Thierry Mariani et le Wifi en libre accès

Après avoir voté la loi HADOPI, Thierry Mariani se plaint de ses conséquences.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Thierry Mariani Credit OSCE Parliamentary Assembly

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Thierry Mariani et le Wifi en libre accès

Publié le 1 janvier 2015
- A +

Par Emmanuel Bourgerie

Voici un tweet de Thierry Mariani, député UMP des Français de l’étranger :

Mariani tweet

Si ce tweet est drôle, c’est parce que Mariani, qui était déjà député sous Sarkozy, a fait partie de ceux qui ont voté la loi HADOPI. Quel rapport entre HADOPI et le Wifi gratuit sud-coréen ? « Faire simple », comme le dit Mariani, c’est ne pas demander aux propriétaires de cafés, restaurants et autres de se conformer à des contraintes techniquement impossibles à respecter afin d’offrir le Wifi aux usagers, ce que fait la loi HADOPI au nom de la lutte contre le téléchargement illégal.

Même si dans un élan de générosité les commerçants voulaient rendre disponible le Wifi pour leurs clients, il leur est requis de garder un historique détaillé des activités de chaque usager, afin qu’en cas de téléchargement illégal repéré par la HADOPI ils puissent nier toute responsabilité. En clair, ça signifie vous demander vos papiers d’identité et établir un historique détaillé de votre usage d’internet au cas où vous iriez consulter les mauvais sites, ce qui est sobrement intitulé « Obligation de sécurité ».

Voter une loi liberticide et prêter sourde oreille aux nombreux experts qui avaient prévenu des conséquences inattendues qu’elle aurait est une chose, mais se plaindre que les commerçants ne rendent pas un service qu’on a rendu illégal en est une autre. Pour avoir eu l’intelligence de voter la loi HADOPI et pour avoir eu la brillance de l’oublier quelques années plus tard, je pense que Thierry Mariani concourt au titre de l’idiot de l’année 2014.

Il montre, par dessus tout, que les hommes politiques se plaignent des effets dont ils chérissent les causes. Vous allez me dire que ce tweet est anecdotique, je pense que non. Il incarne parfaitement la mentalité dans laquelle baignent les hommes politiques : voter des lois pour des raisons bassement politiques et ensuite venir chouiner sur les conséquences qu’elles ont.


Sur le web.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • les hommes politiques ne réfléchissent pas , c’est bien ce qu’on leur reproche ; aucune réflexions , aucune recherche , aucune vision , le néant , tout simplement ;

  • Le type se plaint que la loi oblige à être arnaché comme un footballeur américain pour faire du VTT, et vous, vous lui reprochez d’avoir voté une loi obligeant d’avoir une protection. C’est peu fair-play !

    Il faut de la protection, on peut en convenir. Le problème, c’est sa mise en œuvre. Surtout si l’utilisateur final est le tiers toujours oublié entre la maitrise d’ouvrage (l’état, ses normes et ses intérêts) et le maitre d’oeuvre (les entreprises, les lobbys).

    Le problème, c’est le monopole de l’état français et de l’  » empire  » européen confondu. Les politiciens passent, les fonctionnaires restent.

  • Bah quand Hollande vient expliquer à chacun dans ses vœux que c’est le devoir des entreprises d’employer et d’investir après avoir vidé leurs carnets de commandes et leurs trésoreries, on n’est plus à ça près.

    • Comment ça ? Les entreprises n’embaucheraient que parce qu’elles ont besoin de nouveaux employés, et pas parce que le patron du MEDEF a signé un pacte avec le diable, je veux dire, avec l’Etat !!! Cépapossible !

  • Oui mais les français veulent des responsables, même et surtout pour leurs propres erreurs, et en général ils se défaussent sur les politiques. Ces derniers interdisent donc tout par défaut pour éviter justement d’être pris en défaut.
    C’est le serpent qui se mord la queue, mais c’est d’abord un problème citoyen.
    Certes Mariani oublie que c’est un conséquence de ses actes, mais qui s’en souvient ?

    • Qui se souvient que les spécifications fonctionnelles du logiciel de sécurisation HADOPIesque n’ont jamais été publiées?

      Qui se souvient que le décret d’application de la loi HADOPI ne dit RIEN sur l’obligation de sécurisation?

      Comment le CE peut laisser passer un décret qui n’a aucun contenu sémantique?

  • excellente remarque. ce n’est pourtant pas le pire!!
    quelle erreur cette loi hadopi!
    j’avais écrit à N Sarkozy pour lui dire qu’il venait de perdre les prochaines élections présidentielles lors de cette loi.

    • Exact, la HADOPI a politisé une certaine jeunesse qui a été séduite par des discours (sur étagères) de goules socialistes pour la liberté et la vie privée et contre HADOPI et la surveillance du net – les mêmes qui ont voté la LPM avec la possibilité de l’espionnage généralisé, après l’affaire Snowden, ce qui est un exploit.

  • Idiot de l’année? Parmi les politiciens?

    Il faudrait un podium de la taille de l’arc de triomphe.

  • C’est pas sur ce site qu’un article rappellait que la gratuité n’existait pas ?

    • Pour les étrangers, si, ça existe!

    • Je vous lis depuis Adélaïde en Australie. Le WiFi est totalement gratuit dans tout le centre historique de la ville… Ce qui signifie par exemple que l’on peut téléphoner quasiment gratuitement dans le monde entier avec une qualité sonore parfaite (avec des logiciels comme Viber) assis tranquillement au bord de la rivière ou au milieu d’un parc… sans rien demander à personne…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Dix ans déjà ! C'est formidable, comme le temps passe vite ! Eh oui, il y a 10 ans, était instaurée la Haute Autorité Destinée à Observer les Petits Internautes, HADOPI pour faire court, qui, outre une consternation compacte chez tous les acteurs d'Internet un tant soit peu compétents, déclenchait immédiatement la mise en place de toute une série d'intéressantes mesures dont on peut maintenant mesurer les effets réels.

Ah, 2009 ! Rappelez-vous, c'était la fin des années disco tecktonik et Internet était encore, dans l'e... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Pour les politiciens français, toute liberté n'est que menace. Elle doit être sévèrement encadrée, régulée voire réprimée si c'est possible puisqu'elle représente une façon de s'affranchir de l'influence de l'État et, plus concrètement, de s'affranchir de leur pouvoir. Or, si les députés, les ministres et tous les autres élus se sont bien fait suer pour arriver là où ils sont, ce n'est certainement pas pour voir se débiner sans mal ceux sur lesquels ils entendent régner, scrogneugneu !

C'est donc exactement pour cela qu... Poursuivre la lecture

Par Théophile Gacogne.

On a tous entendu parler de ces fameuses voitures autonomes, les moyens de transports de demain qui nous permettront de ne plus avoir à nous préoccuper de la conduite, puisqu’elles se chargeraient de nous transporter d’un point A à un point B seules, ou presque.

Afin d’être totalement opérationnelles, ces voitures auront besoin d’utiliser un standard de communication sans fil, afin de pouvoir communiquer entre elles mais aussi avec des infrastructures. Il fallait donc faire un choix, et l’Union européenne ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles