Triste sortie de route de Kader Arif

Le secrétaire d’État aux Anciens combattants, Kader Arif, a présenté hier sa démission au chef de l’État qui l’a acceptée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Kader Arif - Parti Socialiste (creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Triste sortie de route de Kader Arif

Publié le 22 novembre 2014
- A +

Par le Parisien libéral

Kader Arif - Parti Socialiste (creative commons)

Kader qui ? Kader Arif. Personne, en dehors du Parti socialiste Midi-Pyrénées, ne le connaissait, c’est normal. Kader Arif était, jusqu’à ce vendredi 21 novembre 2014, l’inutile alibi (en qualité de fils de harki) au sein d’un secrétariat d’État tout aussi inutile : les anciens combattants.

Il a présenté sa démission ce vendredi, au lendemain des révélations de Mediapart. Une perquisition l’avait visé le 6 novembre, dans une enquête sur des marchés passés par le conseil régional de Midi-Pyrénées à une société dont les associés sont le frère, la belle-sœur ou les neveux du secrétaire d’État aux anciens combattants.

Voila donc un authentique apparatchik local, fils de prolo immigré, qui passe à la trappe, certes pour des erreurs condamnables par la justice, mais qu’il faut relativiser au vu du montant en jeu. Les deux sociétés des frères et cousins de Kader Arif, spécialisées dans la sonorisation et l’éclairage d’événements publics, ont empoché deux millions d’euros (de chiffre d’affaires, pas de bénéfices !) pour leurs prestations. Quel idiot, ce Kader Arif ! Il n’aura pas eu le bon goût, lui et sa famille, de faire perdre des dizaines de millions d’euros au contribuable forcé d’investir dans une banque publique, puis d’être promu pour cela.

La culpabilité de Kader Arif ne fait pas de doutes si ces marchés ont été attribués sans appel d’offres. On espère simplement que dans la lutte anti corruption, Mediapart et la justice seront aussi promptes à juger messieurs Fabius ou Huchon – eh bien non en fait, ce dernier a été condamné et est toujours en poste.

Enfin, ministres ou pas, l’existence d’un casier judiciaire bien fourni semble être un must have dans le club privé de la Hollandie !

Cerise sur le gâteau, le gouvernement Valls, que l’on sait pourtant extrêmement rigoureux sur le plan budgétaire, n’a pas jugé bon supprimer ce sous-secrétariat au vide, et a nommé un successeur à Kader Arif.


Sur le web.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  •  » La culpabilité de Kader Arif ne fait pas de doutes si ces marchés ont été attribués sans appel d’offres.  »

    Un appel d’offres ne signifie pas sincérité du marché ☻

  • Au fait, il a combattu ce…. ce malfatou ?

  • On ne dit pas cherry on the cake mais ‘icing on the cake’. Tant qu’à mettre de l’Anglais autant qu’il soit correct.

  • Encore un qui n’a pas compris que pour faire comme les autres, il fallait avoir de solides appuis et des dossiers sur tout le monde.

    Rappelons que son confrère Thomas Thévenoud, retenu en otage par l’assemblée nationale depuis 77 jours n’a toujours pas été libéré, et que son état de santé (l’allergie à l’administration) met sa vie gravement en danger dans ce contexte.

  • Kader Arif a reçu récemment des courriers d’anciens combattants qui s’interrogent sur les milliards de la Division Daguet, virés par le Koweït en 1991, et qui ne sont jamais arrivés en France.

    Peut-être a-t-il voulu en savoir plus auprès de Hollande qui ne veut surtout pas entendre parler de ce dossier.

    Pourtant il va bien falloir que le président se penche dessus un jour ou l’autre car les anciens combattants sont de plus en plus pressants :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2014/11/guerre-du-golfe-1991-lettre-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-i.html

  • Pauvre Kader ! Petite pointe émergée de l’iceberg de la corruption des politicards, tu en as pris plein la tronche.
    Et pourquoi ces petits postes inutiles juste pour le fun de mettre un bleuet à la boutonnière d’un harki ?
    Pays pourri…

  • pffff….on n’en voit pas le bout de toutes ces affaires qui sortent à tour de bras ; je savais que ce pays , ces partis politiques étaient pourris mais là quand même ça commence à bien faire ;et je ne comprend pas pourquoi des gens qui ont trés largement de quoi vivre estiment n’en avoir jamais assez ; c’est un vrai mystère ;n’y a t’il donc que l’argent qui compte aux yeux de ces gens là ?

    • « n’y a t’il donc que l’argent qui compte aux yeux de ces gens là ? »

      J’ai bien peur que ces braves gens soient entrés dans la politique non pas par idéal de service de l’état, mais parce qu’ils ont fait très jeune la constatation que le pouvoir, l’argent et la notoriété ne pouvaient être acquis que en intégrant les réseaux du pouvoir et en s’élevant par tous les moyens. Une fois proches du sommet, ils se croient évidemment au dessus des lois et habilités par leur grand mérite d’intrigant à profiter du système.

      Je suppose en outre que à l’ENA on leur bourre le crâne pour leur expliquer qu’ils sont les meilleurs – alors qu’ils ne savent rien de la vie ni de la réalité des choses. Dans ces conditions, leurs indemnités doivent leur sembler bien misérables.

      Je pique dans la caisse : parce que je le vaux bien …

  • Rien à regretter de cet apparatchik qui n’est rien sans son encartement au PS, et dont la cause est unique: lui-même et son éventuelle re-élection.

    Jean-Yves le Drian, son ministre de tutelle avait dû insister lourdement pour que Arif se fende d’une visite aux Jeux Invictus 2014 pour supporter les sportifs militaires handicapés qui nous y représentaient.
    « … perte de temps… J’ai aucun point de sondage à réxupérer la-bas… Aucun bénéfice électoral… »

    Non sans ironie, il y est finalement venu le jour même où la nouvelle de cette affaire a été révélée!
    Un délice à voir…

  • Il a le parcours typique des apparatchiks de seconde zone, petit diplôme à la mord-moi-le-noeud puis carrière au sein de l’appareil de prébende en prébende.
    Se voir finir secrétaire d’Etat aux AC n’est pas la conclusion rêvée de ses intrigues politiques.
    Va-t-il reprendre son siège au palais Bourbon pour assurer l’ordinaire ? J’attends de voir 🙂

  • Non mais !

    Parce que vous pouvez croire seulement deux secondes que ce gars-là met 15 jours à démissionner pour des marchés de « sonorisation », certes troubles, alors que ce n’est pas lui qui signe les contrats ?
    Vous êtes tombés sur la tête, là !
    « Non mais allo quoi ? Tu te casses parce que ton président de région il ne lit même pas ce qu’il signe, toi le sous-ministre ? Non mais allo, quoi ? »

    Il y a autre chose : Notamment les actions sur internet, par écrit également, à tous les ministres actuels, de l’économie, du budget, de la défense, jusqu’à L’Elysée et même rue de Miromesnil chez « Bling-bling » des vétérans des « Opex » de la division Daguet (première guerre du golfe) contaminés à la poussière d’uranium appauvri qui commencent à porter leurs fruits…
    Et derrière le « suicide » de « Béret-Go-Voix » qui avait commencé à indemniser en avril 1993, puis a été viré pour finalement se « trucider »…

    On en attend actuellement la réponse de l’Elysée…
    Et justement, le sous-ministre des anciens combattants, avant l’envoi de la réponse, il se casse prudemment en laissant évoquer une perquisition de ses locaux sur une « affaire » qui n’aurait même pas dû sortir de la présidence de région…
    Parce que le tout va retomber sur le ministre de la défense, précise-t-on de toutes parts.

    Le prochain sortant, où des commandos héliportés jusque dans les refuges improbable du « Capitaine Haddock » qui porte cette affaire depuis 1998… ?

    Faudrait aller vous renseigner à la source, SVP : http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

    Bonne journée quand même !

    I-Cube

    • @ I-Cube

      Quelques explications supplémentaires pour les lecteurs : Il se trouve que « Vincent », le président d’une association d’anciens des OPEX (Opérations Extérieures), a écrit à Kader il y a trois mois pour lui demander des explications sur le non-versement de sa prime de la guerre du Golfe 1991 et la non-reconnaissance du syndrome du Golfe.

      Il signalait aussi que les MILLIARDS DE LA DIVISION DAGUET virés à la France par le Koweït ont disparus.

      Très vraisemblablement, Kader a dû demander des explications sur cette affaire dans laquelle François Mitterrand et sa clique sont accusés d’avoir détourné près de 7 milliards d’euros en valeur actuelle !…

      Le dossier est tellement chaud que les mafieux du gouvernement lui ont sorti un dossier de derrière les fagots pour le pousser à la démission.
      Et puis, il tient aussi à sa peau.
      Il faut se rappeler les « suicides » de Bérégovoy et de Grossouvre…

      Le dernier courrier le plus intéressant est celui envoyé à Hollande par un ancien président d’une association de militaires :
      http://www.alerte-ethique.fr/news/guerre-du-golfe-1991-lettre-au-president-de-la-republique-i-/

      • @ Haddock : Il y a trois mois ?
        J’ai dû loupé la nouvelle.

        Il faut dire aussi qu’à l’époque, ma boîte à courriel étaient bloquée par « l’autorité » depuis plusieurs semaines ;
        Que je vendais « tout » (hors mes clémentiniers, pieds de vigne et châtaigniers Corsi) pour prendre le large et que par deux fois, j’ai été survolé par deux Mirage 2000 en simulation d’attaque au large de Bonifacio et de Porto-Vecchio quand je partais puis revenais de Grèce…
        C’est vous dire si je serrais les fesses au point que je ne suis pas rentré au pays (le mien, la « Gauloisie-somptueuse », que j’aime tant…) depuis (hors la visite annuelle de la tombe de « mon papa à moi », celui qui me fait frémir d’avoir eu à laisser sa peau à vouloir faire son opération « mains propres » à lui tout seul…) : On a un peu d’expérience de ces choses là dans la famille, depuis cet épisode-là !

        Donc voilà l’explication.
        Parce que Kader, il a une « bonne tête » : Je ne l’imagine pas aussi « tordu » que bien d’autres.
        Même si parfois les apparences peuvent être trompeuses.

        • … et ON me rapporte que Kader, a répondu au fameux président d’association de vétérans qui l’a interpelé il y a 3 mois, justement vendredi juste avant de démissionner !
          Son dernier acte de Ministre…
          Tout un symbole.

          Là, il n’y a plus de hasard.
          D’autant que ledit Président d’association aurait repéré qu’il avait été filoché en voiture ce week-end.
          Comme il a plus d’un tour dans son sac, il s’est mis en « immersion-profonde » pour échapper à ses poursuivants, n’étant pas vraiment un adepte de la « théorie du suicide » comme il l’a toujours affirmé.

          A suivre !
          Parce que si celui-là on ne le lâche pas, il faudra vraiment passer aux choses très sérieuses… contraints et forcés.
          Vous aurez été prévenus, tous et vos lecteurs.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles