Paris : la dernière idée d’Anne Hidalgo, s’occuper des sachets plastiques

Anne Hidalgo, maire de Paris, n’a-t-elle rien d’autre à s’occuper en dehors des effets d’annonce pour caresser les Verts dans le sens du poil ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Anne Hidalgo (crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Paris : la dernière idée d’Anne Hidalgo, s’occuper des sachets plastiques

Publié le 5 octobre 2014
- A +

Un billet d’humeur du Parisien libéral

La ville de Paris est à la recherche de 400 millions, la fin de la bulle immobilière met en danger l’édifice clientéliste mis en place par le pouvoir socialiste, les visiteurs qui débarquent Gare du Nord ont une image catastrophique de la ville, la saleté des rues demeure une honte, mais de quoi s’occupe la maire de Paris ?

Tweet Anne Hidalgo

Oui, vous avez bien lu : L’Exécutif parisien propose d’interdire les sacs plastiques à usage unique (source : Ville de Paris).

Bon, quand on passe au-delà du titre, en fait on comprend que la ville de Paris n’a aucun moyen d’interdire ; elle peut « juste » se contenter d’engager une concertation avec les commerçants parisiens pour arrêter la distribution de ce type de sacs. C’est déjà plus raisonnable, et cela ne correspond pas vraiment à l’affirmation très péremptoire d’Anne Hidalgo. Une concertation à 61.000 euros (si on en croit les chiffres de la CCIP), donc.

Ça, c’est bien une méthode socialiste. Les super effets d’annonce qui s’adressent, non pas aux citoyens et contribuables, mais à différents partenaires d’une majorité qui ne partage rien.

En effet, comment Europe Ecologie Les Verts ont-ils pu choisir, en quelques heures, de fusionner leurs listes avec celles du PS Parisien alors qu’ils ne sont d’accord sur rien ? Un seul exemple ? Le pic de pollution de la semaine dernière. Valls et Hidalgo n’étaient pas d’accord avec l’analyse de Christophe Najdovski.

poubelleEn revanche, puisqu’Anne Hidalgo veut s’occuper de sacs plastiques, pourquoi n’interdit-elle pas les ignobles sachets verts plastiques qui remplacent les poubelles publiques, mis en place « pour raisons de sécurité », plutôt que de s’immiscer dans la façon dont les commerçants gèrent leurs affaires ? Commerçants qui, au passage, n’ont pas attendu Anne Hidalgo pour faire payer les sacs plastiques, ou pour proposer des alternatives comme les sacs réutilisables. La stratégie de Monoprix en est un bon exemple.

sac reutilisable monoprixComme souvent, l’écologie passera par chacun d’entre nous, à partir de solutions décentralisées, et certainement pas par des injonctions venues d’en haut.

Et puis pendant qu’Anne Hidalgo joue à l’écolo comme Marie-Antoinette jouait à la fermière, elle ne s’occupe pas de son boulot :

Bref, est-ce trop demander à Anne Hidalgo de se concentrer sur ce pour quoi elle a été élue ? (Enfin, élue… le XVeme arr, où elle s’est présentée, a clairement dit non, mais le système électoral parisien est ce qu’il est…).


Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • écolo mais pas trop , remplacer des sacs plastiques par des sacs en papiers.. et nos belles forets , partiront dans les égouts parisiens ou on asséchera la France avec des cultures de maïs même pas OGM

    • bonjour Reactitude, les forêts pas forcément ,on peut aussi faire du papier à partir de chiffons /tissus .De surcroit les forêts se replantent ,s’entretiennent, se surveillent ,se gardent .
      Voyez nos forêts actuelles ,dans leurs majorité les plus belles d’Europe ; partant l’administration des eaux & forêts est digne d’éloges ,quasiment la seule qui fonctionne correctement .

      • facepalm.
        l’ONF n’est plus une administration, mais un EPIC. Qui fonctionne affreusement mal, avec des pertes terribles supportées par le contribuable sur la partie « exploitation » (sans même parler de la partie « environnement », pour laquelle l’ONF se fait payer pour le service ; service souvent absurde et ridicule, mais on ne peut pas le lui reprocher)

    • En plus, les sacs en papier prennent plus de place que les sacs en plastique. Donc, ça fait plus de camions pour les transporter. Mais bon, comme ces gugusses prévoient de taxer les poids-lourds à l’entrée de Paris, leur écologie de bazar va leur assurer leur retraite et ils seront tout frétillants.

  • avant , les ménagères avaient un panier pour faire leur courses , ou des sacoches à roulettes , les sacs plastiques n’existaient pas ; on peut trés bien s’en passer , et puis ça relançera la vente des paniers , il y en a des trés sympa et trés esthétiques . parce que quand vous voyez un paysage littéralement pourris par tout ces sacs qui trainent de partout , accrochés aux arbres , aux buissons , dans les lits des rivières , dans les fossés , hé bien c’est franchement dégueulasse pour la vue ;

  • Le problème de propreté vient des gens. Les rues de Paris sont nettoyés tout les jours. Et étonnement d’un quartier à l’autre on passe d’un endroit pauvre à un taudis. Donc le problème c’st pas les sacs en plastique,c’est une partie de la population qu’il faut interdire, ceux qui jettent dans la rue, ceux qui ne se soucient pas de leur environnement. Arrêtons de toujours s’attaquer au conséquence et rectifions les causes….

  • Je n’ai jamais vu un sac plastique trainer à Paris. Les commerces de chaînes les font payer depuis longtemps, seuls quelques petits commerces en distribuent encore et ceux-ci finissent la plupart du temps en sacs poubelle.

    Bref, une belle mesure pas vraiment utile.

  • Hidalgo s’occupe des sacs plastiques, Hollande des prises électriques pour voitures. Ainsi vont les grandes décisions qui font la grandeur et l’avenir de la France. Vivent les socialistes!

  • La meilleure façon pour un peuple imbécile de continuer à l’être : être dirigé par des crétins.

  • Anne Hidalgo ferait bien de regarder au delà du périphérique. Les sacs plastiques à usage unique ont disparu des supermarchés des Alpes Maritimes depuis novembre 2006… Pour le plus grand profit des supermarchés en question qui vendent des sacs réutilisables.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
ntf
0
Sauvegarder cet article

Les cours des cryptomonnaies ont fortement baissé ces dernières semaines. La nature cyclique de ce nouveau type d'actif est bien connue même si l'ampleur de la baisse a surpris et démotivé de nombreux observateurs et spéculateurs. Beaucoup d'amateurs de la technologie blockchain sur laquelle repose ces projets y voient néanmoins l'occasion de continuer à construire un écosystème dans une optique plus long-termiste, persuadés que la situation redeviendra plus favorable.

 

Que sont les NFT (non-fungible token)

Une des applica... Poursuivre la lecture

Ce qui s'est passé aux abords du Stade de France, samedi 28 mai 2022, pour la finale de la ligue des champions[1. Cette finale aurait dû avoir lieu à Saint-Pétersbourg.] opposant Liverpool au Real de Madrid, est malheureusement emblématique d'une France qui part à vau-l'eau.

Pour fuir leurs responsabilités, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, ont rejeté la faute sur la prétendue détention de 30 000 à 40 000 billets non valables par des supporters anglais.

Un peu d'arithmé... Poursuivre la lecture

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles