François Hollande à 13% ? Ce ne serait pas grave si…

L’impopularité d’un grand chef d’État n’est tolérable qu’à une seule condition : qu’elle soit la contrepartie d’une politique courageuse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande à 13% ? Ce ne serait pas grave si…

Publié le 6 novembre 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

nilsen1

Tout le monde semble s’épouvanter qu’un Président de la République puisse tomber à 13% seulement d’opinions favorables dans les sondages. Moi, je trouve que c’est excellent – ou plutôt que cela aurait pu être excellent…

Le redressement d’une économie malade n’a jamais fait sauter les gens de joie. Les efforts demandés pour faire aboutir des réformes indispensables ne favorisent généralement pas la liesse populaire et provoquent rarement les acclamations enthousiastes des sondés. On n’aime pas vraiment le chirurgien qui vous dit que – pour vous sauver d’un cancer – il va être contraint de vous imposer un traitement douloureux ; et pourtant c’est la condition sine qua non d’un retour à la santé.

Pareil pour les chefs d’État : quant il faut enrayer une dette abyssale, tailler à la hache dans les dépenses publiques, remettre en question les avantages, remettre à plat toutes les institutions et organismes qui ont failli, revenir sur les droits acquis et les statuts privilégiés… il ne faut évidemment pas chercher à plaire, ni être obnubilé par sa côte de popularité, ni avoir les yeux rivés sur les sondages ou le nombre de followers sur les réseaux sociaux ! Ou alors il faut faire un autre métier que chef d’État.

On ne peut pas plaire à tout le monde

Mais qu’un Président – même un bon – soit à 13% ne me choque pas. S’il n’est pas populaire on peut en effet toujours espérer que c’est parce qu’il a su résister aux sirènes de la facilité, qu’il a eu le courage d’agir dans l’intérêt exclusif du pays et qu’il a renoncé à plaire en distribuant sucettes et subventions aux électeurs, ou en annonçant de façon démagogique des baisses d’impôts aux contribuables…

Cette impopularité d’un grand chef d’État n’est cependant tolérable qu’à une seule condition : qu’elle soit la contrepartie d’une politique courageuse – peut-être incomprise dans le court terme – mais salutaire et bénéfique au regard du long terme et de l’Histoire. Et c’est là évidemment que ça coince avec François Hollande. Si on assiste à une vraie rupture entre lui et les Français, c’est précisément parce que son impopularité n’est pas le fruit d’une politique courageuse qui justifierait que les futures générations – qu’il plombe en laissant filer la dette publique qu’elles devront rembourser – lui rendent hommage. À mi-mandat à peine, il semble déjà balayé par l’Histoire.

Au revoir, et merci pour ce moment

Et c’est la raison pour laquelle 86% des sondés ne souhaitent pas qu’il se représente en 2017 ; que 16% à peine jugent qu’il leur dit la vérité ; que 16% seulement considèrent qu’il sait prendre des décisions difficiles ; que 14% seulement pensent qu’il sait où il va ; que 10% seulement jugent qu’il est capable de rassembler les Français ; que 69% pensent que la situation du pays se détériore depuis 2012, soit 12 points de plus qu’en avril dernier…

Voilà ce qui est grave : non pas que le Président soit à 13% – car on accepterait son impopularité s’il avait eu le courage d’engager le redressement du pays et s’il avait tout fait pour que les efforts demandés aux Français soient payants. Mais il a gaspillé le crédit qui lui avait été accordé, gaspillé l’argent des Français, gaspillé les moyens de la France dans trois conflits internationaux ruineux, gaspillé les énergies des entrepreneurs qui ne croient plus en l’avenir, dilapidé la confiance de ceux à qui il a menti, raté toutes ses prédictions (sur le chômage, sur la croissance, sur le redressement industriel, sur le logement…), englouti des milliards dans des usines à gaz sans lendemain, échoué dans sa prétention de réunir les Français et d’apaiser les tensions sociales. Le chômage n’en finit pas de progresser et les déficits de s’accroître. Cet homme de Parti – non préparé à exercer des fonctions trop élevées pour lui – aura finalement gâché toutes les espérances : à gauche comme à droite ou au centre… La France est aujourd’hui au bord du gouffre. C’est cela qui est grave, et certainement pas que le Président soit à 13%.

Le petit chose

S’il avait été bon, s’il avait été un grand Président réformateur, s’il avait eu une véritable vision de l’avenir de la France, François Hollande aurait peut-être été détesté mais il aurait forcé le respect pour son audace, son courage et sa détermination à engager des réformes structurelles difficiles mais indispensables. Elles auraient à l’évidence été peu populaires – et il aurait sans doute également fini à 13% dans les sondages, c’est vrai. Mais au moins, ayant fait le boulot, il aurait été considéré, respecté et estimé pour son sens du devoir, son sang-froid, sa fermeté et son audace au service de la nation et d’une vision à long terme de la France. Là, à 13%, il est juste méprisé – ce qu’il mérite sans doute. Il ne laissera finalement dans l’Histoire que l’image pathétique d’un amateur sans panache, d’un politicien faible et sans charisme. Dans les tempêtes, savoir piloter un pédalo ne suffit pas.

nilsen2


Sur le web

Voir les commentaires (46)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (46)
  • Le mot-clé concernant le naufrage de Sans-Dent est bien : « mépris ».

    Ce type est méprisable. Rien de plus, rien de moins.

    Plus personne ne l’écoute, pire encore plus personne ne veut l’écouter.

    L’émission de TF1 ce soir sera de de ce point de vue une berezina cuisante.

    La rupture est totale.

    Sans-Dent est illégitime. Vain. Vide. Qu’il s’en aille, en silence, qu’il disparaisse dans une flatulence.

    • Vous savez FH, a été élevé au biberon par la Mite. Le cynisme est devenu une première nature. (Même la mort d’un proche est devenu une habitude nécessaire)

      Ces gens là sont incompétents mais ils compensent avec l’assurance, les mots, l’idéologie, et surtout la puissance des institutions.

      Si vous avez déjà chassé une grosse araignée dans votre cave, vous savez ce que je veux dire.

      Vous savez celle qui a des yeux vert et qui anticipe le pied qui veut l’écraser. Même si vous y arrivez, elle fera la morte, puis repartira dans son coin.

      Tant que ces saloperies de bestioles pourront trouver un coin chauffé et payé, protégé par le système, rien ne pourra changer.

      • Je précise que si elle fait la morte dans ma cave, elle n’a pas le droit de retourner dans un coin. En principe ça se termine avec du jus de partout sous ma semelle. Là, je suis sur !

      • L’araignée a au moins une certaine utilité; elle va vous débarrasser d’autre nuisible comme les cafards. FH n’a même pas cette utilité j’ai même l’impression qu’il favorise leur développement.

  • vous pouvez écrire tout ce que vous voulez sur le président , celui ci s’en moque éperdument , il est président et indéboulonnable . même a 0% d’opinions favorables il fera son mandat . il détruira la France si c’est son souhait mais probablement se contentera de regarder ses ministres le faire tout en se tapant de bons restaurants et quelques balades en scooter..ce qu’il a fait toute sa vie !

  • Difficile d’être à jour quand la descente est aussi rapide, il est déjà à 12%, et encore c’est du sondage des amis du Huffington, donc on peut retirer quelques points pour avoir un chiffre exact.

    • Sondage ou pas je crois pas que ca change grand chose aux problème, tous les problèmes et réactions vont être amplifié jusqu’à la dissolution sinon ca implosera et il le sait bien, c’est déjà dans les cartons, il attend juste le moment pour dire voyez je l’ai fait et les autres de l’Ump ne voient rien venir et comme d’hab lls sont pas prêt et ca serra le meme cirque juste un duplicata..

      ce pays est foutu

      • bonjour M’enfin, heureusement certains ,comme une partie de mes enfants ,ont parfaitement enregistré que dès le retour de cette gauche irresponsable ,ce pays allait sombrer en des abysses jamais atteints jusqu’alors . En conséquence de quoi ,ayant préparé leur « affaire » en cas que ….et dès l’arrivée en 2012 de ces dangereux utopistes , ils ont délocalisé leur héritage au Nouveau Brunswick (Canada )où leur petite boite tourne et s’agrandi au lieu de péricliter .
        Autrement dit , moins stupides que leur père ,ils on vu le coup venir …et puis ils se sont dit que l’ancêtre pouvait rester garder le patrimoine restant ,afin qu’il ne tombe pas dans les pattes de gens qui ne sont pour rien dans son élaboration .

  • Quand vous dites « revenir sur les droits acquis et les statuts privilégiés… Il ne faut évidemment pas chercher à plaire, » cela serrait bien que les « pseudo-journalistes qui pondent des articles savent au moins de quoi ils parlent et comment cela fonctionne ! Les acquits sont prélevés tous les mois sur nos bulletins de paye ! Je ne vois nulle part dans votre torchon un élément concret en économie !! Vous donnez dans l’idéologie en parlant de suppression de tailler ! Sachez que pour gagner de l argent il ne faut pas forcement enlever mais peut etre allege les chargent et aider les entreprises à embaucher :::> le gouvernement fait l’inverse qui devrait être fait en cas de crise :::> alléger les impôts les charges afin d’augmenté la consommation et diminuer les chômeurs qui ne seront plus à la charge de l’états , les chômeurs deviendrons des salariés qui paieront des impôts !!! article baclé , la personne est clairement orienté son aritcle et ne sais clairement pas de quoi elle parle

    • zhekoo: « la personne est clairement orienté son aritcle et ne sais clairement pas de quoi elle parle*

      Vous n’avez pas très bien lu l’article qui est un billet d’humeur, vous n’avez pas cliqué sur les liens et vous ne savez même pas ou vous êtes visiblement.

      Tout le monde est ici pour que l’état lâche la grappe aux entreprises (65% de charges sur les PME, 3600 pages de textes de loi), mais pas que…
      L’état est devenu cancéreux et bon nombres des mêmes « acquis » coutent infiniment moins cher dans d’autres pays et sont payés à crédit dans le notre (145 milliards d’emprunts, soit 35% du budget de l’état de l’année prochaine)

      • Mais j’ai oublié de nous présenter:

        Nous sommes les libéraux ! Nous mangeons du panda pour faire du profit en ricanant.
        En vrais comme pour tout le reste les médias et penseurs français sont juste des menteurs et la France avec 57% du budget est tous sauf libérale, d’où les problèmes.

        Les libéraux n’ont rien à voir avec l’image débile qu’on en donne en France, nous c’est:

        -Le DROIT, qui protège les faibles, permet l’échange volontaire, plutôt que le pillage et le racket.
        -La LIBERTE ECONOMIQUE amène la prospérité, le dynamisme économique.
        -La LIBERTE CIVILE amène les droits de l’homme et participe à la prospérité.
        -La DEMOCRATIE qui est une liberté civile permet la dilution du pouvoir et bloque la tendance législative liberticide et colbertiste des pouvoirs centralisés.

        La France n’est pas une démocratie, n’est pas libre, quand au droits et à l’égalité des droits c’est de plus en plus pathétique:
        Indice de démocratie – Classement des pays
        Indice liberté économique – Classement des pays

        • +1000. Merci, ça, c’est au moins clair et net! 😀

        • IImryn, 100% d’accord, j’ajoute que les médias et les politocards dans ce pays dénigrent à tort et à travers le libéralisme sans savoir ce que c’est. il y a souvent erreur sur la définition du libéralisme qui n’est ni une idéologie ni une doctrine économique, mais plus simplement une philosophie basée sur un double principe fondamental : le droit prime l’État, et l’individu l’emporte sur la collectivité, ce qui est le cas, par exemple, aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou en Suisse. Or, en France, c’est tout le contraire : l’État est supérieur au droit, et le collectif l’emporte sur le citoyen avec comme conséquence que le social passe avant l’économie. L’État peut même y changer le droit selon les nécessités ou les majorités du jour, ou selon les circonstances historiques. Les Américains ont la même Constitution depuis l’origine, tandis que la France, pendant la même période, a vu passer deux empires, deux ou trois monarchies, cinq constitutions républicaines, sans compter quelques régimes hybrides, comme le Consulat ou Vichy.
          Cette instabilité est liée à notre histoire moderne très belliqueuse qui commence par une Révolution sanglante pour se terminer par deux guerres mondiales après lesquelles nos intellectuels d’extrême gauche n’ont rien trouvé de mieux que de participer à la création d’une catastrophe idéologique, le communisme, basé sur une dictature du collectivisme poussé à son paroxysme, dans lequel les individus comptent à peine plus que des fourmis.

        • La France est une démocratie, une démocratie qui vote n’importe comment et pour n’importe qui, surtout pour celui qui dit n’importe quoi, qui est gérée n’importe comment, et qui gère son économie n’importe comment, une démocratie où les tribunaux gèrent leur dossiers n’importe comment, où la laïcité est une sous marin de l’athéisme, religion d’état obligatoire, où la presse dit globalement n’importe quoi (mais la même chose) où la gabegie institutionnalisée s’appelle service (payé par le) public, où corps intermédiaire veut dire corporatisme et doctrine, où intérêt commun, veut dire promesse électorale … mais une démocratie quand même, ou du moins, de par son mode de scrutin.

          Et c’est bien une des dernières chance qui reste à ce pays, vu la capacité des Français à mettre la poussière sous le tapis, à se prendre la tête pour des détails et vu la quantité incroyable de marxisme déversé dans l’éducation nationale … ca pourrait être pire.

          • Stéphane Boulots: « La France est une démocratie, »

            Non, l’étymologie de « démocratie » c’est « peuple pouvoir » et le pouvoir, c’est de légiférer et non pas choisir un clown ou son frère dans une liste présentée par un cirque Pinder oligarchique.

            la vraie démocratie ça ressemble à ça:
            http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/17/03.html

            -276 référendums en 30 ans (4 en France)
            -354 votations en 40 années (0 en France sur les lois, les impôts etc. etc.)

            • Vous êtes du genre lors d’un naufrage à discuter du manque de sièges en cuir dans les canots de sauvetage ?

              • Non je parle de la voie d’eau, et la voie d’eau en France c’est une oligarchie corporatiste qui ne sert plus que l’état et ses amis contre le reste du peuple. L’inflation législative qui satisfait surtout des corporations, les privilèges, tout ça est permis par la non-démocratie de la France.

                Laquelle des 11’000 lois le peuple a voté ? Lequel des 275’000 décrets le peuple à choisi ? Qui a décidé d’avoir 7 millions de salariés de l’état ?

                On ne peut que hurler de rire devant votre diagnostique « La france vote n’importe comment » quand le choix « démocratique » est entre un étatiste doté de TOC et un étatiste avec 2 de tension qui allaient de toute façon, l’un comme l’autre rajouter des fonctionnaires et une flopées de lois sans rien demander au peuple.

                La suisse a par VOTATION supprimé le status de fonctionnaire en 2002 pendant que vous vous demandiez si il fallait choisir entre le clown joyeux qui mange des pommes ou le clown triste qui veut fermer le pays.

                • La théorie du complot version libérale, mélangée à une bonne dose du syndrome du supporter télévisuel (celui dont la grand mère joue mieux que Zidane) … ok, stop j’arrête 🙂

                  Vous avez essayé de dire que vous êtes libéral dans un bistrot ? Vous porteriez une chemise brune avec un brassard à swastika qu’on vous regarderait pas autrement.

                  Vous pensez que quel pourcentage de Français mettraient le qualificatif ‘étatique’ pour décrire François Hollande ou Nicolas Sarkozy ? 0,01% ou 0,02% ?

                  Vous pensez que quel pourcentage de la population fait la différence entre capitaliste et libéral ?

                  Quand on voit que ce pays est passé à deux doigt de l’émeute populaire et de la guerre civile pour une histoire de mariage, quand on voit que certaine personnes sont toujours fière d’avoir été maoïste en 68 alors que 25% des gens votent FN, quand on voit que les Français pensent toujours qu’on mange mal partout dans le monde ailleurs qu’en France et qu’un mec arrive à sortir une litanie de ‘moi président’ sans que personne ne relève son arrogance, tellement l’arrogance abyssale est ‘normale’ … franchement, s’il ne restait pas un soupçon de démocratie, je dirais que ce pays est foutu.

                  • —————————————————————————————————–
                    Stéphane Boulots : « Vous pensez que quel pourcentage de Français mettraient le qualificatif ‘étatique’ pour décrire François Hollande ou Nicolas Sarkozy ? 0,01% ou 0,02% ?  »
                    ——————————————————————————————————

                    Et vous vous pensez vraiment que les bulletins de vote serviraient à demander qui est étatiste ou pas ? :mrgreen:

                    Non, les gens vont voter sur des LOIS précises. Et là, je vous garanti qu’ils savent bien ou est leur intérêts quel que soit leur opinion. ou le qualificatif qu’ils donnent au choses.

                    La dette et les déficits publics, priorités des Français selon un sondage:
                    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/29/la-dette-et-les-deficits-publics-priorites-des-francais-selon-un-sondage_1596136_823448.html

                    Un sondage confirme le ras-le-bol fiscal éprouvé par les Français, partisans à 61% d’économies budgétaires, quitte à fermer certains services publics.
                    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/02/01002-20131202ARTFIG00522-les-francais-reclament-moins-de-fonctionnaires.php

                    Réformer la retraite des fonctionnaires? Les Français sont pour à 75%
                    http://www.challenges.fr/patrimoine/20130607.CHA0508/retraite-des-fonctionnaires-75-des-francais-favorables-a-la-reforme.html

                    Trois quarts des Français hostiles au cumul des mandats local et parlementaire selon un sondage
                    http://www.20minutes.fr/societe/1227667-20130925-75-francais-hostiles-cumul-mandats-local-parlementaire-selon-sondage

                    78 % des Français jugent que le nombre d’élus est excessif.
                    http://www.contribuables.org/2012/11/05/78-des-francais-jugent-que-le-nombre-delus-est-excessif-sondage-exclusif-csa-le-cri-du-contribuable/

                    Tu la sens là, la déconstruction de l’état oligarchique ? L’émiettement du corporatisme à la Française ? Le coin enfoncé dans la fissure qui va ouvrir une énorme voie d’eau ? toujours pas ?

                    FAIT: Les démocraties participative sont loin devant toutes les autres en ce qui concerne la liberté économique et civiles et vont bien mieux… Vous pouvez continuer à faire le singe devant une équation ou essayer de comprendre le mécanisme: La France est une oligarchie corporatiste, l’oligarchie n’est pas possible quand le peuple à la pouvoir législatif !

                    CLASSEMENT DÉMOCRATIE VS LIBERTÉ VS DETTE
                    ————————————————————————————

                    Démocratie participative (« Démocratie » )
                    1-Norvège – Classement liberté économique: 32eme – Dette: 33%
                    2-Islande – Classement liberté économique: 23eme – Dette: 99% (crise bancaire)
                    3-Danemark – Classement liberté économique: 10eme – Dette: 46%
                    4-Suède – Classement liberté économique: 20eme – Dette 37%
                    5-Nouvelle-Zélande – Classement liberté économique: 5eme – Dette: 25%
                    6-Australie – Classement liberté économique: 3eme – Dette: 22%
                    7-Suisse – Classement liberté économique: 4eme – Dette 40%
                    8-Canada – Classement liberté économique: 6eme – Dette 48%
                    9-Finlande – Classement liberté économique: 19eme – Dette 38%



                    Démocratie représentative (« oligarchie » )
                    25- Espagne – Classement liberté économique: 49eme – Dette 98%

                    29-France – Classement liberté économique: 70eme – Dette 95%
                    32-Grèce – Classement liberté économique: 119eme – Dette 175%

                    Indice de démocratie – Classement des pays
                    Indice liberté économique – Classement des pays
                    Dette publique – Classement des pays

                    • Le libéralisme économique et politique n’est que le reflet du libéralisme social. Le capitalisme du XIX° était inégalitaire, oligarchique et clivant socialement, parce que la société du XIX° siècle n’était pas libérale.

                      Vous aurez beau installer n’importe quel mécanisme politique ou économique, si la société n’est pas prête, cela ne servira à rien. Je comprend votre point : logiquement ca a du sens, mais vous regardez le problème du mauvais coté (selon moi) : la démocratie se construit dans la société, pas dans des lois et institutions : les lois et institutions sont le reflet de la société.

                      En voulant changer l’état, vous faites comme les socialistes : tenter de créer le système parfait.

                      Les marxistes (et les nationaux socialistes) l’ont bien compris, eux qui ont fait des ‘réformes de société’ le fer de lance de leur action politique : le marxisme distillé dans les programmes de l’éducation nationale est mille fois plus efficace (néfaste) que les réformes du mode de scrutin, l’égalitarisme des actions associatives mille fois plus efficace que tous les discours pour faire pencher la balance électorale.

                      Et que le scrutin soit direct ou non, n’y change rien.

                      Les pays de votre liste ont une tradition ‘démocratique’ bien plus importante qu’en France : la Norvège est une monarchie constitutionnelle, et état et gouvernement ont toujours été séparé (et ce depuis longtemps) En France, on considère depuis Louis XIV que l’état et le gouvernement sont la même chose.

                    • ——————————————————————————————————–
                      Stéphane Boulots : « si la société n’est pas prête, cela ne servira à rien »
                      ——————————————————————————————————–

                      ça ce tient mais la société française ne sera JAMAIS prête, tous les malheurs du pays à venir seront mis sur le compte des autres pays (allemagne, usa) « égoïste », les « marchés turbo-capitaliste » « la dette inique qui enrichi la haute finance »

                      Enfin bref, comme en argentine il n ‘y aura pas de prise de conscience d’autant plus que l’élite politico-médiatique qui se tient par la barbichettes n’est pas prête d’admettre ses erreurs pour écrire enfin la vérité.
                      libé, fr3 et arte qui écrivent qu’on s’est planté avec notre trop d’état « désolé, tenez on vous file le pouvoir  » ??
                      Les 600’000 élus « ah on a foiré, c’est notre fautes, tenez on vous donne la démocratie participative »

                      Jamais ils ne laisseront le pouvoir et admettrons leur médiocrité !!!

                      ————————————-

                      La seule chance qu’il reste:

                      Un constat qui est partagé par tous le monde c’est que les élites se foutent vraiment de notre gueule, la société est absolument mur pour reprendre le pouvoir et cela bien au delà des clivages.
                      J’ai réussi à convaincre facilement un nid d’ultra gauchiste que la DD (démocratie directe) était la seule solution, eux croient que le peuple va enfin voter communiste mais ils se trompent totalement. Le peuple va donner de grand coup de pied dans la pyramide étatique qu’ils ne supportent plus, envoyer chier les corporations, taxi sncf et récupérer un max de blés (les 4 milliards des syndicats)

                      Il suffit de quelques slogans « 40 ans de gabegie et de foutage de gueule, ça suffit donnez nous le pouvoir »

                      Par contre les libéraux ne sont pas convaincu de cette liberté (!!!??? comprend pas la??) – c’est mort
                      Les seuls qui portent ce projet c’est le FN – mauvaise idée il sera associé à eux

                    • @Ilmryn:

                      Le problème, ce n’est pas la nomenklatura, mais le surmoi marxiste qui a fait un holdup de la miséricorde chrétienne et de l’humanisme : ‘le monopole du cœur’.

                      Les gens sont constamment pris en tenaille entre peur et culpabilité : vous voulez diminuer le nombre de fonctionnaire ? Mais vous vous rendez pas compte, comment vont fonctionner les services publics (vision post apocalyptique = peur). Vous avez pensé aux plus faibles ? (miséricorde = culpabilité)

                      La démocratie directe ne ferait qu’augmenter cela, d’ailleurs l’extrême gauche ultra marxiste en a fait son cheval de bataille (allez faire un tour sur le blog de Chouard)

                    • ——————————————————————————————-
                      Stéphane Boulots: « Les gens sont constamment pris en tenaille entre peur et culpabilité : vous voulez diminuer le nombre de fonctionnaire ? Mais vous vous rendez pas compte, comment vont fonctionner les services publics »
                      ——————————————————————————————-

                      C’est loin d’êtres tout le peuple, ce sont toujours les mêmes qui sont dans la rue (les corporations nourries par l’état) qui pratiquent le terrorisme et ça énerve très profondément une majorité de la France qui n’a qu’un droit..la fermer. (Et aura le droit de voter pour un haut fonctionnaire… issu de l’état, tu vois le problème ?)

                      En Suisse ou je suis né le terrorisme intellectuelle est aussi patent et les médias sont aussi de gauche.
                      On bouffe du socialisme et de l’inégalité à toutes les sauces mais régulièrement le peuple mets une raclées aux tentatives de socialisme pour une raison simple:

                      La facture !

                      Signer la facture sur un bulletin de vote n’a strictement rien à voir avec s’abandonner à une instance supérieur dirigeante en espérant qu’il fera au mieux et que ça ne coutera pas trop cher.

                      ça tient aussi à la responsabilité pour les mêmes raisons. Qui examine vraiment les lois en France ? Personne, on s’en tient à ce qu’en disent les médias et les corporations comme les syndicats (T’as noté que dans quasi chaque interview ce sont des petites gens de la rue ou les syndicats à qui on demande leurs avis?)

                      Ça tient au temps législatif en France les élus signent 5 lois par semaine en moyennes dans le silence le plus total. Pas besoin de soigner un texte ni qu’il soit en béton (ex: loi Duflot) trois pauvres types dans une assemblée à minuit et le texte de loi écrit un soir de cuite est voté.

                      Dans les DD le texte doit être bétonné avant de passer devant le peuple, c’est beaucoup plus lent et il y en a beaucoup moins, on discute et analyse beaucoup plus même dans les médias des textes et de leurs effets plutôt que des bon mots et des coucheries des politiques.

                      Je t’assures que ça marche en vrai pour toutes ses raisons et d’autres raison psychologique qui tiennent à la relation autorité/papa/maman.

                      Le classement plus haut est sans appel et les français en ont tellement marre de cette oligarchie qu’ils sont prêt à voter pour n’importe qui.

                    • « en ont tellement marre de cette oligarchie qu’ils sont prêt à voter pour n’importe qui. »

                      Mais pas n’importe quoi… !!!

                      « Voulez vous réduire le nombre d’élus/fonctionnaire » je te parie mille euro que c’est oui en France.
                      « Voulez vous réduire les impôts et stopper les déficits », même chose.

                      A partir de ce genre de truc, toute la politique de la France change radicalement, les emmerdeurs professionnels sont minorés (tout le monde les détestes)

                      La suppression du statut de fonctionnaire en Suisse
                      « Cette loi [proposant l’abrogation du statut de la fonction publique suisse : NDLR] avait d’ailleurs été activement combattue par les syndicats, qui lancèrent un référendum populaire. Ils perdirent en votation populaire contre une majorité de 67% des citoyens votants. »
                      http://www.ifrap.org/La-suppression-du-statut-de-fonctionnaire-en-Suisse,12272.html

                    • Dans le fond, vous avez raison, mais dans la pratique, il manque beaucoup de choses pour que cela puisse fonctionner :

                      – il n’y a pas de séparation entre l’état et le gouvernement, ce qui n’est pas la cas pour les pays que vous citez qui sont soit des monarchies parlementaires, soit des démocraties parlementaires ou fédérales présidées par un président honorifique : dans tous les cas, l’état (les règles du jeu) est séparé du pouvoir (les acteurs) ce qui n’est pas le cas en France

                      – il faudrait briser le pouvoir de nuisance des corps intermédiaires (syndicats, associations, monopoles publics …) qui noyautent le pays en profondeur et instituent le clientélisme : le gouvernement oligarque n’est que la partie émergée du socialisme.

                      – Il faudrait briser le ‘monopole du coeur’ des marxistes, développer la confiance qu’il n’y a pas que le marxisme comme unique solution altruiste.

                      Et alors, oui la démocratie directe fonctionnera. Introduite à une dose progressive, je pense aussi qu’elle peut aider à réduire les points plus hauts, mais il faut pour l’instant que quelqu’un s’y colle, passe par les méandres de la démocratie existante, pour mettre tout cela en place.

                      Et j’oubliais une chose : sortir le débat du carcan ‘sécurité, immigration, crise’ qui n’est qu’une conséquence des problèmes structurels, trouver le moyen d’expliquer que l’origine de ces problèmes est que la France est d’une arrogance extrême et qu’il faut qu’elle se rende compte qu’elle a fabriqué un système complétement pourri (qui n’est pas le meilleur du monde)

                    • Stéphane Boulots: « mais dans la pratique, il manque beaucoup de choses pour que cela puisse fonctionner »

                      Une VIeme république avec de la vraie DD dedans. Après la déconstruction des emmerdeurs (syndicats, corporations) via les votations du peuple n’est qu’une question de temps.

                      Tout le monde en a marre de cette oligarchie du copinage, y compris et c’est important: chez les socialistes ! (J’ai réussi sur un forum de socialos a leur instiller la haine de cet état en y allant mollo et en n’utilisant jamais de mots clés connotés)

                      Stéphane Boulots: « il manque beaucoup de choses pour que cela puisse fonctionner : »

                      Il manque juste un truc qui est vital: Ceux qui doivent voter la perte du pouvoir aux politiques (et donc aux corporations) ce sont … les politiques, secondés par les corporations (dont les journalistes).

                      Jamais il ne feront cela, même pas en rêve.

                      Et moi j’ai vraiment trop de peine à convaincre plus de quelques français pour qu’une lame de fond populaire emporte les résistances, vous n’êtes pas démocrate dans l’âme mais des monarchistes régicide.
                      La plupart des français pensent que les problèmes viennent de la mondialisation, du capital, de l’immigration, de l’allemagne, de l’euro et ce sont les journalistes qui instillent ces conneries…

                      Dommage, c’était archi-prêt, archi-possible….

                    • Ah ben on est d’accord 🙂

                      Oui, la France est une monarchie régicide, mais chut, elle ne veut pas l’admettre, toute honteuse de la bêtise faite en 1791. Les Napoléon 1 et 3, Clémenceau, De Gaule et dans une certaine mesure Mitterrand, n’ont fait que monter sur le trône laissé vacant. Sarkozy a été battu en 2012, parce qu’il n’a pas su avoir l’attitude royale qui sied à la fonction.

                      C’est exactement mon premier point : ce pays a besoin d’une incarnation forte de l’état : seule condition pour rendre le pouvoir au peuple (via le gouvernement ou une démocratie directe, peu importe)

                      Ne cherchez pas du coté de la gauche le soutient au libéralisme ou à la démocratie : la gauche n’admettra jamais sa responsabilité dans le régicide (les marxistes ont même réussi à réécrire l’histoire de 1789) et n’admettra jamais avoir pris au pied de la lettre les écrits oniriques d’un Suisse (Rousseau) qui voyait la France comme un pays de contes de fées.

                      Après avoir pas mal voyagé, je ne connais qu’un seul pays qui soit aussi monarchiste que la France, c’est le Japon : même empreinte profonde laissée par le féodalisme médiéval, même traditions culturelles ultra classique (lettres, cuisine, art), même dualité entre individualité très forte et collectif très fort, même sens sacré et religieux dans la politique. D’ailleurs les deux pays sont autant fascinés l’un par l’autre.

                  • Stéphane Boulots: « La théorie du complot version libérale »

                    Regarde dans le dico à « oligarchie » et « corporatisme » et explique moi ce qui ne colle pas avec la France ou fait toi aider pour la lecture. Quand aux « svastikas », c’est tellement décalé qu’on dirait que tu as regardé le doigt au lieu de la lune… :mrgreen:

                    Stéphane Boulots: « à une bonne dose du syndrome du supporter télévisuel »

                    Eh bien justement, tu as des FAITS plus haut, des FAITS dont tu n’a pas l’air au courant… comme si au lieu de regarder la télé tu était resté planté devant ta télévision…. mhhhh…

                    Effet Dunning-Kruger ?

  • L’auteur feint de croire qu’un « idéologue  » puisses être courageux ..ou alors l’auteur a oublié de se nier lui même .LOL

  • Hollande vit ce que vivent les parents laxistes : d abord admires puis méprisés et enfin haïs par leur progéniture. Les français seraient ils enfin en train de devenir adultes ??? Ce serait une belle et bonne nouvelle!

    • Adultes dans le dégré Zéro ..ou l’hystérie? LOL

    • La génération 68 hard nous a coûtés chère et elle vient de partir à la retraire

       » oh mets comment ma retraire baisse et je vais payé des impôts dessus vite je vote socialo » désabusé elle accuse les jeunes alors qu’elle n’a jamais connus réellement la crise que nous vivons mais pour certain ils ont compris les erreurs et aident les jeunes a vivre et la ceux la sont devenus adulte.

      La nouvelle génération des trentenaires ne voit pas le bout du chômage, elle l’a toujours connu et la générations de nos ados pouffent de rire avec nos problème , ils sont déjà partis bossé ailleurs qu’en france dans leur tète et dans tous les cas sont beaucoup dur que nous avec le pouvoir ….

    • CQFD !

      Reste plus qu’a l’enterrer…en crachant sur sa tombe !

  • Comme toujours excellent .
    +10000

  • « S’il n’est pas populaire on peut en effet toujours espérer que c’est parce qu’il a su résister aux sirènes de la facilité, qu’il a eu le courage d’agir »

    Hypothétique hypothèse ! Celui qui résiste à la facilité, a le courage d’agir dans le bon sens, est partout et toujours populaire. On parle ici de la véritable popularité, pas de l’opinion factice des médias officiels. A ce sujet, la situation identique des socialistes de service Hollande et Obama est absolument fascinante. Il est amusant de constater, tant aux USA qu’en France, que plus personne ne se souvient d’avoir voté pour eux. Plus personne ne sait comment les deux usurpateurs sont parvenus à leur niveau d’incompétence notoire. Plus personne ne se souvient que, cette fois là, ce devait être différent, promis, juré, craché ! En vérité, la honte est au front des faibles d’esprit qui se sont fait berner encore une fois par les belles promesses (du socialisme).

  • He bien moi je l’aime bien François hollande !!!
    Si l’on regarde le coté positif de la chose , il va abréger nos souffrances !! Le grand talent de cet homme est de tout faire pour nous envoyer au fond du gouffre vitesse grand V !!!
    Il met en évidence l’autre face de la mère patrie , le revers de la médaille !!! Depuis plus de trente ans que le pays vit à credit sur la base du fonctionnariat de connivence , et de l’assistanat généralisé , clientèle des partis politiques , maintenant que l’étau se resserre , on commence a voir les choses différemment
    Peut être que les français vont enfin avoir le courage de changer et de se prendre en main !!!!

    • Pecosbill: « il va abréger nos souffrances !! »

      Je ne suis pas aussi optimiste.
      Actuellement le gens se rendent compte à quel point toute cette oligarchie est néfaste, une caste à part ou la médiocrité est partagée. Ils se rendent aussi un peu compte à quel point le socialisme n’est fait que de mensonges.

      Hollande va refiler le bébé à la droite et ça va continuer comme avant: une droit socialo-interventionniste et des socialistes qui font rêver les guignols avec leur grand partage du gâteau.

      Quand le mur arrivera, la droit sera au pouvoir faisant croire à tous ceux qui n’ont que deux neurones que c’est parce que le pays n’était PAS ASSEZ socialiste…

      La misère !!!!

      L’argentine ne se relève pas, ils votent pour les mêmes….

    • @pecosbill : « envoyer au fond du gouffre »? certes, mais le problème c’est que ces abrutis creusent toujours plus profond et plus vite…

  • Beurk. Dehors les socialiste voleurs.

  • Le pire c’est qu’il fait le raisonnement contraire: je suis impopulaire, donc ça veut dire que je fais les réformes douloureuses et indispensables… Pauvre France!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans une première partie, nous avions vu ce qui caractérisait une société de méfiance, à savoir :

centralisation administrative excessive, bureaucratie omnipotente, affaiblissement des initiatives, décharge de la responsabilité.

 

Dans cette seconde partie, il conviendra d’insister à la fois sur l’absence de responsabilité et sur les carences institutionnelles.

 

Une société de défiance caractérisée par une décharge de responsabilité

C’est le propre des systèmes centralisés où l’État oscille : trop faib... Poursuivre la lecture

Peut-on encore faire dérailler le train qui nous conduit sur la route de la servitude ? À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, même les plus optimistes des intellectuels libéraux doutent. Tout paraît joué d’avance, et le candidat qui remportera la mise prévoit d’appliquer un programme qui de toute façon sera aux antipodes de l’esprit du libéralisme.

Cette année, l’offre politique est globalement assez pauvre et aucun programme ne propose de réforme suffisamment courageuse et originale pour créer l’adhésion plein... Poursuivre la lecture

Compte tenu des informations éventuellement à disposition au sujet de l'élection présidentielle, il semble qu’il n’y aura pas de changement important des politiques françaises, quel que soit le candidat qui sera élu et quels que soient les élus du Parlement. Ce qui serait souhaitable serait d’obtenir des réformes permettant de donner au libéralisme une place beaucoup plus grande en France.

En effet, la France est un des pays du monde où le montant des impôts et des dépenses publiques est le plus élevé. Et par ailleurs il semble qu'elle... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles