Bruxelles va sanctionner le budget 2015 ? Tant mieux !

Hollande va-t-il hypocritement attendre que Bruxelles sanctionne la France,ou va-t-il se mettre au travail ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande (Crédits : Donkeyhotey, licence creative commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Bruxelles va sanctionner le budget 2015 ? Tant mieux !

Publié le 7 octobre 2014
- A +

Par le Parisien Libéral.

 
François Hollande (Crédits : Donkeyhotey, licence creative commons)

 

Hollande se moque de nous. De tous. Ne voilà-t-il pas que pour respecter sa « promesse » de ne plus augmenter les impôts, il relève toutes les taxes, jusqu’à vouloir élargir le champ d’application de la redevance TV à tous les appareils ayant un écran ?

Mais pourquoi Hollande poursuit-il le massacre ?

Déjà, parce qu’il apparaît de plus en plus clairement que l’appareil étatique est une farce. D’autre part, parce que Hollande (comme Sarkozy auparavant) n’ose pas clairement dire à tous les Français qui bénéficient d’argent public (enfants, étudiants, fonctionnaires, familles, entreprises amatrices de capitalisme de connivence, retraités…) que le social, c’est fini.

Rappel : quand la France dépense 1 euro d’argent public, elle ne collecte que 75 à 80 centimes, et il se trouve que ce prélèvement est déjà trop élevé (puisque personne ne veut payer plus d’impôts).

Alors, Hollande va-t-il hypocritement attendre que Bruxelles sanctionne la France,ou va-t-il se mettre au travail ?

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Ce que je trouve très gênant dans cette affaire, en tant que libéral, ce n’est pas tant le fond des critiques de la Commission – qui sont d’ailleurs tout à fait justifiées concernant le manque d’efforts de réduction des dépenses publiques – mais la procédure en elle-même : à savoir que des technocrates non-élus puissent mettre sous tutelle les représentations nationales…

    • Rien n’est sous tutelle. En tant que membre de l’UE (et pas qu’un peu), on, c’est-à-dire nos parlementaires élus, a signé un contrat avec nos partenaires européens et ça implique quelques obligations dont celle-ci. Et encore, dans les faits on laissera passer le prochain budget car la France est too big too fail.

      De plus certains technocrates sont certainement plus compétent que nos démagos de politiciens indiscutablement élus.

  • pourquoi se mettre au travail ? dans une semaine, il y a plein d’argent qui rentre dans les caisses de l’état, de quoi faire la fête pendant 1 mois : l’argent des taxes foncières

  • en tant que libéral , j’ai fortement réduit mon activité , j’attends de voir de vraies réformes sur de vraies économies de l’état . je fais comme la plus part de mes collègues , j’attends la suite des évènements , on vas pas se défoncer au travail , pour des queues de cerises , pendant que certains attendent que ça tombe tout cuit , ( en premier , le panier de crabes qui est aux commendes )

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La rage de l’impôt sévit toujours en France. Traque aux fraudeurs avec police fiscale, menace d’un nouvel impôt sur la fortune des plus « riches » pour lutter contre le changement climatique éclipsent quelques vagues promesses de modération.

Toujours, l’impôt (ou la taxe) est prétendument levé pour une bonne cause. Presque toujours, l’impôt est décidé par ceux qui n’y seront pas soumis. Quelle bonne idée de faire payer les autres pour une grande cause qui vous tient à cœur ! C’est ainsi que nous sommes devenus champions du monde de la ... Poursuivre la lecture

D’après le COR, le budget retraite de la France en 2021 est en excédent d'environ 900 millions d'euros. Pour un lecteur superficiel, cela implique que le système de retraite français n’entraîne pas d’augmentation de la dette. Mais le COR révèle que dans les années à venir, il y aura un léger déficit. C’est la croyance de tous les politiques, tous les journalistes et syndicalistes. Il n’y a pas le feu, pourquoi faire une réforme impopulaire et inutile ?

Nous contestons cette vision, elle est erronée et repose sur un manque d’analyse éco... Poursuivre la lecture

La réforme des retraites promulguée a suscité et suscite toujours beaucoup de questions. Toutefois, un élément est resté caché dans ces débats : la question des retraites, c’est aussi la question de la dette.

La France a besoin d’envoyer des signaux positifs aux marchés financiers pour ne pas voir sa note dégradée par les agences de notations - le report de l’âge de départ à la retraite en est un exemple - et surtout pour ne pas subir une nouvelle hausse du coût de remboursement de sa dette.

 

Un constat alarmant

Oui... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles