Angela Merkel, appréciée des Français

Selon un sondage Ifop, les trois quarts des Français ont une bonne opinion de la chancelière allemande.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Angela Merkel à Davos (Crédits : World Economic Forum, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Angela Merkel, appréciée des Français

Publié le 15 décembre 2014
- A +

Angela Merkel à Davos (Crédits : World Economic Forum, licence Creative Commons)Quelques jours après la réélection d’Angela Merkel à la présidence de la CDU, le sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche montre la bonne opinion globale qu’ont les Français de la chancelière allemande, mais également les réserves qu’ils émettent au sujet du modèle économique allemand.

Trois quarts des Français ont une bonne opinion d’Angela Merkel (72%). La chancelière allemande est majoritaire dans l’ensemble des segments de la population, mais la catégorie socioprofessionnelle et la sensibilité partisane sont sources de clivages. Les catégories socioprofessionnelles les plus modestes (65% parmi les employés, 64% parmi les ouvriers) et les sympathisants des formations les plus radicales (51% parmi les sympathisants du Front de Gauche, 68% parmi les sympathisants du Front National) sont moins enthousiastes à l’évocation d’Angela Merkel.

Des réserves à l’égard du modèle économique allemand

Le modèle économique allemand est sujet à davantage de réserves de la part des Français. 76% des personnes interrogées s’accordent sur le fait que l’Allemagne connaît des problèmes de bas salaires et de pauvreté, bien qu’a contrario 64% jugent qu’il faudrait s’inspirer en France des réformes mises en place outre-Rhin. Les Français regrettent parallèlement en majorité que l’Allemagne exerce une trop forte influence sur la politique de l’Union européenne (74%). Pour autant, à l’image des critiques adressées par Jean-Luc Mélenchon à Angela Merkel récemment, une proportion équivalente déplore que des personnalités politiques françaises critiquent l’Allemagne avec virulence compte tenu de la relation franco-allemande. Les sympathisants du Front de Gauche, et du Parti socialiste dans une moindre mesure, sont de manière générale les moins positifs.

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • « 76% des personnes interrogées s’accordent sur le fait que l’Allemagne connaît des problèmes de bas salaires et de pauvreté » : alors qu’en France bien sûr, il n’y a pas de bas salaires ni de pauvreté…

  • Si ce sondage est conforme alors les français devraient s’informer sur Merkel tenue en laisse par l’administration us… que peut bien savoir la CIA sur Merkel ? Avoir cette vidéo http://blogs.mediapart.fr/blog/danyves/091214/devant-le-parlement-allemand-une-deputee-accuse-merkel-de-servir-les-interets-des-usa-au-detriment-des

  • Parce que la France ne connaît pas de problèmes de bas salaires et de pauvreté?
    Les Français croient ce que véhiculent les médias largement inspirés par l’extrême-gauche. Il n’y a qu’à se promener dans une ville allemande pour constater la différence…

  • Une confirmation que au moins 3 quarts des Français sont des moutons de panurge.
    Juste une petite lecture forcée sur « le naufrage annoncé du modèle allemand » ou « L’allemagne le modèle suicidaire de l’Europe » , et on refait le sondage…

  • Angela ,

    Venez 5 ans chez nous pour apprendre à nos dirigeants comment gouverner
    à nos ministres pour leur montrer comment les votres prennent le train pour leurs déplacements professionnels
    à redécouvrir les sens des responsabilités et le bon sens
    à démissionner et garder la tête haute plutôt que se gâver jusqu ‘au bout avec l argent du peuple
    montrer à la justice que l on peut saisir aussi bien les avoirs d un type lambda que celui d un sénateur

    Venez vite !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La semaine dernière, nous avons beaucoup entendu parler des 636 lobbyistes du secteur des énergies fossiles qui ont pris le contrôle du processus de la COP27 et qui sont la cause principale de l'échec de l'accord final.

La conclusion était évidente : nous devons interdire à l'industrie de participer à toutes les politiques ! Les médias grand public ont couvert cette campagne des ONG, répétant les affirmations et les messages ciblés, amplifiant le dogme anti-industrie sans réellement approfondir les recherches pour voir si les chiffres ... Poursuivre la lecture

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et rapidement on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être ... Poursuivre la lecture

Par Christian Harbulot et Michel Gay[1. Synthèse adaptée du dossier « J’attaque » de mai 2021 de l’École de guerre économique et intitulé « Comment l’Allemagne tente d’affaiblir durablement la France sur la question de l’énergie ».].

Un excellent document de l’École de guerre économique, publié en mai 2021, révèle les manipulations révoltantes de l’Allemagne à Bruxelles pour défendre ses choix énergétiques douteux et ses intérêts industriels aux dépens de l’Union européenne (UE), et notamment de la France.

Ce texte décortique cl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles