Sondage Ifop : Que signifie être de gauche aujourd’hui ?

À l’occasion de la Fête de l’Humanité, l’Ifop a réalisé une enquête pour cerner les représentations et les valeurs du peuple de gauche.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Gauche déboussolée (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence CC-BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage Ifop : Que signifie être de gauche aujourd’hui ?

Publié le 13 septembre 2014
- A +

imgscan contrepoints 2013-2326 gauche déboussoléDans la perspective de la Fête de l’Humanité, l’Ifop a réalisé une enquête exclusive1 pour le quotidien L’Humanité : « être de gauche aujourd’hui » auprès de personnes se positionnant à gauche sur un axe gauche-droite. Il s’agissait dans un premier temps de cerner l’univers de référence, l’identité, les représentations et les valeurs du peuple de gauche. Ce sondage avait également pour objectif d’évaluer les jugements sur le caractère de gauche de la politique menée par le gouvernement et de dégager les critères constitutifs d’une politique correspondant aux attentes de ces personnes se revendiquant de gauche.

De cette enquête, les chiffres marquants suivants sont à retenir :

  • 62% des personnes de gauche notent une différence nette entre la gauche et la droite aujourd’hui. Pour autant, seuls 57% considèrent que l’on peut toujours être fier de se revendiquer de gauche aujourd’hui et la même part (57%) que les idées de gauche peuvent aujourd’hui s’appliquer surtout sur les réformes de société, plus vraiment sur les questions économiques.
  • La liberté (51% de jugements « très positifs »), la solidarité (46%), l’égalité (46%) et la laïcité (43%) sont les mots préférés des personnes de gauche. A contrario, l’austérité (31% de jugements « très négatifs »), le capitalisme (27%) la finance (26%) et la mondialisation sont connotés les plus négativement.

Ifop valeurs de gauche AIfop valeurs de gauche BIfop valeurs de gauche C

  • En matière d’opinions, les différences les plus significatives entre les Français et les personnes de gauche portent sur les questions sociétales plutôt qu’économiques.

Ifop valeurs de gauche opinions

  • Seulement 26% des personnes de gauche estiment que la politique conduite par François Hollande et Manuel Valls constitue une politique de gauche au sens où ils l’entendent. Ce sentiment est partagé dans toutes les catégories sociodémographiques et politiques, y compris parmi les sympathisants socialistes. En outre, 58% des répondants estiment que la politique actuelle est semblable à celle menée par Nicolas Sarkozy sur le plan économique.
  • Pourtant, 71% des personnes de gauche considèrent qu’une politique de gauche, qui répondrait à leurs attentes, serait possible à mettre en place. Celle-ci ciblerait alors trois objectifs principaux : une meilleure redistribution des richesses (61% de citations), l’égalité des droits entre toutes les catégories de population (47%) et la lutte contre la corruption (36%).

Télécharger les résultats de l’étude (pdf, 1605 ko).

  1. Échantillon de 867 personnes se positionnant à gauche sur un axe gauche-droite, extrait d’un échantillon de 2006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 5 au 9 septembre 2014.
Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
2
Sauvegarder cet article

Depuis la parution de mon analyse prospective de la trajectoire politique wallonne « Du fédéralisme au communisme », on ne cesse de m’interroger : s’agit-il d’un pronostic ? L’arrivée du communisme en Wallonie est-elle pensable ? N’y a-t-il pas là une sorte d’exagération, de la licence pamphlétaire, comme on parle de licence littéraire ?

Ces questions, bien légitimes, me font sourire. La gauche wallonne occupe l’intégralité du spectre politique parlementaire — à l’exception d’un parti, le MR, qui représente 20 % des électeurs. ... Poursuivre la lecture

La gauche vient de se fédérer pour affronter les élections législatives des 12 et 19 juin 2022. La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) regroupe La France insoumise, le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie Les Verts et onze autres petites formations.

De nombreuses dissidences socialistes sont apparues car la NUPES est à dominante d’extrême gauche ou de gauche radicale, peu importe le vocabulaire. Manuel Valls, Carole Delga, Bernard Cazeneuve et bien d’autres n’en sont pas et ont désavoué la participa... Poursuivre la lecture

La gauche politique comporte une constante : pour séduire, elle doit quitter la réalité et faire rêver. On le voit à nouveau avec la réussite politicienne d’un ancien socialiste : Jean-Luc Mélenchon. Ministre de Lionel Jospin de 2000 à 2002, il quitte ensuite la social-démocratie pour la radicalité politique. Concurrent du Parti socialiste dans une gauche de plus en plus divisée, il n’aura de cesse de critiquer cette gauche, surtout lorsqu’elle sera au pouvoir de 2012 à 2017.

Avec 21,95 % des suffrages exprimés à la présidentielle 2022... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles