Le Monde s’amuse d’appliquer aux sceptiques la méthode Terminator

Schwarzy « aimerait parfois utiliser les méthodes de Terminator » contre les climato-sceptiques, rapporte avec amusement le quotidien du soir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Terminator CC Flickr Michael Heilemann

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Monde s’amuse d’appliquer aux sceptiques la méthode Terminator

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 13 octobre 2014
- A +

Par Benoît Rittaud.

Terminator CC Flickr Michael Heilemann

Les climatosceptiques étant tout à la fois des criminels contre les générations futures, des exterminateurs de planète et des mangeurs d’enfants, le « journal de référence » aurait tort de se priver d’un bon mot sur la meilleure manière de s’en débarrasser.

Le bon mot en question est celui d’Arnold Schwarzenegger, lequel, selon ce qu’en rapporte l’inénarrable rubrique « Planète » du quotidien du soir, « aimerait parfois utiliser les méthodes de Terminator » contre ceux qui osent encore exercer leur esprit critique sur la question du climat. « Ça ne m’aurait pris que cinq minutes pour les convaincre que les gaz à effet de serre sont un polluant » a-t-il ajouté, toujours selon le riant article du Monde finement intitulé « La leçon d’Arnold Schwarzenegger aux climatosceptiques ».

Que voilà une manière amusante de promouvoir sa cause, n’est-ce pas ! Le Monde, qui avait déjà il y a quelques années défendu au nom du droit à l’humour son chroniqueur Hervé Kempf qui avait comparé les climatosceptiques aux Munichois de 1938, n’allait pas manquer d’accorder à cette saillie de l’ancien gouverneur de Californie une digne place dans ses colonnes. Après tout, qui, à part un grincheux sans humour, n’aurait un sourire amusé à l’idée de réunir dans une même pièce les climatosceptiques pour les intoxiquer avec l’un de ces « gaz à effet de serre » ? (Et pourquoi ne pas le faire… dans une serre ! ah ! ah !)

La gentille blague d’Arnold Schwarzenegger a été faite à Paris, car voyez-vous, Paris accueillait vendredi et samedi le Sommet Mondial des Régions pour le Climat (majuscules de rigueur). Paris, pas New York. New York, c’était le Sommet 2014 sur le climat, qui s’est déroulé il y a trois semaines, et qu’il ne faut bien entendu pas davantage confondre avec la Conférence sur le changement climatique qui s’est déroulé à Bonn en juin dernier (suivez un peu, quoi). Vous avez tout raté ? Rien de grave, il y a une séance de rattrapage dans moins de deux mois. Ce sera la vingtième conférence des parties (COP 20), à Lima. (Eh oui, vingt ans déjà…) Si le Pérou vous semble un peu trop loin, rassurez-vous ce n’est pas bien grave : la principale ambition affichée de la COP 20 est de préparer la COP 21. Cette dernière aura lieu fin 2015, devinez où ? À Paris ! Voilà, la boucle est bouclée !

Celle-là, la COP 21, ne la ratez pas, car c’est elle qui va sauver la planète (comme à Copenhague en 2009… mais si, souvenez-vous… c’était la COP 15). De toute façon, comme elle se passera chez nous, on peut espérer que le journal Le Monde nous régalera de tous les bons mots qui ne manqueront pas d’être lancés à cette occasion sur les climatosceptiques.

Et si, à ceux-là, on faisait porter l’étoile jaune ?


Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Je sais que c’est pour la bonne cause, mais quelqu’un a-t-il jamais fait le « bilan carbone » de toutes ces joyeuses réjouissances…?

    • Ah mais, comme vous dites, c’est pour la bonne cause, alors le bilan carbone, c’est tout à fait secondaire pour ces clowns. Par contre, pour nous, privés, qui faisons tourner l’économie en voyageant avec NOTRE argent, là, c’est autre chose: nous sommes des parasites, des virus, des sales bêtes à éradiquer de toute urgence. D’ailleurs, s’ils pouvaient effectivement nous envoyer au goulag pour nous rééduquer, ils n’hésiteraient pas. Ce serait aussi pour la bonne cause, comme quand certains petits moustachus avaient décidé d’éliminer ceux qui les encombraient, en ex-URSS ou en Allemagne. Mais ils vous diront que non, ce n’est pas pareil, alors que j’ai de plus en plus de peine à voir une différence entre les fascistes du passé et ceux d’aujourd’hui. La guimauve qui entoure leur discours prétendument humaniste est abjecte.

      • En réalité nous sommes en pleine dystopie. Globalia, fahrenheit 451, 1984,etc….

        Cette réalité est crée par des politiciens au travers des démocraties. Bien entendu, ils ne vivent pas dans cette même réalité qu’ils nous imposent.

        Nous petit peuple nous polluons pour survivre:

        – avec des outils que l’on nous impose d’utiliser pour travailler
        – pour maintenir à flot ce système.

        L’on nous taxe, l’on nous flash, nos voitures, nos maisons, notre air.
        L’on nous pique notre argent épargné en banque, l’on nous donne de l’inflation.

        On essaye de manger le moins possible, de survivre en suivant les innombrables lois que l’on nous impose.

        Et puis Sharzy arrive avec ses gros cigares, ses poches pleines de bifton, c’est sur, il faut faire quelque chose pour la planète.

        Et si on commençait par supprimer l’oppresseur pour changer un peu ?
        Que l’air serait propre, beau, les oiseaux heureux, et la vie reprendrait ses droits.

  • Il y avait déjà les GIECosceptiques, les Mannosceptiques, les Jouzelosceptiques, les Hollandosceptiques, et Fabiosceptiques, et maintenant il y a les Schwarziesceptiques… Normal, parce que, à entendre le discours apocalyptique de Schwarzie, il y aurait un terrible RC (appelé jésuistiquement dérèglement), alors que les observations montrent que c’est faux: la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans. Dame Nature en rigole encore !…

  • « Ça ne m’aurait pris que cinq minutes pour les convaincre que les gaz à effet de serre sont un polluant »
    Donc tout GIECosceptique doit se rendre, manu militari, dans une grande serre spécialement aménagée avec une concentration de 100% de gaz satanique…pour y être définitivement convaincu … Cela rappelle de sombres pages de l’histoire des hommes…. et cela confirme le dogmatisme intégriste des grands-prêtres du dogme du RCA, qui veulent éliminer les mécréants….

  •  » les gaz à effet de serre sont un polluant », dixit
    Il’y a 30 définitions de l’effet de serre, toutes différentes. Donc on ne sait pas ce que c’est, mais tout bon apôtre du dogme du RCA semble savoir de quoi il s’agit. Curieux… Par ailleurs, considérer que le CO2 est un polluant montre que Schwarzie est un ignare, car, sans CO2, pas de photosynthèse, pas de vie sur notre planète… donc pas de Laurence Caramel, et pas de Schwarzie…et pas de moi…

    • Non, ils ne sont pas ignare. C’est un biais de parti pris.

      En fait, il faut bien comprendre le pognon qu’il y a derrière. C’est un business.
      Sharzy aime les gros cigares et le pognon.

      Si on a du pognon à se faire sur un sujet qui peut toucher les gens (dit anxiogène) et bien il faut y aller à fond.
      On touche au cynisme des démocraties modernes en fait. L’on nous fait peur, pour que l’on continue à avancer. Que l’on ne remette pas en cause ce beau système.

      C’est le principe du pervers narcissique. On humilie, on rabaisse, on casse, on fait peur, en même temps on fait des beaux discours, des promesses. On balance un peu de thunes de ci de là.

      Le truc qu’il y a derrière est tellement simple à comprendre, que finalement personne n’ose le dire.

  • Bientôt sur vos écrans, Naturator I puis Naturator II puis Naturator III puis Naturator IV

    Les mauvaises langues diront erreur de la nature.

    Bon, le CO2 utilisé par Naturator, il est bio au moins ❓

  • Au moins les communistes faisaient semblant d’aimer l’humain. Eux, même pas, ils aimeraient bien le supprimer, « la Terre ne s’en porterait que mieux »…

    Enfin… ils veulent surtout supprimer les autres humains.

  • Toute facon schwouartzy c est un mechant bucheron qui ravage la foret a coup de canon vulcain!predator!z’avez vu le massacre de ces pov’ bouts d’bois!

  • je me demande si il n’est pas intéressant pour voyager pas cher, mais dans le luxe , d’avoir une grande gueule et parler de l’apocalypse du matin au soir ..c’est aussi cela l’adaptation au « réchauffement climatique » qui bientôt se transformera en « refroidissement climatique » et mettra en péril les iles a cause du débordement de la mer avec tout ces gros glaçons en plus (ça marche dans les 2 sens)

    • Refroidissement climatique?
      Sur les 9 premiers mois de l’année, 5 ont été les plus chauds jamais enregistrés dans le monde. 2014 est sans doute en train de dépasser 1998. Voila des résultats éloquents dont vous préférez détourner du regard. En revanche, le moindre record de froid dans telle ou telle station locale perdue est un événement fêté en grande pompe chez vous. D’ailleurs, la France va probablement battre le record de la Tm sur l’année (précédant record 2011…..).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il faut soigneusement distinguer les questions scientifiques et factuelles — les évolutions du climat et les moyens de s’y adapter — de l’idéologie venue s’y greffer, qui est l’idéologie écologiste. C’est une erreur de raisonnement, et la prospérité des idéologues écologistes, qui consiste à confondre (identifier) l’écologie comme science de la nature et l’écologisme comme idéologie politique.

Quand on prend connaissances des revendications concrètes des écologistes français, de Die Grünen en Allemagne, ou des écologistes belges — pour... Poursuivre la lecture

climat economies
9
Sauvegarder cet article

« Tout va très bien, madame la marquise ; mais à part ça, il faut que je vous dise » que le présent de la situation financière de la France est désastreux, et que son futur est pire. La France est à la fois le pays d’Europe où le poids des impôts (relativement au PIB) est le plus élevé et en même temps l’un de ceux où la qualité des services publics (enseignement, santé, sécurité, justice, etc.) est la plus mauvaise. Cerise sur le gâteau, la France réalise cet exploit en s’endettant de plus en plus. Le contexte des années à venir est particul... Poursuivre la lecture

La France était présentée il n’y a pas si longtemps comme une Union soviétique qui aurait réussi. Le point de départ est, à la Libération, le programme du CNR en particulier « Les jours heureux », et les ordonnances de 1945 qui ont créé la Sécurité sociale. La spoliation légale généralisée devenait le mode de fonctionnement du pays.

 

Néfaste par routine

À cause de cela les gouvernements successifs ont glissé vers un étatisme de plus en plus étouffant. Le vol légal, baptisé « solidarité » pour la « justice sociale » et « l’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles