Hong Kong : le revers de la démocratie promise

Ce qui se joue actuellement à Hong Kong avec le mouvement « Occupy Central with love and peace » est déterminant pour l’avenir de la démocratie sur ce territoire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hong kon credits chris zielecki (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hong Kong : le revers de la démocratie promise

Publié le 18 octobre 2014
- A +

hong kon credits chris zielecki (licence creative commons)Le 31 août dernier Pékin a accordé à la région administrative de Hong Kong le privilège, unique en Chine, d’élire au suffrage universel son chef exécutif en 2017, conformément à la promesse faite en 1997 par le gouvernement, au moment de la rétrocession de cette ancienne colonie britannique12 ! Mais ce n’est pas sans condition : les candidats seront au nombre de 2 ou 3 et devront être approuvés par un comité largement aux mains du pouvoir central chinois. Les pro-démocrates dénoncent un scrutin biaisé et une démocratie bafouée.

Ainsi, l’annonce faite par Hong Kong déplaît fortement au mouvement « Occupy Central with love and peace », pro-démocratie. Ce dernier menace déjà depuis des mois de bloquer le quartier d’affaires en y organisant un sit-in géant si Pékin refuse des élections conformes aux critères internationaux3.

Va-t-il mettre ses plans à exécution ? Car si ce mouvement veut occuper une place importante dans la promotion de la démocratie, à Hong Kong et plus largement en Chine, il devra mettre ses menaces à exécution sous peine de ne pas être crédible. D’ailleurs sa légitimité est contestée, même à Hong Kong. Selon un sondage de l’Université de Hong Kong, 56% des résidents se disent opposés à ce mouvement4.

À travers ce cas de figure, ce n’est pas seulement l’avenir de ce territoire qui est en jeu mais bien celui de la Chine : va-t-elle rester ancrée dans la dictature communiste ou un mouvement démocratique va-t-il voir le jour ? Cela dépendra notamment de la manière dont le mouvement Occupy défendra ses convictions.

Sur le web

  1. Adam Minter, « Hong Kong Democrats Need a New Strategy », Bloomberg View, 9 septembre 2014.
  2. Philippe Grangereau, « Pékin douche les désirs de liberté de Hong Kong », Libération, 1er septembre 2014.
  3. Ibid.
  4. Gabriel Gresillon, Yann Rousseau, « Pékin prend le risque du divorce avec les démocrates hongkongais », Les Échos, 1er septembre 2014.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a moins d’un an, en juillet 2021, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine Xi Jinping avait toutes les raisons d’être heureux : non seulement c’est à lui qu’est revenu l’honneur de célébrer le centième anniversaire du PCC, mais surtout, c’est lui et aucun autre de ses prédécesseurs depuis Deng Xiaoping qui a réussi à impulser et incarner la troisième ère du glorieux socialisme chinois. Un socialisme « moderne », inspiré de Mao et de Deng malgré leurs contradictions et leurs ... Poursuivre la lecture

Par Johan Rivalland.

Le libéralisme est décidément une notion bien floue et très mal perçue par une grande partie des Français, nourris dès le plus jeune âge aux mamelles de l’État et qui sont persuadés, à tort puisqu’on le leur fait croire en permanence, que le libéralisme serait je ne sais quelle force occulte organisée qui les plongerait dans une sorte d’océan où ils se noieraient sans que personne leur vienne en aide. D’où la justification de l’interventionnisme et de l’État-providence, sans lesquels nous serions sans doute perdus.... Poursuivre la lecture

La démocratie est un sujet que nous avons souvent abordé, et qui a été étudié depuis fort longtemps par de très nombreux intellectuels. Loin d’être notre horizon indépassable, elle a donné lieu à un certain mysticisme.

Mise en cause dès ses origines, ayant rencontré des difficultés inhérentes à sa nature dès son apparition dans la Grèce antique, la démocratie semble une fois de plus à bout de souffle et menacée non seulement dans ses fondements, mais dans son existence-même. D’où l’intérêt du débat engagé entre deux philosophes contemp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles