carte vitale Marisol Touraine

Les « professionnels de santé » libéraux en grève depuis le 5 janvier ont commencé une grève des télétransmissions : ils ne prendront pas la carte vitale mais utiliseront la bonne vieille feuille de soins marron d’autrefois, celle que le patient envoie à sa caisse de sécurité sociale.

L’efficacité de ce moyen de pression ne saute peut-être pas aux yeux. Il a pourtant un mérite : celui de faire prendre conscience que le travail de la sécurité sociale a été de plus en plus dévolu au médecin. Certes, insérer une carte vitale dans un lecteur n’est pas la tâche la plus difficile ; mais qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra vérifier les mises à jour des droits des patients, leur affiliation à une mutuelle, la validité de leur médecin traitant, le bon suivi du parcours de soin (c’est-à-dire que le patient est adressé par un médecin traitant et ne vient pas de lui-même) ?

Progressivement, la sécurité sociale ne fait plus son travail administratif et le délègue au médecin. Progressivement elle va soumettre le médecin.

Revenir à la feuille de soin permettra au moins au patient de se rendre compte que la consultation médicale est triangulaire : médecin-patient-sécurité sociale. Le patient est partie prenante par son paiement et il voit si sa mutuelle est efficace et ce que la sécurité sociale prend vraiment en charge.

Si la loi passe, le patient sera paradoxalement exclu du dispositif : certes Marisol Touraine fait valoir que l’accès au soin sera totalement gratuit ; mais le patient ne saura plus combien coûte la consultation. Il ne paye pas donc il n’a plus son mot à dire : tout se passera entre le médecin et la CPAM. Pire, il ne saura plus si sa mutuelle rembourse bien ou pas.

Ce que la Sécurité Sociale prendra en charge va devenir totalement opaque, noyé dans les montants de plus en plus sibyllins de la « part sécu » et de la « part mutuelle ».

Grèves des médecins libéraux (Credit PAM)
Mobilisation des médecins devant les ARS, ici à Lyon.

 

Cette grève des télétransmissions a aussi un autre avantage : montrer à Marisol Touraine que les patients acceptent d’avancer le montant de la consultation. En effet, la sécurité sociale a d’ores et déjà annoncé que le retour aux feuilles de soins papier allait allonger les délais de remboursement (les employés ne feront pas face à l’afflux de paperasse administrative). Si les patients acceptent ce délai pour soutenir leur médecin, ils montrent du même coup que ce ne sont pas les 23 euros à débourser qui font une différence.

Assurance maladie Espace Pro

Le bras de fer est donc engagé entre les médecins et le bras armé du gouvernement qu’est la sécurité sociale. Qui a riposté ce 5 janvier, dès le début de la grève, en bloquant sur son site internet les demandes de feuilles de soins papier des médecins de manière à ce que ceux-ci ne puissent pas se ravitailler.

Encore une fois la méthode utilisée par le gouvernement est de casser le thermomètre en espérant que personne ne voit le degré de démagogie des projets en cours.

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • En terme de coûts, maintenir le paiement au medecin pour ensuite se faire rembourser par la secu et la mutuelle, c’est pas un beau gâchis?

    • Le coût est actuellement assumé par le médecin. Terminal de carte vitale et abonnement sont à sa charge. Le projet de loi prévoit de tout déléguer au médecin. Avance de trésorerie et gestion des impayés. Une bonne carte de paiement à débit différé serait tellement plus simple.

  • Cette tentative d’étatisation de la santé privée (comme au RU) risque à terme de créer une nouvelle configuration de la médecine de ville.
    Certains médecins voudront garder leur indépendance et feront le choix de ne plus être remboursés par la sécu, ils seront de vrais privés et payés par ceux qui en ont les moyens.
    Les autres accepteront d’être les employés de l’état mais la question sera alors, de savoir où iront les meilleurs ???

  • La sécu veut soumettre les médecins comme elle a déjà soumis les pharmaciens.

    Les règles de substitution des princeps par l’équivalent générique ont encore évoluées, la note manuscrite « non substituable » sur la prescription du médecin n’a plus aucune valeur, le pharmacien (et son personnel) doit substituer ou faire payer. Pour ce faire, les pharmaciens ont remis en circulation les feuilles de soins.

    Réaction immédiate de nos fonctionnaires, les dossier hors tiers-payant doivent être obligatoirement télétransmis sous peine d’être rejetés. Donc, mise à jour des logiciels d’officines, payantes. Mais les pharmaciens ne savent pas se défendre, bravo les médecins.

    Dans un autre ordre d’idée, en généralisant le tiers-payant, cette loi va effectivement déresponsabiliser les patients, puisque c’est gratuit, pourquoi faire attention. C’est pour cette raison qu’ils ont instauré il y a quelques année une retenue de 0,5 ou 1€ sur chaque boite/acte, aujourd’hui ils rament dans le sens inverse.

    NB: Je ne suis pas pharmacien, ni même dans une profession proche de la médecine.

    • A mon boulot, il y a un mec qui abusait tellement des arrêts maladie (ce qui nous pénalisait pas mal, mais ça tout le monde s’en fout) qu’il n’avait plus d’oseille pour payer le médecin et se mettre en arrêt ^^
      C’est pourtant dangereux la flemmingite !

      Mais je suis d’accord avec vous. Les gens n’ont plus la valeur du prix d’un médicament, pire la sécu leur est redevable. Ma femme bosse en pharmacie. Elle m’explique la honte du gaspillage de l’argent public..

  • Juridiquement la sécu se met en tord en bloquant les demandes de feuilles de soin. De plus elle démontre qu’elle n’est qu’un monstre administratif, bien loin de l’idée médicale que s’en faisait ses créateurs.

  • madame Touraine est une femme extrêmement intelligente et logique(pour rire) lorsqu’elle déclare que la très grande majorité des Français est favorable au tiers payant. Magnifique ! Bravo Madame ! Une conclusion que le plus crétin d’entre nous approuve puisqu’il n’aura plus à payer à la fin de la consultation.
    Bientôt Sapin, le cornichon satisfait de son incompétence, va faire lui aussi une enquête pour découvrir que la grande majorité de ce vil peuple est favorable à une diminution de la ponction fiscale.
    Et dire que nous sommes gérés par ce genre d’andouille.

  • « l’accès au soin sera totalement gratuit »
    La blague, quand on voit toutes les charges qui sont imposées et qui n’arrivent même pas à financer la Sécu, il serait temps d’arrêter de se rendre compte que cela nous coute 50% de notre PIB en terme de dettes.
    Si en tant que patient je met déjà 2 à 3 mois pour être remboursé, j’imagine le temps qu’ils vont mettre à payer le médecin, d’autant plus quand les caisses seront en faillite, ils leur feront le même qu’aux militaires et arrêteront simplement de payer.

    Par contre, trouver une stratégie pour faire baisser les coûts en se remettant en question, ils connaissent pas.

  • L’accès aux soins ne peut être totalement gratuit. Même la sécu a institué un forfait non remboursable (50 centimes par boîte de médicaments, 1€ par visite chez le médecin, 2€ pour tel ou tel acte etc.). Comment diable va-t-elle pouvoir se faire payer ces forfaits si le patient n’a plus besoin de se faire rembourser ? Va-t-elle déléguer aux médecins (et aux pharmaciens etc.) le soin de récupérer cette somme ?
    Paierons-nous désormais chaque boîte de médocs 0,50€ qui seront déduits du remboursement de la sécu aux pharmaciens ? 1 € chez le médecin ? etc. Je sens l’usine à gaz arriver…

    Et toutes ces mutuelles qui ne remboursent pas de la même façon ? celles qui plafonnent les dépassements, celles qui ne remboursent que X visites etc. ? et les gens qui n’ont pas de mutuelle et ceux qui en ont deux ? Bonjour la galère…
    Tel patient ne paiera rien chez le médecin (CMU, AME), tel autre 1€ (patient « normal » avec mutuelle reconnue), tel autre 7,90€ (patient « normal » sans mutuelle) etc.

    • « L’accès aux soins ne peut être totalement gratuit. Même la sécu a institué un forfait non remboursable (50 centimes par boîte de médicaments, 1€ par visite chez le médecin, 2€ pour tel ou tel acte etc.). Comment diable va-t-elle pouvoir se faire payer ces forfaits si le patient n’a plus besoin de se faire rembourser ? Va-t-elle déléguer aux médecins (et aux pharmaciens etc.) le soin de récupérer cette somme ?
      Paierons-nous désormais chaque boîte de médocs 0,50€ qui seront déduits du remboursement de la sécu aux pharmaciens ? 1 € chez le médecin ? etc. Je sens l’usine à gaz arriver… »

      Déjà vu, forfait 1 euro des consultations de toubib retenu sur une de mes feuilles de soins en tiers payant (je suis dentiste). Ca devrait durer depuis un moment, jusqu’à ce qu’ils trouvent le pigeon pour pouvoir les récupérer. Une « erreur » parait il.
      Là ou je rigole c’est de voir des ex CMUS se retrouver une fois en retraite ( le minimum vieilesse doit etre supérieur au RSA apparemment) avec une mutuelle de santé ACS payé par l’état qui n’arrive pas à la cheville de la CMU ( reste à charge trop élevé vu les modestes revenus, pour les prothèses dentaires meme au tarif CMU contrairement à la CMU ou le reste à charge est nul) Ce qui fait que ces mutuelles ne sont jamais utilisées. Tout benef pour la mutuelle.

  • « Revenir à la feuille de soin permettra au moins au patient de se rendre compte que la consultation médicale est triangulaire »

    « mais le patient ne saura plus combien coûte la consultation »

    « Pire, il ne saura plus si sa mutuelle rembourse bien ou pas »

    « Si les patients acceptent ce délai pour soutenir leur médecin, ils montrent du même coup que ce ne sont pas les 23 euros à débourser qui font une différence »

    Je pense que vous prêtez un peu trop d’intelligence aux « patients ».
    Les « patients » n’ont absolument aucune espèce d’idée du combien, du pourquoi et du comment.
    Ils donnent des sous au médecin sans sourciller parce qu’ils savent que ces sous seront remboursés, mais tout le mécanisme derrière, non seulement ils ne le comprennent pas, mais surtout, ils s’en tapent.

    Vous avez oublié que vous vivez au pays des bisounours ou tout est gratuit.

    • Je vous approuve monsieur. Ça fait déjà bien longtemps que plus personne se comporte de manière responsable avec l’argent gratuit des autres.

  • Pourquoi les médecins ne passent ils pas en secteur 3 ?

    • « L’exercice en secteur 2 est un mode différent d’exercice et nullement un appât du gain tandis que la sécu transforme ceux du secteur 1 en chasseurs de primes. »

      Tout à fait exact. Une perte totale d’indépendance professionnelle. Ils nous ont transformé nous les dentistes, par la non réévaluation des actes de soins opposables coeur de notre métier, en chasseurs d’actes à entente directe (honoraires libres) , seul moyen de gagner sa vie. Vivement la fin de ce cauchemar quotidien.

  • Le manque de feuille de soins papier n’est pas un problème : il y a quelques années lors d’une grève des MG et de la télétransmission, la CPAM de Bar-le-Duc avait refusé de prendre en compte ma demande de feilles de soins-papier : j’ai donc fait moi-même sur une feuille A4 jaune vif fluo huit coupons en long mentionnant chacun les mentions légales, à savoir :
    – le refus du directeur de la CPAM avec son nom ,
    – une ligne avec mon identité et qualité de MG,adresse et N°Améli
    – une ligne pour l’identité du patient et son n°de SS,
    – une ligne pour l’adresse du patient,
    – une dernière ligne pour la lettre-clé et le montant encaissé
    – et deux petites cases pour les signatures celle du patient et la mienne
    et j’agrafe ce papillon à l’ordonnance…
    Seule la caisse militaire a fait quelques difficultés aux patients mais tous ont été finalement remboursés et … j’ai reçu mes feuilles de soins dix jours après les réceptions par la CPAM de mes premiers papillons jaunes… Ca m’a coûté une ramette de papier jaune fluo et un peu d’encre d’imprimante, j’ai tenu bon et ça a payé ! (certes, échelon local dans département rural où tout le monde se connait…) mais je suis prêt à recommencer si nécessaire
    Dr LAISSY

  • Je soutiens à fond les médecins. J’ai été transporteur sanitaire et les contraintes administratives sont gigantesques, chaque mutuelle a sa propre manière de fonctionner, chaque caisse maladie possède son propre fonctionnement. La sécu a littéralement abandonné le coté administratif pour le confier aux professionnels de santé sans aucune contre partie, les médecins étaient les derniers récalcitrants, ils seront désormais logés à la même enseigne que toutes les autres professions de santé dont le tiers payant est obligatoire. La santé entière sera malheureusement fonctionnarisée, quelle dommage !

  • La vraie raison pour laquelle les médecins doivent continuer à s’opposer à la généralisation du tiers payant est qu’ils deviendront de facto la seule variable d’ajustement pour contrer les déficits de la SS.
    Le patient, n’ayant plus rien à débourser, n’aura aucune incitation à modérer sa consommation. Elle augmentera, quoi qu’on en dise. Les actes médicaux augmenteront, et donc la somme à rétrocéder aux praticiens. Mécaniquement le volet dépenses de la SS va augmenter, sans augmentation du volet recettes. Donc le déficit va augmenter. Et la situation, déjà difficile, deviendra vite intenable. La seule solution alors au gouvernement, en dehors de revenir au régime antérieur, sera donc de moduler le montant des rétrocessions aux praticiens.

    Trois possibilités s’offriront: soit un système « à l’anglaise », où chaque praticien aura un quota d’actes à réaliser sans le dépasser, soit à « l’allemande », où les actes au delà d’un plafond verront leur taux de rétrocession diminuer; enfin, la troisième solution serait de réduire la valeur rétrocédée dès le premier acte (les radiologues et les biologistes connaissent déjà). Dans les deux premiers cas, le gouvernement en viendra à déterminer un revenu plus ou moins fixe pour ses praticiens, et aura finalisé leur transformation en agents publics.
    Dans le troisième cas, nous verrions la généralisation d’une médecine à la chaine, chaque praticien étant incité à multiplier ses actes pour générer un revenu confortable.

  • Le tiers payant généralisé ? J’applique déjà le tiers payant à mes patient mais seulement sur la part obligatoire, donc certains patients ne paient rien (CMU complémentaire, ALD…) et d’autres paient la part complémentaire et se démerdent ensuite avec leur mutuelle. Et ceci parce que cela m’arrange autant que mes patients.
    Le tiers payant que veut imposer notre exophtalmique de ministre je ne l’appliquerait pas. Pourquoi je vous prie? Parce que à 4 ans de la retraite je ne fais pas ce qui me fait ch…. et surtout pas obéir à une clique de technocrates cryptocommunistes.
    Et si on me cherche des noises ? Je dévisse ma plaque et me consacre à un boulot (au noir bien entendu) n’ayant rien voir avec la médecine.
    Beaucoup de médecins du baby boom sont dans mon cas et dans 4-5 ans y aura du souci à se faire pour l’accès aux soins; mais cela pourrait arriver quasiment tout de suite si MST s’entête….

    • Pas chiche, tu préfères faire chier tes clients (je ne dit pas patients exprès)…. suis pas de gauche mais le tiers payant, 20 ans que les pharmaciens le font, et n’en sont pas mort…. Ils ont essuyés les plâtres et ça marche. Vous les médecins, vous êtes souvent contre les changements, j’ai bossé souvent avec certains de vos confrères, et rien à voir avec la politique car je suis de droite droite….. Evoluez un peu, merde!

      • C’est vrai que ces derniers mois il n’y a pas eu beaucoup de pharmacies qui ont fermé….
        Drôle d’évolution que d’accepter l’asservissement !

        • Une chose m’intrigue : depuis la mise en place du tiers payant dans les pharmacies, elles emploient une personne à plein temps (quand elles le peuvent) pour vérifier et relancer sans arrêts les payements, gérer les péremptions qui ont curieusement explosé. Une anecdote : 40 boites de sirop au décès d’une personne ramenées en pharmacie. Certainement la faute du prescripteur ! du pharmacien qui a délivré, mais surtout pas système irresponsable….

      • « et rien à voir avec la politique car je suis de droite droite »
        Si vous voulez parler du FN, vous êtes définitivement socialiste, il n’y a pas pire socialiste que le FN à l’heure actuelle.

  • Cela fait ans que les pharmacies font le tiers payant et ça marche car ils ont essuyés les plâtres Les toubibs pour la CMU le font et sont payés par la sécu en 3 jours en moyenne… Faut pas qu’ils nous fassent chier, car là, ils s’en prennent à leurs patients (ou plutôt clients car c’est une question d’argent non?). Je pense que ce sujet n’a rien à voir avec la libération du RSI et de la Sécu. Merci aux responsables de ce mouvement de ne pas mélanger les genres juste pour faire du buzz!

    • P’tain ! salauds de médecins n’est ce pas ? tous des nantis, des profiteurs, bouffant sur le dos des patients… des pervers j’vous le dit !
      Ah la dure vie des clichés…

    • « les pharmacies font le tiers payant et ça marche »
      Et vous croyez que c’est facile de traiter avec des centaines de mutuelles et des dizaines de caisses maladies. La sécurité sociale a totalement déporté le plus gros des taches administratives vers les professionnels de santé, les médecins était les derniers récalcitrants. Pour autant les effectifs des caisses maladie n’ont jamais diminués.

  • Suis-je le seul a ne rien y comprendre et ne pas me sentir concerné ?

  • Je suis pharmacienne et estimer que le tiers payant fonctionne en pharmacie c’est clairement ne pas être du métier. La pharmacie ne s’est jamais aussi mal portée et être embauchée à plein temps à son coefficient relève aujourd’hui du miracle. Les déboires avec la sécu pour obtenir le remboursement font partie intégrante de mon quotidien tout comme les renouvellements d’ordonnances inutiles mais « gratuites ».
    Je soutiens complètement les médecins dans leur démarche, le tiers payant déresponsabilise les gens qui n’ont plus aucune notion de combien vaut le traitement qui les maintient en vie.

  • Bonjour! je suis actuellement attaqué par la CPAM de l’ Aude qui me réclame un indu de plus de 5800 euros pour des soins et prothèses effectués pour des patients CMU, sous le prétexte que je n’ avais pas effectué des radios préalables ( je n’ ai jamais reçu la documentation
    y faisan référence ) je suis en régime emploi- retraite à 70 ans.
    Pour moi, la seule manière de bloquer le tiers – payant généralisé est de tous se déconventionner, je pense que ça ferait bouger dans les chaumines ! pensez aussi qu’ attendre plus d’ une semaine pour percevoir 23 € est pénible pour un généraliste, songez que pour un dentiste , il faut parfois attendre plus d’ une semaine pour percevoir des sommes bien plus importantes( quelques centaines ou quelques milliers d’ euros et qu’ il faut quand même payer tout le monde autour du cabinet!!!

  • Bonjour! bien évidemment que la seule réponse à cette agression est de tous se déconventionner et de refuser les cartes vitales

  • Bonjour! je suis actuellement attaqué par la CPAM de l’ Aude qui me réclame un indu de plus de 5800 euros pour des soins et prothèses effectués pour des patients CMU, sous le prétexte que je n’ avais pas effectué des radios préalables ( je n’ ai jamais reçu la documentation
    y faisant référence ) je suis en régime emploi- retraite à 70 ans.
    Pour moi, la seule manière de bloquer le tiers – payant généralisé est de tous se déconventionner, je pense que ça ferait bouger dans les chaumines ! pensez aussi qu’ attendre plus d’ une semaine pour percevoir 23 € est pénible pour un généraliste, songez que pour un dentiste , il faut parfois attendre plus d’ une semaine pour percevoir des sommes bien plus importantes( quelques centaines ou quelques milliers d’ euros et qu’ il faut quand même payer tout le monde autour du cabinet!!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza ne passent pas. Selon Mediapart, c’est de ce lieu de villégiature en Espagne que le ministre de l’Éducation nationale aurait annoncé la modification du protocole sanitaire à la veille de la rentrée, provoquant colère et indignation des syndicats et des opposants.

À quelques jours de l’appel à la grève lancé par FSU, CGT Educ'action, FO et SUD Éducation, ainsi que la FCPE, première organisation de parents d'élèves, cela pourrait être fatal pour sa réputation politique, au même titre que les h... Poursuivre la lecture

Charles Prats
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Sicard.

On apprend par le journal Libération que le magistrat Charles Prats est placé sous enquête administrative par notre ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, en raison des révélations contenues dans son dernier livre sur l’importance faramineuse des fraudes sociales dans le pays : en effet, il les évalue à pas moins de 52 milliards d’euros par an.

On comprend que cela dérange nos responsables politiques, d’autant qu’il s’agit de fraudes imputables pour une bonne part à des ressortissants étrangers ou issus ... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.   

La Sécurité sociale a été créée par les Ordonnances de 1945 :

 « Art. 1er. — Il est institué une organisation, de la sécurité sociale destinée à garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent. »

Elle a pour objectif de « de protéger les individus des conséquences de divers événements ou situations, généralement qualifiés d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles