Grève des médecins : plus de télétransmissions

carte vitale Marisol Touraine

Les médecins font pression en ne prenant plus la carte vitale, retournant à l’utilisation de l’ancienne feuille de soins.

Par Phoebe Ann Moses

carte vitale Marisol Touraine

Les « professionnels de santé » libéraux en grève depuis le 5 janvier ont commencé une grève des télétransmissions : ils ne prendront pas la carte vitale mais utiliseront la bonne vieille feuille de soins marron d’autrefois, celle que le patient envoie à sa caisse de sécurité sociale.

L’efficacité de ce moyen de pression ne saute peut-être pas aux yeux. Il a pourtant un mérite : celui de faire prendre conscience que le travail de la sécurité sociale a été de plus en plus dévolu au médecin. Certes, insérer une carte vitale dans un lecteur n’est pas la tâche la plus difficile ; mais qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra vérifier les mises à jour des droits des patients, leur affiliation à une mutuelle, la validité de leur médecin traitant, le bon suivi du parcours de soin (c’est-à-dire que le patient est adressé par un médecin traitant et ne vient pas de lui-même) ?

Progressivement, la sécurité sociale ne fait plus son travail administratif et le délègue au médecin. Progressivement elle va soumettre le médecin.

Revenir à la feuille de soin permettra au moins au patient de se rendre compte que la consultation médicale est triangulaire : médecin-patient-sécurité sociale. Le patient est partie prenante par son paiement et il voit si sa mutuelle est efficace et ce que la sécurité sociale prend vraiment en charge.

Si la loi passe, le patient sera paradoxalement exclu du dispositif : certes Marisol Touraine fait valoir que l’accès au soin sera totalement gratuit ; mais le patient ne saura plus combien coûte la consultation. Il ne paye pas donc il n’a plus son mot à dire : tout se passera entre le médecin et la CPAM. Pire, il ne saura plus si sa mutuelle rembourse bien ou pas.

Ce que la Sécurité Sociale prendra en charge va devenir totalement opaque, noyé dans les montants de plus en plus sibyllins de la « part sécu » et de la « part mutuelle ».

Grèves des médecins libéraux (Credit PAM)
Mobilisation des médecins devant les ARS, ici à Lyon.

 

Cette grève des télétransmissions a aussi un autre avantage : montrer à Marisol Touraine que les patients acceptent d’avancer le montant de la consultation. En effet, la sécurité sociale a d’ores et déjà annoncé que le retour aux feuilles de soins papier allait allonger les délais de remboursement (les employés ne feront pas face à l’afflux de paperasse administrative). Si les patients acceptent ce délai pour soutenir leur médecin, ils montrent du même coup que ce ne sont pas les 23 euros à débourser qui font une différence.

Assurance maladie Espace Pro

Le bras de fer est donc engagé entre les médecins et le bras armé du gouvernement qu’est la sécurité sociale. Qui a riposté ce 5 janvier, dès le début de la grève, en bloquant sur son site internet les demandes de feuilles de soins papier des médecins de manière à ce que ceux-ci ne puissent pas se ravitailler.

Encore une fois la méthode utilisée par le gouvernement est de casser le thermomètre en espérant que personne ne voit le degré de démagogie des projets en cours.