Les impôts locaux se sont calmés en 2014

Les élections locales ont incité à la modération.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
impots credits LendingMeme (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les impôts locaux se sont calmés en 2014

Publié le 24 septembre 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen

impots credits LendingMeme (licence creative commons)L’étude annuelle du Forum pour la gestion des villes, dévoilée ce vendredi dernier en exclusivité par Les Échos, révèle que les impôts locaux ont peu augmenté cette année. Pour une famille moyenne avec deux enfants, les montants demandés, tant en matière de taxe foncière que de taxe d’habitation, ont augmenté de 0,8 à 0,9% en moyenne, après + 4,6% en 2013 et + 3,4% en 2012. Marseille et Argenteuil font exception : + 6% pour la taxe foncière dans la cité phocéenne, + 22,2% pour la taxe d’habitation demandée par la seconde.

Bien que pas concernés par les élections, les départements ont également eu la main légère, seuls 13% d’entre eux ont augmenté leur taux d’imposition. Cependant, le Forum prévient : « les contraintes de plus en plus fortes pesant sur le budget des collectivités territoriales pourraient faire craindre que cette stabilité ne soit que passagère ».

Il va pourtant bien falloir que les notables locaux comprennent que leurs palais du peuple et leurs châteaux départementaux ne sont plus de mise. La fonction territoriale devra se mettre dans les années qui viennent à la diète, tout comme la fonction nationale.


Sur le web.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nafy-Nathalie.

Rappelez vous ! Octobre 2018, je vous contais la belle histoire d’un candidat devenu président qui s’était engagé en campagne sur le fait de restituer du pouvoir d’achat aux citoyens en réduisant, puis supprimant la taxe d’habitation. Cela semblait si cocasse que la seule conclusion qui s'imposait était celle d'une immense couillonnade.

Trois ans plus tard, au moment où Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, annonce que les promesses du Président seront tenues, j’ai eu envie de faire un bilan.

Qu’avait... Poursuivre la lecture

Cette fois-ci, c’est vraiment parti : avant-hier, j’ai reçu le premier tract électoral de la présidentielle 2022 dans ma boîte aux lettres ! C’était un petit mot de notre insoumis national Jean-Luc Mélenchon. Enfin, insoumis… À la façon particulière des politiciens incrustés depuis toujours dans le système. Il fut quand même vingt ans sénateur, ministre de Lionel Jospin (PS), député européen pendant huit ans, et il est actuellement député français depuis 2017. Mais bref. J’avais cinq minutes, j’ai lu.

Et puis il ne faudrait pas oublier... Poursuivre la lecture

Par Pascal Salin.

Parmi les quatre thèmes proposés par Emmanuel Macron pour le Grand débat national nous voudrions évoquer un certain nombre de problèmes qui nous paraissent particulièrement importants et qui se trouvent concerner les deux premiers thèmes (fiscalité et organisation de l'État).

Le débat sur la fiscalité est à l'ordre du jour et l'on peut d'ailleurs considérer comme positif qu'il y ait une prise de conscience des excès de la fiscalité française et de ses effets destructeurs. Comme on le sait bien, la France bat – ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles