Terrorisme : Ne les laissons pas gagner leur guerre

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Terrorisme : Ne les laissons pas gagner leur guerre

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 septembre 2014
- A +

Par Le parisien libéral.
François Hollande credits Parti socialiste (licence creative commons)Un des phénomènes les plus surprenants du quinquennat de François Hollande (socialiste) résidera quand même dans la promptitude avec laquelle le locataire de l’Élysée aura repris le flambeau de la guerre perpétuelle contre le terrorisme, avec son corollaire de lutte contre nos libertés.

Non pas que la menace terroriste, dans l’absolu, n’existe pas. Il apparaît au contraire évident que les pays occidentaux, mais pas uniquement, peuvent être la cible de tueurs fous ciblant des gens au hasard. Simplement, on se souvient du fait que l’actuel Président de la République :

Doit-on considérer, sur ce point comme sur d’autres, que seuls des objectifs de posture politique, et non pas des idées de fond, ont motivé les propos de François Hollande pendant des années ?
La gauche, dans son ensemble, refusait, entre 2002 et 2012 de se laisser entraîner dans ce qu’elle appelle une guerre de civilisation (même si elle a entraîné la France en Afghanistan…). Mais aujourd’hui, elle vote les lois liberticides de Hollande, Valls et Cazeneuve, et appelle à frapper militairement l’Irak (enfin, quand Hollande ne confond pas Iran et Irak…)

Aujourd’hui, on nous parle d' »union nationale », un « réflexe républicain ». C’est vrai que sur le plan de l’émotion, chaque Français est touché par la mort d’Hervé Gourdel en Algérie. Mais jusqu’où doit aller cette union nationale ? Jusqu’à l’acceptation de guerres menées sur le modèle de celle du Mali, dont Hollande nous disait qu’elle servait à lutter contre le terrorisme ?

La classe politique s’engage à « ne pas polémiquer » sur le rôle de la France dans la mort de l’otage français en Algérie mais les terroristes disent qu’Hervé Gourdel a été assassiné parce que la France participe à la guerre en Irak. Autrement dit, la même classe politique qui sous-entendait, il y a 10 ans, que les États-Unis étaient responsables de ce qui leur arrivaient, refuse aujourd’hui d’être cohérente.

L’unité nationale, ça pourrait être le fait que nos responsables politiques refusent de s’engager dans l’escalade sécuritaire dans laquelle les terroristes veulent nous entraîner. Où en est l’abolition de Vigipirate ? De l’extension du domaine d’application du secret défense ? Où sont les pressions de la France et de l’UE sur notre partenaire américain pour que ceux-ci abolissent le Patriot Act et ferment Guantanamo ? Et, chez nous, où est le vrai débat sur l’engagement de la France au Proche-Orient ?

À chaque fois que nous dégradons les libertés civiles ici ou que nous sommes incohérents à l’extérieur, les terroristes gagnent une bataille. Ne les laissons pas gagner la guerre.


Sur le web 

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Comment ne pas rechercher dans les frappes aériennes et les aventures amoureuses la puissance qui vous échappe face aux réalités économiques ?

  • Tiens ? C’est curieux ! Notre Sardanapale des temps modernes fait sa guéguerre au bon endroit, attiré comme par un aimant précisément là où régnait autrefois son modèle.

  • faites l’amour pas la guerre

  • Prudence aux "touristes"
    27 septembre 2014 at 12 h 55 min

    La mort de l’otage ne viendrait elle pas plutôt du fait qu’Obhama est rappelé à l’ordre les pays qui versent des rançons et se targuent de les avoir libéré que sur leur simple diplomatie (mon œil). Voila, maintenant avant de faire du tourisme on saura que aucun secours n’est à attendre.

  • Bien entendu, aucune allusion au martyr d’Hervé Gourdel dans tous les articles de Contrepoints.
    Quelle honte !

    • Pardon? avez-vous lu l’article?

      Il est clair comme le dit l’auteur que menacer nos libertés et intervenir à tous crins et de façon incohérente à l’extérieur est la source de la radicalisation chez nous de certains ainsi que d’autres à l’étranger. C’est un fait et Ron Paul aux USA l’a magistralement relevé sans être écouté, hélas.

    • Le Parisien Libéral
      27 septembre 2014 at 18 h 11 min

      « chaque Français est touché par la mort d’Hervé Gourdel en Algérie »

      Est-il besoin de commenter plus ? Ses souffrances ont du être horribles, ce qui rajoute l’horreur au crime. Mais ne tombons pas dans la dictature de l’émotion non plus.

      • oui je partage votre affirmation. Herve G. a dû avoir une longue agonie accompagnée de souffrances terribles.
        Tous mon soutien à sa famille à ceux qui restent.

  • Pourquoi les libéraux sont-ils anti militaires bisounourses?

    • je ne pense pas que quiconque ici soit anti-militaires, bien au contraire, beaucoup pense que ce qui se passe au niveau budgétaire est scandaleux.
      mais ici, on réfléchit : et la conclusion est que faire la guerre n’importe comment, contre on sait pas qui, qui plus est des bombardements ne donnent aucun résultats, sinon le pire. et le pire du pire se produit à chaque fois. donc, la réflexion minimum fait que personne ne devrait se lancer dans des affaires aussi mal ficelées sans préparation ni réflexion, ce qui est le cas de notre incompétent, euh présigland.

    • Les libertariens pensent que, s’il y a des gens à qui faire la guerre, c’est plutôt les gestapistes ici plutôt qu’un « EEIL » ou « Daech » construit par ces mêmes gestapistes.

    • Le Parisien Libéral
      28 septembre 2014 at 20 h 01 min

      réponse à AH

      Les libéraux ne sont anti militaires bisounourses?

      Ils réclament de la cohérence dans l’action.

  • Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, le caractère magouilleur cynique, intrigant au petit pied, calculateur approximatif et j’en passe, de môssieur Hollande s’affiche avec plus d’évidence.
    Quand donc va -t-il enfin débarrasser le plancher ?

    • M. Hollande peut faire à peu près n’importe quoi, il restera à son poste jusqu’en 2017. C’est la légalité, nous sommes supposés l’avoir accepté puisque 66 % de nos grands-parents & arrière-grands-parents ont accepté cette constitution… & par qui voudriez-vous le remplacer?

      • par qui le remplacer ?!
        n’importe qui et même un âne (dans le vrai sens) serait et ferait mieux que lui

        • Pourquoi changer pour avoir la même chose.

          Avec l’UMP, on aurait peut-être un aménagement du statut des fonctionnaires – pour virer entre autres ceux qui ne seraient pas politiquement corrects, une augmentation de la TVA (« sociale ») mais la même politique aventureuse & liberticide.

          • non, le personnage en lui même est répugnant à tous les niveaux. sarko, que je n’apprécie pas du tout avait au moins le mérite d’essayer de faire des choses, même si ce n’était pas toujours bien.
            ou par exemple jospin, avait le mérite de son honnêteté et on peut dire que lui aussi essayait de bien faire pour son pays, même si son logiciel de départ, le socialisme, était pourri.
            encore pire, un tout pourri comme juppé gère correctement sa ville, ce qui n’a jamais été le cas de hollande à tulle, en corrèze ou lorsqu’il était président du ps.
            je dirai que même une aubry gérerait mieux car au moins on saurait très exactement ou on va (tout au fond).
            car hollande dit un truc, fait le contraire puis dit le contraire du contraire, puis dit autre chose tout en disant autre chose aux merdias, ce qui fait que personne ne sait plus rien (et d’ailleurs c’est voulu et très dangereux, cela s’appelle de la manipulation) et s’accusent mutuellement alors qu’il n’y a qu’un responsable.
            ah oui, et si on devait virer tous les fonctionnaires pas politiquement corrects selon toi, et bien, il faudrait virer 80% de l’ednat, 80% des juges, 100% des ursaff et inspections du travail, 90% des fonctionnaires territoriaux. donc cela n’est possible que dans l’autre sens et la gauche ne s’en prive pas

            • Il y a une constante, c’est l’étatisation. Des promesses ont été tenues : augmentation des prélèvements obligatoires, mariage homosexuel…

              En ce qui concerne M. Sarkozy, il me semble qu’au bout de quelques mois de présidence (sous le prétexte de « la crise »), il a opéré un virage à gauche par rapport à la politique menée depuis plusieurs années.

              Concernant les fonctionnaires, j’évoque le spoil system, qui risque plutôt de préserver l’UMPS.

              Pour en revenir au sujet de l’article, je ne vois pas qui pourrait changer la politique étrangère. Il y a actuellement un grand consensus. On trouve des points de convergence avec l’Iran. Cette alliance est peut-être trop large pour durer…

              • Le mariage symétrique dit « mariage pour tous » est étatiste?

                En quoi rendre le mariage symétrique est-il étatiste?

                • Je répondais à la remarque de Honobrachios : « Hollande dit un truc, fait le contraire… » M. Hollande n’a pas fait de libéralisme pour l’instant & il a tenu des promesses. Le mariage est un machin organisé par l’Etat que le législateur peut ouvrir à n’importe qui, dixit le Conseil constitutionnel. Tout comme le législateur peut organiser les administrations, les ordres professionnels, les entreprises… Donner le pouvoir aux salariés dans une entreprise, c’est la symétrie aussi?

      • La légalité : que Gras double paye ses impots en retard.

  • « C’est vrai que sur le plan de l’émotion, chaque Français est touché par la mort d’Hervé Gourdel en Algérie. »

    Euh… non. Merci de ne pas m’associer à vos émotions.
    Le même jour il y a certainement eu plus de morts qui auraient mérité notre respect. Pourquoi un abruti faisant fi des mesures minimales de sécurité le mériterait. Il semble qu’il se soit déjà reproduit, c’est dommage car la nature règle d’habitude ce type de problème elle-même.

  • Le silence est la meilleure arme contre le terrorisme.
    Tout le cinéma larmoyant dont nous gavent les média est complice de cet horreur

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Olivier Maurice.

Elles ne sont plus très nombreuses, les personnes qui ont connu la guerre. La guerre, la vraie, celle de 1914-1918, celle de 1939-1945, celle de Corée, d’Indochine, du Vietnam, d’Algérie ou d’ailleurs. Celle qui dévore, brûle, détruit, ravage. Celle où des gens tuent des gens parce qu’ils en ont à la fois le droit et le devoir. Celle où la mort est partout.

Cette guerre, nous ne la voyons plus que dans les jeux-vidéo, les images d’archive et des fictions cinématographiques. Parfois aussi dans quelques images... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

Liban, Syrie, Jordanie et Israël sont des terres de très vieille civilisation. Nous en avons des échos à mille et une occasions et pas seulement dans les livres d’histoire. Cette région qu’on appelait autrefois « Le Levant », puis le « Proche-Orient », est une partie du « Moyen-Orient » d’aujourd’hui.

Après avoir largement participé aux racines de la civilisation occidentale, ce Proche-Orient est en train d’être détruit matériellement et humainement, comme nous le rappelle l’actualité quotidienne… depuis des d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles