Ça ne coûte RIEN, « c’est l’État qui paie » selon François Hollande

François Hollande (Crédits : Mathieu Delmestre/Parti socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0, via Flickr)

En une phrase, Hollande a affiché son incompétence et le fond de la pensée socialiste.

Par Le Parisien Libéral.

François Hollande CC flickr Mathieu Delmestre Parti socialiste

Ceux qui ont regardé Hollande hier sur TF1 ont entendu cet échange hallucinant :

Gilles Bouleau (simple journaliste) : «… Mais ça coûte très cher ! »
– François Hollande (Sc Po, HEC, ENA, président de la République) : « Ça ne coûte RIEN, c’est l’État qui paie » !

L’échange est repris par Le Figaro ou Le Salon Beige et par les twittos.

Comment le président de la République française peut-il prononcer des propos pareils, dignes du pire des cafés du commerce ?

Comme disait Margaret Thatcher :

Le socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine l’argent des autres.

Problème : Bercy a identifié qu’il y avait encore de l’argent à prendre. Encore cette semaine, ont été inventées une taxe sur les places de parking de bureau, une surtaxe sur les résidences secondaires vacantes ou encore une extension de la taxe sur les transactions financières.

Tout ceci est affligeant. Le président de la République nous fait honte. En une phrase, Hollande a affiché son incompétence et le fond de la pensée socialiste.

Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.