La chemise fantaisiste n’est plus politiquement correcte

Le port d’une chemise fantaisiste a récemment été la cible d’une hystérie collective.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Matt Taylor (photo Twitter)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La chemise fantaisiste n’est plus politiquement correcte

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 30 novembre 2014
- A +

Par Philippe P.

Matt Taylor (photo Twitter)
Matt Taylor (photo publiée sur son compte Twitter)

 

Avec le politiquement correct, on n’a jamais fini d’en finir. On croit avoir touché le fond mais, comme dans les parkings Vinci, on s’aperçoit qu’il y avait un autre sous-sol. L’antiracisme, l’antisexisme et de manière générale la lutte contre la discrimination se découvrent chaque jour un nouveau cheval de bataille et n’en finissent plus de traquer la déviance là où les gens normaux ne l’aurait pas vue.

C’est d’ailleurs l’un des traits diagnostiques de la personnalité paranoïaque décrits par le DSM. C’est ainsi que le paranoïaque discerne des significations cachées, humiliantes ou menaçantes, dans des événements anodins tandis qu’il s’imagine des attaques contre sa personne ou sa réputation, auxquelles il va réagir par la colère ou la rétorsion .

Et j’ai eu maintes fois l’occasion de le souligner, la paranoïa autrefois dénommée folie raisonnante est à l’instar du CO2, qui est un gaz inodore et mortel, un phénomène mortifère qui prend de l’ampleur sans qu’on ne le remarque. Les paranoïaques souffrant d’une hyper-inflation du moi ont tôt fait de faire entrer autrui dans leur délire sans que ce dernier ne remarque justement l’aspect effrayant des thèses défendues. C’est ainsi que la folie à deux est un type de délire non schizophrénique dans lequel la vision délirante du monde du patient souffrant de paranoïa est adoptée par d’autres individus avec lesquels il est en contact et constitue une forme d’hystérie collective.

Chitonophobie !

C’est ainsi que cette hystérie collective s’en est récemment pris à des chemises. Comme je ne savais pas traduire « chemise » en grec ancien, j’ai simplement utilisé le terme chiton qui est un vêtement traditionnel de la Grèce antique, afin de trouver une racine à cette nouvelle phobie. C’est la raison pour laquelle je parle de « chitonophobie », un néologisme adapté aux circonstances. J’en veux pour preuve les deux exemples suivants.

La chitonophobie est l’hostilité, explicite ou implicite, envers des individus dont les préférences en matière de chemises vont vers les tissus imprimés humoristiques ou décalés.Philippe Psy

Voici peu de temps, un groupe de scientifiques réalisait l’exploit de faire atterrir la sonde spatiale Rosetta sur une comète située à cinq-cent millions de kilomètres de la terre. On aurait pu saluer l’exploit et se demander de quelle manière la science allait bénéficier de cette incroyable odyssée. C’était sans compter les khmers de surveillance qui n’ont eu d’yeux non pour cet exploit mais pour la chemise que portait Matt Taylor, le responsable du programme. Il faut dire que ce dernier, sans doute pour souligner sa bonne humeur et casser les codes trop austères de la science, portait pour l’occasion une chemise ornée de pin-ups, laquelle a été jugée « sexiste ». Certains y auraient même vu une manière inconsciente de prouver que la science est généralement un milieu masculin sexiste. Plutôt que de laisser les choses se tasser, en se souvenant que les gros titres du jour servent à emballer le poisson le lendemain, notre pauvre scientifique s’est cru obligé de s’excuser pour sa chemise.

Quel mal avait-il commis si ce n’est, en tant que mâle hétérosexuel, de porter une chemise imprimée de pin-ups ? Est-ce un crime ? Au pire, on peut juger sa chemise laide et imaginer qu’il préfère les bimbos que les thons, mais elle n’indique en rien ce que Matt Taylor pense des femmes en général. C’est une interprétation qui n’appartient qu’à celui-celle qui la fait que de dire que le port d’un tel vêtement serait sexiste.

Plus récemment, c’est Kim Kardashian qui s’est trouvée accusée de discrimination pour avoir porté un chemisier imprimé de silhouettes de geeks, ces caricatures de scientifiques portant lunettes et nœuds papillons. On l’a donc accusée d’offenser la science parce que les personnages figurant sur le chemisier seraient des « personnes socialement maladroites en blouse blanche et lunettes épaisses, posant d’une manière peu flatteuse, tenant des ustensiles de laboratoire ou écrivant des équations sur des tableaux noirs ». Des ingénieurs quoi, tels que j’en reçois régulièrement dans mon cabinet, et qui m’avouent que s’ils sont champions pour résoudre des équations différentielles, ils ont un peu plus de mal avec les rapports sociaux en général et les femmes en particulier.

Ces deux exemples démontrent clairement la paranoïa de notre époque. Car lorsque les scientifiques portent des chemises rigolotes, on les accuse de sexisme, tandis que lorsqu’ils sont trop ternes et proches du stéréotype de l’ingénieur, ils en souffrent et n’aiment pas que l’on se moque d’eux. L’idéal finalement est de s’enfermer dans une minorité à laquelle on reconnaitra des droits et notamment celui de se plaindre.

Minorité opprimée et absence d’humour

Finalement, plutôt que de se répandre en excuses, de faire leur mea-culpa, ou plutôt leur autocritique, comme savait si bien y inciter l’ex-URSS au cours des célèbres purges de Moscou, ces personnes dont on a critiqué la chemise auraient dû s’offusquer et se plaindre de chitonophobie afin de souligner qu’elles-mêmes, quels que soient les reproches qu’on leur faisait, appartenaient aussi à une minorité opprimée ; celle de ceux qui décident de porter des chemises avec des imprimés fantaisistes. Et comme c’est celui qui se sent le plus opprimé qui gagne dans cette nouvelle hystérie collective, il n’est pas dit que Matt Taylor ou Kim Kardashian auraient eu à s’excuser mais bien au contraire, que ce sont leurs accusateurs qui auraient dû le faire pour crime de chitonophobie.

On peut aussi, et c’est sans doute ce qui arrivera, pencher vers une neutralité de bon aloi afin d’éviter qu’un paranoïaque, quel que soit son groupe d’appartenance, ne distingue dans notre manière d’être une quelconque atteinte à la dignité d’un quelconque groupe de personnes érigé en club de martyres.

Le Larousse précise que l’humour, au sens large, est une forme d’esprit railleuse « qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde, ou insolite de certains aspects de la réalité ». Quand on se moque d’une catégorie de personnes, il est fort à parier que l’on appartient soi-même à une autre catégorie que l’on moquera aussi. Nous sommes des animaux sociaux et tout individu normal sait parfaitement distinguer l’humour de la méchanceté sans que l’on n’ait besoin de ces redresseurs de tort dont le faible nombre n’est qu’amplifié par le tambour vide des réseaux sociaux relayés par une presse exsangue n’ayant plus rien d’intéressant à dire.

Le paranoïaque est un pervers qui méconnait sa perversité. Il ne vous frappe pas, pas plus qu’il ne vous vole ou ne vous viole. De manière bien plus pernicieuse, il s’empare insidieusement de votre psychisme, de vos élaborations mentales, afin de les façonner de manière à les rendre compatibles avec sa manière rigide et pathologique de voir le monde. Son but est de vous persécuter pour vous amener malgré vous à être gouverné par ses desseins pervers. Il vous amène à vous croire responsable d’un pseudo-désastre qui n’existe que dans son cerveau malade.

Pas de chance pour nous car l’humour et la dérision, et dans une plus large mesure la liberté de parole, sont gravement menacés. Car si le DSM omet de le préciser, les paranoïaques se distinguent par une absence totale d’humour. Et à ce titre, l’humour est le meilleur rempart contre les paranoïaques.


Sur le web.

Voir les commentaires (63)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (63)
  • Article intéressant. Juste une petite approximation sur le CO qui est dangereux, alors que CO2 ne l’est pas, ce dernier faisant pousser les plantes plus vite…

    • A partir de 4% de CO2 dans l’air on souffre de dégâts irréversibles et à 10% en 10 minutes c’est la mort

      Rassurez-vous nous sommes actuellement à environ 400 PPM dans l’atmosphère ^^

  • Personnellement je trouve cette chemise moche mais si il a envie de la mettre, bah pourquoi pas!
    Par contre, je manque un peu de finesse clinique, mais pourquoi dites-vous que le paranoïaque est un pervers?
    Merci!

    • La perversité ne se manifeste pas que dans le domaine sexuel, au sens large, la perversité est l’action de détourner quelque chose ou quelqu’un de sa vraie nature. La manipulation mentale peut donc être considérée comme perverse, puisqu’elle consiste à orienter vos pensées et vos actions à votre insu, en bref à détourner ce que vous êtes, comme peut le faire un parano qui chercherait à vous faire adhérer à son délire.

      • Je ne me permets pas de remettre en cause les connaissances de l’auteur, c’est juste que j’avais compris différemment la psychose paranoïaque. Je ne sais pas si c’est vital pour le parano de vous faire adhérer à son délire, par contre la manipulation mentale est LE symptôme du trouble de la personnalité perverse. Pour moi, dire que le parano est pervers, c’est mettre la charrue avant les bœufs, après c’est philippes le psy, donc si il l’écrit c’est qu’il sait et qu’il connaît et qu’il a vu 🙂

        • On est bien d’accord. Moi non plus je ne vois pas le paranoïaque fondamentalement comme un pervers. C’est pour cela que je dis « comme peut le faire un parano qui chercherait… ». C’est à dire, s’il est avéré que des paranoïaques cherchent à manipuler pour faire adhérer à leurs délires.

      • Peut on dire que les socialistes sont des pervers narcissique ?

        Ils ont une détestable habitude à nous imposer leur idéologie pourrie, tout en sachant que cela va contre notre propre intérêt.

        Que dire du petit peuple, qui fait semblant de ne pas voir et comprendre: sont ils victimes, martyrs, syndrome de Stockholm ?

        Enfin, que dire de gens qui se trompent régulièrement en votant pour des escrocs en sachant pertinemment que c’est le mauvais choix ?

        Sommes nous donc tous et toutes des tarés, des pervers, des SM, des gros niais ?

        Pour la chemise, elle est très belle. Je l’adore.

        • Oh non E-moi, on est un peuple en mal de vérité, qui veut faire confiance en son futur, en des hommes, qui essaie, mais ce fait berner, peut être que le système est pervers narcissique, mais quel qu’il soit nous devons vivre notre vie, et croire en l’humanité, enfin moi je continue 😉
          Ah non je vais combattre la chemise, là non non non, vous pouvez pas l’aimer E-moi, pas vous, vous ne me ferez plus jamais fantasmer en disant cela ;(

          • L’avenir appartient à ceux qui ont des grands rêves !

            Il ne faut pas rêver petit, étriquer, il faut rêver grand.
            En couleur, avec du beau.

            Aujourd’hui il nous faudrait changer de paradigme. C’est pour cela que j’aime cette chemise 🙂
            Un autre paradigme serait de focaliser sur ce que l’on voudrait de beau pour nous et nos proches.

            Pas sur la pauvreté, le cynisme que l’Etat nous impose. Il nous faudrait pouvoir récupérer nos vies afin de regagner notre humanité. Nous ne sommes que des ombres de nous même. Des images grises, sans vie.

            Grosse gamelle où pousse les frustrations, la haine de l’autre et la course aux shopping frénétique de noël….

            J’aime acheter pour faire plaisir (à moi avant tout). Hélas de nos jours, les cœurs sont de pierre. Je ne voudrais pas être psy !

            Et j’aime cette chemise…..non pas pour faire fantasmer, juste pour voir la vie en couleur.

            • Non c’est pas vrai il y a encore de vrais humains à part entière, qui ont des cœurs remplis d’amour et qui connaissent le prix de la vie, qui la ressentent et même si le système est injuste ils continuent d’y croire. Mais j’aime votre vision de la vie 🙂
              Dans mes yeux Noël, c’est magique, et puis je vous taquine, j’ai rien contre cette chemise, elle ne me dérange pas, en vrai, c’est juste que j’ai peur qu’un mouvement comme celui-ci, comme celui contre la sécu, finisse comme le mouvement féministe, vous comprenez?

        • Le « petit peuple » est bien moins manipulable que par le passé puisqu’il ne vote plus pour le PCF ni pour le PS

          Quant à la chemise, pour avoir assisté à de nombreux lancements de la fusée Ariane, j’ai pu constater qu’il existe un fétichisme du vêtement porte-bonheur et un grand scientifique a bien le droit d’être superstitieux

  • Superbe Article.
    Jouissif ! La chemise aussi !

  • Mais, euh, quelqu’un aurait-il la marque de la chemise et une adresse à recommander pour s’en procurer ? C’est pas pour moi, savez, c’est pour un copain.

  • Ahhh non pas cette chemise, regardais là, trop de couleurs criardes, aucun sens pour les demoiselles sexys, c’est quoi le but de cette chemise?!!!! Non pourtant la chemise fantaisie pourrait être canon, mais là ça n’aide pas, c’est un tue-l’amour surtout avec le marcel en dessous, pour rester chez soi, qd il y a une coupure de courant, d’accord 🙂

    • La bonne manière de se vêtir (de se conduire) consiste à ne rien faire comme les autres, en cohérence avec soi, jusqu’à ne plus se poser d’autres questions, s’agissant d’iceux: c’est banane ou cacahuètes ? ☺

      • Comme vous voulez, tant que cela satisfait votre faim 🙂
        Vous avez raison, c’est important d’être cohérent avec soi même si parfois c’est difficile!

        • Toute la satisfaction vient de que cela est difficile (pour les autres).

          A la faim je réponds par la nourriture, mes vêtements eux répondent à mon besoin d’isolation (thermique) et à ma pudeur, laquelle m’interdit de porter la laine comme les moutons en troupeau bêlant uniment.

          • Sans rire jamais de pull en laine??

            • Je ne m’interdis pas les pulls en laine, je m’interdis de porter la laine comme les moutons bêlants ☻

              Jadis et naguère on disait « effets » pour vêtements.

              Lesquels vêtements induisent l’idée de sous-vêtements. Lesquels ne sont pas sans effets. ☺

              • Pardon, je n’avais pas saisi l’allusion!
                Tout dépends des sous vêtements, ceux assortis a la chemise fantaisiste du monsieur de l’article où vous avez d’autres préférences ?

                • Mes préférences en sous vêtements sont confidentielles, circonstanciées parfois minimalistes ☺

                  Quant à ceux de la dame, souvent révélateurs, plus ils sont osés, mieux ils ont ôtés.

                  • Je note dans un coin de ma tête, et je vais tenter une représentation en 3D d' »osés », et le sous-vêtement, vêtement, c’est envisageable?, bon avec un manteau, ce serait dommage que la demoiselle s’enrhume 😉

          • Hum, vous n’avez jamais essayé la laine de Nouvelle Zélande ?

            Elle est dooooouuuce et chauuuuude. De plus elle ne sent pas mauvais !
            (contrairement à celui qui la porte (moi, je veux dire) lors d’un sport de montagne par exemple)

    • « c’est quoi le but de cette chemise? »

      De faire plaisir à celui qui la porte. Et c’est tout. Vous n’allez pas nous la jouer femen quand même ?

      Perso, je porte des treillis 365 jours/an et j’emmerde ceux qui me font des remarques.

      • Rohhh ça n’a rien de Femen, elle est qd même moche cette chemise nan?? Regardais les couleurs, le fond, moi ça me fais mal aux yeux 🙂
        Mais si vous avez envie de porter des traillis, sans pb, moi je mets des robes et des jupes quasi 365 j/an!

      • M’est avis que le but de cette chemise est d’abord et avant tout de masquer des tatouages qu’on ne peut pas montrer à la télé avant 22h30.

    • Mais non, pas avec un corps musclé à l’intérieur 🙂
      Bon, là, c’est vrai qu’elle n’est pas mise en valeur….

  • On attaque un scientifique pour sa chemise rigolote mais faut rien dire des homos se baladant sur des chars avec des plumes dans le cul : eux ont le droit, ils sont une minorité opprimée (par qui ? Mystère).

    • Par eux même, souvent. Un peu comme les féministes voient du patriarcat à détruire de partout.

      Détruisons la famille et les hommes. (Os court comme dit HC ou P)

  • En relisant la fin du pamphlet j’ai remarquer une corrélation entre les symptômes de la paranoïa et l’état d’esprit de nos alarmistes eco-citoyen. Suis-je parano ou quelqu’un a t’il trouvez le même rapprochement ?

  • Son pendentif n’est pas de meilleur goût.

  • Plus la culotte est large, plus l’homme est fort disait ma grand-mère. ☺

  • Tout ça me fait souvenir la grande époque d’IBM, qui alors monopolisait l’industrie informatique, soft et hard, au point que le numéro deux faisait un chiffre d’affaires inférieur à son bénéfice, IBM qui imposait à ses cadres le costume sombre, strict, la chemise blanche, la cravate sobre, les souliers noirs.

    Tenue emblématique de l’esprit maison si aveuglant qu’IBM n’a pas pris au sérieux des jeunots en Jeans’ – Basket – Tshirt qu’étaient Microsoft, Apple, Intel et consort…

    Mouarfff® Mouarff-mouarfff™ Pouarff©

    • L’habit fait le moine. Le moine, ne fait pas l’habit.

      Mais, l’on peut jouer avec les vêtements et influencer les gens (ou pas).

      Perso je rigole sur les pompes des gens. Vous savez celles qui font plus de 200 € sans coutures.
      Là, je sais direct à qui je parle. (Un Parisien en principe, ou pire….)

  • Il serait temps que Contrepoints site libéral arrête de soutenir des auteurs qui luttent contre la liberté d’expression. Je vois pas en quoi femen la Licra ou bien les khmer rouges ne seraient pas fondées à critiquer cette chemises qui par elles même ne fait pas l’unanimité. Je crois qu’on vit encore dans un monde ou l’on peut critiquer le style vestimentaire des gens….

    • Mppppffffff bwahahahaha! Le troll est tellement crétin que j’ai juste envie de rigoler. Ahem. Bon. Voilà voilà.

    • Y a peut-etre une différence entre : « oh la chemise pique les yeux, vous ne ressemblez à rien » et « rah mon dieu, cette chemise est une ode au machisme et dégrade l’image de la femme » ?

      Non ?

      • Il y a une différence entre « votre chemise est pas terrible » et « elle symbolise la réaction et vous aurez à vous excuser ».

        Le fascisme a de beaux jours devant lui.

      • Donc vous pensez que l’on na pas le droit de tenir ce genre de propos? C’est ça pour vous le libéralisme tout le monde pense comme vous?

        Ce post est misérable et le CO2 n’est pas toxique il suffisait d’aller en 5eme pour le savoir.

        • Si le CO2 n’est pas toxique au sens propre du terme, il s’agit d’un gaz qui induit un risque d’anoxie chez les espèces animales. En effet, une hausse du taux de CO2 dans une pièce peut entraîner une perte de connaissance et la mort par manque d’oxygène.

          • et l’absence de CO2 induirait la mort de l’humanité…
            c’est une vraie question de savoir si le toute variation du CO2 est néfaste; ça ne l’est pas forcement pour tout et sans doute pas pour la production de biomasse ; quant à déterminer un « optimum » c’est une autre paire de manche s’accorder sur le choix des paramètres pour construire un nombre dont la valeur détermine un optimum est forcement arbitraire.

          • On meurt aussi d’excès d’oxygène….. Mais une connaissance de l’usage du mots toxique sauve!

        • Voir le commentaire de Théo31…

          On peut aussi la refaire :

          -votre chemise ne serait-elle pas dégradante pour l’image de la femme ?
          -votre chemise est dégradante pour l’image de la femme

          Il y a une nuance :
          – avis donné et transmis à l’intéressé, qui peut recevoir l’idée que ça peut choquer ou s’en foutre.
          – vérité quasi divine avec laquelle on pousse un homme à s’excuser d’avoir porter une chemise…

        • « Donc vous pensez que l’on na pas le droit de tenir ce genre de propos? »

          La liberté d’expression est limitée par les droits de propriété.

          Si les ayatollahs du bon goût veulent ensuite se comporter comme des clébards, que grand bien leur fasse.

  • a priori la réponse à apporter à une personne qui vous qualifie de raciste, sexiste ou autre est de lui dire peut être bien….et quoi?

    • On n’a pas à se justifier devant ces SAM.

    • Sauf que ces enfoirés-là sont capables de vous traîner en justice pour incitation à la haine.

      • La loi condamne l’incitation à la haine et non pas le fait d’être raciste.

        • la ministre de la justice a déclaréque le racisme est un délit..qu’en penser…

          mais dans une conversation normale il vaut mieux dire je suis raciste homophobe anrisémite et discuter, si les gens s’arretent à la declaration, c’est que de toutes façons leur façon de penser est fermée…

          En quoi un scientifique serait géné dans sa carrière si il déclarait « ben oui tiens je suis sans doute sexiste »..???

          Soit…

          Ce qui est inspportable ce n’est pas que certaines personnes en attaquent d’autres pour des raisons dérisoires, c’est qu’ils se servent de cela pour determiner une appartenance à un « camp du bien » qui est indiscutable: ils pensent avoir tout le temps raison.

          Tel ami qui tient des propos ouvertement raciste est absout tel autre, du mauvais camp qui tient des propos, que l’on peut interpreter comme raciste est agoni.

          Le racisme n’a jamais été un crime, mais l’antiracisme sert de compensation absurde à des crimes biens réels commis par des personnes bien réelles avec des victimes bien réelles soit l’esclavage et grosso modo les crimes liés à la colonisationla shoah et les persecutions contre les juifs…

          Le racisme envers les descendant des victimes de ces crimes horribles est considéré comme équivalent à ces crimes!!

          Aussi tous les racismes ne se valent pas aux yeux des antiracistes…et ça fait le beau jeu des extremistes de droite qui peuvent à raison comparer les traitements du racisme anti blanc et du racisme.

          C’est absurde… en général les antisexistes ou les antiracistes tiennent toujours des propos racistes ou sexistes…car la première chose qu’il regarde n’est pas les actes mais qui les a commis…

          bah ..il faut ignorer les accusations de racisme ou de sexisme un point c’est tout m^me si c’est difficile mais toujours se demander si ce qu’on a fait est injuste voire blessant.

          • Le racisme c’est une opinion et comme en France la liberté de pensée est plus ou moins respecté vous avez le droit d’être raciste. Après vos pouvez pas faire d’appel à la haine racial. C’est pour ça que Zemmour a été condamné. Puisqu’il semblait justifier la discrimination de noirs et d’arabes face à la police. Inciter quelqu’un a ne pas respecter la loi semble indiscutablement avoir un caractère illégale, ce qui est plus subtil c’est qu’est ce qu’une incitation?

            • oui sauf que les mots du ministre de la justice sont le racisme est un délit…

              c’est ce qui me choque le plus…nul n’est censé ignorer la loi…

      • Puisque la loi leur permet de ramasser du pognon qui devient miraculeusement propre avec des ennemis et crimes imaginaires, pourquoi se gêneraient-ils ?

  • L’article sur la chemise « offensante » de Kim Kardashian auquel renvoie le lien est une parodie. News Thump est l’équivalent du Gorafi… C’est écrit en gros « spoof news » au dessus et le slogan du site est « Never let the truth ruin a good story ».

    Vérifiez au moins vos sources, ça vous évitera de passer pour des amateurs…

  • Notons que les femmes qui ont participé à la mission Rosetta étaient probablement ravies de passer au second plan derrière la chemise de Matt Taylor…

  • Montrez lui la lune, et l’imbécile regarde le doigt…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Cher ami,

Une nouvelle année difficile pour la liberté est sur le point de se terminer. Les nuages s'amoncellent sur des décennies d'impérities économiques. Les élites occidentales semblent de plus en plus oublier les idées libérales les plus basiques. L'apathie gagne la population.

Face à ce sombre tableau, il est plus que jamais nécessaire de faire entendre les voix libérales.[/vc_column_text][vc_btn title="Faire un don pour soutenir Contrepoints" style="classic" color="danger" align="center... Poursuivre la lecture

elon musk
3
Sauvegarder cet article

En affichant son attachement à la liberté d’expression, Elon Musk a réveillé tous les censeurs progressistes et les régulateurs étatistes ou para-étatistes qui estiment que les médias doivent demeurer leur chasse gardée, préservée d’un grand public toujours perçu comme une menace.

Depuis le rachat chaotique de Twitter, régulateurs, politiciens et influenceurs se bousculent dans les médias pour mettre en garde contre le « dangereux libertarien » Elon Musk qui menace l’ordre moral numérique des élites progressistes.

 

Les... Poursuivre la lecture

Cet ouvrage est intéressant en ce qu’il analyse les nouvelles tares de notre époque. Celles notamment de la concurrence victimaire et des postures visant à s’afficher comme appartenant à une minorité opprimée. Ou à s’afficher comme un résistant courageux. Ou encore comme faisant partie du camp du Bien face à ceux dont on doit prononcer la condamnation morale pour ce qu’ils sont ou ce qu’ils pensent.

 

L’idéologie dominante

Selon l'auteur, il n’existe pas véritablement de « pensée unique », qui n’est qu’une vue de l’esprit v... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles