Le financement public de la R&D privée a doublé depuis 2005

La recherche privée est désormais subventionnée à hauteur de 30%.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
argent poche credits marine B (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le financement public de la R&D privée a doublé depuis 2005

Publié le 29 octobre 2014
- A +

Par Aymeric Pontier.

argent poche credits marine B (licence creative commons)

En France, le financement public des activités de R&D des entreprises privées a nettement augmenté ces dernières années, passant de 3,8 milliards d’euros en 2005 à 7,9 milliards d’euros en 2010. Si le montant des aides directes est resté stable sur la période, les aides indirectes ont en revanche connu une envolée spectaculaire, au travers notamment du crédit d’impôt-recherche (CIR).

Sachant que les dépenses intérieures de R&D des entreprises ont atteint 27,4 milliards d’euros en 2010 d’après le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, cela signifie que la recherche privée est désormais subventionnée directement ou indirectement à hauteur de 30 % par l’administration.

pontier

Via une étude de l’Insee relative à l’impact des pôles de compétitivité sur les PME et ETI.

Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • La présentation est trompeuse, car il est pour le moins exagéré de dire que les dépenses engagées par des sociétés privées pour leur R&D deviennent des dépenses publiques pour la part qui leur vaut un crédit d’impôt. Il est à parier que si les charges sur les entreprises avaient simplement diminué de 5 mds, indépendamment du prétexte, les entreprises auraient effectué exactement la même R&D, elles ne l’auraient seulement peut-être pas classée comme telle.

    • Ce serait considéré que la R&D est la priorité n°1 des entreprises françaises. Or, honnêtement j’en doute. Lorsqu’elles ont les moyens nécessaires, les entreprises investissent surtout à l’étranger pour accroître leurs parts de marché à l’international. En revanche, en dehors du secteur pharmaceutique et automobile, les sommes investies en R&D en France sont relativement marginales. La « Silicon Valey » que les technocrates français rêvent d’importer, ce n’est pas juste une histoire d’argent. C’est aussi une question de mentalité…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Albouy et Alain-Charles Martinet[1. Professeurs émérites des universités en sciences de gestion].

Traduction, trahison, c’est bien connu. Ainsi va la version française du Guépard !

Sciences Po Paris en a enfin terminé avec son long processus de nomination de son directeur. Il s'agit, sans grande surprise, de l'énarque Mathias Vicherat, 43 ans, issu de la même promotion que le président de la République Emmanuel Macron. Le prestigieux institut avait été fortement secoué en 2020 par l’enquête pour viols et agressions se... Poursuivre la lecture

Par Emilie Remond. Un article de The Conversation

En ces temps bouleversés par la pandémie mondiale, les systèmes scolaires se sont vus contraints du jour au lendemain d’assurer, bon an mal an, une « continuité pédagogique » et l’enseignement à distance, jusque-là assez confidentiel et réservé à des situations spécifiques comme la maladie, a concerné tous les élèves, du primaire au bac et au-delà.

Alors que cette transition a été souvent plus subie qu’acceptée, se heurtant notamment à des difficultés techniques, il est intéressa... Poursuivre la lecture

Par Guillaume Thomas.

La période de rentrée scolaire est propice à toutes les annonces et polémiques sur les sujets les plus mineurs concernant l’éducation. C’est à croire que ces bruits médiatiques stériles constituent une diversion face à l’absence totale de perspectives et de débats sur les grands sujets de fond concernant l'élaboration des programmes (imposés d'en haut), les pratiques pédagogiques ou encore les carrières des enseignants. La grande absente des discussions de cette rentrée est la question de l’enseignement numérique ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles