BCE : turbulences avant la grande secousse !

La situation actuelle est très proche de celle qui a précédé les grandes turbulences de 2008.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ceinture de sécurité credits timo arnall (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

BCE : turbulences avant la grande secousse !

Publié le 1 octobre 2014
- A +

Par Jean-Pierre Chevallier.

ceinture de sécurité credits timo arnall (licence creative commons)

Au 19 septembre, la BCE a prêté 472 milliards d’euros à des banques qui ont déposé en retour 185 milliards d’euros,
chevallier1-1

L’écart entre les dépôts et (moins) les prêts a replongé à 287 milliards d’euros,

chevallier1-2

La situation actuelle est donc très proche de celle qui a précédé les grandes turbulences de 2008.
Jens Weidmann, le patron de la Buba, critique vigoureusement et vainement la politique menée par les dirigeants de la BCE, en particulier la dernière baisse des taux et le programme de rachat de titres adossés à des titres de créances (ABS), des produits financiers basés sur le principe de la « titrisation » de créances d’entreprises.

En fait, Milton Friedman défendait la politique monétaire des banques centrales consistant principalement à acheter ou à vendre des bons de Trésor dans le but de réguler l’argent en circulation, ce qui était pour lui le principal moyen d’action des banques centrales pour réguler la croissance du PIB et maîtriser l’inflation.

Le patron de la Buba ne veut évidemment pas admettre que la BCE puisse acheter de mauvais bons des Trésors des pays du « club Med » (Grèce, Portugal, Espagne). Dans ce cas, la BCE n’a pas de possibilité d’agir.

De toute façon, les fondamentaux de la zone euro sont tellement détériorés qu’elle ne peut plus rien faire.


Sur le web 

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • ha , et c’est pour quand la grande secousse …parce que depuis que l’on en entend parler….et comment  » la  » reconnaitre lorsqu’elle va se pointer ?

    • Personne ne peut dire avec exactitude quand elle arrivera.

      Mais il est certains qu’elle se produira un jour ou l’autre.

      Et plus le temps passe, et plus nous nous rapprochons de cette grande secousse.

    • Elle est pas très polie, elle ne vient pas à l’heure. Mais ne vous inquiétez pas, ça va arriver.

      Après tout, des gens ont tiré la sonnette d’alarme pendant des années avant 2008, et ils ont essuyé les mêmes réponses. Et en 2008 vous étiez tous beaucoup trop occupés à chialer pour vous rappeler d’eux.

  • jp chevlaier. le mec qui s’est fait rattrapé par la justice pour ses innombrables conneries.

    qui nous a annoncé 14 fois en 5 ans la fin du monde financier.

    et qui se la pétera comme une petite pouf sur les champs quand la crise aura vraiment lieu.

    lamentable ce mec.

    • Visiblement, vous ne savez pas de quoi vous parlez alors au lieu de pérorer, allez donc lire de près ce qu’il écrit et quant à sa condamnation, cela relève du grand n’importe quoi de la part d’un état à bout de souffle…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les banquiers centraux sont en réunion sous le soleil du Portugal cette semaine… Ils ne pouvaient pas sûrement pas l’annuler et ainsi faire des économies d’énergies, ce qui est réclamé à la population : « L'effort [pour économiser l’énergie] doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte » écrivent des zombies dans Le Journal du Dimanche. Mais les dirigeants avaient besoin de se voir et de s'embrasser. Ne se mettent-ils pas en danger d’une contamination ? Ont-ils porté le masque à tout moment ? Ces manquements-là ne sont rien pa... Poursuivre la lecture

inflation
2
Sauvegarder cet article

Par Alexander William Salter.

Si la décomposition de l'inflation en ses éléments constitutifs est empiriquement délicate, son essence est simple. L'inflation est le résultat de trop d'argent pour trop peu de biens. Milton Friedman a popularisé cette règle empirique. La combinaison de son intelligibilité et de son pouvoir explicatif explique pourquoi elle est encore largement utilisée.

Mais tout le monde n'a pas reçu le mémo. Les politiciens, les bureaucrates, les journalistes et les universitaires de Very Online cherchent âpreme... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Plus Christine Lagarde renie Bitcoin, plus elle met en évidence les bénéfices de Bitcoin face à sa gestion monétaire.

Nous verrons donc les trois bénéfices du Bitcoin les plus détestés de Christine Lagarde.

 

Gestion apolitique et neutre

Que vous soyez de gauche comme de droite, femme ou homme, jeune ou vieux, Français, Russe ou Chinois, en guerre ou en paix, le Bitcoin est ouvert à tous sans aucune restriction.

Tout le monde peut utiliser le bitcoin aussi bien comme ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles