Exposition universelle 2025 : le conseil de Paris fossoyeur

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
cimetiere credits martin (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Exposition universelle 2025 : le conseil de Paris fossoyeur

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 4 novembre 2014
- A +

Par Jacques Gauthier.
Un article de Delanopolis.

cimetiere credits martin (licence creative commons)

Quoi de plus roboratif que le projet d’une exposition universelle pour une France qui doute de tout, de son avenir, de ses institutions, de son identité, de ses valeurs, de son rayonnement international, une France qui broie du noir, qui ferme ses usines, qui ne construit plus, bref une France au bord de la dépression collective qui nécessite un choc de sanctification pour rebondir ?

Depuis deux ans, à l’initiative du député-maire de Neuilly, Christophe Fromentin (UDI), le projet d’une exposition universelle en 2025 a vu le jour, séduit aussi bien élus de gauche que de droite, rassemblé de grandes entreprises pour nourrir le dossier de préfiguration remis solennellement au président de l’assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), le 30 octobre dernier.

On ne s’interrogera pas trop sur la pertinence, les risques de corruption, de dérives somptuaires et de gaspillages inhérents à ce type de projet car il est d’ores et déjà en grand péril.

Pas d’expo en effet sans liaisons fréquentes et rapides avec Roissy Charles-de-Gaulle, principal aéroport de Paris, dont le projet CDG Express n’arrive pas à décoller, malgré 15 ans d’études, un débat et une enquête publics et deux déclarations d’utilité publique.

En juin 2014, une injection de 12 M€ pour faire avancer la chimère a été décidée par le gouvernement avec création d’une société ad hoc pour dépenser discrètement ce pactole puisque cette société ne réunit qu’un gratin de technocrates et de hauts fonctionnaires.

Les navettes de cet impalpable CDG Express risquent fort de n’être que des navettes fantômes en 2025 grâce au vœu adopté par le conseil de Paris d’octobre qui demande l’enfouissement du chemin de fer sous la porte de la Chapelle. La circulation des navettes incommoderait les futurs habitants d’immeubles virtuels que la mairie de Paris envisage de construire près de la ligne dans un projet d’aménagement aussi fumeux qu’utopique baptisé Gare des Mines-Fillettes

Cerné par le boulevard périphérique et ses bretelles, ce périmètre d’aménagement est au centre d’un vacarme circulatoire mille fois plus envahissant que le passage de quatre navettes par heure, situation que semblent avoir oublié les deux pontifes qui dirigent la SEMA-V.I.P. aménageuse de Paris Nord-Est dont l’un est le rapporteur du vœu, Éric Lejoindre (PS), maire du 18ème arrondissement…

Enfouir le chemin de fer des navettes porte de la Chapelle n’est pas simple car il faut le faire passer sous le tunnel de la ligne 12 du métro et d’un fouillis de canalisations d’eaux usées, de vapeur CPCU et du tramway du boulevard Ney. Des experts ont chiffré à la louche qu’il en coûterait autour de 200 à 300 M€ pour réaliser cette bagatelle.

Alors que le coût du CDG Express frôle les 2 Mds€, le concessionnaire qui se lancera dans l’aventure suicide de le construire mettra-t-il au pot cette rallonge de 200 à 300 M€ ? Par son initiative irréfléchie, le conseil de Paris vient sans doute de donner le coup de grâce à l’expo 2025.


Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Il arrive qu’on fasse de bonnes choses de manière irréfléchie… J’avais quelques doutes sur le caractère roboratif d’une exposition universelle.

  • Encore heureux !

    Il faut arrêter avec ces projets déments : JO, Expo, Mondial de foot etc.

    Qui ne sont que des caprices de fonctionnaires, des gouffres financiers, des sources de nuisances, et bien entendu de corruption.

    C’est bien pour cela que les élus de « gauche » et « droite » y sont favorables. Toujours.

    Nous ne voulons plus payer. Point barre.

  • Exposition universelle 2025 !

    Il vont construire une éolienne géante sur le Champ de Mars ?

  • Avant 2025 bien de l’eau aura coulé sous les ponts… de l’eau? ou du sang? Avant que de penser à des projets pharaoniques, avec bien entendu l’argent des autres, ils devraient plutôt penser à sauver le pays de la ruine totale qu’ils ont créée.

    Leur inconscience est sans limites…

  • J’ai le souvenir qu’on a raté l’examen de sélection JO 2012 pour les mêmes problèmes d’arrogance et d’incompétence.

  • CDG Express une débilité de plus subeventionnée avec un ticket qui va coûter 25E alors que ça coûte 16E avec les cars Air France et 10E avec le RER et toussa pour gagner 10 minutes.

    Pour le RER il suffirait simplement et par sécurité soit de ne faire aucun arrêt sur la ligne B, soit de sécuriser le réseau et de mettre dehors la crasse.

    Encore une fois on essaie de régler les conséquences au lieu des causes.

    Contrepoints p’tain réveille toi !

    • Précisons qu’il y a des trains directs RER B entre CDG et Gare du nord.

      Mais il y en avait davantage avant la « réforme »… qui a consisté à rendre la plupart des trains omnibus, afin de cacher la misère, et faire face à la hausse constante du nombre de veaux transportés dans ces bétaillères immondes.

      Second point : la misère du réseau et du matériel roulant… empêche les trains d’aller vite.

      Bilan : le trajet devient omnibus, et en plus odieusement lent.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Début novembre, le préfet d’Île-de-France a annoncé un calendrier de travaux permettant la mise en service de la ligne ferroviaire « Charles de Gaulle Express » d’ici 2027. Cette ligne, reprenant aux trois quarts des couloirs existants, permettra de relier l’aéroport de Roissy au cœur de Paris en 20 minutes sans arrêt intermédiaire. Depuis cette annonce, de nombreux élus franciliens ont dénoncé cette décision, arguant notamment que le chantier de cette ligne « réservée aux touristes riches » perturberait le trafic du RER B, « ligne des usager... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Olivier Maurice.

Y a-t-il encore une gauche en France ? On peut se poser la question : les derniers sondages indiquent que la somme des intentions de vote en faveur de candidats de gauche déclarés est à peine créditée d’un quart au premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Alors bien sûr, un sondage à plusieurs mois de l’échéance électorale ne présume en rien de la réalité des opinions ou des décisions de votes qui seront finalement prises, mais le symbole est d’importance.

Où est passée la gauche triompha... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Aurélien Véron.

Il n’échappe à personne que Paris est en pleine transformation. Mais tout le monde s’interroge sur la direction choisie et ses conséquences pour l’économie de la capitale.

Madame la maire, quelle est votre vision de Paris ?

Voulez-vous en faire une ville-monde qui rayonne par son bouillonnement culturel, son dynamisme économique et la recherche de l’excellence ? Ou une ville de la démobilité, de la proximité dans la lenteur et de l’esprit participatif de ZAD, chacun décorant son pied d’arbre ou son tro... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles